Erya Island

Venez incarner votre personnage fantastique (fée, ange, neko, démon...) et le faire interargir avec les autres créatures peuplant cette île.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A livre ouvert... [Pv. Luva]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
escapist
Dark Angel
Dark Angel


Masculin
Gémeaux
Nombre de messages : 843
Age : 24

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
16/40  (16/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
32/40  (32/40)

MessageSujet: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Ven 9 Aoû - 18:08

L'air parfumé d'été embaumait cette nouvelle journée, la fille aux doigts dorés et brulant laissait flotter sa chevelure rayonnante au dessus de la tête des badauds qui crevaient de chaud. Pourtant, malgré l'importance de vêtements de certains ou encore la preuve d'une telle chaleur dans la vision d'individus légèrement vêtus, certains êtres ne sauraient jamais retrouver cette sensation de douce chaleur, si ce n'est que la torture du brasier infernal qui consumait les bribes de leurs âmes flétries par le temps. C'est lors de cette journée que le déchu attendait une recrue potentielle. En effet, il avait récemment reçu un CV d'une Ookami ayant récemment intégré Erya. Il ne tarda pas à lui organiser un entretien qui aurait lieu dans l'après-midi. Une fois le zénith passé et l'estomac des mortels remplis, il pensait bien que c'était un moment propice à la discute songeant que l'humeur serait influencée par la satisfaction d'un ventre bien rempli. Il ne s'était pas absenté de la journée, laissant croire à ces employés pendant la pause déjeuner qu'il cassait la croute dans son bureau. Il n'en était rien, la méditation, l'ombre constituaient sa nourriture de prédilection, la nourriture humaine n'était que distraction et amas de saveurs diverses auquel il accordait de l'importance en grand public. Mais seul, il ne se nourrissait de rien de ce que puisse manger les organiques.

Il attendait dés lors dans son bureau, ayant laissé au préalable un de ces employés à l'entrée du magasin. Pendant qu'il relisait une n-ième fois le CV de la demoiselle qui allait se présenter. Une fois l'Ookami présente, l'employé présent à l'entrée la conduira à l’intérieur où ils emprunteront l'escalier central afin de monter à l'étage et d'arriver pas loin de la porte du bureau du gérant, dans le coin de la pièce de l'étage non loin d'autres présentoirs.


[dsl, j'ai pas des masses d'inspi]
Revenir en haut Aller en bas
Luva



Féminin
Poissons
Nombre de messages : 437
Age : 18

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
12/40  (12/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Mar 20 Aoû - 13:45

Luva devait s'intégrer à la vie d'Erya, on lui avait conseillé de trouver un travail, elle avait besoin de gagner quelques pièces pour se nourrir. On lui avait dit que le libraire cherchait quelqu'un pour l'aider. Ne sachant ni lire ni écrire Luva ne pensait pas être à sa place. Elle ne trouverait peut être pas d'autre travail. Elle accepta donc qu'on écrive pour elle ce qu'on appelait un CV. Elle n'avait pas tout à fait compris à quoi ça correspondait. On lui avait sorti des mots compliqués, elle n'avait pas voulu poser plus de questions. Elle voulait juste travailler, pour vivre. Elle accepta donc le rendez-vous qu'un homme lui donna.

Elle se rendit à la librairie à contre coeur. Rester avec un homme inconnu, seul à seul ne l'inspirait pas du tout. Elle entra doucement dans le magasin. Sur la devanture était écrit : Sky&Snow. Luva regarda l'enseigne longuement avant de pousser la lourde porte. Elle ne put déchiffrer les mots qui était posé là mais elle trouvait le tout très harmonieux. Elle entra finalement. Elle avança et tomba sur un espèce de comptoir derrière lequel une jeune personne qui semblait s'ennuyer la dévisagea. Elle regarda la personne de haut en bas, de ce qu'elle pouvait voir d'elle au dessus du comptoir. Elle osa enfin dire sans aucune manière :


-J'ai rendez-vous !


Elle regarda la personne encore un moment, attendant une réaction. Puis elle pensa qu'elle devait peut être dire comment elle s'appelait. Elle réfléchit un moment de l'attitude à adopter et dit enfin d'un ton clair et franc :

-Pour travailler ! Je suis Luva !

La personne lui demanda alors de la suivre. Elle l'amena à l'intérieur, elle la guida dans un escalier, arrivée à l'étage on lui montra une porte. Et on frappa. Quelques mots furent échangés avec quelqu'un à l'intérieur puis on lui fit signe d'entrer. Elle avança timidement dans un bureau. Elle aperçut alors l'homme du rendez-vous. Il était très grand et très pâle. Sa peau blanche lui fit penser à celle d'Ecko. Elle repensa alors à la différence de couleur de leurs doigts entremêlés. Elle regarda fixement l'homme au fond de la pièce. Ses cheveux étaient gris. Mais quand elle croisa son regard elle resta perplexe. Ses yeux étaient rouge. Un vermillon luisant et terrifiant. Ses yeux rouges étaient perturbants, elle s'était vite habituée au regard vide de son ami, mais le regard rougeoyant de cet homme ne la mettait pas en confiance. Elle fit un pas timidement. Et dit d'une petite voix sûre mais faible :

-Je suis Luva ! Je viens pour travailler !
Revenir en haut Aller en bas
escapist
Dark Angel
Dark Angel


Masculin
Gémeaux
Nombre de messages : 843
Age : 24

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
16/40  (16/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
32/40  (32/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Mar 20 Aoû - 23:03

Le dark angel tapait distraitement les touches de son ordinateur, inscrivant les données chiffrées par rapport au rendement du commerce qu'il avait récupéré alors que celui-ci était à l'abandon. Il observait que le profit était croissant bien qu'assez stagnant dans l'ensemble. Mais cela ne le découragea pas pour autant, il n'en n'était seulement qu'au commencement. Il n'avait qu'à attendre quelques mois avant que le commerce ne commence réellement à prospérer (c'est du moins les pronostiques qu'il évoquait). Il demeurait optimiste quant à la librairie Sky & Snow, cette vieille échoppe qui fut rongée par le temps s'était offerte la chance d'une nouvelle jeunesse et voir les premiers signes de cette rénovation procuraient une satisfaction importante au dark angel, bien qu'il ne le manifesta guère, son perfectionnisme incessant pouvait au moins indiquer son désir de faire redécouvrir à l'échoppe rénovée un nouvelle âge d'or, le regain d'une notoriété tombée dans les ténèbres de l'oubli collectif. L'oubli, un luxe auquel le déchu n'avait plus droit. Il l'avait désormais parfaitement compris, il ne pouvait plus oublier son passé désormais, se devant de marcher tête haute en toute circonstance et ce même si le passé lui lancerait mille mots de honte. Il sera toujours animé par sa foi aveugle envers son maître vénéré, ténébreux et endormie dans la douce torpeur. Son but? Faire tomber le royaume céleste. Mais il n'y parviendrait pas tout de suite, ni seul, et encore moins sans les moyens adéquats pour réaliser son oeuvre funèbre.

Soudain quelques coups frappés à la porte sortirent le gérant de ces pensées personelles qui répliqua d'un
"Entrez!" automatique.

