Erya Island

Venez incarner votre personnage fantastique (fée, ange, neko, démon...) et le faire interargir avec les autres créatures peuplant cette île.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vieux ennemis, Nouveaux amis [Pv. Alistair]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
escapist
Dark Angel
Dark Angel


Masculin
Gémeaux
Nombre de messages : 843
Age : 24

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
16/40  (16/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
32/40  (32/40)

MessageSujet: Vieux ennemis, Nouveaux amis [Pv. Alistair]   Lun 25 Aoû - 20:45

Les derniers rayons du soleil tâtaient allègrement la voûte céleste qui, dans le rire d'une palette unique de couleur, s'apprêtait à recouvrir le monde de son voile étoilé. Les eryians affublés de cette chaude journée d'été avaient attendu avec une impatience mesurée le soir à l'air frais, bien qu'encore lourd de cette force unique que l'astre brillant n'avait eu de cesse d'envoyer sur terre, cette chaleur incommensurable qui avait pénétré la chair d'une foule qui passait de l'état d'inquiétude à celui de l'agacement d'un tel désagrément. Les relents du goudron étaient visible pour les jeunes enfants qui n'hésitaient pas à approcher la tête du sol pour observer au mieux ectoplasmes fuyant cet enfer pour rejoindre allègrement (les ondulations apparaissant comme une danse de joie) les cimes éternelles du paradis. Désormais, les ténèbres plus fraiches domineraient pendant un court laps de temps, cette petite îles qui commençait à peine à faire briller ce feu artificiel, cette foudre emprisonnée dans le verre qui leurs servirait à conjurer l'angoisse première du néant profond, des sinistres ténèbres qui furent en mesure d'aveugler le chemin des vivants et de les engloutir. Par cette lumière artificielle, l'homme prolongeait maladroitement son insouciance, se croyant à l'abri du vice, des esprits mauvais, des sortilèges, des malédictions et d'autres fantaisies du genre. L'oeil amusé du ténébreux n'avait de cesse de voir ô combien l'homme avait provoqué par ce geste le contraire de ce vain espoir de repousser l'enfer. La lueur des lampadaires comme celles des explosions de magma bouillonnant reflétait dans le regard des hommes et des femmes toute la perversité de ce monde nocturne dont moult innocents se retrouvaient victimes des abus de ces démons de minuit. Les visages déformés par la liesse de l'ébriété, et les yeux rougis ainsi que les profonde poches creusées au dessous des yeux des noctambules donnaient au homme un air démoniaque, carnavalesque.

Le gérant de la librairie demeurait seul dans sa librairie, s'occupant lui-même de la comptabilité, de la vérification d'une éventuelle erreur ou fraude présente dans la recette de ce jour fructueux. La reprise de la période scolaire avait permis un bénéfice important à la librairie, les parents étant désireux de se procurer les livres indispensables à la scolarité de leurs enfants comme des ouvrages apportant un complément dans les études des jeunes Eryians. Le bâtiment qu'il avait rénové s'était montré rapidement rentable, tel qu'il l'avait prévu. Il serait bientôt en possessions de moyen suffisamment importants pour parvenir à plonger le monde dans un sommeil éternel, couvert du voile glacial et doux de la mort. Par ailleurs, il pourrait, dans un futur de plus en plus proche, rassembler ces employés à sa cause, les rallier à l'enfer afin de provoquer la chute des cieux. Sa patience était grande et la progression constante des événements avait pour effet de le rassurer et de l'encourager dans cette traque éternelle entre anges et démons. Il poussa un soupire, ce dernier se perdit et se désagrégea dans l'air présent dans la librairie. Le sombre gérant fut seul dans l'établissement. Il avait prit soin de congédier Luva, lui offrant l'opportunité de sortir du travail plus tôt que prévu. Fut-ce un élan de bonté à l'égard de son employée? Rien de cela. Le gérant observait derrière les vitres de sa librairie un miséreux qui avait décidé de réclamer son aumône en face de sa librairie. Le gérant aurait bien pu négliger ce mendiant et attendre que celui-ci se lasse de son échoppe. Mais un détail le laissait perplexe: pourquoi ce mendiant, libre de trainer ou bon lui semble, choisi une librairie pour réclamer son aumône au lieu d'un bar ou d'un tabac-presse? Il fut de suite sur ces gardes et il ne relâcha guère son attention en constatant que cet homme assis en tailleur était resté face à la librairie pendant maintenant une semaine.

