Erya Island

Venez incarner votre personnage fantastique (fée, ange, neko, démon...) et le faire interargir avec les autres créatures peuplant cette île.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erena
Ange
Ange
avatar

Féminin
Scorpion
Nombre de messages : 46
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Sam 18 Jan - 14:07

Erya. L'île où je vais pouvoir commencer ma nouvelle vie. Je suis enfin arrivée après plusieurs heures de voyage. Il était temps. Je m'avançais sur le quai et j'observais les gens autour de moi : il y avait des personnes de toutes les races, tout comme on me l'avait décrit.
Mais ma chère "amie" me tira bien vite de mes réflexions :


- Bon, c'est quand qu'on commence la baston ?
- (en chuchotant) Ikue, ne recommence pas !


Autour de moi, des personnes se sont retournées, me prenant sans doute pour une folle. En effet, pour eux, je suis une gamine perdue qui parle toute seule. Certains d'entre eux ont même commencé à chuchoter ou à rire. A peine arrivée, j'attirais déjà l'attention, alors qu'en réalité, je cherchais tout le contraire.
Maintenant que j'avais débarquée sur cette île, (presque) sans bagages, et sans aucune connaissance des lieux, je commençais à me rendre compte de la folie que j'avais eue. Mais il était trop tard pour hésiter. Je suis venue sur Eyra avec un objectif, et je devais m'y tenir.


- Sage décision ma vieille ! Bon, c'est quand qu'on commence la chasse aux démons ?
- Tu vas enfin te taire, oui ?!

J'avais crié... Chose rare quand on y pense. Mais Ikue m'avait déjà cassé les oreilles pendant toute la traversée, et c'était la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Mais comme je m'y attendais, j'ai obtenu la réaction inverse de la part de mon Ombre :

- Que je me taise ? On est tombée dans un bled pourri, où on risque à tout moment de se faire manger, ou tuer, ou décapiter, ou...

Mais je ne l'écoutais plus. Plus loin sur le quai régnait une certaine agitation.

- ... ou découper en morceau, ou éventrer, ou...

Les cris devenaient de plus en plus forts, et beaucoup de personnes commençaient à courir dans notre direction.

- ... ou sucer le sang, ou désintégrer, ou même...
- Ikue, qu'est-ce qui se passe là-bas ?
- Ne m'interromps pas !
- Réponds-moi... ou ta baston, tu pourras l'oublier.
- (en s'étirant dans la direction des cris) Là-bas ? Y a juste un dragon qui veut faire un barbecue avec des gens.


Et juste au moment où elle revenait à sa place, une sorte de balle de tennis verdâtre géante couverte de pics se dirigeait dans ma direction. Le dragon...
J’ai essayé d’imiter les autres, et de courir pour échapper à cette chose. Mais maladroite comme je suis, j’ai trébuché et je me suis étalé par terre. Le dragon m’a vu, et a commencé à me foncer dessus. Et moi, j’étais au sol, incapable de bouger.

- Génial ! On va mourir dès notre arrivée ! Tu es vraiment trop forte, Erena !

Mais je n’avais plus la force de lui répondre…
Revenir en haut Aller en bas
Maroti Asling
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Bélier
Nombre de messages : 132
Age : 25

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Sam 18 Jan - 20:59

Pour la première fois depuis mon arrivée sur l'ile d'Erya, j'avais eu la brillante idée de présenter Patience à l'étrange population qui peuplait l'archipel. Après tout, s'il y avait des anges et des démons, pourquoi pas une dragonne? A l'entrée de la ville, plusieurs passants nous dévisagèrent moi et ma compagnonne de toujours? Je passa une main rassurante sur le côté de son énorme tête tandis qu'elle se mouvait à mes côtés, elle était comme une petite fille perdue en pleine foule et sa très mauvaise vision n'arrangeais pas les choses. Je restais donc près d'elle pour intervenir en cas de dérapage. Nous étions en train de descendre l'avenue principale qui menait au port et Patience laissait une longue traînée dans la fine couche de neige qui recouvrait la rue, je pouvais percevoir son trac à des kilomètres à la ronde, elle n'avait pas l'habitude de se retrouver entouré d'autant d'humains bruyants et odorants.
Étrangement, les gens semblaient soigneusement la tête monstrueuse de mon dragon, ce qui était compréhensible et triste, plusieurs volets se fermèrent à notre passage, la rue était aussi beaucoup trop calme. Il n'aimait pas mon dragon, c'était dommage, mais je n'allais pas abandonner pour autant, j'allais prouver à tous que Patience était une dragonne adorable et respectable.
En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, l'irlandais attrapa l'une des épines rouges qui parcouraient le corps écailleux de sa dragonne en s'en servi pour se hisser au sommet de son crane, il s'assit en tailleur sur ce dernier et observa les alentour. Des décorations de noël traînaient encore entre les maisons alors qu'un bateau entrait calmement dans le port, apportant à Erya des touriste, et peut-être de nouveau habitant. Un petit attroupement commença à se former autour du dragon et du dragonnier tandis qu'un léger sourire se dessina sur le visage de Maroti.

"Tu vois ma belle, il suffit juste d'attendre un peu..."

Un grognement amusé s'échappa de sa gorge tandis qu'elle "sentait" les nouveaux arrivants, du haut des 4 mètres de Patience, l'irlandais regarda d'un air amusé un petit garçon avancer timidement vers la dragonne qui la regardait de manière interrogative, presque timide. Il tendit une main tremblante vers le museau du reptile qui se blottit amicalement contre la main de ce dernier, d'une certaine manière il me rappelait moi durant les longues soirées que j'avais passé avec ma compagnonne.
Tout se déroulait pour le mieux et je descendis de la sécurité du dos de Patience avant de chercher dans ma sacoche  une balle de tennis neuve.

"Hey petit, est-ce que tu as déjà joué à la balle avec un dragon?"

Le petit garçon ouvrit de grands yeux pétillants de joie avant de me prendre la balle des mains et de regarder Patience qui secouait sa longue queue reptilienne comme un chien. Le garçon lança la balle de toutes ses forces, juste  dans la direction du bateau qui venait de débarquer...
Droit vers les arrivants.
Devant la course effrénée de la dragonne la foule se dispersa en hurlant, le reptile volant déploya ses ailes et s'envola au-dessus de la foule paniquée. Fonçant droit à la suite de la balle. C'était une très mauvaise idée...
Je me mis à courir derrière ma dragonne alors que je vis une jeune fille trébucher et s'étaler sur le sol. Patience allait l'attendre dans une poignée de seconde. Je devais réagir le plus vite possible.

L'irlandais détacha son fourreau et monta sur une pile de caisse avant de sauter le plus loin possible, ses années d'entrainement en forêt lui permirent de se servir du fourreau de sa claymore pour glisser sur le filin d'une des lignes de décoration qui ornaient le port. Filant plus vite que le vent il renversa plusieurs lampions qui se détachèrent du filin. Et avant que la dragonne n'écrase la pauvre passante, Maroti lâcha le filin et atterrit entre la fille et sa dragonne
en faisant une roulade pour se rattraper. Sans perdre un instant, il leva sa main libre pour la mettre au niveau du museau du dragon lancer à pleine allure, les yeux plantés dans ceux de la bête.
Sans une seule parole, la dragonne pila au dernier moment alors que son museau se posa contre la main de son ami. L'irlandais commença à gratter la dragonne sur toute la longueur de son museau, lui faisait sortir des ronronnements de joies.

"Chuuut, calme toi, j'irais te chercher une autre balle si tu me promets de ne plus partir comme ça en pleine rue."

Patience frotta sa tête volumineuse contre mon moi avant se pencher en reniflant la pauvre passante qui était...sans voix.

"Excuser là... Elle est très joueuse, je suis Maroti et voici Patience. Vous venez juste d'arriver?"

Maroti tendit une main amicale à l'inconnue étalée sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Erena
Ange
Ange
avatar

Féminin
Scorpion
Nombre de messages : 46
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Dim 19 Jan - 15:29

Tout se passa très rapidement. Alors que le dragon fonçait à toute allure vers moi, un jeune homme blond s'interposa entre la bête et moi, et réussit à calmer le dragon. J'entendis vaguement l'homme parler, mais Ikue, en lançant quelques jurons, m'empêcha d'entendre ses paroles. Finalement, il me tendit une main, en me disant :

- Excuser là... Elle est très joueuse, je suis Maroti et voici Patience. Vous venez juste d'arriver ?

C'est alors que je pris enfin conscience de ma situation, et j'en eu honte. Je me suis levée rapidement, sans l'aide de ce Maroti. Il a dû penser que j'étais malpolie, mais cela ne me fit ni chaud ni froid. Mes vêtements étaient trempés, à cause de la neige sur laquelle j'étais tombée. Finalement, je me suis rappelée qu'il m'avait posé une question :

- Heum... Oui je viens d'arriver. Je m'appelle Erena, enchantée. Je suis désolée, j'ai été quelque peu surprise par votre... amie. Je vous remercie de m'avoir aidé.

Puis, jugeant que c'était tout ce qu'il y avait à dire, je m'éloignais sous le regard incrédule de cet irlandais (d'après ce que m'avait raconté Ikue). Mais très rapidement, je fus contrainte de m'arrêter. Je n'avais aucune idée de l'endroit où j'étais censée aller après avoir accosté... En m'accordant quelques secondes de réflexion, je fis le tour de mes options :
1) Je cherchais par moi-même, et j'étais quasiment sûre de me perdre
2) J'avance au hasard dans le ville et je trouverais alors l'endroit que je cherche (mais avec la chance que j'ai, j'y serais encore dans 100 ans...)
3) Je demande de l'aide à quelqu'un, n'importe qui
4) Je reste plantée là à attendre qu'une meilleure solution s'offre à moi (ce qui ne m'avancerais guère)

La troisième option me semblait la plus raisonnable, même si c'était celle que j'aimais le moins. Je ne suis pas à l'aise avec les gens. Restait à trouver une personne qui pourrait m'aider. J'ai tout de suite pensé à ce Maroti et à son dragon. Le jeune homme m'avait l'air plutôt aimable, mais après la manière dont je lui ai parlé, je n'étais pas sûre qu'il allait vouloir me filer un coup de main.

- On a qu'à essayer, on verra bien comment il réagira.

Pour une fois, j'étais d'accord avec Ikue. Je finis donc par retourner sur mes pas, toujours sous le regard stupéfait du dragonnier, et je lui demandai, en cachant ma gêne :

- Excusez-moi, mais... après avoir accosté, je suis censée allez où ?
Revenir en haut Aller en bas
Maroti Asling
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Bélier
Nombre de messages : 132
Age : 25

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Dim 19 Jan - 17:54

- Heum... Oui je viens d'arriver. Je m'appelle Erena, enchantée. Je suis désolée, j'ai été quelque peu surprise par votre... amie. Je vous remercie de m'avoir aidé.

