Erya Island

Venez incarner votre personnage fantastique (fée, ange, neko, démon...) et le faire interargir avec les autres créatures peuplant cette île.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ecko
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 1533
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
1/60  (1/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
46/50  (46/50)

MessageSujet: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Mer 27 Mar - 22:02

"- Franchement, qu'est-ce qu'il m'a pris de venir jusqu'ici ?"

La question qu'il vient de se poser à voix haute sonne longuement à ses oreilles, comme si elle voulait lui rappeler indéfiniment les longues heures de marches presque à tâtons sur le sentier étroit, à quelques centimètres seulement du vide, qui l'ont mené ici, jusqu'à Ora-ito, la ville des Kitsunes, dont son mentor lui a souvent vanté les mérites.

De grosses gouttes de sueur perlent à son front, signes incontestable de l'effort qu'il vient de produire, non seulement d'ordre physique, car ce n'est pas une mince affaire que d'affronter ce dénivelé, mais encore pour éviter de poser son pied là où il ne faut pas (et éviter ainsi de faire un faux-pas ^^), ce qui représente, pour Ecko, une concentration et un contrôle de ses sens ainsi que de son flux d'énergie lui permettant de distinguer les formes importants.

"Je me demande combien de personnes pratiquent ce sentier chaque jour..."

Lentement, toujours appuyé sur son bâton de marche, seul et dernier présent matériel de son mentor, les pieds nus recouverts d'une fine couche de terre, il se dirige vers le centre-ville d'un pas traînard, essayant de capter le moindre mouvement ou détail qui l'entoure.

"Et pourquoi construire des villes aussi haut ? 'Faut vraiment être motivé..."

Chaque habitant qu'il croise et qui s'écarte devant l'air dépenaillée de ce garçon aux yeux vitreux se retourne et lui lance un regard chargé d'interrogation, que lui ne peut percevoir.

"Aaah ! L'odeur de la mer ! Il y a bien longtemps que je ne l'avais pas sentie..."

Sans s'en rendre compte, il était arrivé au milieu de la ville, où des dizaines de bateaux mouillent et où règne une agitation hors du commun.

Les informations de mouvement arrivant trop rapidement et trop nombreuses, la tête lui tourne et il est obligé de se réfugier dans la première taverne qu'il trouve pour stopper ce flux.

Il sent toutes les têtes converger vers lui lorsqu'il pousse la porte, et l'ambiance qui régnait quelques minutes plus tôt retombe d'un seul coup. Tous des formes vagues et sans visage. Quatre sont attablées dans une position de relaxation, des cartes devant eux ainsi que des chopes de ce que Ecko suppose être la bière. Une forte odeur de tabac imprègne l'air. Une autre silhouette se trouve debout derrière le comptoir, une éponge à la main. Deux sont accoudées au bar et font mine de ne pas l'avoir remarqué. A droite, une autre silhouette somnole.

Faisant fi des regards, il va s'asseoir à une table de libre et commande un verre de lait.


Dernière édition par Ecko le Sam 30 Mar - 10:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Personnage Non Joueur
avatar

Nombre de messages : 517

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Ven 29 Mar - 22:41

Il est certain que l’entré de ce jeune homme dans la taverne avait attirés les regards. Ses yeux vitreux devaient sans cesse en interpeller plus d’un. De plus il était un des rares ici à ne pas présenter d’attribut de renard. Petit à petit, une fois qu’ils eurent tous bien regardé le garçon et chuchoter dans leur coin des raisons qui pouvaient pousser un étranger à venir dans leur ville, le brouhaha constant de la taverne repris son niveau habituel. Le barman apporta son verre de lait au nouvel arrivant.

Il n’aurait rien de plus à raconter si seulement le siège vide à côté de l’humanoïde n’avait pas eu quelque chose d’étrange. On ne distinguait absolument rien sur ce siège vide tout à fait banal, mais on pouvait ressentir une aura froide et mélancolique s’en émaner. Et le jeune homme aveugle devait bien s’en être rendu compte, lui qui ne juge pas par les yeux mais pas les sensations que lui apporte ses autres sens.

En réalité se trouvait sur cette chaise un spectre. Personne ne le voyait et aucun des nombreux gars de la taverne n’avait été assez sensible pour se rendre compte de sa présence. Mais là c’était différent. La masse invisible s’était bien aperçue que ce garçon n’était pas comme tout le monde. Cette dernière s’approche un peu plus de lui. Elle voulait établir le contact. Elle avait tenté cela de nombreuses fois sans succès mais c’était toujours avec le même espoir qu’elle retentait l’expérience. Elle se concentrait à proximité de son hôte, après avoir noté chez lui les premiers signes qui prouvaient qu’il ressentait bien le froid provenant d’elle. A présent il fallait pouvoir communiquer avec lui. Le fantôme lui-même fut surpris lorsqu’il comprit qu’il venait d’y parvenir. C’est sans plus tarder qu’il s’adressa donc au garçon.


Laisse-moi donc sans plus tarder
Te parler et me présenter
Jack Engers est mon nom
Ecrivain et poète furent ma profession
Voilà 20 ans déjà
Que j’erre ici et là.
20 en sans parler
C’est dur à supporter.
Mais laisse-moi à présent te demander
Mon humble requête, d’accepter.
As-tu vu cette île au loin ?
Enfin, je te conseille d’attendre à demain
Car, vois-tu, j’ose te quémander
De t’y rendre sans tarder
Afin de récupérer pour moi
Les dernières traces de mon passage
Même si je sais qu’à cause de ton âge
Ton corps sera sans doute en émoi
Car, vois-tu, là-bas
Ne t’entend que danger et combat


Le spectre se tut enfin et fixait à présent le jeune garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Ecko
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 1533
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
1/60  (1/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
46/50  (46/50)

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Sam 30 Mar - 11:26

Lentement, le jeune garçon boit une gorgée de lait. Puis une seconde.

Autour de lui, les conversations ont repris. D'abord des chuchotements, puis rapidement le niveau sonore est redevenu assez haut pour parler de conversation normale. Soudain, alors qu'il porte son verre à ses lèvres pour la troisième fois, il se rend compte de la présence d'une forme qu'il n'avait pas remarquée en entrant, assise sur une chaise à côté de lui.
Ce que le garçon distingue n'a rien d'humain, de neko, de kitsune ou même d'ange. Ce n'est qu'une forme floue, vaste amas d'électrons morts tourbillonnant autour de ce que le garçon perçoit faiblement comme une minuscule boule de feu bleue tremblotante, prête à s'éteindre, chargée d'un sentiment de vide immense, que le mentor du jeune homme définissait jadis comme de la mélancolie.
Un froid glacial l'envahit, à peu près semblable à celui provoqué par un contact avec un être de glace, mais différent dans le sens où cette sensation se répand à travers le corps d'Ecko comme une décharge électrique. Un frisson le parcourt. Il se rend alors compte que le nuage difforme s'est légèrement rapproché de lui.