Après quinze minute d'observation et après avoir ôté son costume emblématique de gérant, ce dernier alla ouvrir l'entrée principale de la librairie et se tint face au mendiant assis contre le muret. Il était cette fois-ci vêtu de son sombre habit bien connu de ces ennemis. Les pans de sa cape virevoltaient légèrement, une capuche notable cachait la partie supérieure de son visage. L'arme noire qu'il tenait dans sa main droite était aiguisée, spécialement pour mutiler, lacérer, tuer. Par ce changement de vêtement, le gérant de la librairie se permettait de dévoiler sa véritable identité, le dénommé Datenshi Genbatsu redevenait de l'un des anges déchus les plus dangereux et les plus craint du paradis: Azrael. Le mendiant avait relevé la tête et fixait l'ange noir. Ce dernier pu lire dans les yeux du miséreux une haine qui ne lui fut pas inconnu, cette répugnance dogmatique à l'encontre des êtres infernaux, ainsi que cette arrogance qui semblait prendre l'ange déchu de haut. Une lumière s'échappa du mendiant, son visage se fissura pour laisser renvoyer de nouveaux rayons de lumière pure qui aveuglaient presque le dark angel. Dans la seconde d'après, le dark angel ressenti une violente brulure à son ventre, sentant son abdomen entier fondre sous l'effet d'une chaleur vive. Il put voir alors le visage illuminé de son adversaire: le mendiant n'était qu'une apparence d'un être angélique qui avait eu pour mission de mettre hors d'état de nuire le paria qu'Azrael représentait. Il portait une armure de bronze et avait pénétré la chair du dark angel d'une lance tranchante et bénite par l'essence même du tout puissant. Jadis, cette essence lui aurait procuré la paix et une ultime sérénité. Désormais, cette bénédiction fut synonyme de tourments. Il vit alors le dark angel s'agenouiller lentement respirant avec difficulté. Mais le sourire victorieux de l'ange ne fut que de courte durée lorsqu'il vit dans les yeux de son adversaire un regard pénétrant et plein de condescendance. Il fut pétrifié, stupéfait par ce regard d'un être qui allait mourir... Puis une douleur vive attaqua sa poitrine. Le regard de l'ange se troubla. Il observa avec difficulté la lame noire du dark angel qui venait de transpercer son coeur, laissant le sang tomber, goutte par goutte. Quant à sa cible au regard stupéfiant, elle se désagrégea, fut réduite en cendres et en braises s'éparpillant rapidement aux quatre points cardinaux. L'ange tournait alors sa tête avec difficulté, observant alors son bourreau avec stupeur, le dark angel qui lui accordait quant à lui un regard des plus sévères. Il avait pris cet ange envoyé des cieux comme une insulte: comment osaient-ils seulement le sous-estimer, lui , Azrael? Il pouvait encore s'attendre à des trônes ou des séraphims pour venir mettre fin à ces plans mais pas à un ange subalterne, ne valant guère le plus pauvre reflet de la lumière divine. L'ange ouvrit sa bouche en vain, la douleur le tiraillant, il ne parvint pas à articuler le moindre mot, mais le dark angel devinait son interrogation.


Tu as oublié quelque chose dans ton explosion de lumière... C'est que chaque source de lumière compte sa part équivalente d'ombre... et je m'en suis servi contre toi.

Il tourna sa lame dans le corps de l'ange, titillant encore la douleur vive qu'il lui causait. Il finit par lâcher son épée et se saisit des ailes immaculées de l'ange, sentant de doux plumage de la créature sous ces doigts. Il empoigna alors ces deux ailes et commença alors à les arracher. Cette fois-ci l'ange poussa un cri guttural, sa gorge s'irritant sous ce hurlement continu que tirait la douleur dû à l'amputation des ailes et à la lame plantée dans son corps. Le dark angel arracha alors les ailes de son ennemi d'un coup sec, la douleur déforma alors le visage de l'ange qui passa de la crispation due à cette agonie, à celui d'un vieillissement accéléré jusqu'à ce qu'il explose en un tas de poussière rougie par le sang abondant qu'il avait laissé coulé. Le dark angel prit alors son épée et regarda vers la pénombre, un lampadaire avait cessé de fonctionner, laissant le champs libre à une attaque issue des ténèbres. Ayant sentit, une autre présence non-loin, cachée dans cette zone d'ombre, il tendit le bras vers cette direction, montrant l'estoc de son épée menaçante. Sa voix dure et sévère résonna lors de cette nuit où la lune fut teintée de jaune.

Montrez vous! Qui que vous soyez!
Revenir en haut Aller en bas
 

Vieux ennemis, Nouveaux amis [Pv. Alistair]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erya Island :: Terre :: Elipce :: Rue marchande :: Librairie "Sky&Snow"-