Erena se releva, ignorant la main que je lui tendais, ce qui était fort malpoli... Mais elle venait de faire la "rencontre" avec une dragonne de plusieurs tonnes, donc elle était excusable. Elle partit juste après, sans dire au-revoir.
J'étais légèrement abasourdit parce qui venait de se passer, tout c'était déroulé à une vitesse... Bah, les valeurs se perdaient de nos jours, au moins elle m'avait remercié. Patience siffla avant de frotter sa tête contre mon dos, maintenant qu'il n'y avait plus de balle la pauvre petite voulait quitter le bruyant port le plus vite possible. Je lui tapota  gentiment la tête avant de jeter un dernier coup d’œil à Erena qui c'était arrêté en plein milieu de la rue, comme absorbé par ses pensées.  Mon œil de peintre remarqua alors une chose étrange, qui sortait de l'ordinaire et qui était aussi mince qu'un voile de ténèbres sur le sol, littéralement.
Est-ce que l'ombre d'Erena venait de sourire?

"Désolé ma belle, mais nous allons surement rester plus longtemps que prévu."

Patience exprima son mécontentement en me soufflant bruyamment dessus et ruinant le peu d'ordre qu'il y avait dans mes cheveux. J'allais accoster Erena pour lui parler de son ombre, mais elle le fit d'elle-même en me demandant d'un air plutôt gêné, ce qui était normal après son comportement:  

"- Excusez-moi, mais... après avoir accosté, je suis censée allez où ?

C'était une excellente question, malheureusement j'étais aussi nouveau qu'elle sur l’île et je n'avais pas pris un moyen de locomotion traditionnel. Pourquoi payer un voyage en bateau lorsque voyager à dos dragon était deux fois plus rapide? J'avais donc posé le pied sur Erya sans penser à ce genre de menu problème, je ne savais même s'il y avait des papiers à remplir. Je n'avais pas eu de problème avec une quelconque sorte de police... En fait, je faisais ce que je voulais sur Erya...

"N'importe où, sauf dans le territoire sanglant peut-être, les gens la-bas sont tous fous à lier. Je ne me suis jamais embarrassé avec de telle formalité. Par contre..."

Maroti fronça les sourcils et regarda pas dessus l'épaule de la fille à lunette, je vérifiais son ombre. Est-ce que ce n'était que mon imagination qui m'avait fait croire que l'ombre avait souri?
Elle était parfaitement immobile, une ombre normale, pareil à toutes les autres ombre du monde. Pourtant...
Sans quitter Erena et son ombre des yeux je fis un signe distinct à Patience. Je leva la main au-dessus de ma tête, Patience réagit au quart de tour en se dressant de toute sa hauteur et en déployant ses ailes écailleuses. La Whispering Death était ainsi plus haute que les toits des maisons du port. Elle leva sa tête vers le ciel nuageux et ouvrit sa redoutable gueule draconienne et cracha un magnifique jet de flamme vers les cieux.  
Les passants regardèrent le spectacle bouché bée, tandis que Erena en restait sans voix. Le rayon de flamme effaça toutes les ombres aussi efficacement que le soleil de midi.
Sauf une...
Elle était là, toujours aussi complète et noire, l'ombre d'Erena.

L'irlandais referma sa main et le feu de flamme cessa, il s'inclina devant la foule de passant médusé comme si c'était un innocent spectacle de rue. La foule applaudit le spectacle et se dispersa, dommage, il aurait peut-être dût faire un tour dans la foule pour récolter quelques pièces.
Mais revenons au business...

" Ton ombre n'est pas normale, n'est-ce pas Erena?"

Il fit un sourire satisfait à la fin de sa phrase, peut-être qu'il en avait un peu trop fait?
Revenir en haut Aller en bas
Erena
Ange
Ange
avatar

Féminin
Scorpion
Nombre de messages : 46
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Lun 20 Jan - 18:12

Après lui avoir posé ma question, l'irlandais sembla réfléchir un instant, puis finit par me répondre :

- N'importe où, sauf dans le territoire sanglant peut-être, les gens là-bas sont tous fous à lier. Je ne me suis jamais embarrassé avec de telle formalité. Par contre...

Il n'a pas terminé sa phrase, ce qui m'intrigua. En regardant ses yeux, je remarquai qu'il observait le sol derrière moi, ou plus précisément, Ikue. Est-ce qu'il se doute de quelque chose ? Au départ, je ne pensais pas, car très peu de gens faisait attention à leur Ombre. En général, les gens se préoccupent plutôt de leur petite vie, et ne font pas trop attention à ce qui leur semble sans importance. C'est alors que Maroti fit quelque chose qui n'avait, je le croyais, aucun sens : il fit un signe à sa dragonne, et cette dernière cracha des flammes dans le ciel. C'est seulement à ce moment-là que je me doutais de ses attentions. Il voulait observer le comportement de mon Ombre.
Alors qu'il faisait son numéro auprès des autres citoyens, je continuais de le regarder, l'air grave. Lorsque la foule se dispersa, il me lança en souriant :

- Ton ombre n'est pas normale, n'est-ce pas Erena?
* Et meee***… Ça commence bien !*


Ma première intention avait été de vouloir tout nier en bloc, mais après mûre réflexion, je me disais que cela ne servirait à rien de le prendre pour un idiot : il avait raison, et il le savait. Néanmoins, lui raconter mon histoire aurait été trop dangereux, pour lui comme pour moi. Je décidais donc de jouer au même jeu que lui.

- (en souriant) C’est vraiment très étonnant. Je ne pensais pas que quelqu’un le verrait, surtout pas aussi rapidement. En général, les personnes ne les regardent pas. Tu es le premier à m’en faire la remarque. Je suppose que c’est grâce à ton « œil de peintre » (nouveau sourire). La plupart des artistes sont plus sensibles à ce genre de chose.

J’ai obtenu l’effet attendu. Il ne s’attendait sûrement pas à ce que je puisse « lire dans ses pensées » (- C’est grâce à qui, à ton avis ?!). Je décidai donc de changer de sujet :

- Mais puisque, apparemment, tu es aussi nouveau que moi sur cette île, je me rends compte que ma question était déplacée. Je te remercie quand même pour ton aide. A bientôt peut être.

Je m’apprêtais donc à m’en aller, mais je sentis une main saisir mon épaule. Bien évidemment, c’était Maroti. Il était intrigué par mes paroles. Il a mordu à l’hameçon. Je ne sais plus combien de fois j’ai déjà utilisé cette méthode pour embrouiller les gens qui, par hasard, découvraient mon don. C’était une sorte de chantage : je leur fais comprendre que je peux connaître tous leurs secrets, et ainsi, ils gardent le silence.  Je n’aime pas utiliser cette méthode, mais c’est bien malheureusement la seule qui est efficace…
J’étais sur le point de me retourner vers mon interlocuteur lorsque j’entendis un hurlement. Un cri d’effroi d’un petit garçon. Je me raidis instantanément. J’observais les yeux de l’irlandais. Il semblait ne rien avoir entendu. Je compris donc que le cri venait d’une Ombre, et que quelque chose était sûrement arrivé à son propriétaire, pour qu’elle demande à l’aide de cette manière. Je me dégageai donc de Maroti et me précipitai dans la direction d’où provenait le hurlement : l’orphelinat.
Revenir en haut Aller en bas
Maroti Asling
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Bélier
Nombre de messages : 132
Age : 25

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Mar 21 Jan - 11:45

Erena me fit un sourire innocent, mais qui sonnait comme incroyablement forcé. Ma curiosité naturelle m'avait encore rendu brusque, beaucoup trop brusque. Les habitants d'Erya pouvaient cacher bien des surprises, et plus souvent des surprises qu'il était préférable d'éviter sous peine de finir six pieds sous terre. La fille a lunette était bien une nouvelle arrivante, mais cela ne la rendait pas moins dangereuse pour autant.

C’est vraiment très étonnant. Je ne pensais pas que quelqu’un le verrait, surtout pas aussi rapidement. En général, les personnes ne les regardent pas. Tu es le premier à m’en faire la remarque. Je suppose que c’est grâce à ton « œil de peintre ». La plupart des artistes sont plus sensibles à ce genre de chose.

...
L'irlandais jura intérieurement, en se rendant compte qu'elle pouvait facilement l'entendre. Il avait déjà lu plusieurs livres dont un personnage avait la capacité de lire dans les pensées, mais une personne vraiment capable de le faire était une autre paire de manche. Est-ce qu'elle pouvait lire seulement ce qui me venait à l'esprit? Où avait-elle le pouvoir de lire toute mon histoire en ravageant ma mémoire comme une tornade? Si elle le pouvait, elle pouvait deviner que nous étions en fuite et que Patience était recherchée pour être vendue quelque part, ou pire. J'avais peur qu'Erena ne puisse raconter mon histoire à d'autre, ce qui arriverait forcement dans l'oreille d'une personne intéressée. Et c'était intolérable, je devais mettre les points sur les i et m'assurer qu'elle ne pouvait pas lire dans mon passé. Pour le bien de Patience...
Et puis il y avait aussi l'ombre, elle était différente, certes, mais en quoi?

Erena me remercia avant de s'en aller, mais je ne pouvais tout simplement pas la laisser partir. L'irlandais lui attrapa l'épaule, sans pour autant la secouer et elle se retourna. Je plongea mes yeux dans les siens, essayant de déchiffrer l'expression de son visage. Un vieux proverbe dit que les yeux sont les fenêtres de l'âme...
Je sentis Erena se raidir sous ma main, ce qui me fit hausser un sourcil d’inquiétude. Elle me regarda étrangement, comme-ci elle s'attendait à une quelconque réaction de ma part avant de me bousculer et de partir en trombe dans la grande rue. Je ne savais pas quelle mouche venait de la piquer, mais elle devait être impressionnante.
Elle foncait instinctivement vers le bout de la rue ou se trouvait l'un des nombreux orphelinat d'Erya.
Sans perdre un instant, le dragonnier se hissa habilement sur le dos de la dragonne qui s'envola aussitôt. Elle plana d'une aile experte vers Erena qui continuait sa course désespérée, mais elle était ralenti par les plaques de verglas et le monde qui se baladait dans la rue, indifférent à la course de la fille à lunette. Ils regardaient plutôt Patience qui s'approcha en rase motte des toits avant de détendre son corps serpentin et de soulever Erena du sol sur mon ordre. La queue s'enroula autour du torse de la nouvelle passagère qui eut le droit à un vol gratuit fort peu agréable mais qui lui permettais de remonter la rue beaucoup plus rapidement.
Patience se posa devant les grilles fermées de l'orphelinat et l'irlandais descendit rapidement du dos de la dragonne pour tomber à côté de la pauvre Erena qui semblait totalement secouée.

