Erya Island

Venez incarner votre personnage fantastique (fée, ange, neko, démon...) et le faire interargir avec les autres créatures peuplant cette île.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'union de deux êtres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ecko
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 1526
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
1/40  (1/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
36/40  (36/40)

MessageSujet: L'union de deux êtres...   Jeu 25 Juil - 7:13

Ecko trépignait d'impatience. Cela faisait désormais plusieurs heures qu'il attendait ici, en haut des marches de l'église. Il s'était levé tôt le matin, avec une seule idée en tête : il allait se marier. Pour l'occasion, Nomenad l'avait emmené la veille dans le village le plus proche de chez lui pour choisir un costume. Apparemment, c'était la coutume d'en porter un lors d'une cérémonie aussi importante... En général, l'aveugle ne faisait pas très attention à sa tenue vestimentaire, mais il faisait confiance à l'être de foudre avec qui il avait déjà partagé une aventure.

Ainsi donc il attendait, en haut des marches froides de l'édifice, dans son costume noir et blanc, que les invités à la cérémonie, qui arrivaient peu à peu, arrivent. Il avait attendu ce jour depuis plus d'une semaine, depuis que sa dulcinée avait accepté de l'épouser.

Il repensa à leur rencontre. Il avait rencontré Lehana peu de temps auparavant, non loin de la falaise. Dès qu'il avait perçu sa présence, il avait compris qu'elle était une fille, comme Luva. Mêmes formes, même odeur douce, mêmes ombres de cheveux longs flottant au vent. De plus, une aura se dégageait de son enveloppe charnelle, différente de celle des autres personnes qui lui avaient été données de rencontrer lors de ses voyages à travers Erya. C'était une aura douce et envoûtante, dont le garçon aurait presque pu distinguer la couleur (ce qui n'est pourtant pas possible étant donné qu'il ne les connais pas)... Elle paraissait triste. Il avait voulu la consoler. Ils s'étaient disputés, insultés. Elle avait voulu partir. Il l'avait retenue. Elle l'avait attiré à elle dans une étreinte. Leur première...

Depuis ce jour, ils s'aimaient, et avaient décidé de s'unir à travers les liens sacrés du mariage. Ecko bouillait d'impatience. Il avait déjà perçu le prêtre pénétrer dans l'église, ce qui signifiait que c'était pour bientôt... Il cherchait frénétiquement celle qu'il avait appelé 'sa flamme', sa magnifique créature de feu, même s'il savait pertinemment qu'il ne la percevrait pas avant que ne débute la cérémonie. Nomenad lui avait appris que c'était une forme de superstition : si le marié apercevait la mariée avant de prendre le chemin de l'autel, cela pouvait porter malheur.

Aussi attendait-il dehors, en compagnie de ceux qu'il connaissait : Cecily, Nomenad et sa patronne Fodiindrem.

Soudain, les cloches sonnèrent. Le garçon releva vivement la tête, impatient que tout cela commence... Derrière lui, les lourdes portes s'ouvrirent sur une longue salle au bout de laquelle les attendait le prêtre. Il allait les franchir lorsqu'il la perçut enfin. Sur sa droite. Toujours cette même aura... celle qui l'a envoûté. Il sourit en la percevant. Il ne pouvait pas la voir, étant donné son handicap, mais il savait qu'elle faisait de même. Il avait envie de se jeter dans ses bras, de l'étreindre fort. Pourtant, il demeura droit, stoïque, patient. Puis, empruntant le pas de sa belle, il pénétra dans l'église aux côtés de son ami Nomenad, en se demandant comment Lehana était habillée, question qu'il ne s'était jamais posée auparavant, même en ce qui le concernait.

Ils atteignirent enfin l'autel, et la cérémonie commença. Ecko n'avait aucune notion de religion, mais il avait tout de même tenu à ce que leur union se déroule dans cette église, car le lieu était empli d'une quantité phénoménale d'énergie et de calme, ce dont il raffolait. Il écouta donc avec attention les paroles du prêtre qui parlait avec son dieu qu'il appelait d'ailleurs Dieu, répondant aux questions qui lui étaient posées avec sérieux et répétant les phrases qu'il fallait répéter, parfois dans une langue qu'il ne connaissait pas. Néanmoins, s'il avait pu dévorer Lehana du regard, il l'aurait fait. Son aimée était là, près de lui, et sa seule présence le rendait heureux, surtout en cet instant.

Soudain, la question qu'ils attendaient tous deux. LA question pour laquelle il était venu.