Une voix résonne dans sa tête, grave :
Laisse-moi donc sans plus tarder
Te parler et me présenter
Jack Engers est mon nom
Ecrivain et poète furent ma profession
Voilà 20 ans déjà
Que j’erre ici et là.
20 en sans parler
C’est dur à supporter.
Mais laisse-moi à présent te demander
Mon humble requête, d’accepter.
As-tu vu cette île au loin ?
Enfin, je te conseille d’attendre à demain
Car, vois-tu, j’ose te quémander
De t’y rendre sans tarder
Afin de récupérer pour moi
Les dernières traces de mon passage
Même si je sais qu’à cause de ton âge
Ton corps sera sans doute en émoi
Car, vois-tu, là-bas
Ne t’attend que danger et combat


Lorsque la présence se retire de son esprit, le garçon est parcourut d'un spasme violent et incontrôlé. Les narines dilatées et les yeux grand ouverts, il met quelques minutes avant de retrouver sa contenance initiale. A côté de lui, le spectre attend.

La main tremblante, il avale ce qui lui reste de lait d'un trait avant de demander à voix haute :

"Vous êtes une âme en peine, n'est-ce pas ? Pourquoi êtes-vous encore là ?"

Tous les regards convergent une fois de plus vers lui. Mais déjà, la voix se fait de nouveau entendre dans son esprit. Lorsqu'elle se retire, le même vide qu'il avait ressenti lors du premier contact imprègne son coeur. La mélancolie du spectre l'envahit. Touché par tant de tristesse, le garçon ne peut se résoudre à refuser la dernière volonté du poète disparu.

"Parlez-moi des Landes Brumeuses, s'il vous plaît..."

Un verre de brise sur le sol. Toutes les silhouettes de la taverne se sont immobilisées, le souffle court. Un silence de mort s'installe. Seule la voix du spectre résonne une nouvelle fois dans les pensées du jeune homme.
Lorsqu'il se retire, tout son corps tremble.

"C'est donc ça, la peur de disparaître à jamais..."

A côté de lui, le siège est désormais vide. L'âme s'est évaporée. Seules retentissent encore dans la tête du jeune garçon ses paroles tristes et caverneuses, comme une complainte incessante.

"J'irai", murmura-t-il avant de payer sa consommation et de réserver une chambre pour la nuit.

Titubant, il sort de la taverne et se dirige vers le port. Derrière lui, les conversations n'ont toujours pas repris...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Personnage Non Joueur
avatar

Nombre de messages : 517

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Dim 7 Avr - 11:37

L’esprit restait à l’écoute du garçon. Pourvu qu’il lui porte de l’intérêt. Il avait enfin réussit à établir un lien avec quelqu’un. En tout cas c’était sûr il l’avait entendu. Et il en était encore tout retourné. Le fantôme lui-même était surpris. Il ne savait pas que ça pouvait mettre les autres dans un tel état, mais il n’allait pas abandonner pour ça ! Le garçon semblait en tout cas touché par son histoire vu qu’il lui demanda pourquoi son âme était toujours présente ici. Les réactions des autres hommes n’intéressaient en rien l’esprit qui n’avait d’yeux que pour son possible sauveur. Ce dernier reprit donc possession du garçon pour pouvoir lui répondre. Il décida de laisser tomber les rimes pour mieux être compris du jeune homme.

« Je ne sais moi-même pas vraiment pourquoi je ne peux reposer en paix. Peut-être parce que mon corps est resté là-bas, dans cette zone maudite. J’ai aussi l’impression de ne pas avoir accompli quelque chose de très important pour moi… Mais je ne peux plus y mettre de mot dessus. Cette terre est tellement hostile que même mon âme n’a pu y rester et se retrouve dans ce village, le plus proche de ces espaces étranges et sauvages. Alors, je t’en prie, aide moi… Je sais que je te demande d’aller chercher quelque chose que moi-même j’ignore, mais j’ai foi en toi. Je sens que tu peux y arriver. »

Le garçon semblait touché par ses mots. L’esprit ressenti de la joie lorsqu’il lui demanda des détails sur les landes brumeuses. Cela signifiait qu’il allait l’aider c’est bien ça ? Cette sensation, il y avait tellement longtemps qu’il ne l’avait plus ressentit.

« Malheureusement je ne peux pas t’en dire beaucoup. Je n’ai qu’un souvenir assez obscur de cette zone que l’on nomme Landes brumeuses. Mais ce que je peux te dire, c’est que c’est un lieu hostile et dangereux. Et la brume ne fait pas qu’envelopper la zone, mais est presque continuellement présente en son sein. Fait bien attention aux bêtes qui peuple ces terres. Durant mes derniers instants, je me sentais traqué et observé. Il est bien possible que ce soit de leurs pattes que mon corps ait succombé. »

Il venait d’effrayer l’humanoïde qui laissa échapper son verre de lait en un fracas qui raisonna dans la taverne.


"C'est donc ça, la peur de disparaître à jamais..."

L’esprit eut alors peur que le garçon ne change d’avis. C’est vrai qu’il était jeune, et aveugle en surcroit… Au moins le brouillard n’allait pas le déranger. Serait-il vraiment capable de survivre en ces terres ? Si le garçon refusait finalement, il n’allait pas le blâmer. Alors quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il entendit un « j’irai » sortir de sa bouche. Il fit alors comprendre au garçon qu’il lui serait éternellement reconnaissant mais que surtout, si ça devenait trop dangereux, qu’il rentre. Il ne voulait voir une autre âme revenir de ces terres par sa faute. Il lui conseilla ensuite de bien se reposer et d’attendre le soir prochain pour prendre le large car oui, les Landes Brumeuses n’étaient atteignables qu’en bateau. Le fantôme indiqua au garçon d’aller voir une certaine personne. Un marin qui portait le nom de « passeur ». Il le trouverait au port et le reconnaitrait normalement facilement, il possède des yeux rouges. Il ajouta ensuite que le garçon devrait indiquer le nom de l’âme en peine qu’il était devenu et que l’homme le laisserait sens doute passer. Par la suite il laissa le jeune homme s’en aller.
Revenir en haut Aller en bas
Ecko
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 1533
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
1/60  (1/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
46/50  (46/50)

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Lun 8 Avr - 18:42

Le soleil se couche lentement derrière la ligne d'horizon, loin derrière les nuages. Ecko ne le voit pas : il le sait. Son mentor lui a appris à sentir ces instants qu'il décrivait comme magiques, extraordinaires, inoubliables. Doux mélange de senteur saline, d'air frais et de pins, plongé dans une étonnante atmosphère chaude et confortable. Le garçon promène son regard vide sur la mer, et contrebas. Il ne sait pas à quoi elle ressemble. Il aimerait bien savoir... Le mouvement régulier des vagues lui rappelle étonnement celui des herbes folles et des fleurs, lorsqu'il fait grand vent, dans le Pré où il est né.
Une mouette passe au-dessus de lui en riant. Il n'a jamais vraiment aimé ces oiseaux moqueurs.
Après que le spectre lui eut parlé, il avait marché longuement dans les ruelles de la ville des kitsunes. Ses pas l'ont porté jusqu'ici, en haut de cette falaise, loin de l'agitation du port et du centre-ville. Et il avait médité. Plusieurs heures. Aux paroles du fantôme. Il lui avait dit, avant qu'il ne quitte la taverne, d'attendre le lendemain soir pour embarquer, de s'adresser à un homme dénommé "Passeur"...
Là, il profite seulement de ce que la vie lui offre comme odeurs : la mer, le vent, les fleurs et les pins.
Lentement, l'atmosphère se rafraîchit, jusqu'à adopter les caractéristiques de la nuit sans nuage.