"Excuse moi d'avoir fait ça, mais je dois savoir quelque chose. Est-ce que tu peux..."

Maroti ne termina jamais sa phrase, une forte explosion retentit.
Et l'enfer se déchaîna
Revenir en haut Aller en bas
Erena
Ange
Ange
avatar

Féminin
Scorpion
Nombre de messages : 46
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Mar 21 Jan - 17:11

*Plus vite, plus vite...*

J'avais un très mauvais présentiment, qui augmentait à mesure que je m'approchais de l'orphelinat. Je devais me dépêcher, mais le verglas de la rue et les autres passants me gênaient.

*Plus vite, plus vite !*

Soudain, je sentis quelque chose s'enrouler autour de mon torse et me soulever de terre. C'était le dragon Patience et cet irlandais. Le fait qu'ils m'aient suivis m'énerva au début, mais je me rendis compte que j’arriverais bien plus rapidement à l’orphelinat grâce à eux. Le vol était assez inconfortable, mais bon... J'allais pas me plaindre. Finalement, la dragonne me déposa au sol et Maroti se plaça à côté de moi avant de recommencer à parler :

- Excuse moi d'avoir fait ça, mais je dois savoir quelque chose. Est-ce que tu peux...
- Il va se taire lui ?! On a pas que ça à faire, nom d'une...


Mais ni Maroti ni Ikue n'eurent le temps de finir leur phrase : une énorme explosion retentit dans le bâtiment de l'orphelinat. Toutes le fenêtres se brisèrent en milles morceaux, et les fragments de verres nous tombèrent dessus. Maroti et moi étions tellement surpris que nous étions restés quelques secondes sans bouger, ni parler. Quelques secondes qui semblaient être des heures. Puis je finis par me rappeler pourquoi je suis venue : l'Ombre et le petit garçon. Je criai à l'irlandais :

- S'il-te-plaît, occupe-toi d'évacuer tout le monde de là. Quelque chose me dit que ce n'est pas encore fini. Je vais essayer de comprendre ce qui vient de se passer.

Et je laissa Maroti dehors pour m'engouffrer dans les ruines de l'orphelinat. J'allai me réfugier dans un coin, là où personne ne pouvait m'entendre.

- Ikue, on va se séparer. Cherche l'Ombre et le garçon. Je vais essayer de savoir pourquoi on a voulu faire exploser ce bâtiment. Préviens moi si tu le trouve.
- Ça marche... Mais soit prudente, tu as le chic pour te retrouver dans des situations dangereuses.
- Merci pour la remarque, je suis au courant. Je ferais attention.


Sur ce, j'aperçu mon Ombre qui s'étirait et qui s'éloignait de moi en évitant les quelques lumières encore allumées. Personne n'aurait pu la voir, ce qui me rassura. Au moins Ikue avait l'air de prendre cette tâche au sérieux (ce qui est plutôt rare). De mon côté, je m'avançais dans la direction opposée, et je marchais lentement pour voir si quelqu'un se trouvait encore coincé dans les décombres. C'était irréel. J'avais l'impression de me retrouver dans un film d'horreur grandeur nature. Tout était calme, trop calme. Pas un cri, pas un pleur, pas un bruit. Mes pas raisonnaient sur le sol, et je me surpris à penser à mon frère. Lui qui cherche toujours l'aventure et les sensations fortes, il aurait été servi... Je secouai vivement la tête.

*C'est pas le moment pour être nostalgique. Ce qui est fait est fait. Je dois me concentrer sur cette situation.*

En face de moi, une porte. Celle du gérant de l'orphelinat apparemment. Je l'ouvris et pénétrai dans la pièce. Elle était étonnement vaste. Quel intérêt pour un bureau d'être aussi grand ? Décidément, cet homme devait avoir la grosse tête. Je marchais jusqu'au centre de la pièce lorsque j'entendis un bruit venant des décombres situés derrière moi. Je me retourna, et c'est là que je l'ai vu.
Revenir en haut Aller en bas
Maroti Asling
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Bélier
Nombre de messages : 132
Age : 25

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Jeu 23 Jan - 18:33

L'orphelinat explosa, projetant des morceaux de verres qui tombèrent au pied de l'irlandais et de la fille à lunettes. Je ne savais pas comment cela était arrivé, mais il y avait des gens à l'intérieur du bâtiment et nous devions agir vite, en appelant les secours pas exemple. Il fallait trouver un passant qui contacterait les pompiers.
Mais non!

- S'il-te-plaît, occupe-toi d'évacuer tout le monde de là. Quelque chose me dit que ce n'est pas encore fini. Je vais essayer de comprendre ce qui vient de se passer.

Elle fonça donc dans l'orphelinat éventré, tandis que plusieurs enfants affolés passèrent la porte d'entrée en trombe, encadrer par plusieurs adultes qui faisaient preuve d'un professionnalisme incroyable malgré la gravité de la situation. Je courus vers une dame plus âgée qui tenait une petite fille en pleurs dans ses bras et essayait de la rassurer. Je guidais les enfants vers les grilles défoncées, aidant un garçon qui venait de tomber dans la neige. Le personnel compta rapidement les orphelins rassembler dans la rue. Quelque chose clochait, l'un des enfants manquait et qu'il fallait appeler la brigade de chasseur de démon le plus vite possible.
J'avais lu un article sur la brigade de chasseur de démon d'Erya, une organisation qui commençait à prendre son essor et qui rassemblait la crème des chasseurs de démons, de vrai, qui pullulaient sur l’île. Leurs aide était payante mais visiblement efficace car il n'avait jamais laissé échapper un de leurs cibles, selon l'article, et qu'ils mettaient à mort les démons sans aucune forme de procès d'une manière spectaculaire. C'est ce qui faisait leur popularité.
Si une intervention de leurs part était nécessaire cela ne voulait dire qu'une chose...
Je pensa aussitôt à Erena qui n'avait pas montré de signe de vie...

Le dragonnier siffla et Patience, qui était resté cachée derrière le mur pour éviter de paniquer les foules, bondit au-dessus de la clôture et me rejoignit. Sans perdre un instant l'irlandais sauta sur le dos de sa monture et fonça par le trou provoqué par l'explosion.
Maroti avait l'impression de nager en plein silence, une sensation irréelle, de la poussière s'élevait doucement devant le passage de la dragonne et aucun son ne provenait de l'extérieur du bâtiment. C'était comme si l'irlandais et son dragon étaient dans une bulle, hermétiquement fermée. Et il n'aimait pas ça du tout. Le seul bruit qui troublait la dérangeante quiétude des ruines était le souffle rauque de Patience, qui reniflait la trace d'une chose horrible et ancienne. L'odeur la fit frissonner, et moi aussi.
Un rugissement sauvage s'échappa de l'étage supérieur, suivi d'un hurlement d'effroi. Mon sang ne fit qu'un tour alors que Patience ouvrit sa large gueule et activa sa prodigieuse mâchoire, en une poignée de seconde elle déchiqueta le plafond se propulsa au 1er étage. Pile dans un vaste bureau circulaire, assez grand pour que Patience se déploie ses ailes et se dresse de toute sa hauteur, plusieurs bibliothèques en bois massif encadraient une scène surréaliste et absolument cauchemardesque. Erena était au sol, les yeux rivées sur une créature terrible.
Une magnifique crinière dorée ornait sa tête de lion, d'où se dressait deux rangées cornes noires comme  l'ébène. Sa bouche prédatrice laissait dépasser des canines protubérantes et une langue de serpent. Le reste de son corps musculeux était parsemé de poils ou d'écailles selon l'endroit. Ses pattes se terminaient par quatre serres acérées, qui laissaient des marques dans le parquet tandis alors que la chose se préparait à bondir. Elle déploya de splendides ailes de chauves-souris qui dévoraient le peu de lumière restante, nous plongeant dans une pénombre qui annonçait une seule et unique chose, la promesse d'une mort lente et douloureuse. Et si seulement ce cauchemar s’arrêtait là, la bête leva un impressionnant dard de scorpion d'où s'échappait un fluide verdâtre et fumant, qui attaquait le sol en tombant devant une Erena tétanisée.
Je savais le nom de cette créature, je l'avais déjà croisée dans l'une de mes histoires. Et elle était littéralement sortie du conte, se matérialisant aussi horrible et terrifiante que dans mes pires songes.
Un manticore.
Il semblait se délecter de la peur de la jeune fille à lunette, le monstre leva une de ses énormes pattes au-dessus de la pauvre fille. J'étais tétanisé par la peur, je ne pouvais plus bouger...
Heureusement, une autre personne le fit pour moi.
Plusieurs pics de couleurs rouges sang filèrent vers la bête, l'un d'eu se planta dans la patte du monstre tandis que les autres ricochaient sur son armure d'écailles. Il hurla et tourna un regard vengeur vers Patience qui soutint courageusement en sifflant de haine.
Ce sifflement me ramena à la réalité aussi brutalement qu'un sceau d'eau en pleine face.
Maroti dégaina sa claymore et se leva sur la tête de sa dragonne, il fallait réagir vite et gagner du temps. L'irlandais pris une grande inspiration, rapprochant la lame de son corps.

" ERENA, C'EST PAS LE MOMENT DE FAIRE LA SIESTE!"

Les deux monstres foncèrent l'un vers l'autre, alors que Maroti poussa un terrible cri de guerre, parfaitement à l'aide sur son dragon après des années d'entrainement avec elle. Il parvenait à rester en équilibre parfait malgré le choc de la rencontre. Son épée stoppa un coup de dard d'un mouvement expert alors que la dragonne se battait bec et ongles pour mordre la manticore qui était agile malgré sa taille. Les deux combattants se séparèrent de chaque côté du bureau, Patience avait récolté une entaille sur le côté droit de sa tête et du sang commençait à s'écouler de sa blessure. Plusieurs pics rouges c'étaient plantés dans la patte droite du monstre, résultat du coup qu'il avait donné à la dragonne...