« Ecko Kewi, humanoïde ici présent, désirez-vous prendre Lehana, être de feu, pour femme ? »

Son cœur se mit à battre la chamade. Un seul mot franchit ses lèvres. Le bon :

« Oui ! »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/LesSeigneursSites‎ (pas vr
Lehana
Créature du Feu
Créature du Feu
avatar

Féminin
Verseau
Nombre de messages : 63
Age : 20

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/40  (0/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   Jeu 25 Juil - 10:16

C’est un jour spécial pour Lehana. A seulement 16 ans elle trouve l’amour de sa vie et accepte de passer le reste de ses jours avec lui. Ecko… le nom de son aimé. Bien qu’aveugle il a su faire chavirer son cœur au point de s’unir avec elle.
Ce matin là, le matin de la noce, elle était sortie en ville avec Cecily, Shia, Izuki et Himari pour acheter une robe de mariée. Elles l’avaient maquillé, parfumé et vêtu d’une robe blanche à froufrou. Elle c’était regarder dans une glace et là elle ne s’était pas reconnu ! Il y avait dans le reflet, une rousse aux oreilles pointues, mascara aux yeux, rouge à lèvres et vêtu d’une robe d’un blanc laiteux. Elle resta bouche bée devant cette contemplation puis sourit doucement.
Elles s’étaient rendues à l’église dans l’après midi. Lehana était monter à cheval tandis que ses amies la suivirent à pied. A l’approche de l’église elle descendit et s’approcha des marches quand elle le vit…
C’était un jour sur la falaise, ils s’était trouver comme deux parties d’une même pièce, ils s’était disputer à coup de violentes insultes. Leur première dispute…ensuite elle l’avait attiré à elle. Leur première étreinte… soudain elle s’arrêta net. Et si tout ceci n’était qu’un rêve, si son esprit lui jouer des tours en voyant ce garçon ! Elle faillit pleurer quand elle sentit la main de Himari et de Cecily  presser la sienne, elle lui souriait. Non. Tout cela n’était pas un rêve, elle lui rendit son sourire et avança jusque devant le prêtre.
Elle sentit la présence d’Ecko à ces côtés. Elle sentit son regard. Elle tourna la tête et lui sourit.
Le prêtre dit le sermon et enfin la phrase qu’ils attendaient tout les deux avec impatience.

« Lehana voulait prendre Ecko Kewi comme époux ? »
Alors elle prononça ce mot. Ce seul mot qui aller changer sa vie à tout jamais.
« oui »
Revenir en haut Aller en bas
Akiko Hishiru

avatar

Féminin
Poissons
Nombre de messages : 13
Age : 26

MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   Jeu 25 Juil - 13:08

Pour aki s’étais un jour comme un autre, un jour banal à ne rien faire chez sois . . . Elle s’était réveiller de bonne heure pour allez faire du shopping et acheter une jolie robe  . . . qu’elle ne mettrait jamais d’ailleurs. Rentrant presque chez elle, elle entendit un :

« Mademoiselle ! Mademoiselle !! Attendez !! »

Je me retourna regardant qui osais me déranger de si bon matin . . .en voyant la personne face a moi habiller de bleu foncée et de jaune avec un petit logo sur la tunique je compris de suite.

« Qu’y a-t-il jeune homme ? »

Mes bras étaient croiser mes paquets de chaque coter de mes bras pendaient légèrement, le vent les fessaient voler doucement cette fraîcheur me fis le plus grand bien surtout sur mon cou qui commençait à être mouiller.

« Une lettre Mademoiselle ! Une lettre pour vous. »

Il me tendit une enveloppe que je pris, il en profita pour partir en furie laissant sur mon visage un air surpris. *Je fais si peur que ça* je levai la tête au ciel comme si de rien n’étais en secouant la tête. Rentrant dans l’appartement je pu poser mes affaires sur le sol et regarder attentivement la lettre. Elle était parfumer, un parfum délicat et envoutant de la rose j’aurais dis avec un petit mélange d’orthansia. Enfin ouvrant l’enveloppe j’ouvris de grand yeux rond.

" HEIN !?!?!?!?!? "

Elle s’enfuit a toute vitesse dans la salle de bain arrangea ces cheveux et pris le sac ou il y avait la robe qu’elle venait juste d’acheter. Cela fais elle appela un taxis en lui ordonner de venir le plus vite possible.
Seulement dix minutes c’était écouler avant que le taxi n’arrive et ne l’emmène à l’adresse de la lettre.