M. Genbatsu. Une personne dénommée Luva veut vous voir pour un entretien.

Il regarda furtivement l'heure de l'horloge de son ordinateur et fit un signe de la tête approbateur à l'employé afin qu'il face entrer la personne qu'il attendait avant de sortir, fermant doucement la porte derrière lui. La jeune femme qui se présenta face à lui semblait intimidé par le gérant. Il en avait prit l'habitude, se disant au terme de ces aventures qu'il n'avait guère l'étoffe d'un personnage rassurant. La demoiselle avait le teint basané typique de la plupart des îles tropicales. Cette couleur de teint se mariait ainsi bien avec celle de ces cheveux tressés. Sa tenue légère pouvait s'expliquer soit par la volonté de séduction ou d'être remarqué, soit par la trop grande vague de chaleur... bien que cette tenue aurait été impropre pour un entretien, le dark angel n'en faisait rien pour l'heure, espérant qu'elle n'avait rien contre l'uniforme pour le travail. Elle commença à avancer semblant chercher la force de prononcer des mots, semblant rester calés dans sa gorge au vu de la faible intensité de sa voix, même s'il percevait sa détermination à travailler ici. Il se décida donc d'essayer de détendre l'atmosphère, bien que les traits de son visage paraissait sévère.

Luva [loua] hmm? Cela tombe bien que vous vous présentiez, je vous aurais appellé luva [Louva] si vous ne m'auriez pas prévenu, je vous aurais surement incommodé... ce n'est guère mon intention... mais ne restez pas debout ce n'est pas l'armée ici... asseyez vous, je pense que vous serez mieux...

Il désigna la chaise face à son bureau et attendit qu'elle s'installe afin de poursuivre les présentations et le commencement de l'entretien.

Je suis Monsieur Genbatsu, gérant de la librairie et potentiellement votre employeur... avant toute chose je souhaiterais souligner quelque chose...

Il désigna le bandana qui était noué sur sa tête couvrant le haut de son crâne.

Je n'ai rien contre la mode... je ne m'y connais pas très bien, mais cela est assez malpoli de se présenter à quelqu'un tête couverte. A moins que vous n'auriez quelque chose à me cacher, auquel cas je vous rassure sur le fait que toute information personnelle ne quittera pas ces quatre murs... vu le respect que je vous présente, vous pourriez au moins l'ôter pendant que vous êtes dans cette pièce, non?
Revenir en haut Aller en bas
Luva



Féminin
Poissons
Nombre de messages : 437
Age : 18

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
12/40  (12/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Mer 21 Aoû - 9:03

-Luva [loua] hmm? Cela tombe bien que vous vous présentiez, je vous aurais appellé luva [Louva] si vous ne m'auriez pas prévenu, je vous aurais surement incommodé... ce n'est guère mon intention... mais ne restez pas debout ce n'est pas l'armée ici... asseyez vous, je pense que vous serez mieux... Je suis Monsieur Genbatsu, gérant de la librairie et potentiellement votre employeur... avant toute chose je souhaiterais souligner quelque chose... Je n'ai rien contre la mode... je ne m'y connais pas très bien, mais cela est assez malpoli de se présenter à quelqu'un tête couverte. A moins que vous n'auriez quelque chose à me cacher, auquel cas je vous rassure sur le fait que toute information personnelle ne quittera pas ces quatre murs... vu le respect que je vous présente, vous pourriez au moins l'ôter pendant que vous êtes dans cette pièce, non?

Luva s'était assise dans le fauteuil en face de l'homme, Mr Genbatsu, d'après ce qu'elle avait comprit dans ce qu'il venait de dire. Il lui demanda alors d'ôter son foulard. Luva se mit sur la défensive, de son expérience ce n'était jamais bon quand on demandait de dévoiler quelques choses de cette manière. Son visage se crispa. Elle ne savait quoi dire à la remarque de l'homme. Son foulard devait toujours rester sur ses oreilles, ne jamais dérober ses attributs de loup, elle en avait fait la promesse à l'infirmière qui l'avait libérée. Elle fronça les sourcils, soucieuse de ce qui allait advenir d'elle si elle ne le faisait pas, et si elle le faisait...

Luva resta immobile, effrayée et énervée. Elle ne voulait pas enlever son foulard, et elle n'obéirait pas à la demande de cet inconnu. Aussi important soit ce rendez-vous, elle ne se dévoilerait pas de la sorte. Elle voulut alors savoir les raisons de l'homme pour lui demander cela. S'il insistait peut-être céderait elle. Il avait parler de mode, de respect, de quelques choses à cacher. Il avait préciser que tout resterais entre ces murs, entre eux deux. Elle hésita. Mais d'un ton révolté et blessé elle demanda farouchement :

-Pourquoi !?

La frayeur de se retrouver seule avec lui, de lui montrer ses oreilles de loups lui fit monter un sanglot, sa gorge se noua. Elle fut prise d'une grande fureur. Personne ne s'était jamais senti incommodé de la voir avec un foulard sur la tête. Elle avait croisé peu de gens mais personne ne lui avait jamais demandé de l'enlever. Elle ne pouvait pas comprendre pourquoi cet homme, maintenant, aujourd'hui, alors que tout était important pour elle ici, le lui demander si franchement. Elle se sentit perdue et s'accrocha aux accoudoirs du siège. Son regard erra vivement dans la pièce. Elle prépara déjà dans sa tête une échappatoire. Elle ne voulait pas rester coincée ici, en présence de cet inconnu aux yeux terrifiants. Et même si dans sa voix elle ne percevait aucune menace, elle ne se sentait guère en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
escapist
Dark Angel
Dark Angel


Masculin
Gémeaux
Nombre de messages : 843
Age : 24

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
16/40  (16/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
32/40  (32/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Mer 21 Aoû - 22:36

La réaction défensive de son interlocutrice était vive. Il ne montra cependant aucun signe d'indignation ou encore de mépris. Il l'observa sans broncher ni même donner quelconque indication faciale qui laisserait deviner son humeur et son interprétation. Le sanglot étouffé qu'elle émit indiqua clairement que le déchu eut touché d'emblée de point sensible de la demoiselle qui, à l'évidence, n'était guère accoutumé aux règles de politesse, d'une part, et qu'elle avait quelque chose de très grave à lui cacher d'autre part. Au vu de la réaction, il pouvait constater les signes d'une pudeur extrême surement due à un traumatisme. Bien sûr, il n'était pas devin et ne savait guère lire dans l'esprit des gens... sinon cela aurait été trop facile. Même les êtres infernaux ont aussi leurs limites. Il prit une inspiration et expira lentement et tranquillement l'air inspiré précédemment avant de plonger son regard dans les yeux aux nuances distinctes de la demoiselle. Il se leva alors et fit les cent pas derrière le siège de la demoiselle, parlant d'une voix claire.

Pourquoi? Tout simplement parce que si je me mettais à lever le voile sur les secrets de mes employés ils s'entretueraient dans la seconde alors qu'ils plaisantent entre eux à la fin de leurs journée. Parce que je ne peux pas deviner quelle mesure devrais-je prendre avec vous afin de vous intégrer dans les meilleurs conditions. Parce que je ne peux curer une plaie sans en connaître le remède... et enfin, mademoiselle Luva...

Il s'arrêta alors et s'approcha dans le dos de son interlocutrice encore dépassée par les sentiments. Il approcha alors ses doigts longs et fins de la joue de la jeune fille.

Parce que... vous n'êtes pas la seule qui ait connu la douleur... d'une déchéance...