[hpr: la bêbête en question
Spoiler:
 
]
Revenir en haut Aller en bas
Erena
Ange
Ange
avatar

Féminin
Scorpion
Nombre de messages : 46
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Ven 24 Jan - 18:32

Un démon. Un énorme lion à la crinière d’or, possédant de longues ailes de chauves-souris, et un dard de scorpion à la place de la queue. Dans le style chimère, on trouve pas mieux.
En ce moment, je supposais qu’Ikue avait compris que j’avais un problème. Elle le sait toujours. Il fallait donc que je gagne du temps en attendant l’arrivée prochaine de mon Ombre. Sans elle, je suis faible. Sans elle, un seul coup de ce démon pourrait me tuer. Pour gagner du temps, j’entrepris de discuter avec l’Ombre de la bête :


- Ombre de Manticore, que fais-tu ici ?
- Tiens tiens. Tu peux me parler, humaine. C’est vraiment surprenant, je ne pensais pas un jour pouvoir briser le silence qui m’a été imposé.
- Puisque tu m’as l’air de vouloir parler, réponds à mes questions. Que fais-tu ici ?
- Mon propriétaire fait son travail.
- Quel travail ?
- Il devait chasser les chasseurs de démons d’Erya. Ces lâches qui nous tuent tous sans vergogne et sans distinction.
- Les chasseurs de démons… ? Qui lui a ordonné cela ?
- Nous n’en savons rien. Un messager nous a un jour contacté. Mon propriétaire souhaite se venger de ces ordures, qui ont tués une grande partie de notre tribu.
- Je vois. Es-tu… mauvais ?
- Si par mauvais, tu entends le fait d’assassiner des innocents, alors oui, nous sommes mauvais. A mon tour de poser une question : es-tu celle que toutes les Ombres nomment l’Ange des Ombres ?
- En effet… Mais je n’aime pas que l’on me surnomme comme ça…
- Dans ce cas, je comprends. Tu as une tâche  accomplir, et mon propriétaire en fait parti. Ce sera donc un honneur pour moi que de me faire purifier par toi.
- Mouais, si on veut… Une dernière chose ? Est-ce que l’enfant est toujours en vie ?
- L’enfant ? Ce gamin qui nous a surpris ? Oui il l’est toujours, enfin s’il a survécu à l’éboulement.
- Qu…


A ce moment-là, le manticore me frappa rapidement avec le dard de sa queue, et la douleur du poison qui coulait à présent dans mes veines me fit échapper un hurlement. Puis, venant de sous mes pieds, un bruit sourd se fit entendre, et Maroti et son dragon sortirent du trou béant qu’ils venaient de faire apparaitre dans le sol. Ils restèrent un instant immobile, sans doute surpris par la scène improbable à laquelle ils assistaient. Puis Patience frappa le démon, et commença à hurler de haine. Cela eu pour effet de ramener l’irlandais à la réalité, et il ne trouva rien de mieux à me dire que : ERENA, C'EST PAS LE MOMENT DE FAIRE LA SIESTE !
C’est également à cet instant qu’Ikue revint à sa place originelle, sans que personne ne la remarque. Alors que j’essayai de me relever, je fus prise de vertiges, à cause du poison. Alors que je tentais de reprendre mes esprits, je vis Maroti et Patience se faire repousser par le manticore, et le dragon blessé perdre son sang. Puis la bête se précipita vers moi. J’entendis vaguement Maroti me hurler quelque chose (sûrement de m’enfuir), mais je n’en avais pas l’intention. Je le connaissais à peine, et il avait déjà fait beaucoup pour moi. A présent, c’était à mon tour d’entrer en jeu. Le démon se rapprochait dangereusement, mais c’était comme si le temps avait ralenti. Je sentis en moi une étrange sensation de bien-être m’envahir, me submerger, pour finalement descendre vers le sol. Vers Ikue. Comme à chaque fois que cela se produisait, je me sentais... différente. Pourtant, ces derniers temps, ce phénomène se produisait assez régulièrement, mais je ne m'y suis pas encore habitué. Je me rendis alors compte que mes yeux étaient fermés. Lorsque je les rouvris, elle était là. Plus ou moins réelle. Mon Ombre. Elle était d’un noir de jais, et seuls des yeux, tout aussi noirs, et sa bouche, qui formait un sourire moqueur, ressortaient. A la main, une lance noir qui montrait qu’elle était prête au combat. Elle n’attendait que mon ordre, même si elle savait très bien auquel je pensais :

- Ikue, tue.

Son sourire s’aggrandit encore, et elle se précipita donc vers le manticore et, en visant son Ombre, réussi à ouvrir une véritable plaie sur le dos de son ennemi. Elle tenta de reproduire l’attaque, mais sans succès. Le démon était bien trop rapide, et il avait sûrement compris ce qu’Ikue préparait. Cette dernière étant encore trop inexpérimentée au combat, il lui fallait de l’aide. Maroti était le seul qui pouvait nous aider à nous débarrasser de la bête. Je me tournai donc vers lui, et, d’un ton qui me paraissait trop brusque, je lui lançai :

- Maroti, on va pas s’en sortir toutes seules. Va aider mon Ombre s’il-te-plait. Je vais m’occuper de Patience, ne t’inquiète pas. Coopérer, c’est l’unique moyen qu’on a pour rester en vie. S’il-te-plait, fais moi confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Maroti Asling
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Bélier
Nombre de messages : 132
Age : 25

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Dim 26 Jan - 12:59

Même s'il ne voudrait jamais l'avouer, le manticore était un adversaire redoutable et la première bestiole qui réussissait à tenir tête aussi efficacement à Patience. Les deux adversaires tournaient en cercle dans le bureau, essayant d'attendre une faille dans la garde adverse. Patience ne pouvait pas cracher de feu dans ces conditions, les bibliothèque s'embraserais comment des fétus de paille et un incendie réduirait l'orphelinat en cendre en une poignée de minutes, avec nous à l'intérieur. Il devait réfléchir à un plan, analyser la situation...  

- Ikue, tue.

Maroti tourna la tête vers Erena et ce qu'il vit à ce moment le laissa littéralement bouchée bée. La chose qui se tenait devant mon amie était une forme vaguement humaine, ressemblant à la jeune fille à lunettes, mais sa texture presque liquide lui donnait l'impression d'un simple coup de gomme pouvait l'effacer. Elle tenait une lance aussi noire qu'elle et je compris pourquoi son Ombre était spéciale. Elle était vivante...
Et Erena semblait la maîtriser, tant mieux, je ne voulais pas me retrouver avec un second monstre sur le dos.
La chose s’élançait droit sur le manticore, le prenant par surprise, et lui ouvrit une grande plaie sur son dos. Je me demandais comment une telle chose pouvait exister et comment Erena pouvait vivre avec, je ne pus m'empêcher de faire la désagréable comparaison avec un parasite. Si elle vivait au crochet d'Erena, c'était le terme qui convenait, non?
Mais l'une des deux avant le pouvoir de lire dans les pensées, alors je me reconcentra rapidement sur le combat, incluant le facteur "Ombre" à l'équation. J'allais charger une seconde fois vers le manticore lorsque Erena m’interrompis de brusquement.

- Maroti, on va pas s’en sortir toutes seules. Va aider mon Ombre s’il-te-plait. Je vais m’occuper de Patience, ne t’inquiète pas. Coopérer, c’est l’unique moyen qu’on a pour rester en vie. S’il-te-plait, fais moi confiance.

- C'était prévu, je ne suis pas venu te chercher pour rien. Par contre, reste-là et cache toi, nous allons nous occuper de cette bestiole. Mais je refuse de le tuer si possible."

Monstre ou pas, le manticore avait le droit de vivre et j’espérais sincèrement que ce combat ne devait pas se finir par la mort de l'un des deux adversaires. D'un mouvement de talon je fis Patience s'éloigner d'Erena, l'ombre de cette dernière était toujours au prise avec la bête et elle ce battait avec un style que je n'avais encore jamais vu.
Enfin, je n'avais jamais vu une ombre se battre aussi.

"-Manticore! Si tu comprends mes paroles, quitte ce lieu et retourne vivre ta vie loin des humains. Je ne désire pas ta mort, mais je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour protéger les habitants de cette îles!

Le monstre me fixa, nos regards se croisèrent, et je vis l'immensité de la haine vengeresse que le manticore nous vouait. Il détestait l'humanité et il ne voulait qu'une chose, faire un maximum de dégât avant de partir.
La bête rugit de plus belle, elle m'avait donné sa réponse.
L'irlandais soupira tristement, il détestait tuer et se battre, mais le monstre avait fait son choix, il allait au moins lui essayer de lui offrir un combat digne de ce nom.

L'irlandais se mit en garde sur le crane de sa dragonne qui sifflait de haine, il jeta un coup d’œil à son étrange alliée. Puis, ensemble, ils chargèrent le manticore.

"Taïaut!"
Revenir en haut Aller en bas
Erena
Ange
Ange
avatar

Féminin
Scorpion
Nombre de messages : 46
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Dim 26 Jan - 15:18

- C'était prévu, je ne suis pas venu te chercher pour rien. Par contre, reste-là et cache toi, nous allons nous occuper de cette bestiole. Mais je refuse de le tuer si possible."

J'étais heureuse que l'irlandais acceptait. Et j'étais également heureuse qu'il avait l'intention de ne pas tuer le manticore. Bien que la créature avait l'air féroce, je m'étais prise de compassion pour son Ombre. Seulement, le véritable Démon ne voulait qu'une chose : créer le maximum de dégât pour forcer les chasseurs de Démons à se montrer.
Patience et Maroti s'éloignèrent de moi, et j'observais de loin Ikue se battre. Elle plongeait dans le sol, disparaissait, pour mieux ressortir par un mur ou par le plafond. Elle tentait toujours de causer des dommages à l'Ombre pour qu'ils se répercutent ainsi sur le propriétaire. C'est un style de combat assez... étrange pour ceux qui n'y sont pas habitués. C'est ce qui fait la force d'Ikue : la surprise.


- Manticore! Si tu comprends mes paroles, quitte ce lieu et retourne vivre ta vie loin des humains. Je ne désire pas ta mort, mais je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour protéger les habitants de cette îles !

Mais le manticore ne souhaitait pas de compassion. Maroti jeta un coup d’œil à mon Ombre, et ils se précipitèrent tous deux sur le Démon.