« Chez demoiselle,
Ecko Kewi et Lehana on le privilège de vous inviter
A leur mariage le 25 Juillet à 10h30. »


Après quelque minute de trajet, j’arrivai devant l’église et y rentra sans faire aucun bruit pour me glisser discrètement sur un des cotes pour m’adosser a un pilier. Et j’arrivai au bon moment car la jeune femme venait juste de dire oui a sont prétendant. Un grand sourire viens sur mes lèvres* c’est beau l’amour quand on trouve le bon* Mais la n’est pas la question, car avec tout ces gens. .. . c'est-à-dire que . . . je ne connais personne, alors pourquoi avoir été inviter ?
Revenir en haut Aller en bas
Cecily
Créature de Glace
Créature de Glace
avatar

Féminin
Sagittaire
Nombre de messages : 303
Age : 22

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
25/115  (25/115)
Niveau:
7/100  (7/100)
points de vie :
70/70  (70/70)

MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   Jeu 25 Juil - 13:47

Son mariage doit être un jour parfait. Il ne faut pas léser les détails. C'est le plus beau jour de sa vie tout de même.

Cecily ne connaissait Ecko que depuis quelques temps, depuis l'escorte du convoi où elle l'avait rencontré. Il avait fait parti de l'équipe. Elle n'avait encore jamais rencontré Lehana, la future épouse du jeune homme. Mais elle avait accepté de bon cœur d'aider la jeune femme à choisir sa robe. Tout doit être parfait et ce n'est pas une mince affaire. Après la robe, il a fallut les chaussures, le bouquet, la coiffure, le maquillage. Tout un petit groupe de filles s'étaient affairé amicalement autour de la jolie jeune femme. Elles l'avaient rendu éblouissante. Elle ressemblait à une princesse, sortie tout droit d'un conte de fée. Elle était la plus jolie pour le plus beau jour de sa vie.

Lehana avait voyagé à cheval pour rejoindre l'église. À son arrivée ses yeux brillaient de mille feux. Elle allait pleurer. Pleurer de joie oui sans doute. Ecko l'attendant au pas de la porte vêtu dans un costume de rigueur pour une telle occasion. Il était bien plus chic que lors de leur première rencontre en territoire neutre. Il avait l'air lui aussi très ému. Cecly prit la main de Lehana dans la sienne pour la guider jusqu'à son bien aimé. Tout cela était bien réel.

Ils marchèrent solennellement jusqu'à l'autel. Ils prononcèrent leurs vœux devant un prêtre. Jurant fidélité, protection, amour jusqu'à ce que la mort les sépare. Cecily assise sur un banc dans les premiers rangs, ne put retenir une larme au coin de son œil. Ils étaient vraiment très mignons et formaient un couple de toute beauté. Ils semblaient très amoureux et Cecily en fut heureuse pour eux. Toute la cérémonie fut des plus émouvante. Ils sortirent main dans la main après avoir fait le symbolique baiser des mariés. Le monde les suivirent jusqu'à la sortie où tout le monde put leur lancer du riz et des pétales de roses.

L'ambiance était à la fête. Et à l'amour évidemment. Les sourires et la bonne humeur étaient au rendez vous. C'était un jour fabuleux et par chance le soleil était aussi présent.
Tout serait parfait...
Revenir en haut Aller en bas
Dhrea

avatar

Féminin
Taureau
Nombre de messages : 3
Age : 20

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
5/10  (5/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   Jeu 25 Juil - 17:26

Dhréa se promenait tranquillement dans la forêt paisible, elle chantonnait des mélodies douces entendues je-ne-sais-où récemment, quelques oiseaux virevoltaient autour d'elle, la joie était présente comme souvent dans cette forêt onirique!
Soudain, la jeune dryade sentie des mouvements et entendit des bruits inhabituels au loin, d'humeur curieuse, elle s'approcha ; c'est alors qu'elle vit ce qui paraissait pour elle une foule, une trentaine de personnes étaient là, dans le parc, tout proche de la forêt, elle regarda longuement la scène qui se déroulait sous ses yeux. Des êtres diverses festoyaient autour d'un couple costumé élégamment. Elle n'en revenait pas, un mariage, elle n'en avait encore jamais vu ! Elle s'approcha encore, elle ne connaissait pas les jeunes mariés, il faut avouer qu'elle ne connaissait pas grand monde sur cette île, personne.
Elle avança encore quelques pas et rejoignit les invités, elle était impressionnée par ce spectacle, elle admirait la mariée bouche bée, elle était sous le charme, sa robe lui paraissait magnifique. C'est alors qu'elle se souvint qu'elle ne portait sa robe déchirée habituelle et qu'elle était pieds nus. Elle rougit. Elle vit que personne ne fit attention à sa présence, cela la réjouissait, cependant elle décida d'aller féliciter le jeune couple. Elle s'avança timidement.
Elle sourit au jeune couple mais elle s'aperçut que le jeune homme avait les yeux vitreux, elle qui attachait une grande importance au regard fut troublée, mais elle sourit et leur dit d'un air un peu simplet :