Il posa alors ces doigts sur son visage et la plongea dans une illusion, un rêve éveillé dans lequel il allait lui dévoiler le souvenir de sa déchéance. La sensation d'un partage de souvenir tel que celui ci peut être désagréable pour qui n'est pas habitué. Cela s'apparente souvent à une brusque projection en avant puis une sensation de chute sans fin. Dés lors l'on y pu voir que des masses nuageuses filer vers soit, la sensation de vitesse faisant paraître le sentiment de danger imminent. C'est alors que le brouillard fit place à une aveuglante lumière pure, une aura chaleureuse que pouvait ressentir l'interlocutrice qu'il avait plongé dans ce songe. L'on pouvait désormais voir se dessiner les détails de l’intérieur d'une bâtisse. Un homme au visage âgé se tenait face au déchu. Il était vêtu d'un pourpoint vert orné de filatures dorée, sans oublier les fanfreluches propres aux nobles de l'époque coloniale. Dans le miroir dans le coin de la pièce l'on pouvait apercevoir le reflet d'une personne singulière au teint pâle, aux yeux rouges et à la chevelure noire, vêtu plus sobrement mais laissant deviner dans l'accoutrement un rang haut placé dans la hiérarchie.

Vous dépassez les bornes Pronis...

Je ne fais qu'oeuvrer au nom sa majesté Louis le grand.

Ne vous prétextez pas d'excuse!

L'homme s'approcha du déchu, observant par dessus son épaule si aucune oreille indiscrète ne venait se nourrir de cette dispute.

Et depuis quand dois-je des excuses?

Depuis l'abus du pouvoir qui vous à été donné par Monsieur de Flacourt... Vous ne tenez pas compte des populations locales, vous n'avez de cesse de les persécuter et de piller leurs richesses et leurs femmes... si cela continue, la volonté de monsieur de Flacourt de voir une base française permanente à Madagascar est compromise!

Je devrais donc m'allier à ces moins que rien? Ils n'ont guère notre dévotion au Seigneur, n'ont aucune pudeur... plusieurs femmes gardent leurs seins nus! Et ceci n'a de cesse de déconcentrer nos hommes! Quant au rêve de Flacourt... il sera réalisé, une fois que nous prendrons à ces païens cette terre qu'ils ne méritent guère.

Et quel juge êtes vous pour m'affirmer cela?

Je suis l'administrateur de fort Dauphin! et en tant que tel, je vous défends de remettre en cause la volonté de notre Roi... à moins que vous ne souhaitez tomber dans l'étreinte d'une corde...


Sur ces mots sévères, le déchu abandonna et fit mine de sortir de la salle vaincu, la queue entre les jambes. Il sorti de la demeure. Il faisait nuit, le souffle frais des embruns vint lui caresser le visage et fit flotter ces cheveux attachés. L'on pouvait alors voir que la villa où il se trouvait se situait au sommet d'une colline. Les fortifications semblaient séparer les quartiers résidentiels des résidences des agriculteurs, plus modeste, côtoyant leurs propres cultures. Après quelques minutes de marche, une lanterne à la main, il arriva devant une maison à laquelle il cogna à la porte. Un "Dégagez!!" se fit entendre. Le déchu répondit alors clairement sans pour autant le vociférer:

Tsy ao ny rainy. (le père n'est pas là)

La porte s’entrebâilla et le visage d'un jeune homme à l'air rassuré apparu.

Cela est pire que ce que nous croyons, vous devrez agir dans la semaine...

A ces mots il tendit une clé rouillée que l'homme prit vivement avant de la cacher dans une poche.

Je compte sur vous pour appliquer le plan, je me chargerais de vous sauver la mise en cas d'échec...

Votre aide n'est que trop appréciable, je ne doute guère de votre confiance mais mes camarade...

Moi aussi j'ai été considéré comme le paillasson où l'on essuie ces pieds... en me lamentant, en ne faisant rien... rien ne se passerait et ces absurdités continueront... je compte sur vous Antoine, que votre lame connaisse mont et vermeille...

Que votre lame connaisse mont et vermeille...


La porte se referma, le trait de lumière disparaissant, laissant l'individu seul, soumis au regard des astres qui ne cessaient de le juger. Un nouveau brouillard obstrua la vue avant que la demoiselle ne revienne à elle, le gérant assis de nouveau dans son siège. Il regarda, attendit qu'elle reprenne ces esprits avant de redemander d'une voir claire et dénuée de tout sentiment d'agressivité. Une minute venait de s'écouler.

Ma raison vous est-elle satisfaisante où n'ai-je pas réussi à vous convaincre?

[HS= j'ai déjà utilisé le souvenir dans un rp avec Ecko (http://erya.superforum.fr/t3190-une-rencontre-parmi-les-fleurs-pv-escapist) quand l'action n'est pas en italique, il s'agit du souvenir que Luva peut voir, comme un flash back incroyablement réaliste sans qu'esca n'ait à le raconter avec des mots... s'il y a un problème de compréhension, n'hésite pas à me le faire savoir par mp =) je verrais ce que je peux faire.]
Revenir en haut Aller en bas
Luva



Féminin
Poissons
Nombre de messages : 437
Age : 18

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
12/40  (12/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Jeu 22 Aoû - 12:47

Silencieusement l'homme s'était levé, et vint se poster derrière Luva. Il marcha longuement derrière elle, des frissons de terreurs parcoururent la peau mâte de la jeune fille. Elle s'accrocha encore un peu plus aux accoudoirs du siège. Elle sentait les pas lourds de l'homme qui disait :

-Pourquoi? Tout simplement parce que si je me mettais à lever le voile sur les secrets de mes employés ils s'entretueraient dans la seconde alors qu'ils plaisantent entre eux à la fin de leurs journée. Parce que je ne peux pas deviner quelle mesure devrais-je prendre avec vous afin de vous intégrer dans les meilleurs conditions. Parce que je ne peux curer une plaie sans en connaître le remède... et enfin, mademoiselle Luva..

Soudain il s'approcha d'elle. Et disant lentement ceci :Parce que... vous n'êtes pas la seule qui ait connu la douleur... d'une déchéance...Il posa ses longs doigts sur sa joue. Ce contact lui rappela Ecko, qui avait posé sa main sur sa joue, tendrement. Elle ne sentit pas de violence dans le geste de l'homme mais par ce simple contact elle fut plongé dans une brume épaisse qui la fit tomber dans un songe. Un espèce de rêve éveillé qui la mit dans un état de panique le plus total.

Une lumière vive fit place à un paysage, des personnes qu'elle voyait face à elle. Des paroles qu'elle entendait. La scène se prolongea, tout se déroula sous ses yeux comme si elle y était, elle ne pouvait cependant pas interagir dans ce monde. Elle ne comprenait pas ce qui se passait. Elle ne comprenait pas tous les sens des mots, des phrases. Elle se douta que le personnage au yeux rouges était l'homme avec qui elle était en ce moment même en rendez-vous. Elle resta dans ce monde pendant une longue minute, tout sembla durer une éternité. La fin de cette vision se manifesta par le même brouillard qui l'eut plongé dedans. Elle cligna des yeux pour voir où elle était. Elle ne savait plus trop comment prendre la situation. Un moment après qu'elle eut reprit connaissance, elle entendit à nouveau la voix, cette voix. La même voix. Elle se releva observant dans la pièce. Elle aperçut donc l'homme aux yeux rouges et cheveux gris qui la recevait dans son bureau. Pour un entretien, pour le travail, se rappela-t-elle. Se posant dans le fauteuil, elle écouta perdue les vibrations de la voix dans sa tête :

-Ma raison vous est-elle satisfaisante où n'ai-je pas réussi à vous convaincre?