- Taïaut!
- Bazaï !
*Ils sont pas obligés de lancer des cris de guerre...*


Les quelques secondes qui suivirent furent très étranges : en quelques secondes, le manticore fut assez déstabilise pour ne plus savoir qui était le plus à craindre : le dragon féroce, l'humain agile, ou l'Ombre insaisissable. Et moi, j'étais toujours là, à regarder le combat, me maudissant de ma faiblesse. Je pouvais invoquer Ikue, soit, mais cela ne me rendait pas plus utile. Mais je fus très vite à nouveau arracher à mes pensées, car j'entendis ce cri. Celui de l'Ombre du gamin. Il était tout proche. Le hurlement retenti encore, et je tentais de me concentrer pour déterminer d'où venait le cri. Finalement, je me mis à courir en zigzagant pour ne pas me faire entraîner accidentellement dans le combat contre le manticore. En sortant de la pièce, j'aperçu à ma droite un amas de débris qui atteignait l'étage suivant. Bon, je suis nulle en escalade, mais j'arrivais tout de même au sommet (avec difficulté, mais bon...). A cet étage-ci, le même spectacle que pour celui du dessous. Les débris, la poussière, le silence. Non, pas le silence. J'entendis un faible son, devant moi. Des pleurs. C'était l'enfant. Je me mis à courir dans la direction des gémissements, et je me rendis alors compte qu'ils venaient d'une armoire renversée. L'enfant avait dû s'y cacher, mais à présent, il ne pouvait plus en sortir. Je m'apprêtais à lui venir en aide, mais une voix rauque s'élevait derrière moi :

- Si j'étais toi, j'essayerais même pas de faire du mal à ce morveux, sale démon.

La voix me glaça les entrailles, et je finis par avoir la force de me retourner. Un homme (mais était-ce bien un homme ?) se tenait face à moi. Il était vêtu d'une long cape orange délavée sur laquelle s'étendait de larges tâches rouges. Du sang... Il était gigantesque et je ne vis pas son visage. Je restais calme, et lui répondis sur un ton que j’espérais posé :

- Vous devez faire erreur. Je ne suis pas un démon. Je veux simplement venir en aide à ce jeune garçon. Il est coincé, et les responsables de l'orphelinat sont tous à sa recherche.
- Hein ?! Tu te fiche de moi ou quoi ? Tu vas pas me faire croire que tu n'es qu'une simple humaine ?!
- C'est vrai que je ne suis pas qu'une simple humaine, mais je ne suis pas non plus votre ennemie. Je viens seulement d'arriver sur Erya.
- Te fous pas de moi !! J'ai vu comment tu as fais pour faire apparaître cette chose en bas. Va pas me dire que tu es pas diabolique.


Puis il me prit par le cou. Je ne pouvais plus parler. Au loin, je percevais quelques fragments de bruit du combat opposant le manticore à Maroti et à mon Ombre. Si je pouvais crier, ils ne m'entendraient pas. Je devais sûrement me faire une raison : j'allais mourir.

*Mais non, ce n'est pas possible ! C'est pas comme ça que je vais finir. J'ai encore tant de choses à faire, tant des questions sans réponses...*
Revenir en haut Aller en bas
Maroti Asling
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Bélier
Nombre de messages : 132
Age : 25

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Mar 28 Jan - 20:23

*Gauche! Passe par dessous et attaque le flan gauche!*

En quelques passes et coupures seulement, Maroti avait réussi à synchroniser Patience avec le style de l'ombre, ils étaient en symbiose et submergeaient le manticore sous une pluie d'attaques dévastatrices, mais la bestiole avait la peau dure. Patience avait reçu plusieurs blessures et un coup de serre esquivé in-extremis avait déchiré ma tunique, laissant trois grandes déchirures parallèle d'où s'échapper un léger filet de sang. L'ombre se glissa entre les pics de ma dragonne alors que celle-ci fouettait l'air de sa queue, profitant de la diversion, l'ombre frappa le poitrail du monstre avec sa lance. L'arme ricocha contre l'armure d'écaille de la bête qui redoubla ses assauts.
Maroti, Patience et l'Ombre se regroupèrent loin de la bête, la dragonne saignait et je n'aimais pas cela, je détestais voir ma protégée souffrir. Il fallait en finir vite. L'irlandais analysa la situation, regardant chaque chose qui pouvait l'aider à combattre le monstre, un défaut dans sa cuirasse...
Le manticore rugit une nouvelle fois de haine et la réponse m'apparut, claire comme de l'eau de roche.

*Ombre, fait diversion, j'ai un plan.*

Alors que la forme ténébreuse attirait l'attention du manticore, l'irlandais fouilla dans sa sacoche, cherchant un objet bien précis. Il allait faire cela un peu à contrecœur, mais c'était ça ou mourir, le choix était vite fait. Enfin, il trouva le pot d'encre de chine noir dont il se servait pour peindre. Il le sortit et regarda la petite bouteille en soupirant.
D'un coup de talon, Patience fonça sur le démon pour se rapprocher. J'avais le droit qu'à un seul essai.

L'irlandais siffla pour capter l'attention du manticore, Patience lui tournait autour pour l'agacer et le déstabiliser, une nouvelle slave de pics partie du corps de dragon pour rebondir contre les écailles du démon. Plusieurs fois, sa queue frôla la tête de l'irlandais. Il suffisait d'un coup de dard empoisonné pour que je sois hors combat, où pire.
Enfin, la monstre rugit d'agacement devant le pilonnage ininterrompu que le dragonnier et sa dragonne infligeaient au démon, c'était ce que Maroti attendait. La bouteille d'encre fila droit dans la gueule du monstre qui hocheta de surprise. L'encre n'avait jamais eu un bon gout... Le manticore faisait une grimace presque comique alors qu'il essayait de recracher l'encre qui lui imbibait la bouche.
C'était l'ouverture.

*Maintenant! La...*

L'irlandais ne termina pas sa phrase, l'ombre avait déjà compris le but de la manœuvre depuis longtemps et la lance de ténèbres se planta directement dans la gueule ouverte du démon. L'arme s'enfonça jusqu'à la hampe et ressortit de l'autre côté du crane du monstre. Le manticore s’effondra et fut secoué de quelques spasmes nerveux, la haine dans son regard venait de s'éteindre à jamais... Patience était fatiguée, tous comme moi, même l'ombre semblait montrer des signes de faiblesses alors que sa lance disparaissait. Je descendis du dos de ma dragonne avant de sortir plusieurs bandages de ma sacoche et de panser les plaies qui zébraient les écailles du reptile. Je pensais à elle avant moi, je détestais la voir souffrir. Mais l'orage était passé, il n'y avait plus rien à craindre.

C'est alors qu'une escouade de...chevaliers en armure? Entra dans la salle, leurs lances en fer blanc brillaient de mille feux. Leurs visages étaient cachés sous un heaume de la même couleur que leurs armes. L'un d'eux, qui avait une cape blanche sur ses épaules. Observa la scène, le cadavre de la manticore, ma dragonne, et l'ombre. Il jura dans son casque et sortit un talky-walky, un chevalier avec une talky-walky, étrangement je trouvais ça très effrayant.

"Le monstre est mort chef, éliminé par d'autres créatures non humaine et un humain. Quelles sont les directives?
-Du calme, nous ne sommes pas méchants et nous avons neutralisé le manticore.

Le chevalier ne me répondit pas, il devait attendre la réponse de son supérieur, vu leurs styles vestimentaires ils devaient être les chasseurs de démon que la foule appréciait tant, mais ils étaient arrivés après la fête. Pourtant, quelque chose me disait que la situation sentait le roussi pour nous lorsque le chevalier nous gratifia d'un grand sourire.

-Changement de plan tout le monde! Nous sommes tombés devant un groupe de démon enragé qui voulait tuer les enfants de l'orphelinat. Mais notre courage nous a permis de triompher des bêtes monstrueuses. Vous me brûlerez le corps de l'humain, le chef s'occupe d'une témoin potentielle en haut. Maintenant on va s'amuser!"

J'étais ahuri par la situation, ce n'était pas possible, tout simplement pas possible. Ils n'allaient quand même pas nous tuer pour récupérer la gloire de notre combat, n'est-ce pas?  Mais les rangs des chevaliers se raffermirent alors qu'ils baissaient leurs lances vers nous. Patience grogna, mais elle était encore affaiblie par les blessures que le manticore lui avait infligés, j'étais moi aussi crever...
Combattre était hors de question. Du moins pas à la loyale.

*Excuse moi Ombre, mais je ne t'ai toujours demandé ton nom*

La forme resta silencieuse quelque instant, comme si elle pesait le pour et le contre de ma question. Finalement elle ressortit sa lance de ténèbres avant de me parler directement à l'intérieur de mon crane. C'était une sensation étrange et plutôt désagréable, comme une migraine passagère.

*Ikue*
* Alors cours, Ikue, car ça va sentir le roussi*

"Donc, vous éliminez tous les témoins pour vous attribuer le mérite d'une chasse que vous n'avez pas faites? Puis vous vous prenez aux guerriers affaiblis pour les achever et vous gardez les honneurs. Et bien vous savez quoi? Vous me dégouttez, plus que tout ce que j'ai rencontré comme monstre de ma vie. Vous vous êtes fait un ennemi, aujourd'hui et à jamais. Et croyez-moi, vous allez vous en mordre les doigts.

Le dragonnier claqua des doigts et une gigantesque flamme s'échappa de la gueule de Patience, les chevaliers firent un pas de recul pas pur réflexe, mais ce n'était pas eux que je visais... Les bibliothèque s'enflammèrent comme des torches et les feux se propagea à une vitesse phénoménale. Je détestais ce que je venais de faire, brûler des livres était un crime impardonnable, immonde, mais je devais survivre coûte que coûte et sauver Erena au passage.
L’irlandais monta habilement sur le dos de sa dragonne avant de prononcer à travers le mur de flamme.

"JE SUIS MAROTI ASLING, LE DRAGONNIER! SOUVENEZ VOUS DE CE VISAGE ET DE CE NOM!"

La dragonne décolla en défonçant le plafond du second étage, je comptais sur son flair pour repérer mon amie qui était elle aussi en danger. Un dernier coup d’œil en arrière me permis de voir le cadavre du manticore disparaître dans les flammes, ce démon avait fait preuve de plus de noblesse que les humains qui étaient censé le chasser. Le monde ne tournait pas rond...
Un cri déchira le vacarme de la bibliothèque qui commençait à s'embraser, ce cri je l'avais déjà entendu une fois dans la journée et c'était la fois de trop. Patience fonça à travers les couloirs, de plus en plus faible. Et c'est là que je la vis. L'ombre d'Erena avait rejointe son maître et se battait face à un chevalier à la cape d'or délavée. Le plus étonnant c'est qu'il semblait tenir la mesure, voire dominer le combat. J'ai alors compris que ce chevalier était plus fort que les autres, beaucoup plus fort que nous dans cet état.