-Je vous souhaite beaucoup de bonheur, je ne vous connais pas mais je passais par là et votre couple m'a fascinée !

Elle n'attendit aucune réponse et recula, enchantée d'avoir rencontrer des gens heureux et agréables, leur plénitude se faisait sentir et elle en ressorti encore plus enjouée.
L'amour, se disait-elle, est une bien belle chose !
Revenir en haut Aller en bas
Anàrion
Créature des Plantes
Créature des Plantes
avatar

Féminin
Capricorne
Nombre de messages : 1585
Age : 22

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
26/115  (26/115)
Niveau:
7/100  (7/100)
points de vie :
69/70  (69/70)

MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   Dim 28 Juil - 11:16



Wedding song


C’est en sortant de sa boutique fraîchement ouverte qu’Anàrion avait entendu la nouvelle : un mariage à l’île d’Erya ! Et depuis que les bans avaient été publiés, tout le monde ne parlait que de ça, un mariage ! Cela ne s’était pas produit depuis des lunes à Erya ! Et tout le monde semblait surpris de la nouvelle ; dans le même temps, un tel évènement apportait une joie soudaine, une euphorie, tout le monde s’y intéressait avec envie. On cherchait à en savoir plus sur les mariés, la cérémonie. D’ailleurs la liste des invités était immense, et étrangement le jeune elfe en faisait partie alors qu’il ne connaissait ni d’Eve, ni d’Adam les mariés ! Cela dit tout Erya semblait être invité alors peut-être était-ce aussi un prétexte à faire des rencontres et fêter l’évènement avec le plus de monde possible. Anàrion était d’ailleurs assez curieux de voir ça, il n’avait jamais assisté à un mariage et en plus il connaissait une invité sur la liste : Cecily ! Il avait bien envie de la revoir !

Il se prêta rapidement au jeu et fut lui aussi tout excité et impatient de l’évènement, il avait lu tant d’histoires sur les mariages qu’il avait vraiment envie de voir ça ! La préparation fut d’ailleurs très rapide, moins d’une semaine après la publication des bans, le mariage avait lieu, il faut dire que l’évènement était tellement rare que toutes les personnes nécessaires étaient libres et s’en étaient occupés avec attention.

Le jour du mariage, Anàrion arriva tel quel, un peu tôt, il ne savait pas qu’il fallait être plutôt élégant pour un mariage, aussi dirons-nous pour l’excuser que sa tenue de voyageur était agréable au regard dans toute sa simplicité et qu’il était propre et respectueux sur lui, après tout c’est un elfe ! Un elfe n’a pas besoin de vêtements élégants pour être prestigieux, il porte un attrait naturel.


Il était tôt mais déjà il y avait foule qui attendaient l’arrivée des mariés, Anàrion, svelte et petit, se fraya un chemin à travers la foule, il écoutait les gens tout en traversant qui parlaient des mariés, Ecko Kewi, humanoïde, et Lehana, être de feu, ce mariage avait une portée assez symbolique et c’était peut-être entre autre pour ça également qu’il suscitait tant l’attention et que tant de monde avait été invité, pour faire passer un message ?

Anàrion arriva au-devant, voyant les marches de l’Eglise et surtout le marié qui était déjà là, il était très élégant, et son attitude stoïque accompagnait à merveille la scène, alors qu’il regardait impatiemment vers l’horizon, sans doute dans l’attente de celle qui serait sa future femme sous peu… Il avait un regard… vraiment marquant, et Anàrion, inconnu dans la foule, le fixait du regard. Il y avait à côté de lui un jeune homme blond et une jeune fille brune derrière aussi mais qu’on voyait moins bien.