Ecko entreprend de descendre le petit sentier qui mène à une plage de rochers et qu'il a vu emprunté par plusieurs gens une ou deux heures auparavant, lorsque le soleil promenait encore ses rayons dorés sur la surface de l'eau.

A tâtons, faute de mouvements à déceler, la descente lui prend plusieurs longues minutes avant de sentir un carré de sable crisser sous ses pieds.

Presque religieusement, il s'approche de la mer.

Les vagues lèchent les galets à intervalle régulier, douces, rectifiant à chaque instant la position de chacun.

Le garçon ôte ses vêtements, les dépose sur un rocher proche, entre dans l'eau. La température de cette dernière, largement moins douce que celle ambiante, le surprend. Au bout d'une dizaine de secondes, il l'oublie.

Un poisson le frôle. Cela fait maintenant un quart d'heure qu'il flotte ainsi, à la surface de l'onde. La lune s'est levée, astre rayonnant que le jeune homme ne peut hélas pas voir, mais qui, paraît-il, guide les fous et les navires.

Lentement, il quitte le sein des vagues, sèche en avalant une pomme et une carotte qu'il gardait au fond de son baluchon, et parcourt le sentier étroit qu'il a emprunté pour venir jusqu'ici. Arrivé en haut de la falaise, il choisit un pin, se blottit entre ses racines, son bâton serré contre lui, et s'endort presque instantanément, la vision de l'âme en peine toujours gravée dans son esprit.

Le lendemain, après une nuit calme et un repos sain, il reprend la direction du port, où l'agitation, bien que moindre par rapport au moment de son arrivée, est déjà au rendez-vous, et entreprend de débusquer ce "Passeur" à l'aide du seul indice laissé par Jack Engers, qui n'en est pas un pour lui.

"Comment voulez-vous que je cherche des yeux ayant un attribut que je ne connais pas moi-même ?" répète-t-il à voix haute, intriguant marins, passants et commerçants.

Le garçon passe la matinée à interroger ceux qu'il croise afin de leur demander plus d'informations concernant "Passeur", sans grand succès. A croire que personne, à Ora-ito, ne l'a jamais vu.
Alors que ses espoirs s'amenuisent, il interpelle une silhouette courbée, âgée. Elle, sait où le trouver. Elle lui désigne un coin sombre du port, entre deux entrepôts, avant de s'enfuir en courant aussi vite que lui permet son âge.

Intrigué par la réaction de cette ombre, le garçon se dirige dans la direction pointée.
Alors qu'il s'engage entre les deux entrepôts, une forme vague se poste en travers de son chemin, l'empêchant de continuer.

"Je voudrais parler à celui qui se fait appeler 'Passeur', se trouve-t-il par ici ?"


Interprétant le manque de réaction de l'inconnu comme un 'oui', le jeune homme avance timidement :

"Je viens selon la volonté de Jack Engers... Avez-vous entendu parler de lui ?"
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Personnage Non Joueur
avatar

Nombre de messages : 517

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Mar 16 Avr - 11:06

L’homme d’âge mur qui venait d’indiquer la direction pour trouver le « passeur » se demandai encore s’il avait bien fait de répondre à ce garçon. IL avait quand même l’air bien jeune. Il lui avait répondu car il l’avait vu passer plusieurs fois en le cherchant. Savait-il vraiment à quoi il allait se frotter ?
En tout cas le jeune homme c’était bien diriger vers le lieu indiqué et se retrouve rapidement devant une ombre assez imposante.


"Je viens selon la volonté de Jack Engers... Avez-vous entendu parler de lui ?"


L’ombre ne répondait toujours pas, l’empêchant même d’avancer plus. Toujours sans bruit il se saisit du bras du garçon et le fit se retourner avant de le pousser assez brusquement. Il lui faisait comprendre qu’il n’irait pas plus loin. A ce moment une silhouette passa en courant à côté d’eux, elle semblait sangloter et l’odeur du sang qui s’en échappait n’avait pas du échapper au garçon. C’est alors qu’une autre personne apparut. Encore une fois cette odeur de sang était présente, mais semblait bien mieux incrusté à lui qu’au personnage précédant à présent disparu dans les pénombres de la nuit qui venait juste de tomber. Cette dernière personne s’avança vers les deux autres en soupirant.


« On dirait que mon repas vient de se faire la male… Décidément les femmes changent toujours d’avis. »


Il posa son regard sur le garçon

« Qu’avons-nous là ? »

Il vient près du garçon et saisie son menton.

« Un aveugle ? Si jeune… Qu’elle tristesse. Tu t’es perdu ? Tu sais que c’est dangereux par ici ? »

Il laissa le garçon lui raconter ce qu’il venait faire ici et ce qui c’était passé. Lorsqu’il eut finit, l’homme reprit la parole.

« Voyons Achille, ce n’est pas très gentil de malmener des aveugles. Vien avec moi jeune homme… Ton nom ? »

Il écouta sa réponse en le faisant entrer dans un bateau. Ce n’était pas un gros bateau, mais il était particulièrement bien entretenu malgré ses années de bons et loyaux services.

« Alors tu as pu rencontrer l’âme de Jack… Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas entendu son nom. Le bougre est donc bien mort là-bas… Je lui avais pourtant dis de ne pas y aller, même le vampire que je suis ne s’y aventure pas. Et il t’as même demandé de l’aider. »

Il laissa l’enfant s’installer sur une banquette confortable, recouverte de velours.Oui le vampire était assez convivial. Après tout c’était l’ami d’un très vieil ami qu’il avait en face de lui.

« Si je comprends bien tu veux te rendre la bas… Tu es bien courageux. Es-tu sûr de pouvoir survivre ? Tu peux encore faire demi-tour, mais si je prends le large, ce sera trop tard. Et puis, la traversée ne sera pas gratuite. Je n’ai pas pu étancher ma soif ce soir… Mais une petite morsure de vampire ne devrait pas t’effrayer si tu es prêt à aller aux Landes… »
Revenir en haut Aller en bas
Ecko
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 1533
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
1/60  (1/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
46/50  (46/50)

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Dim 28 Avr - 12:32

L'ombre à laquelle le garçon s'était adressé dans l'espoir de rencontrer le Passeur ne paraissait pas du tout enclin au dialogue. D'un mouvement brusque qu'il ne perçut que bien tard, elle le fit se retourner, et Ecko se retrouva face à une nouvelle silhouette, bien moins muette que celle-ci.