*Ikue, dit à Erena de tendre les mains vers le haut et rejoint la! Il va falloir me faire confiance*

Le dragonnier accéléra encore une fois et la vitesse de sa dragonne augmenta, parcourant les derniers mètres les séparant des deux combattants en une poignée de seconde. Erena avait levé les bras, maintenant c'était à moi de jouer. L'irlandais glissa sur le côté de son dragon, se retenant seulement à la force de ses jambes aux pics rouges sangs. Patience ne ralentissait pas, elle avait confiance en moi et j'avais confiance en elle. Nous avions fait ce mouvement des dizaines de fois en entrainement, mais pas en situation de réel danger...
La lourde tête épineuse renversa le chevalier qui marcha sur sa cape et tomba à la renverse, mais un mauvais calcul me fit passer à quelques centimètres des mains de mon amie. Le temps était ralenti, je l'avais raté, elle allait mourir, c'était aussi simple et terrible que ça...
Deux mains d'ombres empoignèrent les miennes, c'était comme si du vent me tenait par les bras, un contact à la fois réel et irréel, mais ô combien salvateur. L'irlandais tira sur les "mains" d'Ikue et la retint alors que Patience brisa la fenêtre et une partie du mur pour atteindre l'extérieur et l'air frais. C'était incroyablement revigorant, rien que le fait de sentir le vent hivernal contre mon visage me permettait de m'assurer d'une chose, nous étions en vie.
Épuisée par l'effort, Patience s'écrasa sur le sol atterrit lourdement sur le pavé de la cour de l'orphelinat. Éjectant Erena et moi de son dos. Le message était clair, elle ne pouvait plus nous porter, elle couina tristement avant que je lui ordonne de reprendre son envol pour qu'elle trouve un perchoir où s'abriter. La dragonne s'envola à contre-cœur.
Pour la première fois depuis longtemps j'étais privé de ma plus grande amie et soutien, mais ce qui m’inquiétait le plus était Erena qui semblait aussi épuisée que moi. Les chevaliers étaient encore à nos trousses, il fallait se camoufler dans la foule pour fuir, trouver quelque chose. La blessure du manticore me brûlait, mes vêtements avaient noircis en plusieurs endroits. L'irlandais grimaça en regardant son amie tout juste rencontré.

"Bienvenue sur Erya, mes amies, maintenant si l'une vous deux à un plan, je suis preneur."

[hrp: Si jamais j'ai un peu trop contrôler Ikue à ton gout, fais le moi savoir et j'éditerais mon post ^^.]
Revenir en haut Aller en bas
Erena
Ange
Ange
avatar

Féminin
Scorpion
Nombre de messages : 46
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Mer 29 Jan - 15:04

Le combat à l'étage du dessous avait cessé. J'entendis juste le cri de douleur du manticore, et étrangement, son Ombre me communiqua sa dernière pensée :

* Remerciez vos amis de ma part. Je vous suis redevable. *

Si j'étais dans une situation plus... confortable, je l'aurais bien fait. Mais à ce moment-là, il se trouve que j'étais en train d'étouffer à cause d'un chasseur de démon. Pas très amusant...
La minute suivante, un son sorti de sous la cape de l'homme. Il me relâcha et sorti un talky-walky :


- Ouais, c'est quoi ?

Je n'entendais pas ce que son locuteur lui racontait, mais ça n'avait pas l'air de lui faire plaisir, au vu de la grimace qu'il arborait. Finalement, il répondit :

- Ben c'est logique non ?! Vous vous attribuer les honneurs, tu te débarrasses des gêneurs, et voilà quoi ! Tu vas pas me dire que c'est si compliqué que ça ! Moi ? Je tue la gamine et le gosse. Le mioche a entendu toute la scène, je peux pas le laisser en vie. On aura qu'à dire que les démons l'auront tués. C'est toi qui trouve les excuses en général. Bon, t'as pigé ?! On se retrouve dehors.

Il raccrocha. Cet homme me dégoûte. Il peut me tuer s'il veut, mais je le laisserais pas toucher à l'enfant. J'arrivai à me relever et j'observai le chasseur. Je n'allais pas me laisser faire si facilement. Il commença ensuite à se rapprocher de moi, et un sourire sadique se dessina sur ses lèvres. Mais alors qu'il s'apprêtait à tendre sa main pour m'attraper, je vis Ikue glisser le long du mur, prête à embrocher le chasseur. C'était notre seule chance. Je me baissai très rapidement, et hurla mon ordre à Ikue (toujours le même) et l'homme, surpris, tourna la tête et se retrouva face-à-face avec une Ombre très en colère (faut pas énerver Ikue...). S'en suit un combat assez déséquilibré. Matérialisé Ikue m'avait vraiment fatigué, et lui donner ma force pour le combat m'empêchait presque de bouger. Mais je profitai de l'inattention du chevalier pour libérer l'enfant de l'armoire. C'était un jeune Kitsune, tremblant de tout son corps. J'observais les alentours : par la fenêtre, j'aperçu l'escalier de secours.

- (en chuchotant) Ecoute moi petit. Tu vois la fenêtre là-bas ? Il y a un escalier qui te permettra de descendre chez les autres. En bas, tu ne risqueras plus rien. Dépêche toi, fais moi confiance...

Il  hocha la tête et fis ce que je lui avais demandé. Au même moment, Maroti, chevauchant Patience, apparu dans mon champ de vision. Puis son Ombre (celle de Maroti), fini par crier :

- Ikue, dit à Erena de tendre les mains vers le haut et rejoint la! Il va falloir nous faire confiance !
- Elle t'entend je te signal ! Donne lui les ordres directement, je suis pas le perroquet !
- Je fais que répéter ce que mon proprio me dit.
- Toi, je vais te...


Je levais mes mains comme convenu et, alors que le dragonnier s'approchait de moi, penché sur Patience, le chasseur trébucha et s'étala par terre. Mais Maroti avait fait un mauvais calcul : il m'avait raté.
Il n'y avait plus qu'une solution, mais j'était tellement crevée que cela avait peu de chance de réussir : il fallait rematérialiser mon Ombre. Mais à peine avais-je penser cela que deux mains sortirent du sol pour agripper celles de Maroti. Le reste du corps d'Ikue s'était enroulé autour du mien. Patience, à demi-sonnée, s'envola vers la fenêtre (et arracha une partie du mur en prime) et nous étions enfin de retour à l'air libre. Le vent d'hiver, que je détesterais dans d'autres circonstances, me permit de me rendre que compte que, par miracle, nous étions tous encore en vie. Mais mon moment de divagation ne dura pas, et je fus bien vite ramener à la réalité par le battement des ailes de Patience, qui s'envolait au loin. La pauvre dragonne avait du supporter bien des douleurs, et elle devait être exténuée. Je jetai un œil à Maroti : il était vraiment amoché. Il croisa mon regard, et grimaça.


- Bienvenue sur Erya, mes amies, maintenant si l'une vous deux à un plan, je suis preneur.
- Entre nous, Ikue ne réfléchit jamais, donc faudra pas trop compter sur elle. Sinon, est-ce que tu peux marcher ?


Il fallait nous éloigner de l'orphelinat. Les chasseurs de démon allaient sûrement se lancer à nos trousses, et rester en plein milieu de la place n'allait pas nous aider. Je vis mon partenaire d'infortune se redresser, ce qui voulait signifier qu'il pouvait encore se déplacer. J'observais les alentours : aller à l'hôpital ne serait pas une bonne idée, nos poursuivants s'y rendront à coup sûr directement en espérant nous y trouver. La police ne nous aidera pas non plus, elle sera sûrement plus du côté des chasseurs. Nous commencions à marcher pour se fondre dans la foule et j'aperçus une maison au loin.

- (en chuchotant) Ikue, vas y jeter un œil s'il-te-plait.

Elle s'étira dans la direction de l'habitation, mais la foule la cachait suffisamment bien pour qu'elle n'attire pas l'attention. Dans ma tête, j'eus ma réponse : *La voie est libre, passe par la ruelle*
Je tirais discrètement le bras de Maroti, et nous nous dirigions vers l'endroit décrit par mon Ombre. Au fond de la ruelle, une porte qui permettait d'entrer dans la maison. Ikue, matérialisée, nous y attendait déjà, la porte légèrement entrouverte. En pénétrant dans l'habitation, je chuchotais :

- Comment c'est possible que tu sois... comme ça ?
* C'est devenu plus facile on dirait. *


Elle me sourit. A côté de moi, le dragonnier observait les lieux, avec un air désapprobateur sur le visage.

- Je sais que c'est pas très légal, mais on avait pas le choix Maroti. Et puis avec ce tout ce qui s'est passé aujourd'hui, on est pas à un truc illégal près. (il avait l'air plutôt inquiet, donc je m'empressa de rajouter :) Ne t'inquiète pas, d'après Ikue, les propriétaires sont en vacances, ils risquent pas de revenir avant un moment.

Puis jetant un coup d'œil à la blessure de Maroti, j'entrepris de chercher la salle de bain pour y trouver de quoi panser la plaie. Lorsque je retournais dans le salon, j'y trouvais le dragonnier endormi. Je soupirais : il devait être exténué après tout ce qui était arrivé.
Je posai les bandages et tout le reste sur la table base, et je m'assis à mon tour sur un des fauteuils et je passai en revu ma première journée sur Erya :


J'ai failli être écrasé par un dragon.
Un orphelinat a explosé.
J'ai été empoisonné par un démon.
Un enfant a failli mourir à cause de moi.
Je suis actuellement en fuite face à des chasseurs de démon expérimenté.

Super journée. A peine arrivée, je ne fais que causer tout un tas de problèmes. Mais à chaque fois, Maroti m'a aidé. S'il n'avait pas été là, je serais morte un bon nombre de fois.

- Ça c'est sûr, tu peux le remercier. Je t'avais bien dis que cette île est dangereuse, et, bien sûr, tu n'as pas écouté un traître mot !
- J'ai pas envie de me disputer avec toi maintenant. S'il-te-plait, tais-toi.


Pour une fois, elle m'écouta. Depuis le début de la journée, j'avais enfin du silence. C'était même une notion que j'avais presque oublié, depuis les quelques semaines où je cohabite avec Ikue. C'était assez reposant. Tellement reposant... que je crois que je me suis endormis.

[hrp : y a aucun de problème :D]
Revenir en haut Aller en bas
Maroti Asling
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Bélier
Nombre de messages : 132
Age : 25

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Ven 31 Jan - 19:40

- Entre nous, Ikue ne réfléchit jamais, donc faudra pas trop compter sur elle. Sinon, est-ce que tu peux marcher ?