Luva se frotta la tête. Elle ne comprenait pas ce qu'il venait de se passer. Comment avait-il fait pour la plonger dans cette vision ? Elle n'avait pas compris tout ce qu'elle venait de voir. Elle supposa qu'il venait de lui montrer tout ça par un certain pouvoir, et que c'était censé lui faire changer d'avis à propos de son foulard. Elle se souvint qu'Ecko lui avait parlé qu'ici, sur Erya, de nombreuses personnes étaient différentes et avaient des pouvoirs. Tout cela dépassait son entendement. Elle ne pouvait pas comprendre tout ça. Elle ferma les yeux forts comme pour essayer de sortir d'un cauchemar. Mais elle n'y parvint pas, en rouvrant ses paupières elle vit l'homme au yeux rouges assis dans son fauteuil en face d'elle. Perdue Luva tenta de trouver une issue, une attitude à adopter. Mais elle ne sut quoi répondre. Les yeux vides, les mains serrées aux accoudoirs, elle leva la tête et regarda droit dans les yeux Mr Genbatsu. Elle serra les dents et ouvrit enfin ses lèvres pour dire sur un ton d'enfant perdu :

-Je comprend pas. Vous voulez savoir quoi ?

Sur ses mots, elle se leva brusquement du fauteuil et d'un geste vif retira son foulard. Ses deux petites oreilles de loups se redressèrent en position de frayeur. Le bleuté de son pelage ressortait bien avec la luminosité de la pièce. Elle serra dans sa main gauche le foulard orange. Et derrière elle un mouvement se fit sentir. Sa queue qu'elle avait essayé de contrôler jusqu'à maintenant s'agitait dans son dos. Son visage était crispé, fâché. Elle ne savait plus quoi faire, elle ne pensait pas que ce rendez-vous prendrait cette forme, et elle se demandait si se dévoiler était une bonne chose pour la suite ou une mauvaise chose.
Revenir en haut Aller en bas
escapist
Dark Angel
Dark Angel


Masculin
Gémeaux
Nombre de messages : 843
Age : 24

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
16/40  (16/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
32/40  (32/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Jeu 22 Aoû - 20:52

Luva se décida finalement de retirer le foulard qui intriguait le gérant. A priori la raison de ce braquage sur le foulard semblait être l'origine raciale de la demoiselle qui se révélait être une hybride, à première vue une ookami, mi-humaine, mi-loup. Il fut déjà accoutumé à voir ces créature, notamment au cours des jours où il décidait de s'éloigner d'Elipce, de la vie urbaine... il lui était arrivé d'aller méditer et s'entrainer au combat non loin de Kiwiru, repaire principal des ookamis d'Erya. Bien qu'il n'entama guère de grandes discussions avec eux, il avait eu l'opportunité de les observer. Certains pratiquaient quelconques rites propre à leurs clan, d'autres présentaient un mode de vie plus récent... la seule similitude qu'ils partageaient étaient leurs appendices animal. Il ne pouvait décrire avec précision l'histoire ou une explication de tel ou tel pratique des ookami, les données qu'il avait étant bien minces, il ne pouvait prétendre à une grande connaissance pour l'heure. En effet, celle qui se présentait à lui semblait frustrée au plus haut point que de se montrer ainsi. Ce foulard serait-il d'une grande valeur sentimentale? Le fait d'être ookami constituait-il un tabou aux yeux de la jeune Luva? Tant d'hypothèses pour tant de tourments en guise de réponse simple. Bien sûr agir par la force ne ferait qu'envenimer les choses et il serait bien vite percé à jour par l'ensemble de la population Eryianne. Elle demanda aussi ce qu'il voulait savoir. Mais cela tombait sous le sens, il ne voulait savoir que l'étendue des capacités ainsi que la motivation de la jeune fille... malheureusement il se voyait contraint de commencer par la fin, une note personnelle de ces entretiens: l'évocation des tabous de l'interlocuteur. Il avait observé que l'ensemble des êtres vivant pouvaient être susceptible d'avoir connu des maux ou des évènements plus ou moins marquant qui affecterait leur sensibilité. Une fois sur le lieu de travail, une taquinerie de trop, une plaisanterie maladroite, un bizutage affectif, peu confronter l'individu à un traumatisme qu'il eu connu plus tôt dans sa vie, et risquerait de le faire rechuter dans une dépression nuisant à sa production sur le lieu de travail. Sachant cela, le gérant se voulait être le gardien de tout les tabous afin qu'une cohésion complète se face entre les employés. Que se soit au niveau de la sexualité, de la race, du passé , des regrets ou des projets... il gardait le secret afin de placer ces employés dans les meilleurs conditions. Mais comment le faire comprendre à une jeune fille qui semble d'emblée sur la défensive?

Arrêtez de vous crisper, vous allez finir par vous épuiser... Je ne sais pas ce que j'ai fais pour vous fâcher mais bon... je vais m'efforcer d'oublier ce détail... ce que je veux savoir avant tout c'est l'ensemble de vos capacités et avant tout votre motivation...

Il marqua une courte pause et se concentra afin de choisir les mots justes afin de clarifier au mieux ce qu'il voulait.

Voilà ce que vous allez faire... vous allez vous calmer, vous rasseoir (au besoin, je vous servirais un verre d'eau), vous allez vous présenter, me dire où vivez vous en ce moment, si vous êtes en collocation auquel cas avec qui, pourquoi avoir choisi la librairie, qu'est-ce qui vous pousse à travailler... ce genre de chose... maintenant si vous osez encore une fois me demander POURQUOI je vous demande cela, si vous n'êtes pas capable de comprendre ce que je vous demande...

Il désigna la porte qui demeurait close.

La porte est ouverte, vous pourrez sortir votre foulard dans les cheveux et j'oublierais votre venue... maintenant je suis fatigué de faire la discussion...
Revenir en haut Aller en bas
Luva



Féminin
Poissons
Nombre de messages : 437
Age : 18

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
12/40  (12/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Ven 23 Aoû - 9:54

Luva écouta perplexe la réponse de l'homme. Elle s'assit de nouveau face à lui dans le fauteuil. Elle le regarda d'un regard furieux. Elle aurait voulu cacher cette haine qui venait de naître en elle mais elle n'y parvenait pas, elle avait du mal à comprendre tout ce qui se passait. La voix de l'homme n'était pas violente, elle se calma un peu en se rasseyant et se convainquit qu'il n'avait pas de mauvaises intentions à son égard. Sa respiration tomba un peu. Calmement elle le regarda et repensa à la raison qui l'avait poussée à se pointer ici. Elle avait besoin de trouver un travail. Elle ne devait pas faire sa mauvaise tête et réagir à ses pulsions comme à son habitude. Elle devait gagner quelques pièces pour manger, au moins. Elle ne pouvait pas continuer à courir les rues pour se nourrir. Il lui fallait être sure de pouvoir manger chaque jour car sinon à ce rythme elle deviendrait mince et n'aurait plus la force de fuir face aux garçons qui la pourchassait dans les rues. ( Cf RP : rencontre amicale )

Doucement elle prit en compte ce que Mr Genbatsu venait de lui demander. Elle lui répondit donc d'une petite voix :


-Je cherche du travail pour manger.
Elle n'osa pas lui dire qu'elle n'avait pas encore trouver de toit où dormir. [ Précision :Je fais un ordre chrono dans mes RP, Luva se trouve un logement juste après  ^^ ] Elle ne put lui en dire plus. Elle ne savait quoi ajouter mais elle continua finalement : Les gens n'aiment pas les enfants loups, elle avait prononcé cette expression avec le même mépris dans la voix que les gens utilisait pour la nommer, je peux remettre mon foulard ? demanda-t-elle timidement.

Elle attendit patiemment une réponse, ravalant son esprit de rébellion, elle connaissait bien l'importance de ce rendez-vous pour elle. Elle se demanda alors si il n'était pas préférable de préciser à l'homme qu'elle ne savait ni lire ni écrire... Elle hésita longuement avant de dire honteusement :

-Personne m'a appris à lire et écrire...