« Qu’avons-nous là ? » demanda le nouveau venu.

Une forte odeur de sang séché se mêlait à une insoutenable senteur de chair putréfiée. Alors qu'il lui saisissait le menton, l'aveugle en profita pour analyser les électrons qui ondulaient autour de lui. Chacun d'eux était de forme étonnante, une forme à laquelle le jeune homme n'avait jamais été confronté. Chez un être normal, les électrons qui tournoient autour de l'âme sont plutôt petits, ronds, et lents (sauf chez les êtres de foudre, chez qui ils sont en proie à une sorte d'hystérie indescriptible). Ici, c'était tout le contraire : ils ne bougeaient presque pas, et prenaient la forme géométrique de triangle aiguisés et tellement resserrés entre eux qu'il était presque impossible de trouver la moindre faille qui puisse laisser apparaître son âme.

"Un vampire" songea le garçon.

La seule pensée de se retrouver en présence d'une de ces créatures assoiffées de sang aurait du mettre le jeune homme mal à l'aise. Pourtant, ce dernier se voulut rassurant et convivial dès le début en engageant la conversation :

« Un aveugle ? Si jeune… Qu’elle tristesse. Tu t’es perdu ? Tu sais que c’est dangereux par ici ? »

Alors Ecko lui raconta son histoire, de la rencontre avec Jack Engers à son arrivée jusqu'ici pour trouver 'Le Passeur'. Le vampire l'écouta avec attention, avant de l'inviter à monter ''à bord''. Ainsi, le Passeur, c'était cette créature...
Le vampire le conduisit à ce qui semblait être un salon, à l'intérieur du navire. Le bois et les cordes craquaient à chaque pas que l'aveugle faisait, ce qui le mettait mal à l'aise. Après tout, c'était la première fois qu'il montait dans un bateau...
Son 'hôte' l'invita à s'asseoir sur ce qui s'apparentait au touché à un canapé recouvert de velours, et lui apprit que Jack Engers était bel et bien mort dans les Landes Brumeuses.

"Je lui avais pourtant dis de ne pas y aller, même le vampire que je suis ne s’y aventure pas."

Le garçon fut parcourut d'un frisson. Que pouvait-il bien y avoir là-bas de si dangereux ?

« Si je comprends bien tu veux te rendre la bas… Tu es bien courageux. Es-tu sûr de pouvoir survivre ? Tu peux encore faire demi-tour, mais si je prends le large, ce sera trop tard. Et puis, la traversée ne sera pas gratuite. Je n’ai pas pu étancher ma soif ce soir… Mais une petite morsure de vampire ne devrait pas t’effrayer si tu es prêt à aller aux Landes… »

Pour la première fois depuis qu'il avait entamé cette aventure, Ecko se sentit en danger. Le vampire avait beau être convivial, il restait un vampire... Plusieurs spasmes envahirent son corps, puis une immenses sensation de vide, et enfin, sa perception devint floue. Exactement les mêmes symptômes que quelques années auparavant. Il venait de disparaître. Sans pour autant avoir bougé de sa place, car cette dématérialisation se manifestait chez lui inconsciemment, au grand dame de son hôte, qui se leva d'un bond, étonné devant un tel phénomène...
S'apercevant que le vampire le cherchait, Ecko se déplaça sans faire de bruit jusqu'à l'entrée du salon. Il ne savait plus ce qu'il faisait. Son corps bougeait de lui-même, par le seul fait qu'il était potentiellement en danger. Pourtant, dans un effort de volonté, il réussit à en reprendre les commandes et à se diriger vers un coin sombre de la pièce, loin du vampire. Recroquevillé sur lui-même, il tenta de se calmer. Au bout de quelques minutes, son coeur reprit son rythme habituel. De grosses gouttes de sueur froides ruisselaient sur son front et ses membres tremblaient encore. Faible, il s'évanouit, son corps réapparaissant lentement à la lumière artificielle du salon...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Personnage Non Joueur
avatar

Nombre de messages : 517

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Sam 4 Mai - 17:35

Le vampire affichait un sourire éclatant, même s’il savait très bien que le jeune homme ne pouvait le voir. Mais c’était devenu une habitude maintenant de dévoiler ses dents dans ce genre de situation. Il attendait donc que le garçon réponde. Bien sûr il ne s’attendait pas à une réponse positive. Oh il en avait croisé quand même des gens bizarres qui limite lui demandait de les mordre sans qu’il n’ait rien à faire. Mais dans le cas général, les victimes paniquaient, et prenaient peur. Et c’est bien ça qui l’amusait le plus. A chaque fois il se délectait de leur expression. Toutes plus ou moins semblables certes, mais jamais identique. Mais là, pour le coup, c’était vraiment différent de ce qu’il pouvait voir d’habitude. Le garçon avait tout simplement disparu ! En voyant ça le vampire c’était relevé d’un coup se demandant si c’était de la dématérialisation, de la téléportation, ou encore autre chose… La créature de la nuit resta un petit moment sans bouger, ne comprenant rien, puis il se reprit et s’aperçus que le garçon était toujours là, il s’entait son odeur. Mais impossible de le voir. Il resta silencieux, attendant. Il pistait l’odeur mais ne la suivit par, du moins, en donnait l’impression.

Au bout d’un moment, le jeune garçon finit par réapparaitre. Le passeur le laissa un moment seul, se doutant qu’il n’était pas très bien, et ce n’était pas son objectif de le faire fuir comme sa victime précédente. Lorsqu’il s’avança jusqu’à lui il s’aperçu qu’il était inconscient. Il esquissa un sourire un peu attendri. Après tout, ce n’était encore qu’un enfant, il avait vraiment du avoir peur. Mais le vampire pouvait constater qu’il avait un très bon moyen de survie. Est-ce que ça suffirait pour survivre à un séjour dans les landes brumeuses ? Ca par contre, il ne savait pas, mais ça lui donnait déjà un petit avantage. Il n’allait pas partir sans qu’il soit sûr de son choix. Il attendit donc que le jeune garçon se réveille. Lorsque ce fut le cas, le vampire se tenait près de lui. Bien entendu il eut un mouvement de recul.


« Ne t’en fait pas, je ne vais pas t’attaquer maintenant. Es-tu vraiment sûr de vouloir aller là-bas ? Tu y seras seul… Mais peut-être que ta capacité à disparaître pourra te sauver de mauvais pas, qui sait… En tout cas si tu n’as pas changé d’avis, je t’y amène. »


Eh bien, la fougue de la jeunesse avait quand même beaucoup de vertus ! Le garçon semblait tenir à y aller. Qu’il en soit ainsi. La nuit était déjà bien avancée et le vampire s’empressa de prendre le large. Il n’aimait pas vraiment naviguer le jour, ça le fatiguait plus vite. Ce n’était pas un voyage très court, mais au moins, le voyage en bateau n’avait rien de dangereux. Le garçon pu se reposer en attendant. Puis arriva le moment d’accoster. Le vampire vient réveiller le garçon qui s’était endormis. Le ciel commençait à s’éclaircir à peine. Tant mieux pour Ecko, c’était tout de même moins dangereux le jour… Enfin, c’est ce que l’on dit.