Bien sûr que je pouvais marcher, j'avais mal, j'étais brisé en plein de petits morceaux douloureux, mais je pouvais bouger, du moins je l'espérais. Heureusement mes jambes me portèrent tant bien que mal et je suivi ma compagnonne d’infortune dans la foule. Ces foutus chasseurs allaient surement chercher là où nous avions le plus de chance de nous rendre, ils allaient fouiller dans les hôpitaux et les cliniques les plus proches. Ce n'était pas bon, pas bon du tout. Mais j'étais à court d'idée et je devais faire confiance à l'étrange duo qu'était Erena et Ikue. Ainsi je la collais presque alors que nous nous enfoncions dans la foule, la plupart des passants regardaient la fumée qui s'échappait de l'orphelinat alors que les pompiers arrivaient sur les lieux. J'entraperçus l'ombre quitter sa maîtresse et s'enfoncer dans la foule, zigzaguant parmi les jambes des spectateurs qui ne semblaient pas noter sa présence. C'était vraiment un être spécial et unique, mais me battre à ses côtés m'avais prouvé sa bonne foi et je regrettais de l'avoir traité de parasite. Il fallait que j'interroge Erena sur son existence, mais d'une certaine façon elle me rappelait Patience et moi.

Erena m'attrapa par le bras et me tira vers une ruelle abandonnée et beaucoup plus calme avant et Ikue se tenait derrière une porte entrouverte. Elle était entrée par effraction, rien de plus simple lorsque l'on est une ombre, mais c'était un délit. Je refusais donc d'entrée à la suite d'Erena, même si les lieux semblaient abandonnés. La fille à lunettes se retourna, comprenant ma gène d'entrer par effraction chez quelque qu'un.

- Je sais que c'est pas très légal, mais on avait pas le choix Maroti. Et puis avec ce tout ce qui s'est passé aujourd'hui, on est pas à un truc illégal près.

Ce n'était pas une raison, je n'avais pas brûlé un orphelinat sur un coup de tête. Mais j'étais vraiment fatigué et la perspective d'un grand verre d'eau et d'un petit somme ne me déplaisait pas. Mais j'avais toujours peur d'être pris la main dans le sac, ce qui mettrait fin à notre cavalcade et surement à nos vies, au passage.

Ne t'inquiète pas, d'après Ikue, les propriétaires sont en vacances, ils risquent pas de revenir avant un moment.

Soupirant une dernière fois pour la forme, Maroti entra dans la maison abandonnée en prenant bien soin de bloquer la porte avec une chaise, juste au cas où.
Elle était plutôt banale, une télé, un canapé (qui semblait incroyablement moelleux) et une guitare posée contre un mur. Mon grand-père m'avait enseigné les bases de l'instrument durant nos longues soirées d'hiver...
L'irlandais vit Erena partir dans la salle de bain pour se débarbouiller tandis qu'il s'allongeait sur le sofa, il avait vaguement essayé de réfléchir sur leurs situation mais le dragonnier tomba dans les bras de Morphée en un claquement de doigts.

Lorsqu'il se réveilla, son amie se reposait sur l'un des fauteuils, il essaya de bouger et grimaça. L'irlandais avait la nuque raide et sa blessure, même si elle était peu profonde, le brûlait. Il retira son t-shirt en serrant les dents alors que les fibres se détachaient du sang séché et il aperçut des bandages et de l'alcool à 90° sur la table basse. Il se retira dans la salle de bain en prenant bien soin de ne pas réveiller son amie. Le grand miroir devant lui reflétait un garçon couvert de cendres, les cheveux sales et arborant une blessure purulente. Il soupira avant d'attraper la bouteille d'alcool et une petite serviette qu'il trempa dans le désinfectant avant de l'appliquer sur la blessure. Cela était évidemment très  désagréable mais efficace. Une fois la sensation de brûlure dissipé, l'irlandais utilisa une bonne partie de la bande de gaze pour soigner sa blessure. Enroulant maladroitement le bandeau autour de son corps. Enfin, il remit son t-shirt et se nettoya le visage avec un peu d'eau.

Erena dormait encore lorsque le dragonnier rentra dans le salon, regardant par la fenêtre, il aperçut que la foule s'était dissipée. Il avait dormi plus de deux heures, ce qui était une sacrée sieste, la nuit semblait tomber sur l'île d'Erya. Dans tous les cas, j'avais faim, une rapide exploration des différents placard de la cuisine me permit de trouver deux boites de biscuits secs, ce n'était pas du luxe mais c'était déjà ça. Je regardais Erena dormir à poing fermé, peut-être qu'Ikue dormait elle aussi? Où peut-être qu'elle n'avait pas besoin de sommeil? L'irlandais sourit faiblement avant de retirer son manteau et de le poser sur les épaules de son amie.
Il repensa à tout ce qui était arrivé aujourd'hui, cela avait été une sacrée aventure, Ikue et Erena m'avait sauvé la vie toute les deux, je leur était redevable.

Maroti se leva et attrapa la guitare, prenant soin de ne pas l’abîmer, il caressa les cordes en essayant de se souvenir des leçons de son grand-père. Un petit accord échappa de l'instrument alors que le visage de l'irlandais s'illumina, ses doigts se synchronisèrent avec les notes alors qu'il commença à chanter:



One by one their seats were emptied,
And one by one they went away;
Now the family is parted,
Will it be complete one day?

Will the circle be unbroken
By and by, by and by?
Is a better home awaiting
In the sky, in the sky?

C'était la berceuse que mon grand-père me chantait pour m'endormir, je la rechantais  de temps à autre pour endormir Patience. Elle était chargée de souvenirs douloureux, une autre époque où je ne devais pas fuir et me cacher pour survivre... C'était tellement lointain.
Il sentit ses yeux devenir humides, mais ce n'était pas le moment de craquer, l'irlandais se leva et reposa la guitare à sa place. Pensif...
Revenir en haut Aller en bas
Erena
Ange
Ange
avatar

Féminin
Scorpion
Nombre de messages : 46
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Ven 31 Jan - 21:45

La gamine s'était enfin endormie. Enfin vous me direz, elle dort beaucoup Erena. Malgré le fait qu'elle m'énerve assez souvent, je la respecte quand même. C'est grâce à elle que nous, les Ombres, avons pu briser le silence qui nous a, de tous temps, été imposé. Elle est la première humaine (enfin, humaine... plus maintenant) a nous avoir écouté. Mais trêve de bavardages !
Deux heures sont passées, et l'irlandais s'est enfin réveillé. Il avait l'air de souffrir à cause de la blessure que lui avait infligé le manticore. Il s'en alla pour se soigner et se laver (il en avait besoin). Je soupirais : vivement qu'Erena se réveille, pour que je puisse avoir un peu de distraction. Quelques minutes plus tard, lorsque Maroti revint dans le salon, il resta un moment debout à nous observer, mon maître et moi, puis il repartit dans la cuisine pour y chercher de quoi se mettre sous la dent. Au loin, j'entendis une voix :


- Le proprio se demande si une Ombre, ça a aussi besoin de dormir. Les humains peuvent être si idiots parfois, tu ne trouve pas ?

L'Ombre de Maroti, évidemment. Au cours de ma vie, j'ai rencontré beaucoup d'Ombres différentes, mais celle-ci est de très loin celle qui possède le caractère le plus... je n'ai même pas de mot pour le décrire. Il m'énerve, c'est tout ce qu'il y a à dire.

- Respecte un peu les humains, tête de hérisson. La gamine aime pas trop que les Ombres se croient supérieures.
- Qui c'est que t'appelle tête de hérisson, espèce de... de... de piaf.
- Un piaf ? T'as pas trouvé mieux ?
- Attends un peu que je te...


Mais il ne put pas finir sa phrase, car l'irlandais se saisit de la guitare et commença à chanter :


One by one their seats were emptied,
And one by one they went away;
Now the family is parted,
Will it be complete one day?

Will the circle be unbroken
By and by, by and by?
Is a better home awaiting
In the sky, in the sky?

C'était une très belle chanson. C'est autre chose que ce que j'ai l'habitude d'écouter. Mais ce moment d'émotion (hé oui ! Les Ombres peuvent être sensibles quand elles veulent) fut vite gâché par les réflexion de mon ami :

- C'est parti pour les souvenirs du passé !
- Ecoute vieux, si j'étais toi, je respecterais un peu plus mon propriétaire. Sans lui, tu ne serais rien. Néant.
- Toi, commence pas avec tes beaux discours. Ce n'est pas parce que tu es l'Ombre d'un Ange que tu peux tout te permettre.
- Parler avec toi ne mène à rien. Je préfère encore me taire.
- Tiens, bonne idée. Ça me fera des vacances.


Et c'est ainsi que pendant une bonne heure, le silence régna, tant à notre niveau, celui des Ombres, que à celui du monde vivant. Maroti, pensif, ne bougea pas d'un cil pendant tout ce temps. Puis, au bout d'une heure, Erena se réveilla (enfin). Elle salua Maroti, puis me regarda. Elle haussa d'un sourcil, et me demanda :


- Depuis quand tu es devenue aussi silencieuse ? Tu m'en veux parce que je t'ai demandé de te taire ?
- C'est pas contre toi, gamine, mais contre la tête de hérisson.
- La... tête de hérisson ?


Je crois qu'elle m'a mal comprise, car elle observa Maroti (au lieu de l'Ombre) d'un air légèrement surpris.

- Qu'est-ce que tu as fais à Ikue pendant que je dormais ?
Revenir en haut Aller en bas
Maroti Asling
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Bélier
Nombre de messages : 132
Age : 25

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Lun 3 Fév - 20:30

Je somnolais, laissant doucement vagabonder mon esprit vers les landes brumeuses du sommeil sans oser m'endormir. De sombres pensées assaillaient ma tête. Il y avait de grandes chances qu'Erena et moi soyons poursuivit, nous étions des témoins trop embarrassant et j'allais surement me retrouver avec une réputation de pyromane sur le dos. J'étais à Erya depuis trop peu de temps, mais cela commençait mal. Très mal.
L'irlandais soupira, bercé par le tic-tac de la pendule du salon, en se demandant ce que ça faisait d'avoir une véritable maison, d'être un citoyen normal, avoir une vie répétitive et rassurante, loin de tous les problèmes qu'ils avaient sur le dos en ce moment. Mais je me faisais du mal en pensant de cette manière, il fallait aller de l'avant, pour lui et Patience.
La fille à lunette se réveilla enfin, une vrai marmotte, je lui fis un léger salut de la tête alors qu'elle émergeait lentement de son sommeil réparateur.

- Qu'est-ce que tu as fais à Ikue pendant que je dormais ?