Soudain les cloches résonnèrent aux oreilles de tous, faisant changer d’expression l’humanoïde et des cris se firent entendre vers le fond de la foule. C’était bien évidemment la mariée qui arrivait, et Anàrion, habituellement assez inexpressif, cessa de l’être en la voyant et resta bouche bée, elle semblait plus belle que les mariées dont on entend parler dans les histoires et pour cause, elle était bien réelle ! Elle avait des oreilles pointues un peu comme les siennes, qui ornaient ses doux cheveux roux flottant à la légère brise qui planait dans l’air. Sa robe à volant d’un blanc pur lui allait à merveille. Elle descendit du cheval qui l’avait amener jusqu’ici pour rejoindre son époux bien chanceux, elle était accompagnée de demoiselles dont la présence n’était qu’ostentatoire tant tout le monde avait les yeux fixés sur la mariée, Anàrion entendit les murmures des gens, «quel beau couple », « comme ils vont bien ensemble », « la mariée est splendide », des vérités qu’on ne pouvait nier. Il s’engouffra avec quelques personnes dans l’Eglise et alla se placer dans un coin, près de l’orgue, il voyait assez bien la scène de sa position, se hissant un peu sur la pointe de ses pieds nus tout de même. Un silence solennel et respectueux accompagna la marche des mariés jusqu’au prêtre ainsi que les discours qui suivirent, on pouvait sentir l’amour solennel entre les deux êtres qui comblaient la pièce. Ce sentiment solennel, qu’on avait beau décrire par de longues tirades dans les livres, qui n’était jamais aussi intense que lorsqu’on était en sa présence, Anàrion ferma les yeux un instant en écoutant les discours, il pensait très fort à la nature, à la vie, la beauté de la vie et ce qu’elle engendrait comme l’amour que l’on fêtait ici… L’émotion des mariés fut tout particulièrement forte lors du oui tant attendu qui se fêta rapidement par le traditionnel baiser, désormais ils marchaient ensemble, vers l’infini et l’au-delà et l’émotion ambiante transcendait certainement tous les invités présents.


La fête faisait désormais folie pour la sortie des mariés de l’Eglise, tout le monde était euphorique, chantait, riait, jetait pétales de roses et grains de riz aux mariés. Cette joie était contagieuse et Anàrion sentit un sourire lui monter aux lèvres et ses yeux scintiller. Anàrion suivait les mariés des yeux quand il vit une jeune créature des plantes, comme lui, qui allait féliciter les mariés, il décida d’aller à son tour leur déclarer un poème qu’il avait préparé pour l’occasion, il alla se positionner devant eux, et sa douce voix d’Elfe se fit entendre, les félicitant chaleureusement, puis les regardant dans les yeux, il commença, son sourire s’agrandissant :




« Moment délicieux de deux cœurs qui s’unissent
Amour partagé pour le meilleur et le pire
Radieux espoirs d’un foyer qui se tisse
Interminables échanges de mots doux, de soupirs
Anneaux scellant un bonheur infini
Goutte pure de rosée qui fait fleurir vos âges
Et mûrir votre amour en un superbe fruit
Deux âmes qui frissonnent, c’est cela le mariage
S'aimer l'un l'autre la main dans la main
Et triompher traversant les orages
Se retrouver tout au bout du chemin
La route est longue pour ce très beau voyage
Chantez dansez ensemble soyez joyeux
Que vos cœurs vibrent sur la même harmonie
Remplissez la coupe de l'autre et tout heureux
Savourez ainsi cet amour qui vous unit.* »


Il baissa un instant la tête en signe de respect, puis laissa la place aux autres personnes souhaitant d’adresser aux mariés, c’est à ce moment-là qu’il aperçut Cecily parmi la foule, l’elfe se dirigea vers elle pour la saluer. Cette joie de vivre ambiante qu’il aimait tant, fêtant la vie et l’amour, le rendait plus heureux encore que la joie de vivre qu’il portait habituellement et lui dit oublier un peu qu’il ne savait pas vraiment qui il était. Il se demandait si, un jour, il vivrait un instant comme cela, non en tant que spectateur, mais en tant qu’acteur…



*poème de Jacques de Bourbon-Musset
Revenir en haut Aller en bas
Lehana
Créature du Feu
Créature du Feu
avatar

Féminin
Verseau
Nombre de messages : 63
Age : 20

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/40  (0/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   Dim 28 Juil - 13:01