« Tu es arrivé à bon port. Lorsque tu voudras rentrer tu n’auras cas cassé cette pierre par terre. Je reviendrais te chercher. Mais il te faudra patienter ici e temps du voyage, et sache que je ne mettrais pas un pied sur ce sol pour venir te chercher si tu n’es pas sûr la plage lorsque j’arriverais. »

Il le laissa emmagasiner les informations et lui donna une boite dans laquelle se trouvait la dites pierre.

« Hum… Je ne peux même pas te mordre un peu le poignet comme récompense ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ecko
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 1533
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
1/60  (1/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
46/50  (46/50)

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Dim 5 Mai - 16:15

Ecko se réveilla en sursaut, incapable de se rappeler ce qui venait de se passer. Son coeur fit un bond dans sa poitrine lorsqu'il perçut le vampire accroupi à côté de lui. Ce dernier remarqua son geste de peur :

« Ne t’en fait pas, je ne vais pas t’attaquer maintenant. Es-tu vraiment sûr de vouloir aller là-bas ? Tu y seras seul… Mais peut-être que ta capacité à disparaître pourra te sauver de mauvais pas, qui sait… En tout cas si tu n’as pas changé d’avis, je t’y amène. »

Ainsi, il avait disparu une nouvelle fois... Oui, il s'en souvenait, à présent... Bien qu'extrêmement faible et les idées confuses, il insista tout de même d'une voix rauque, pour que le vampire accepte de le conduire aux Landes. Ce dernier céda, et laissa le jeune aveugle se reposer tandis que le bateau tanguait, annonçant qu'ils partaient. Bercé par la houle, le garçon s'endormi rapidement, épuisé.

Il fut réveillé le lendemain matin par le vampire :

« Tu es arrivé à bon port. Lorsque tu voudras rentrer tu n’auras cas cassé cette pierre par terre. Je reviendrais te chercher. Mais il te faudra patienter ici le temps du voyage, et sache que je ne mettrais pas un pied sur ce sol pour venir te chercher si tu n’es pas sûr la plage lorsque j’arriverais. »

L'endroit était donc si terrible que cela pour que même une créature assoiffée de sang ne s'y aventure pas ? Néanmoins, il garda son sang-froid et emmagasina sans broncher les informations que lui fournit le vampire. Une fois que le Passeur lui eut remis un étrange coffret contenant sûrement ladite pierre, il le remercia et s'apprêta à mettre pied à terre. Mais le vampire le retint par le bras :

« Hum… Je ne peux même pas te mordre un peu le poignet comme récompense ? »

L'aveugle hésita. Au poignet, une morsure ne lui faisait pas vraiment peur, mais ça restait une blessure... C'est alors qu'il eut une idée :

"Je t'autoriserai à me mordre, seulement si je reviens de cet endroit vivant. Ca marche ??"

Le vampire parut hésiter lui aussi. Néanmoins, il accepta le marché et tendit la main à l'aveugle, qui la serra fort. Ce dernier fut parcouru d'une étrange sensation. Après tout, c'était la première fois depuis longtemps qu'il ressentait le contact de quelqu'un...
Ecko resta longtemps sur la plage, son regard vide dirigé vers la mer où s'éloignait maintenant celui qui l'avait amené ici. Derrière lui s'étendait une vaste forêt dense, silencieuse, mystérieuse. Il ne peut désormais plus reculer...
Saisissant avec force son bâton de sa main droite, l'autre main prête à écarter un potentiel danger, ses sens aux aguets et l'oreille dressée, il s'y enfonça.
La première chose qui frappa Ecko lorsqu'il pénétra dans ces lieux (après une branche qu'il n'avait pas perçue), ce fut l'absence totale de bruit. Pas même un souffle de vent de faisait frémir les feuilles. En terme de vie, ce n'était pas Babylone un jour de marché. Les seuls animaux que le garçon croisa furent deux araignées qui tissaient paisiblement leur toile au milieu du chemin.
C'était ce silence qui mit Ecko mal à l'aise après à peine deux minutes de marche...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Personnage Non Joueur
avatar

Nombre de messages : 517

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Dim 12 Mai - 19:03

Ce qui était très désagréable sur cette petite île de l’archipel, c’était qu’on ne savait rien d’elle. Difficile d’aborder les dangers dans ces circonstances. En plus, tout était très calme autour du garçon, de quoi le faire stresser encore plus lui qui se guidait aux sons. Il n’avait probablement pas remarqué qu’il avait croisé déjà de nombreux animaux. Certains très bien caché, même pour ceux qui ont plein usages de leurs cinq sens. D’autres étaient déjà beaucoup plus voyants, mais très discrets. Pas mal d’espèces ici ressemblaient à des insectes… Mais beaucoup plus gros, et plus intimidants. D’ailleurs Ecko venait juste de croiser une espèce de tarentule qui, si elle l’avait décidée, aurais pu le tuer d’une simple morsure. Et il ne suffisait pas de l’écraser avec le pied celle-là pour la tuer… Difficile, à part si vous faites du 72 en pointure… Peut-être… Mais c’était la routine ici de croiser ce genre de bestiole.

Et toute cette végétation ! C’était le matin et pourtant il faisait sombre comme à la tombée de la nuit une fois que l’on pénétrait dans ces terres qui étaient envahi de plantes. Une véritable forêt qui empêchait les rayons du soleil de passer… Ou alors c’était simplement que les rayons refusaient de venir se refléter sur cette zone qui semblait maudite. Pour une fois, le garçon avait un avantage, pour lui ça ne changeait pas grand-chose qu’il fasse sombre ou pas et ça n’affectait en rien son moral. Bien entendu ce n’est pas ce milieu qui avait donné aux Landes brumeuses cette réputation aussi terrible, même si ça aidait beaucoup à agrémenter les rumeurs pour ceux qui se satisfaisait de l’observer de loin.

Le garçon continuait d’avancer sans même savoir vraiment ce qu’il cherchait. Espérons qu’il finisse par y tomber dessus. On ne connait même pas vraiment la superficie des Landes. Avait-il prévu des provisions ? Cela faisait un petit moment à présent qu’il se déplaçait dans la végétation. Et même si le calme semblait toujours le même, Ecko se faisait à présent pister. Par contre cette fois ce n’était pas un insecte au poison mortel, c’était bien pire. C’était un des maîtres de ces territoires hostiles. Heureusement pour Ecko, ces bêtes n’étaient pas du genre à chasser en groupe. Le félin qui le suivait était d’un noir profond se dissimulant très bien dans le décor. Il ne revêtait pas encore les jolies lumières qui éclairaient son corps la nuit, ce qui n’était vraiment pas discret pour sa chasse. Par un petit manque d’inattention le félin marcha sur une vieille branche ce qui permis au garçon d’entendre enfin un bruit. Il ne se doutait sans doute pas qu’un tel prédateur ce trouvait derrière lui mais l’animal, doté d’une intelligence, n’allait pas le laisser réagir. C’est sans plus tarder que l’Ighras sauta sur le garçon pour le clouer au sol et tenter de le blesser avec ses pattes pleines de griffes.