Elle baissa les yeux. Elle espérait que ce détail ne lui vaudrait pas sa place dans cette boutique. Elle était prête à apprendre, à faire des efforts pour apprendre. Elle serait une bonne élève s'il le fallait. Elle voulait travailler. Elle voulait pouvoir manger à sa faim et pour cela il lui fallait d'abord des pièces, comme lui en avait montré Ecko sur la plage. Il lui fallait un travail...
Revenir en haut Aller en bas
escapist
Dark Angel
Dark Angel


Masculin
Gémeaux
Nombre de messages : 843
Age : 24

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
16/40  (16/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
32/40  (32/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Mer 28 Aoû - 19:47

De nouvelles données étaient révélées au gérant à son grand soulagement. Bien que cela fut normal, la jeune fille voulait un travail afin de pouvoir subvenir à ces besoins. En effet, en la monnaie était devenue petit à petit synonyme de vie tout au long de l'histoire humaine. L'argent reflétait un certain prestige, anciennement reconnu comme une reconnaissance de dette (c'est du moins ce que laissait entendre les premiers billets). Le troc dépassé, la monnaie devint indispensable. Il l'avait observé l'effet de cette pratique sur les hommes, qui, pour la plupart, s’avilissaient dans de nouveaux traits tel que l'avarice. Ils finirent par se concentrer uniquement sur leur propre personne. Ainsi, la rémunération salariale peut apparaitre comme le salut de certain et le service de la société. Les salariés sont payés, motivés par l'envie de vivre dans un monde économique subtile dont l'huile utilisée pour en faire tourner les rouages est l'argent. Le gérant l'admettait, sans argent, le monde se perdrait aujourd'hui, avant d'entreprendre une longue et douloureuse reprise. Bien que certain aient compris que l'argent était une notion vague, un moyen comme un autre de s'offrir les services d'une société onéreuse, d'autre se laissent gouverner par cette notion synonyme alors de pouvoir, au risque de transformer son être afin de se métamorphoser en une "blatte abjecte". Le gérant n'avait pas vraiment de point de vue sur la monnaie, pour lui cela ne présentait aucune valeur propre. Mais il savait tout l'intérêt que représentait ces pièces aux yeux de l'humanité, aussi pouvait-il servir d'instrument au stratagème du déchu? Cela va s'en dire si son but premier fut de relancer ce commerce qui fut abandonné.

Un autre élément venait expliquer le braquement automatique de l'ookami quant à la demande du gérant d'ôter son foulard. Elle affirma que les gens n'abhorraient pas les
"enfants loups". Bien qu'il ait des notions sur le racisme et la xénophobie, le gérant ne l'avait que rarement observé sur Erya, pour la simple et bonne raison que la présence d'hybride et de créatures fantastiques y était majoritaire. Bien sûr, cela ne pouvait empêcher certain conflit chez les individus conservateurs ou traumatisés. Bien sûr, c'était bien une chose qu'il interdisait fermement dans sa librairie. C'est bien pour cela qu'il était décidé à garder le secret concernant l'appartenance raciale, l'affinité sexuelle, le passé compromettant de ces employés ; à la demande de ceux-ci exclusivement, ils sont ensuite libre de dévoiler leurs secrets par eux-même, engageant par la présente toutes les responsabilités qui y incombe. Seul lui, au départ, était détenteur de tout les secrets de ces employés, afin de les cerner au mieux, afin de percevoir leur potentiel. Il ouvrit la bouche, afin de parler mais se retint, l'ookami avouant difficilement un handicap pesant: son analphabétisme. Cela posait en effet un problème... comment pouvait-il faire travailler un employé dans une librairie sachant que celui-ci ne sait pas lire, action primordiale dans une librairie. Il avait bien certain postes qui pouvaient restreindre ce besoin mais il ne pouvait en aucun cas laisser cette fille demeurer analphabète sous sa juridiction. Non seulement cela était contraire à la responsabilité d'un gérant mais elle serait aussi grandement handicapée par un simple manque de connaissance... par exemple, s'il devait lui proposer un contrat et qu'elle ne sait pas lire, devra-t-elle demander à son employeur de lui faire la lecture? L'employeur se devra-t-il alors d'entrer les informations sur la fiche de son employée? Cette dernière se montrera-t-elle assez confiante alors pour en être ainsi? Cette petite ookami était déterminée à avoir un travail... malheureusement elle n'était vraiment pas préparée pour... Le gérant de réfléchir longuement à ce problème. Il inspira et regarda enfin l'ookami dans les yeux.

Je ne cautionne guère le racisme dans l'enceinte de cette librairie... aussi mes employés sont-ils prévenus qu'en cas de preuve d'harcèlement de toute sorte contre productif au commerce sera sévèrement sanctionné que se soit vous ou un autre... En dehors, je m'engage aussi à ce que mes employés ne se brouille pas lorsque j'ai le dos tourné... sachez le d'emblée mademoiselle Luva, je ne tarde jamais à savoir si vous êtes dans l'erreur, vous ou quiconque... cela étant dit... je dois aborder le véritable problème...

Il fit une courte pose, cherchant les mots pour ne pas la brusquer et être le plus concis possible.

Vous ne savez pas lire ni écrire... en quoi cela est-il problématique? Car vous allez devoir obéir à un contrat, celui-ci est écrit sur une feuille à lire attentivement. Je peux vous faire la lecture? Oui certes mais si vous ne savez pas écrire, comment allez vous remplir les information de votre contrat? Nom, prénom, adresse, lieu de naissance, visa à jour... tout le blabla administratif que je saurais vous expliquer après... Je devrais l'écrire pour vous? Vous seriez assez confiante? Remarque... j'imagine que vous n'avez guère écrit ce CV et que vous avez demandé à une connaissance afin de le faire...

Il se pencha et ouvrit une étagère de son bureau. Il en sortit ainsi trois feuilles de papier correspondant à un contrat d'embauche qu'il présentait au futur employeur, celui-ci devant le remplir afin que le gérant l'envoie aux administrations pour confirmer que son employé aie bien son statut (le travail au noir étant très souvent sanctionné).

Bon écoutez... je suis prêt à faire tout cela. Bien qu'impulsive, vous me semblez motivée. Je suis prêt à vous employer comme concierge ou veilleur de nuit pour l'heure... ce sont des emplois aux compétences physiques et ne nécessiteront pas vraiment la maîtrise de lecture et cela est rémunéré au même titre que tout mes autres employés... Par contre il y a deux conditions que je vous impose:

- La première, je vais vous trouver un tuteur, si je n'y parviens pas c'est moi qui vous apprendrait à lire et écrire en langue française... Vous ne pouvez pas éternellement demeurer sans savoir lire ni écrire je m'y refuse!

- La deuxième condition c'est que vous coopériez lorsque je vous demanderais des informations pour votre contrat. Je ne veux aucun refus de votre part ni même de questionnement, vous allez devoir me faire confiance jusqu'au bout et arrêter de me regarder avec la méfiance que vous accordez aux autres humains... de plus s'est assez insultant de me faire comparer à des crétins...

Êtes vous d'accord sur ces conditions mademoiselle Luva?


Il ne dit guère plus, laissant le choix définitif à l'ookami qui se devait de calmer sa méfiance si elle voulait espérer un rémunération.