Le jeune couple était plein de grains de riz, de pétale de fleurs, la joie, les rires et les applaudissements ne semblaient plus en finir. A chaque fois qu’ils échanger des baisers, les sifflements et les applaudissements pleuvaient et les jeunes femmes manquer de défaillir. Cela faisait rire Ecko et Lehana. Qui n’arrêter pas de s’embrasser sous la demande des invités. Soudain Ecko la chatouilla en lui lançant un sourire malicieux. Lehana lui rendit son sourire et le fit tomber sur l’herbe pour l’assaillir de mordillement et de chatouille. Les invités rirait et parier en plaisantant sur celui qui remporterait la partie. Il y en a qui disait également
« Ils sont vraiment trop mignon sur leurs petit nuage isolé du monde »
. La bataille finit par chacun se tira  la langue et s’embrassa. Puis vint la longue liste des vœux de bonheur. Lehana ne connaissait presque aucun invité mais elles recevaient leurs vœux avec joie. Chacun voulait voir la mariée de prés, elle les remercier d’une voix douce et prenait leur main dans la sienne. Ils en repartaient émerveillés par la chaleur naturelle de sa peau. Une jeune femme sortit des bois vint également à leurs rencontre. Elle la remercia d’un signe de tête.  
Lehana fut très heureuse de voir un elfe dans l’assistance, il lui déclama un beau poème qui lui mit les larmes aux yeux et s’inclina respectueusement par la suite. Cela la toucha profondément

« Je te remercie. Ton poème est très beau. Je suis combler de rencontrer un elfe et je te souhaite de vivre toi aussi le bonheur que je vis présentement. »
Elle s’inclina à son tour.  
Revenir en haut Aller en bas
Ecko
Humanoïde
Humanoïde
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 1526
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
1/40  (1/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
36/40  (36/40)

MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   Dim 28 Juil - 17:12

C'était fait. Le serment avait été scellé, les anneaux passés au doigt, la promesse de s'aimer éternellement faite. Le long baiser amoureux qu'ils avaient échangé devant l'assemblée réunie en était le témoin. Puis, main dans la main, sous un tonnerre d'applaudissements, de cris de joie, de chants, d'exclamations en tout genre, de rire, et une pluie de dragées et de grains de riz, ils sortirent de l'église pour fêter cet événement.

Bon nombre de gens étaient là, invités, même si Ecko n'en connaissait pas la moitié. Peu importait. Après tout, un proverbe ne dit-il pas : plus il y a de fous, moins il y a de riz... euh... plus on rit ? Néanmoins, il serrait chaleureusement la main de ceux qui avaient fait l'effort de se déplacer, recevant avec joie leurs voeux de bonheur...

Mais deux personnages se distinguèrent, au milieu de la foule. Deux êtres des bois. Ecko avait détecté dans leur âme une immense plénitude ainsi qu'un grand amour pour ce qui concernait les bêtes et les plantes... Le premier leur déclama un long poème que l'aveugle trouva très beau. Il appris par la suite, lorsque se nouvelle et magnifique femme s'adressa à cet être, que c'était un elfe... Le second, quant à lui, étant donné sa voix aiguë, avait tout l'air d'être une fille, et s'adressa au jeune couple en ces termes sympathiques :

-Je vous souhaite beaucoup de bonheur, je ne vous connais pas mais je passais par là et votre couple m'a fascinée !

Elle recula. Visiblement, elle ne souhaitait pas se rendre avec le reste des invités à la fête qu'ils donnaient dans peu de temps... Le chapiteau se dressait pourtant déjà non loin de là, prêt à accueillir toutes les convives... Il n'était pas question d'en laisser filer une seule !

"Merci beaucoup, lui répondit Ecko, pour ces paroles chaleureuses. Mais je vous en prie, veuillez vous joindre aux autres invités... je suis sûr que vous y ferez des rencontres intéressantes..."

Et se tournant à nouveau vers sa flamme, il l'embrassa si fort qu'ils faillirent perdre l'équilibre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/LesSeigneursSites‎ (pas vr
Sachiyo
Hybride
Hybride
avatar

Masculin
Verseau
Nombre de messages : 130
Age : 24

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
1/10  (1/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   Mar 30 Juil - 7:27

Un bruit sourd. Quelqu’un qui était en train de taper à la porte de la maison. Soupirant, Sachiyo préféra attendre un petit moment, afin de savoir s’il s’agissait de quelque chose d’important ou bien si la personne en question allait se présenter. La personne frappa à nouveau, plus fort et à plusieurs reprises cette fois-ci, avant de finalement finir par se faire entendre.

- Hey ! Je sais que t’est la Sachi ! Dépêche-toi de m’ouvrir, j’ai quelque chose pour toi !