L'ighras attaqua donc

Revenir en haut Aller en bas
Ichigo
Admin
Admin
avatar

Féminin
Verseau
Nombre de messages : 2609
Age : 23

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
25/40  (25/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Dim 12 Mai - 19:03

Le membre 'PNJ' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Niveau 1 ' :

__________________________________













♥♥A reçu 58 rose !!!♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Ecko
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 1533
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
1/60  (1/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
46/50  (46/50)

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Mer 15 Mai - 15:31

Au fur et à mesure que Ecko avançait entre les arbres disséminés chaotiquement ici et là, il percevait le réveil des lieux. Ou plutôt, il prenait conscience du fait qu'il n'était pas seul. En effet il percevait désormais des dizaines d'animaux aux énergies étrangement différentes de celles qu'il rencontraient la plupart du temps sur Terre. Pourtant, et en dépit de la vie qui grouillait autour de lui, le garçon ressentait un immense malaise du au silence oppressant de la forêt, et à l'enchevêtrement totalement anarchique des arbres probablement centenaires...

A chaque heure, les doutes du garçon quant à l'existence de ce qu'il cherchait (qu'est-ce qu'il cherchait déjà ??) diminuaient. Il commençait à se demander si le fantôme ne s'était pas fichu de lui... Mais il réfutait cette idée chaque fois qu'elle s'immisçait dans son esprit, car la tristesse qui émanait de l'âme lorsqu'ils avaient été côte à côte était bel et bien réelle... Il lui avait promis de trouver ce qu'il lui avait demandé, même si lui-même ne savait ce que c'était, et il avait une dette envers le vampire, qui l'avait amené jusqu'ici. Il était hors de question qu'il rebrousse chemin maintenant.

Plus il s'enfonçait dans le forêt, plus l'atmosphère maléfique qu'il ressentait depuis désormais plusieurs dizaines de minutes s'accentuait. Il percevait une sorte de nuage composé d'électrons négatifs virevoltant ça et là.

Soudain, au détour d'un sentier plus ou moins apparent où les racines des arbres sortaient de terre pour aller chatouiller les chevilles de l'aveugle, il eut l'impression d'être suivi. Pourtant, lorsqu'il s'arrêta pour "analyser" les environs, il ne perçu que le déplacement de milliers de fourmis, de lapins ou d'insectes en tout genre, les oiseaux étant apparemment inexistants sur l'île... Il reprit donc sa marche.

Pourtant, quelques minutes plus tard, il se maudit de ne pas avoir fait plus attention que cela aux bruits de la forêt. Une branche craqua derrière lui. A peine eût-il le temps de se retourner qu'une immense bestiole aux intentions apparemment hostiles bondit sur lui et lui laboura le torse de ses énormes pattes griffues. Sous le choc, le garçon tomba à la renverse et la bête en profita pour le plaquer au sol. Étrangement, son pouvoir de dématérialisation ne se manifesta pas, probablement parce qu'il l'avait déjà utilisé inconsciemment sur le bateau du vampire. Il s'en remis donc à sa seule force pour contrer ce qui s'apparentait à un gros chat. L'entraînement physique qu'il avait reçu de son défunt mentor lui avait permis, dans son enfance, de se débarrasser de situations beaucoup plus périlleuses que celle dans laquelle il était. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il ne paniqua pas. Il empoigna l'animal à deux mains, évitant ainsi qu'il ne lui déchire le T-shirt et la peau davantage. Une grosse tâche rouge s'élargissait déjà sur sa poitrine et une douleur lancinante lui barrait le torse, mais il n'allait pas se laisser faire, et il était hors de question qu'il prenne la fuite. Il comptait sur sa force et sa chance.

Ecko utilise donc Pouvoir d'attaque "Physique" (niveau 1)
Revenir en haut Aller en bas
Ichigo
Admin
Admin
avatar

Féminin
Verseau
Nombre de messages : 2609
Age : 23

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
25/40  (25/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Mer 15 Mai - 15:31

Le membre 'Ecko' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Niveau 1 ' :

__________________________________













♥♥A reçu 58 rose !!!♥♥
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Personnage Non Joueur
avatar

Nombre de messages : 517

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Dim 11 Aoû - 17:06

L’attaque foudroyante de ce chasseur à quatre pattes avait infligé d’assez important dégâts à l’aveugle. Son sang commençait à couler ce qui excitait encore plus la bête féroce qui avait l’intention de l’inscrire sur son menu. Le jeune homme semblait vouloir empoigner la bête pour la repousser mais repousser une masse de 90 kg n’est pas chose aisé pour une personne de son calibre. Mais cela gênait la bête qui arrêta ses coups de griffes pour se concentrer à mordre ses mains. C’est alors qu’Ecko donna un grand coup de genoux dans le ventre de la bête qui poussa un hurlement en s’éloignant. Il venait de se libérer de son asseyant mais avait un sérieux désavantage. La plait n’était pas qu’une égratignure. Ecko se baissa d’un mouvement rapide et avant une précision incroyable pour un aveugle, ou alors un grand coup de chance, il lança une pierre en plein dans le museau du félin. Un second grognement e fit entendre alors que le visage de l’Ighras était maintenant en sang. Un point partout, la balle est au centre !

L’animal se préparait déjà à riposter lorsqu’un objet fin et rapide passa à côté de la tête de l’aveugle en sifflant. Puis ce fut le silence. Un long silence qui pourtant n’avait duré que quelques secondes. Le bruit d’un corps tombant au sol brisa ce dernier. Ecko devait avoir compris qu’il s’agissait du corps de l’animal. Quelqu’un venait de l’aider et lui avait peut-être sauvé la vie. Des bruits de pas se firent entendre et quelqu’un lui empoigna l’épaule. C’était donc un être humain ou du moins, quelque chose à la forme humanoïde. Des doigts soulevèrent le tee-shirt en lambeaux avec d’infimes précautions probablement pour examiner sa blessure. L’être partie près de la dépouille de l’animal pour retirer la flèche qui lui avait porté un coup fatal et revint vers le garçon. Une main agrippa alors son bras et l’incita donc à le suivre. Tout se faisait dans le silence le plus total.