La question me pris au dépourvu, je n'avais strictement rien fait à Ikue, comment est-ce que je pourrais lui faire quelque chose déjà. C'était une ombre après tout et sa forme d'ombre la protégeait de presque tout, tant qu'Erena restait en vie bien sûr. Donc à part allumer la lumière, je n'aurais rien pût faire à ma ténébreuse amie. Mais un léger sourire se dessina sur mon visage, chassant la fatigue de la journée.

"Absolument rien, Erena, c'est une Ombre, qu'est ce que je pourrais bien lui faire?
*Pas toi, ton Ombre*
-Mon Ombre...?
"

Le dragonnier regarde l'ombre qui partait de ses pieds et qui s'étirait dans la salle. Ainsi Ikue pouvait parler à mon Ombre... C'était logique après tout, comme elle était une ombre, mais le ton d'Ikue avait utilisé était sec, agacé, comme si elle parlait d'une personne extrêmement agaçante. Est-ce que deux ombres pouvaient se battre? Je n'espérais pas, j'y tenais moi, à mon Ombre. J'avais lut une légende d'une homme à qui un démon avait arraché son Ombre, le pauvre bougre a sombré dans la folie avant de se suicider...
Que des bonnes nouvelles...
Son ombre avait donc une conscience, ce qui ne me plaisait pas tellement, surtout si elle cherchait Ikue, le dragonnier avait vu de quoi était capable cette dernière. Il était cependant trop fatigué pour se lancer dans un débat sur l’existence des ombres et des esprits et puis autre chose le tracassait.


"Erena, Ikue, les chasseurs ne vont pas nous lâcher et vous le savez. Nous aurions de plus grande chance de survie en partant chacun de notre côté, mais laissons la nuit tomber recouvrir l’île. Après tout, les Ombres se déplacent dans le noir...
Revenir en haut Aller en bas
Erena
Ange
Ange
avatar

Féminin
Scorpion
Nombre de messages : 46
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Mar 4 Fév - 16:34

Parfois, la fatigue vous fait dire n’importe quoi…

- Qu'est-ce que tu as fais à Ikue pendant que je dormais ?
- Absolument rien, Erena, c'est une Ombre, qu'est ce que je pourrais bien lui faire ?


La question que j’avais posée à Maroti était idiote. Surtout que c’est seulement à ce moment-là que mon Ombre m’apprit que la « tête de hérisson » était en faite l’Ombre de l’irlandais. J’ai juré intérieurement. Un de ces jours, j’allais la tuer. Mon compagnon d’infortune avait l’air songeur, puis il me lança :

- Erena, Ikue, les chasseurs ne vont pas nous lâcher et vous le savez. Nous aurions de plus grande chance de survie en partant chacun de notre côté, mais laissons la nuit tomber recouvrir l’île. Après tout, les Ombres se déplacent dans le noir...

Je soupirais :

- Tu as sûrement raison… Mais on risque tous les deux d’avoir de gros ennuis après ce qui s’est passé à l’orphelinat.

S’en suivit un silence de mort. La nuit allait tombée dans environ deux heures et aucun ne savait quoi dire. La fatigue nous embrouillait encore les idées. De plus, dans mon cas, les deux Ombres avaient recommencé à se disputer, et le vacarme qu’elles faisaient me donnait mal à le tête. Je leur marmonnais de se taire, mais elles étaient trop concentrées à se chercher des surnoms ridicules pour m’écouter… La seule solution que j’avais trouvée pour ne plus les entendre consistait à me boucher les oreilles. Mais cela restait inefficace. Finalement, au bout d’un moment j’avais craqué :

- Bon, vous deux, vous allez vous taire maintenant ! J’ai bien remarqué que vous n’arriviez pas à vous supporter, mais c’est pas une raison pour hurler.

Je me levai et me dirigeai dans la cuisine pour voir s’il n’y avait pas quelque chose à boire. Je revenais quelques minutes plus tard en apportant aussi un verre d’eau pour Maroti. Gênée, je m’excusais pour mon comportement (après tout, lui n’entendait rien) et j’allais me rassoir dans le fauteuil. Le silence était revenu, ce qui me laissait l’occasion de réfléchir un peu. Qu’est-ce qu’Ikue et moi allions faire, ensuite ? On allait quitter Maroti et Patience, et après ? Où aller ? Sachant qu’on avait des problèmes avec les chasseurs de dragons, il valait mieux pour nous de ne plus trop trainer à Elipce. Malheureusement, nous n’avons aucune connaissance des lieux, et vagabonder allait nous attirer tout autant d’ennuis.
Je levais les yeux quelques instants, et vit que le soleil était sur le point de disparaitre. Il ne nous restait plus beaucoup de temps pour y réfléchir.
J’eus une pensée pour Patience : Patience, cette dragonne nous a tellement aidé, et à présent, elle était obligée d’être loin de son maître. Je la revoyais encore, ensanglantée, s’envolant je-ne-sais-où. Puis je repensais à l’enfant kitsune, en espérant qu’il était à présent en sécurité. Je poussais un soupir, et mon regard finit par tomber sur Maroti : lui aussi allait avoir de sacrés problèmes à présent. Je lui posais finalement la question à laquelle même moi je ne pouvais répondre :


- Qu’est-ce que tu comptes faire à présent, Maroti ?

Dehors, le soleil venait de disparaitre à l’horizon. Il était temps pour nous de quitter la maison qui nous servait de refuge pour ressortir et affronter une vue qui me faisait culpabiliser : les ruines de l’orphelinat.
Revenir en haut Aller en bas
Maroti Asling
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Bélier
Nombre de messages : 132
Age : 25

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Dim 9 Fév - 14:55

(désolé pour le retard, je suis un peu pris avec les révisions du bac blanc ^^)

- Tu as sûrement raison… Mais on risque tous les deux d’avoir de gros ennuis après ce qui s’est passé à l’orphelinat

Sans rire?
Maroti savait bien que sa témérité leur avaient entraîné des ennuis, pas avec les personnes les plus fréquentables au passage. Rien qu'un groupe de chasseurs de démon traîtres et sanguinaires qui en avaient après les écailles de ma plus fidèle amie. Entendre quelqu'un d'autre le dire était plutôt déprimant...
Un autre long silence s'installa encore une fois entre Erena et Maroti, elle semblait cependant en proie à un conflit interne, ce qui était normal, elle venait tout juste d'arriver sur Erya pour se retrouver cachée dans une maison, avec une bande de chasseur à ses trousses. Ce n'était pas le meilleur moyen de commencer une nouvelle vie...
L'irlandais leva un sourcil curieux lorsque Erena se mit les mains sur les oreilles, elle était aussi rouge qu'une bouilloire prête à exploser. Ce qu'elle fit quelques instants plus tard, ordonnant aux deux Ombres de se taire. Je souris tristement, la journée avait été longue pour tous le monde.
Erena s'en alla dans la cuisine et m'apporta un verre d'eau en s'excusant, je lui fis un signe de la main pour dire que tous allait bien. Les derniers rayons du soleil disparaissaient derrière l'horizon qui se teintait de couleur barbe-a-papa.

- Qu’est-ce que tu comptes faire à présent, Maroti ?

Hum...
Retrouver Patience, elle devait s'être caché dans la forêt la plus proche de la ville, explorer l’île ensuite? Peut-être. Il y avait beaucoup de choses à faire, être embauché pour une mission, trouver de nouveau sujet à peindre. Et surtout découvrir si un paradis pouvait exister pour ma dragonne, un endroit où elle serait en sécurité, loin de la violence et de la folie des hommes. C'était le but de ma fuite, le but de mon existence, la promesse que je devais tenir.

"Retrouver Patience, partir explorer l'île pour trouver un lieu où elle sera en sécurité... Trouver du boulot, peindre, vivre..."

Il se rendit compte de l'absurdité de ces propos, il venait presque de faire une déclaration de guerre à un groupe de malade lourdement armé, qu'est ce qu'il croyait? Pourvoir vivre tranquille?
Le dragonnier rejoignit Erena près de la fenêtre et regarda avec elle le soleil terminer sa chute vers l'horizon, les ruines de l'orphelinat se découpait en une silhouette macabre et inquiétante qui semblait toiser les deux mortels qui avait osés la réduire en cendre...

Et toi, des plans pour la suite?
Revenir en haut Aller en bas
Erena
Ange
Ange
avatar

Féminin
Scorpion
Nombre de messages : 46
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   Jeu 6 Mar - 11:30

- Retrouver Patience, partir explorer l'île pour trouver un lieu où elle sera en sécurité... Trouver du boulot, peindre, vivre...

Vivre... Qu'est-ce que j'aimerais pouvoir faire la même chose, bien qu'au fond de moi, je savais que cela était impossible.

- Et toi, des plans pour la suite ?

La question à laquelle je ne savais répondre. Mon regard continuait à être fixé sur les ruines, spectacle étrange, et presque irréel. La lune au loin devenait de plus en plus brillante, et les étoiles apparaissaient dans le ciel assombrit. Puis la réponse me devint évidente. Je souriais vaguement, avant de répondre à Maroti :

- Je vais peut être me faire oublier un moment. Ensuite je crois qu'il sera temps pour moi de commencer à faire ce pourquoi je suis venue sur cette île.

Je levais les yeux et, sans jeter un regard sur le jeune homme, je m'avançais vers le porte. La main sur la poignée, j'hésitais à l'ouvrir. Que va-t-il se passer, une fois dehors ? Cette réponse aussi était évidente : la solitude. Nous allions nous séparer, et j'allais alors retourner à ma solitude habituelle. Celle-ci n'était pas gênant, j'avais tellement l'habitude. Je sentais la présence de Maroti derrière moi. Je respirais un grand coup, et ouvrit la porte. L'air frais du soir était tellement agréable. Grâce à Ikue, je m'assurais que plus aucun chasseur de démons n'étaient dans les environs. Puis je sortais discrètement, et m'adossa au mur de la maison. Lorsque mon partenaire d'infortune sorti à son tour, j'en profitai pour lui poser une dernière question :

- J'ai juste une dernière chose à te demander : lorsque l'on s'est vu sur le quai la première fois, tu m'as dis de ne surtout pas me rendre au territoire sanglant. Tu m'as l'air de plus ou moins bien connaître les lieux -en tout cas plus que moi- et je me demandais si tu ne connaissais pas un endroit où je pourrais me rendre sans risque de me faire tuer à chaque coins de rue ?

Dans la pénombre, je ne distinguais plus grand chose du visage de mon interlocuteur. J'espérais malgré tout qu'il pourrait m'aider à trouver un endroit où me faire oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)   

Revenir en haut Aller en bas
 

1ère rencontre et 1ers problèmes (pv : maroti)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erya Island :: Terre :: Elipce :: Ville-