Cette voix. Aucun doute, la jeune femme la connaissait. Se levant plutôt à contrecœur, l’hybride sortit de la baignoire et mit rapidement une serviette pour se couvrir. Puis elle descendit au rez-de-chaussée, avant d’aller ouvrir la porte d’entrée, qui n’avait bien sûr pas arrêté d’être considérée comme un tambour. Ouvrant légèrement la porte, Sachiyo se plaça derrière celle-ci pour rester cachée avant de tendre la main et de montrer un visage couvert d’une chevelure encore bien mouillée.

- Eh bien ! J’ai failli t’attendre ! Mais je vois que je n’ai pas attendu pour rien. Fit la personne d’un ton plein de sous-entendus.

- Dans tes rêves. Bon alors qu’est-ce que tu veux ?

- Mmh ! Toujours aussi peu intéressée à ce que je vois. Tant pis ! Tu ne sais pas ce que tu rates ! Mais revenons-en à la raison de ma venue. Quelqu’un m’a demandé de te remettre ceci. Ne m’en demande pas plus j’en sais franchement pas plus.

Le jeune homme tendit une lettre à l’hybride, qui la prit aussitôt, sans trop savoir ce qu’il y avait à l’intérieur. Elle l’ouvrit et commença à lire ladite lettre avant d’afficher une mine clairement surprise.

- Ah ouais ! Un mariage ?

- Dis-donc tu connais plus de monde que ce que je pensais... Fais attention je pourrait devenir jaloux...

- Moui c’est cela. Sauf que je ne connais aucun des deux mariés... Alors pourquoi m’inviter ? Et surtout comment m’ont-il connue ?

- Par manque de monde mais à ce moment la, il y aurait eu bien plus de lettres, or je doute que ça soit le cas. Tu vas y aller ?

- Y a des chances. Je vais me laisser guider par ma curiosité pour une fois. Et puis, ce n’est pas tout les jours qu’on est invité pour un mariage. Je me vois pas leur dire non, même si ça commence dans un peu plus d’une heure déjà.

- Parfait ! Alors dans ce cas je rentre chez moi et je me prépare on se retrouve chez toi dans une petite heure ! D’accord ?

- Je ne me souviens pas avoir dit que je t’emmenais. Tu a raison sur un point, tu va gentiment rentrer chez toi, mais si je te vois devant ma porte quand je part, fais gaffe.

Sans un mot de plus, la jeune femme referma la porte en adressant un rapide au revoir à son coursier du moment, qui ne protesta même pas et s’en alla, sans même dire un mot. De son côté, l’hybride remonta rapidement sans sa chambre et se chercha des vêtements qui iraient pour ce genre d’occasions. Elle dénicha rapidement une longue robe d’un gris sombre, presque noire, qu’elle enfila après s’être séchée. Finissant de se préparer, la jeune femme laissa chez elle son armure, sa cape, ainsi que son arme. Ce n’était pas une occasion à se faire remarquer. Puis, elle quitta son domicile pour se rendre sur les lieux des festivités.
Sachiyo arriva rapidement à l’église, ou la cérémonie venait tout juste de commencer. Les deux prétendants étaient encore en train de s’avancer vers l’autel. Sans faire trop de bruit, la jeune femme s’installa rapidement à l’arrière de l’église, préférant rester debout et s’adosser au mur que de s’asseoir. La cérémonie dura un certain temps, pendant lequel le prêtre faisait l’éloge de plusieurs choses, avant d’enfin finir par poser la question fatidique. La réponse des deux mariés ne se fit pas attendre, et était unanime. Ce fut ensuite un bruit ahurissant, les applaudissements et les félicitations fusèrent de toutes parts. Attendant que le couple sorte de l’église, Sachiyo s’approcha de ces derniers, avec un franc sourire.

- Je ne sais toujours pas pourquoi vous m’avez invitée, mais je n’ai qu’une chose à dire. Vous avez tous mes vœux !
Revenir en haut Aller en bas
Himari
Démon
Démon
avatar

Féminin
Sagittaire
Nombre de messages : 1007
Age : 26

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
5/10  (5/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   Jeu 1 Aoû - 10:06

Le jour était enfin arrivé, celui du mariage entre Ecko et Lehana, Himari attendait ce moment depuis quelques semaines.