Marcher avec un blessé à ses côtés est beaucoup plus long, surtout quand on doit surveiller les environs où de possibles prédateurs rodent. Ecko faiblissait de pas en pas. L’être qui l’accompagnait était plus petit que lui, il put s’en rendre compte quand ce dernier passa le bras du garçon sur ses épaules pour le soutenir. Il put aussi sentir des cheveux longs, relevés en queue de cheval. Ils marchèrent encore un bon moment avant que son sauveur le dépose enfin par terre sur un support confortable sentant bon la forêt. Il termina de lui déchirer le teeshirt pour ne pas lui faire plus mal en lui retirant. De toute façon, il était foutu. On lui appliqua un tissu au bord des lèvres en y exerçant une pression pour qu’il ouvre sa bouche. Dès qu’Ecko l’ouvrit, l’individu étala une mixture à la forte odeur sur ses plaies. Le morceau de tissus ne servait qu’à étouffer ses cris pour éviter d’attirer d’autres prédateurs. La personne qui l’aidait était habituer à vivre dans ce milieu hostile et heureusement pour Ecko, elle semblait être de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Ecko
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 1533
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
1/60  (1/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
46/50  (46/50)

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Lun 19 Aoû - 12:36

Ecko haletait. La blessure que lui avait infligé son assaillant l'élançait à chaque mouvement, même infime, qu'il faisait. C'est pourquoi il essayait d'en produire le moins possible et préparant sa riposte, mais chaque rotation du buste, chaque mouvement de bras lui coûtait, et il doutait de pouvoir continuer le combat dans cet état. Encore lui restait-il ses jambes pour courir, mais il n'en était équipé que de deux, contre quatre pour l'animal qui lui faisait face en grognant...

Il sentait ses muscles se tendre au fur et à mesure que la tension montait encore et encore. Son adversaire allait bondir pour sans aucun doute lui arracher la tête, mais il n'en eut pas le temps. Le coeur de l'aveugle battait à tout rompre lorsqu'un trait d'air frôla son oreille. S'ensuivit un long silence brisé au bout de quelques secondes d'un bruit sourd, comme un corps qui s'affaissait. Un dernier grognement, et tout redevint calme.

Ecko tituba. Il avait cru sa dernière heure arrivée, mais voilà qu'une mystérieuse aide venait de lui sauver la vie... décidément, il accumulait les dettes... une main certainement humaine, ou tout du moins de forme humaine se posa sur son épaule. Ami ?? Ennemi ?? Le garçon ne le sut que lorsqu'une seconde main souleva son T-shirt avec d'infimes précautions, probablement pour observer sa blessure... il sentait le liquide chaud s'échapper peu à peu de son torse, quitter son corps... il avait mal... si mal...

Après s'être éloigné quelques brèves secondes, son 'sauveur' revint vers lui et l'empoigna d'une main forte et assurée. Il le força à avancer à son rythme, assez lent, mais Ecko perdait toujours beaucoup de sang, et faiblissait à chaque fois que ses pieds foulaient le sol...

Le garçon n'avait presque pas la force de sonder celui qui le soutenait... il savait seulement qu'il était plus petit que lui... C'était pathétique : il n'arrivait même pas à percevoir son âme...

Au bout de quelques dizaines de longues minutes, l'inconnu, qui n'avait toujours pas dit un mot ni même prononcé un son l'obligea à s'allonger sur une surface assez confortable. Avec précaution, il lui déchira ce qui lui restait de son T-shirt... Ecko poussa un petit gémissement. Tant pis pour le vêtement, il avait compris que le nouveau venu lui voulait essentiellement du bien... Quoique... le garçon paniqua quelque peu lorsqu'il le baillona. Puis une douleur encore plus lancinante que celle qui l'élançait lui traversa la poitrine. Il voulut hurler de toutes ses forces, mais le baillon l'en empêchait. Sa poitrine se souleva aussi rapidement qu'il inspirait et expirait pour calmer le douleur. Ses ongles s'enfoncèrent dans du bois et de la terre. Il tenta de lutter, mais faillit et tomba dans l'inconscience...

Il ne rêva pas. Il errait, seul, dans l'immensité des ténèbres. Sans attache, sans repère, sans idée de ce qui advenait de lui... Il pensa qu'il était perdu... puis arrêta de penser...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Personnage Non Joueur
avatar

Nombre de messages : 517

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Dim 5 Jan - 17:14

Ecko venait de tomber dans les pommes. Rien de bien étonnant lorsque l’on voit la taille de la plaie. Le garçon était faible. Son mystérieux sauveur savait qu’il ne se réveillerait pas avant un petit moment. Il fallait tout de même faire vite. Il l’avait sauvé mais s’il se réveillait seul, il y a beaucoup de chance pour que le jeune aveugle souhaite se mouvoir seul. Mauvaise idée dans l’état dans lequel il était et le sauvetage réalisé plus tôt n’aura sans doute servie à rien. Il recouvrit le corps endormi du garçon avec un tapis de mousse, si un prédateur passait par là, il ne le remarquerait pas. Il partit vite ensuite pour essayer de trouver quelques trucs à manger.

Quelques temps après, il revient près d’Ecko. Rien n’avait bougé. Il retira le tapis de mousse et attendit donc le réveil de l’humain. Ce dernier finit enfin par bouger. Il le laissa émerger tranquillement. Ensuite il s’approcha de lui en faisant suffisamment de bruit pour qu’il l’entende approcher et ne prenne pas trop peur. Il saisit sa main et laissa un objet ovale, ferme mais pas dur avec une peau un peu duveteuse. C’était un fruit, inconnu sur l’île, qu’on ne trouvait que dans les Landes. Apparemment il devait-être comestible. Il y en avait d’autres près d’Ecko. La personne se servait et mangeait elle aussi.



[HRP: Je ne peux pas vraiment écrire plus et c'est a toi de faire bouger ton perso ;p]
Revenir en haut Aller en bas
Ecko
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 1533
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
1/60  (1/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
46/50  (46/50)

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Dim 5 Jan - 18:13

Ecko flottait. Loin au-dessus du sol, loin de son corps. Il erra dans un lieu étrange, sans décor, sans présence, sans rien... Un instant il crut voir... mais ce ne fut qu'une impression parmi tant d'autres. Peu à peu, celles-ci s'estompèrent, le lieu disparu, il revint vers son corps, désormais étendu au milieu des Landes Brumeuses...

Lorsqu'il le réintégra, toutes ses sensations revinrent. La douleur était toujours présente, quoiqu'un peu moins foudroyante que quelques heures auparavant. Il retrouva peu à peu ses esprits. Il était allongé sur le sol, un tapi de ce qu'il identifia comme de la mousse étendu sur lui. Il bougea légèrement. Sa plaie avait été bandée. Quelqu'un ou du moins quelque chose s'était occupé de lui et lui avait octroyé des soins...

Soudain, il se souvint. Celui ou celle qui lui était venu en aide avait tué la bête qui l'avait attaqué et était beaucoup moins grand(e) que lui.

Ses doigts palpèrent l'air. Faiblement. Ils furent mis en contact avec une surface dure. Douce aussi... un fruit ?? Le garçon le porta à ses lèvres et en goûta un morceau infime. Il était juteux, et plutôt bon. C'est alors que ses sens détectèrent son sauveur. Il était là, près de lui. Il mangeait.