[Désolé du retard, j'avais ma pré-rentrée de fac, vu que je suis en lettres, j'aurais souvent un peu de retard, gomen]
Revenir en haut Aller en bas
Luva



Féminin
Poissons
Nombre de messages : 437
Age : 18

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
12/40  (12/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Mer 4 Sep - 12:12

Mr Genbatsu expliqua clairement à Luva qu'il n'acceptait pas que les employés face preuve de méchanceté entre eux à cause de ce qu'ils étaient ou pouvaient paraître. Luva fut rassurée en entendant ces mots. Mais il continua en lui disant que le fait qu'elle ne sache ni lire ni écrire posait un gros problème. Il lui expliqua alors pourquoi. Il lui proposa alors un poste qui ne nécessitait pas ces compétences. Mais il lui assigna quelques conditions avant de la faire entrer dans sa librairie en tant qu'employée. Elle devait accepter ceci : qu'il lui trouve un tuteur qui lui apprendrait à lire et écrire le français, et ensuite, qu'elle lui fasse confiance et ne montre aucun refus ni pose aucune question quand il s'agira de remplir les informations du contrat. Après avoir énoncé ses conditions quelques peu sévères selon la jeune fille il lui demanda sur un ton des plus concis et dans une voix grave :

-Êtes vous d'accord sur ces conditions mademoiselle Luva?


Luva resta interdite. Tout ce qu'il lui demandait était là bien dur à accepter. Elle ne pouvait imaginer les informations se trouvant dans le contrat. Elle aurait accepté sans rechigner s'il n'y avait eu que la première des conditions. Elle baissa les yeux et réfléchit un court instant avant de répondre décidée mais timide :


-Je suis d'accord.


Elle avait tellement besoin de travailler qu'elle ne pouvait chercher quelconque raison pour refuser ce qu'il lui demandait. Même si au fond d'elle elle n'arrivait pas à accepter de lui accorder une entière confiance et lui dévoiler ce qu'elle était s'il le lui demandait, il fallait bien qu'elle fasse quelques sacrifices pour vivre. La vie faisait faire des choix plus ou moins faciles. Elle venait de prendre sa décision. Elle acceptait délibérément de lui faire confiance, et d'apprendre à lire et écrire avec un tuteur qu'il lui trouverait ou lui même.

Luva attendit silencieuse, une quelconque réaction de la part de son employeur. Il avait sorti des feuilles, sûrement le contrat dont il venait de lui parler. Elle se demanda alors quel allait être son emploi ici. Qu'allait-elle devoir faire et relevant les yeux qu'elle posa instantanément sur l'homme elle demanda plus sûre :


-Je vais faire quoi ici ? Ce sera quoi mon travail ?


Curieuse elle attendit une réponse qu'elle espéra rapide. Elle avait maintenant hâte de commencer son travail. Trouver une occupation pour gagner quelques sous était une bonne chose.



hors rp :
 
Revenir en haut Aller en bas
escapist
Dark Angel
Dark Angel


Masculin
Gémeaux
Nombre de messages : 843
Age : 24

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
16/40  (16/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
32/40  (32/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Ven 13 Sep - 20:27

L'approbation de l'ookami lui apporta un grand soulagement qu'il se garda de montrer à sa future employée. Il sortit alors un plumier en bois d'ébène, gravée de motifs étranges et de mots d'une langue qui pourrait paraitre étrange à l'ookami. Il l'ouvrit et en sorti une plume noire dont une plume métallique était attachée au bout de cette dernière. Il sortit aussi son encrier, l'ouvrit et plongea la pointe métallique de la plume dans ce liquide ténébreux. Il commença a écrire le nom de Luva sur la fiche d'embauche qu'elle aurait dû remplir. Il nota alors ce qui était contenu dans le curriculum vitae de la jeune fille. Le lieu de vie, la situation familiale faisaient partie des détails qui n'étaient pas mentionné. Il était néanmoins rassuré. Le fait que Luva accepte ces conditions prouvaient qu'il y avait encore un espoir d'améliorer sa situation et d'en faire un membre de l'entreprise qui saurait contribuer à son épanouissement. Il sortit une bougie rouge qu'il posa sur son bureau et qu'il alluma. La bougie ne dégageait aucune odeur particulière et fut de couleur pourpre. La flamme dansait sa lambada aux yeux rouges des deux personnages de la pièce. Nul système anti-incendie, nulle humidité ne sauraient étouffer sa fougueuse ardeur. Il continua alors d'écrire les renseignements collectés dans le CV même si cela ne se résumait qu'au nom, l'âge et le lieu de naissance de Luva.

J'aurais besoin de votre nom de famille si vous en avez. Il me faudra aussi votre adresse d'habitation, votre situation familiale (enfant unique, vos parents s'occupent-ils de vous ou êtes vous indépendante), votre situation civile actuelle (mariée, veuve, célibataire...). Je souhaiterais aussi savoir si vous avez accès au téléphone ou à l'internet et aussi savoir si vous pratiquez quelconque activité physique (danse, marche, course, sport...) et si vous avez un problème physique à préciser (de l'asthme, des allergies, une maladie permanente...).

L'ookami avait aussi demandé quel travail allait lui proposer le gérant. Il ne l'avait pas oublié, et bien qu'il lui demandait des informations personnelles indispensables, il se devait de lui dire ce qui l'attendait. C'était la moindre des choses de dire à son futur employé la dure tâche qui l'attend une fois la porte franchie et le document signé et attesté. Il regarda la jeune fille, le regard rouge à moitié voilé par le reflet de ces lunettes de vue.

Les seuls postes qui pourrait convenir à ce handicap serait celui de concierge ou celui de veilleur de nuit. Être concierge peut paraître avilissant, dégradant... mais au moins nous saurons à qui nous devrons la propreté de cet endroit; il vous faudra un minimum d'expérience (au moins une connaissance des travaux domestiques). Quant au poste de veilleur: c'est protéger les ouvrages contre les éventuels voleurs qui pourraient piller l'établissement une fois la librairie fermée; il faudra alors que vous ayez acquis certaines techniques d'auto-défense, ou que vous ayez des aptitudes physiques avantageuses...

Sur ces mots, il laissa la parole à l'ookami, faisant glisser la plume noire entre ces mains de façon nerveuse. Luva n'était surement pas la seule à espérer que cet entretien s'achève sur une bonne note, qu'elle intègre la librairie Sky & Snow. Il ne voulait pas passer à côté d'un talent potentiel qui avait une marge de perfection allongée. Bien sûr, l'Escapist n'avait ni le pouvoir de voir l'avenir ou de lire dans l'esprit des gens. Mais alors comment pouvait-il savoir que cette ookami était promise à un avenir qui allait surement la dépasser? Il en avait juste une forte intuition, du genre qui ne trompe jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Luva



Féminin
Poissons
Nombre de messages : 437
Age : 18

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
12/40  (12/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Sam 14 Sep - 8:49

L'homme alluma alors une bougie rouge qui brilla dans ses yeux et fit luire le rouge de ses iris. Cela le rendit encore plus terrifiant aux yeux de l'ookami. Il sortit d'étrange objet avec lesquels il commença à écrire sur les papiers. Et il lui demanda alors :

J'aurais besoin de votre nom de famille si vous en avez. Il me faudra aussi votre adresse d'habitation, votre situation familiale (enfant unique, vos parents s'occupent-ils de vous ou êtes vous indépendante), votre situation civile actuelle (mariée, veuve, célibataire...). Je souhaiterais aussi savoir si vous avez accès au téléphone ou à l'internet et aussi savoir si vous pratiquez quelconque activité physique (danse, marche, course, sport...) et si vous avez un problème physique à préciser (de l'asthme, des allergies, une maladie permanente...).

Luva intégra tout ce dont il avait besoin avant de lui répondre. C'était beaucoup d'informations pour lesquelles elle n'avait pas forcément de réponse. Elle n'eut pas le temps de lui donner les informations avant qu'il surenchérisse, lui expliquant les postes qu'il lui proposait au sein de sa librairie :

Les seuls postes qui pourrait convenir à ce handicap serait celui de concierge ou celui de veilleur de nuit. Être concierge peut paraître avilissant, dégradant... mais au moins nous saurons à qui nous devrons la propreté de cet endroit; il vous faudra un minimum d'expérience (au moins une connaissance des travaux domestiques). Quant au poste de veilleur: c'est protéger les ouvrages contre les éventuels voleurs qui pourraient piller l'établissement une fois la librairie fermée; il faudra alors que vous ayez acquis certaines techniques d'auto-défense, ou que vous ayez des aptitudes physiques avantageuses..

Luva réfléchit alors à ce qu'elle pourrait accepter de faire. Le poste de concierge ne lui plaisait guère. Alors qu'être veilleur la tentait beaucoup plus. Elle savait se défendre et défendre une boutique contre des personnes malveillantes ne devrait pas être bien plus compliqué. Se rappelant des informations qu'elle devait lui donner pour remplir les papiers elle répondit d'abord :

-Je suis juste Luva, pas d'autre nom ! Je vis dans la rue encore...
Elle réfléchit à ce qu'il avait demandé auparavant et continua : j'ai peut-être un frère mais je suis seule ici. J'ai pas de téléphone. Elle répéta innocemment : activité physique ? Je sais pas, pas vraiment. Et la suite se compliquait. Au centre elle avait entendu parler d'une maladie qu'elle avait... quelque chose qui faisait qu'elle saignait encore longtemps après les opérations, elle ne connaissait pas le nom mais ça avait l'air d'embêter les chercheur. Elle expliqua timidement : une maladie qui fait saigner.. Un souvenir la coupa, elle se rappela que petit, lorsqu'elle vivait encore à Madagascar, une guêpe l'avait piquée sur le bras, son membre avait alors gonflé et était devenu violet. Elle ajouta alors : quand une guêpe me pique ça gonfle !

Luva s'arrêta un moment. Elle pensait avoir tout donné. Elle avait répondu à tout ce qu'il avait demandé. C'était bizarre de parler comme ça d'elle même. Elle n'aimait pas le faire. Elle se sentait bizarre. Mais elle passa bien vite à autre chose. Le poste à choisir. Elle dit alors :


-Veilleur, c'est bien, je crois.

Elle n'ajouta rien, attendit patiemment une réaction de son employeur. Laissant le silence retomber dans la pièce elle se détendit un peu.
Revenir en haut Aller en bas
escapist
Dark Angel
Dark Angel


Masculin
Gémeaux
Nombre de messages : 843
Age : 24

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
16/40  (16/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
32/40  (32/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Sam 14 Sep - 21:46

Les réponses de la demoiselle précisaient sa situation réelle qu'elle cherchait à dissimuler derrière le voile de la détermination. Elle n'avait pas de toit, n'avait pas de proches ou de parent qui sauraient l'héberger et elle semblait avoir un problème de plaquettes s'il en devait croire Luva lorsque celle-ci lui confirma qu'elle avait une "maladie qui fait saigner". Le gérant devina bien que cette phrase n'était pas un canular bien que les propos puissent être interprétés comme une farce. Il comprit qu'il s'agissait surement de facilités d’hémorragies, provoquées par la moindre petite blessure, ou encore le fait qu'elle soit sujette à des périodes de menstrues longues ou des saignements de nez abondants... Bien sûr ces deux dernières hypothèses étaient un peu moins probable qu'un problème de plaquettes. Il devra alors lui payer une consultation chez un médecin, nécessitant une aide professionnelle afin de desceller la racine du mal qui pouvait bien provoquer cette "maladie qui fait saigner", savoir si cela est grave ou anodin, si cela nécessite un traitement ou si cela est incurable par des remèdes humains. Il continua d'écrire, ne montrant rien de ce qu'il pouvait penser à l'énoncé des informations. Satan seul pouvait savoir ce que ce diable pouvait bien penser. Lorsqu'il arrêta d'écrire il regarda l'ookami dans les yeux. Cette jeune fille était au final aussi désespérée que cela. Si elle était arrivée sur l'île d'Erya, l'instinct de survie qu'elle avait développé se révélait dépassé face à une jungle urbaine, remplie d'une faune imprévisible aux multiples espèces dont chaque individu différencie son caractère. Mais le véritable danger était d'abord la société, ces codes et ces lois qui sauraient se montrer fort dures envers les nouveaux venus, étranger à tout un système aussi complexe, ayant renoncé à sa simplicité et sa bonté pour se vouloir performant en excluant les faibles et les dépassés. Cela constituait une triste réalité pour quiconque l'entendrait ainsi. Le gérant savait que cela arrivait fréquemment... mais il ne tenait compte du caractère triste de la situation des individus concernés. Il refusait tout simplement de laisser passer tout élément susceptible de pouvoir soutenir cette librairie, l'élever jusqu'à la prospérité.

Il regarda alors la feuille et se mit à lire la fiche devant l'ookami. Si elle ne savait pas lire, autant confirmer au moins ce qu'il avait noté... même s'il y a peu de chance qu'elle croit les paroles du déchus:


Prénom: Luva
Âge: 15 ans
Nationalité: Eryianne
Lieu de Naissance: Madagascar

Je laisse la section de l'habitat pour plus tard, vous ne devrez pas oublier de me le préciser si vous trouvez un toit.
Célibataire.
Première expérience d'emploi.

En ce qui concerne votre maladie je vous paierais une consultation chez un médecin général, il communiquera à vous et moi l'importance de cette "maladie qui fait saigner", et si possible vous prescrira un traitement...
Poste à promouvoir: veilleur de nuit.


Il tourna la feuille et la posa face à elle. Il posa aussi la plume à côté de cette feuille. Il prit alors une grande inspiration, se préparant à lui énoncer les règles de la librairie.

En travaillant à Sky & Snow, vous vous engagez à respecter l'ensemble des règles de l'établissement. Aucun comportement à caractère raciste, xénophobe, hétéro/homophobe ne sera toléré. Aucun comportement violent n'est autorisé à l'encontre du personnel ou des clients. Aucun élément de la vie personnelle (deuil, garde d'enfant pour jeunes parents, chamaillerie entre collègue...) ne doit interférer avec le travail. Aucune interdiction n'empêche les liens d'amitié ou d'amour entre les différents employés, mais il est strictement interdit de l'expliciter dans l'enceinte du lieu de travail. Le client (au bon ou mauvais fond) demeure votre supérieur, il est nécessaire de le traiter avec respect. Tout employé se trouve à la même importance, tout excès de pouvoir sur l'ensemble de ces collègues de travail est proscrit. Tout manquement à ces règles de base sera sévèrement sanctionné. En signant ce contrat de travail, vous vous engagez respecter l'entièreté de ces règles (sauf contre indication du gérant). Vous serez aussi bénéficiaire d'une assurance prise en charge par Sky & Snow, ainsi que d'un système d'aide financière en cas de très gros problèmes. L'ensemble des choses étant dit... il est de votre choix de signer ce contrat. Une fois signé, vous n'aurez plus le choix de faire marche arrière... Faites une croix à cet endroit, si vous n'avez pas de signature.