Lentement, il se redressa sur son coude et, dans un rictus de douleur, il demanda d'une voix faiblement assurée :

"Qui... qui êtes-vous ??"
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Personnage Non Joueur
avatar

Nombre de messages : 517

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Sam 25 Jan - 19:15

L’individu se régalait avec ce maigre repas. Il faisait partager à l’étranger son fruit préféré. Dans ce que la nature des landes brumeuses offrait, il fallait bien s’y connaitre pour pouvoir se nourrir sans attraper une intoxication. Mais il y avait quand même des matières premières avec un gout et des qualités nutritives très intéressantes.

Lorsqu’Ecko se réveilla il trouva bien vite l’un de ces fruits. Il semblait les apprécier aussi. Tant mieux pour lui ! Mais bien vite il porta son attention sur son mystérieux sauveur. Et c’est tout normalement qu’il lui demanda son identité. Et comme réponse il eut simplement un grand silence. L’individu cherchait-il a restait mystérieux auprès du jeune homme en profitant de son handicap pour ne pas qu’il l’identifie ? Et si la vérité était ailleurs ?

Habitué à vivre dans ce lieu hostile, cette personne savait parfaitement se mouvoir sans bruit mais pourtant, en s’approchant du garçon, il fit exprès de faire du bruit pour ne pas l’effrayer lorsqu’il saisit son poignet libre. Il guida sa main pour qu’elle atteigne sa gorge et la posa dessus. Il lui saisit ensuite un doigt et dessina sur sa gorge une croix.

Revenir en haut Aller en bas
Ecko
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 1533
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
1/60  (1/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
46/50  (46/50)

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Jeu 30 Jan - 18:35

L'inconnu ne répondit pas. L'aveugle s'écroula de nouveau sur le matelas improvisé. Il réfléchissait. Peut-être ne parlait-il pas français, peut-être était-il muet comme il était non-voyant, peut-être ne savait-il pas lui-même qui il était... ce dont il était sûr, en revanche, c'était qu'il n'était pas agressif et ne portait envers lui aucune intention belliqueuse. Sinon, pourquoi l'avoir sauvé ??

Soudain, l'inconnu se déplaça dans sa direction, en faisant exprès de faire du bruit. C'était inutile, car appartenant au monde invisible, Ecko pouvait suivre le moindre déplacement d'énergie sans utilisé ou son ouïe ou son odorat. Mais il se garda bien de le dire pour le moment.

L'inconnu (ben oui je radote mais j'ai rien d'autre pour l'appeler...) lui saisit alors la main, la porta contre sa gorge et dessina quelque chose. Un trait horizontal, un second vertical. Ecko n'avait jamais connu de symbole aussi ce dernier lui parut aussi mystérieux que son pseudo-interlocuteur. Peut-être était-ce sa manière de communiquer ? Dans ce cas, ils risquaient fort de ne jamais se comprendre...

"Qui êtes-vous ? redemanda le garçon, et tout d'abord, est-ce que vous comprenez ce que je dis ? Et qu'est-ce que vous voulez me dire ?"

Encore des questions qui, il l'espérait, ne resteraient pas sans réponse s'il voulait continuer sa quête...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Personnage Non Joueur
avatar

Nombre de messages : 517

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Dim 9 Fév - 11:37

Le garçon n’avait pas l’air de comprendre ce que signifiait ce symbole. C’est sûr qu’ils allaient avoir du mal à communiquer. S’il ne lui avait pas encore adressé la parole c’est qu’il y avait bien une raison. En plus il avait tellement d’autres questions. C’était tout à fait normal mais comment lui répondre… Tout d’abord, il fallait vraiment qu’il comprenne ce qu’il cherchait à lui dire. Il reprit à nouveau sa main mais cette fois fit une croix au niveau des yeux d’Ecko, puis redessina la même chose sur sa gorge. Ça devait être plus explicite comme ça.

Il attendait donc une réponse du garçon mais sans crier gare, comment aurait-il pu de toute façon, il posa sa main sur la bouche du garçon et le força à se coucher. Il le recouvrir de son tapis de mousse, pour le camoufler comme tout à l’heure. Quelque chose s’approchait. Les pas étaient très calmes ils avaient l’air de savoir où ils allaient. Le bruit de branches qui s’écartent annonça l’arrivée de l’individu dans la clairière.


« Tu étais bien là… Qu’est-ce que tu fais encore toute seule dans les bois ? Tu as trouvé quelque chose ? »

Un silence qui dura quelque secondes se fit entendre avant que la voix d’homme raisonne de nouveau.

« Encore en train de manger… Tu le sais qu’un étranger est sûrement arrivé ici. Un bateau a été aperçu. Si tu le trouve, amène-le au campement… Enfin, s’il n’a pas déjà été dévoré bien sûr… Et mange autre chose que ces fruits de temps en temps… »


Quelques secondes après les pas s’éloignèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Ecko
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 1533
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
1/60  (1/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
46/50  (46/50)

MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   Sam 16 Sep - 13:11

A nouveau ce signe. Entre ses yeux ? Une nouvelle fois sur sa gorge ? Bon sang qu'est-ce qu'il se sentait idiot, incapable de comprendre son 'interlocuteur'. Une croix. Une autre. Soudain la lumière se fit dans son esprit, du moins il croyait comprendre. Une croix au niveau de ses yeux : lui, Ecko, aveugle. Puis au niveau de sa gorge : lui, cet inconnu, muet ? Il allait poser la question, mais on lui plaqua une main sur sa bouche, le forçant à se recoucher et on le recouvrit de son tapis de mousse. C'est alors qu'il comprit. Des bruits de pas. Il voulait le dissimuler ?

Une voix grave emplit la clairière. Une voix qu'il comprenait. Il y avait donc des êtres vivants qui parlaient sa langue sur cette île ?

" Encore en train de manger… Tu le sais qu’un étranger est sûrement arrivé ici. Un bateau a été aperçu. Si tu le trouve, amène-le au campement… Enfin, s’il n’a pas déjà été dévoré bien sûr… Et mange autre chose que ces fruits de temps en temps… "

Un étranger ? Un bateau ? Campement ? Était-il le sujet principal de la conversation ? Il était prêt à y mettre sa main au feu. Le garçon resta parfaitement immobile. Mais les questions se bousculaient dans son esprit, de plus en plus nombreuses. Néanmoins, celui (ou celle) qui l'avait recueilli ne parlait toujours pas. Et les pas s'éloignèrent. Lorsqu'il fut certain qu'il était hors de portée, Ecko se redressa une nouvelle fois :

"Tu es muet ? Touche moi le front si oui ! C'est moi l'étranger dont il parlait ? Pourquoi me cherche-t-il ? QU'est-ce qui se passe ici ?"

Il était encore fatigué, il le sentait. Sa blessure lui faisait encore mal et l'élancerait encore pour quelques temps. Son métabolisme avait certes l'avantage d'être rapide, mais pas assez pour régénérer une plaie en un instant. Mais si on le recherchait, ce n'était pas très bon signe. Mieux valait qu'il soit sur ses gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Cathédrale des Damnés [PV Ichigo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erya Island :: Terre :: Lande brumeuses-