Après avoir pointé du doigt, la partie basse de la feuille où se présentait un petit rectangle en bas de page, le gérant la fixa du regard, l'air neutre. Cet entretien ne tardera pas à être à son apogée.
Revenir en haut Aller en bas
Luva



Féminin
Poissons
Nombre de messages : 437
Age : 18

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
12/40  (12/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Dim 15 Sep - 14:35

Mr Genbatsu avait noté sur le papier toutes les informations qu'elle venait de lui révéler. Il avait lever la tête et lui lisait à présent tout ce qu'il avait écrit afin qu'elle corrige une probable erreur. Il énuméra toute sa situation, ses caractéristiques... Elle l'écouta attentivement attendant un moment pour le couper et corriger mais il n'y eut aucune erreur. Luva retint son souffle lorsqu'il précisa qu'il lui organiserait un rendez-vous médical pour en savoir plus sur sa maladie. Elle se retint d'hurler qu'elle ne verrait plus jamais un médecin. Elle ravala des propos violents comme quoi plus aucun docteur ne la toucherait. Plus aucun homme ne l'ausculterait. Elle retint son souffle et serra fort son poing. Elle s'enfonça ses longs ongles vernis dans la main. Elle serra les dents et écouta ce que l'homme ajouta.

Il lui expliqua alors le règlement, citant ce qu'il ne tolérait pas, ce qui était permis et ce qu'il interdisait formellement. Elle essaya de retenir les points les plus importants mais elle ne pensait pas vraiment à son comportement à elle dans ce qu'il disait. Elle pensait surtout aux autres, qui étaient déjà ici à travailler dans la librairie. Elle pensa à tout ce qu'il disait pour eux, s'ils enfreignaient une seule de ces règles envers elle, elle se rappellerait de ce règlement et se souviendrait qu'ils n'ont en aucun cas le droit de mal la traiter dans l'enceinte du travail. Elle s'en souviendrait.

L'employeur après avoir terminé d'énumérer les droits et devoirs, il lui tendit le papier qui contenait tant d'informations à son sujet, il lui indiqua un endroit et lui dit d'une voix impassible :


-L'ensemble des choses étant dit... il est de votre choix de signer ce contrat. Une fois signé, vous n'aurez plus le choix de faire marche arrière... Faites une croix à cet endroit, si vous n'avez pas de signature.

Luva le regarda bêtement puis approcha son visage du feuillet blanc. Il contenait tant sur elle. Elle prit entre ses doigts fins le crayon tendu, et gauchement apposa sans aucune hésitation une croix pour approuver tout ce qu'il venait de dire. Elle venait de signer. Elle était engagée. Elle acceptait les conditions de l'emploi. Elle rendit le crayon à l'homme et recula. C'était fait. Elle allait travailler en tant que veilleur dans cette librairie.
Revenir en haut Aller en bas
escapist
Dark Angel
Dark Angel


Masculin
Gémeaux
Nombre de messages : 843
Age : 24

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
16/40  (16/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
32/40  (32/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Mer 9 Oct - 20:03

Le gérant observa la jeune ookami qui signa le papier d'une croix. Il ne le montra guère mais il fut satisfait dans un certain sens, il avait une employée au potentiel encore inconnu. Il regarda sa main tenant le crayon puis son regard revint à ces yeux pourpre presque similaires à ceux du gérant. Il regardait ensuite la flamme de la bougie qu'il avait allumé plus tôt, danser, virevolter tranquillement sans être brusquée par l'abrupte air si ce ne fut que par le souffle des deux protagonistes. Il sortit alors une tige de cire rouge durcie qu'il plaça au dessus de la flamme pour faire fondre la cire. Il mit alors de la cire sur le bas de la feuille à l'emplacement de ce qui devait accueillir sa signature. Il retira la tige de cire et la rangea avant d'éteindre la bougie d'un souffle. Presque immédiatement, il colla la bague qu'il portait à son annuaire gauche contre la cire encore chaude et liquide. Lorsqu'il retira sa bague, on pouvait voir la formation en relief d'un D racolé à un G majuscule, tous deux d'une écriture gothique. C'était le sceau qui lui était propre et ce depuis son arrivée sur Erya, il y a de cela quelques années, insouciantes années durant lesquelles il eu le bonheur d'échapper à son passé... pour un bien court instant. Tout lui avait été enlevé, tout devait être rebattit à nouveau, recommencé à zéro... Connaitra-t-il de nouveau la tendre et niaise amitié? Il ne le savait guère et ne s'en préoccupait pas pour l'heure. Il rangea sa bougie dans un des tiroirs de son bureau... alors que se dessinait sur son visage un mystérieux sourire. Ce n'était pas le sourire emprunt de sadisme ou le sourire dût à la satisfaction du recrutement d'une recrue. Mais bien le genre de sourire dirigé à une personne absente, quelqu'un qui fut hors de la pièce et qui serait en mesure de déchiffrer cet arc discret. Il avait le regard vide pendant un moment, rivé sur la feuille. Pourquoi souriait-il? Surement par curiosité. Laquelle? Celle de savoir ce qu'il adviendrait de cette jeune femme sur le terrain de jeu d'Erya. Le sourire disparut aussitôt qu'il put apparaitre. Il regarda Luva, se leva et tendit la main, attendant qu'elle la saisisse.

Je vous souhaite la bienvenue à Sky & Snow, Luva... je compte votre efficacité et votre dévouement... vous commencerez à partir de la semaine prochaine, le temps de régler tout les détails.

Une fois les politesses échangées, il se rassied et fit signe à Luva qu'elle pouvait disposer pour l'heure, s'en retournant alors à son ordinateur, consultant l'ensemble des données relatives à son commerce. Sans quitter ces yeux de l'écran il prononça ces derniers mots à Luva.

N'oubliez pas de remettre votre foulard...

[dsl du gros retard, je te laisse clore le rp, j'enverrais un mp à Izuki pour lui préciser que Luva est employée à S&S]
Revenir en haut Aller en bas
Luva



Féminin
Poissons
Nombre de messages : 437
Age : 18

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
12/40  (12/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   Dim 3 Nov - 14:56

Les papiers furent remplis, signés, cachetés, et il apposa son sceau. Il rangea tout, un petit sourire restant juché sur ses lèvres fines. Il dit alors à l'adresse de la jeune fille :

-Je vous souhaite la bienvenue à Sky & Snow, Luva... Je compte sur votre efficacité et votre dévouement... Vous commencerez à partir de la semaine prochaine, le temps de régler tous les détails. Il resta concentré sur son ordinateur, déjà parti dans d'autres occupations, laissant la jeune fille disparaître comme elle était venue. Pourtant il ajouta sans détourner les yeux de son écran : N'oubliez pas de remettre votre foulard...

Luva l'observa. Elle ne s'attendait pas à une telle remarque. Elle ne savait pas comment prendre ces paroles. Mais elle ravala encore une fois sa rancoeur et son impulsivité. Elle se leva doucement, et baissant les yeux, elle regarda tristement le foulard orangé qu'elle avait au creux de son poing. Elle s'avança vers la porte s'arrêtant devant elle déroula le tissu et se l'enroula autour des oreilles. Avec précaution elle déroba à la vue de tous les oreilles de loup qu'on lui avait donné à la naissance. Elle cacha minutieusement ses attraits de loups, attacha comme il faut le foulard sur sa tête, plaqua ses oreilles dessous, replaça sa queue sous sa jupe...

Elle fit un pas de plus et sans se retourner elle dit doucement :


-Au revoir

Elle ouvrit la porte, chuchota un « merci » et prit le chemin inverse de son arrivée. Elle ne savait plus trop quoi penser de tout ça. Elle était heureuse d'avoir trouvé un emploi et à la fois curieuse de celui ci, mais aussi troublée de cet entrevue avec cet étrange Mr Genbatsu.

Luva sortie de la librairie, erra le reste de la journée perdue dans ses pensées, réfléchissant pour la première fois peut-être à son avenir...



[désolée moi aussi du retard, je n'ai pas trouvé le temps de répondre avant ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A livre ouvert... [Pv. Luva]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A livre ouvert... [Pv. Luva]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erya Island :: Terre :: Elipce :: Rue marchande :: Librairie "Sky&Snow"-