Himari venait de se réveiller, elle bailla longuement avant de se décider à se lever, détournant son regard vers l'horloge.. Sept-heure du matin, elle était dans le timing, elle ne tenait pas vraiment arriver en retard, surtout qu'elle est assez proche du couple, et ça ferait vraiment mauvaise impression.. Première chose.. se préparer. Elle opta pour une belle robe blanche assez longue col en V avec une belle ceinture à la taille, et une paire d'escarpins qui était assortie à la tenue. Himari n'aimait pas vraiment les escarpins, à vrai dire, elle n'est pas habituée à marcher avec ce genre de chaussures mais elle faisait ça pour ne pas décevoir le couple.. surtout qu'à dix heures, elle devra aider Lehana à s'habiller, se maquiller.. pas question de paraître tache.
Du coté de la coiffure, elle fit simple, avec un chignon bas qui lui allait plutôt bien. C'est parti pour le maquillage, tout y passe, du rouge à lèvre rouge glamour, au fond de teint beige, en passant par l'eyeliner. Elle se trouva alors sublime, et surtout enfin prête.


"Eh bah voilà, une chose de faite, il ne me manque plus que d'aller rejoindre Lehana et les autres.."

Après avoir failli tombé 4 ou 5 fois à cause des escarpins, elle retrouva Lehana en ville, accompagnées d'autres femmes qu'elle ne connaissait pas vraiment. Ils prirent bien une bonne heure à la relooker complètement, robe, coiffure, maquillage tout y passait. Résultat, elle était sublime, mignonne, craquante.. Il n'y avait pas assez d'adjectifs pour la décrire. Ils se mirent en marche vers l'Eglise, avec au milieu Lehana en cheval.
On commençait à apercevoir l'église, et l'on s’approchait petit à petit de l'entrée.. Lehana commençait à être émue, quand Himari et Cecily attrapèrent sa main et ouvrirent la marche vers l'autel, ou attendait Ecko. Une fois les deux réunis, le prêtre commença son blablatage (Elle se fiche de la religion.) avant de prononcer la phrase que tout le monde attends le plus.


« Ecko Kewi, humanoïde ici présent, désirez-vous prendre Lehana, être de feu, pour femme ? »

Ecko répondit alors ce que tout le monde attendait.

"Oui !"

Ce fut alors le tour de Lehana.

« Lehana désirez-vous  prendre Ecko Kewi comme époux ? »

"Oui !"

A partir de ce moment, ils étaient unis, pour la vie, jusqu’à que la mort les séparent. Tout le monde applaudissait alors à ce moment là, et ils commencèrent à quitter l'église, ensevelis sous des montagnes de riz. (exagération.)
Des personnes apparaissaient pour souhaiter beaucoup de bonheurs aux mariés, dont un elfe qui leur chanta un poéme et une autre créature appréciant les plantes.. inconnue aux yeux d'Himari. Sachiyo était présente elle aussi, pour les féliciter.
Himari fit un grand sourire aux mariés avant de leur dire.


"Toutes mes félicitations, les mariés ! "
Revenir en haut Aller en bas
Izuki
Admin tyrannique - le despotisme à l'état pur
Admin tyrannique - le despotisme à l'état pur
avatar

Féminin
Gémeaux
Nombre de messages : 776
Age : 23

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
55/60  (55/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   Dim 4 Aoû - 14:02

Izuki avait appris le mariage de façon très particulière. En effet il y a quelques temps, elle avait embauché les deux êtres qui allaient maintenant s’unir. Elle ne le savait pas encore à ce moment-là mais tout c’était passé très vite. Tout d’abord Lehana était venue postuler et avait énoncé ce mariage dans l’entretien, puis Ecko était lui aussi venu et de fil en aiguille elle avait fait le lien. Surtout que les deux êtres l’avaient invité au mariage et que Lehana lui avait demandé de l’aider le matin même à se préparé.

Izuki ne connaissait pas depuis très longtemps le jeune couple mais c’était rapidement pris d’affection pour eux, elle avait donc accepté l’invitation et la proposition de Lehana. Avec d’autres amis de Lehana ou d’Ecko elles avaient tout organisé pour que la cérémonie se déroule parfaitement. La rousse avait même eu l’idée de faire venir Lehana à cheval. Même si la déesse n’avait plus le temps de s’occuper de ses écuries sur l’Olympe, elle avait gardé de nombreuses montures et avait amené un cheval blanc pour l’occasion.

La préparation de la mariée se fit le matin même en compagnie d’autres filles qu’elle ne connaissait pas hormis la jeune Cecily. Elle savait qu’elle viendrait et se réjouit de connaître une autre personne ici même. Elles s’appliquèrent alors à habillait, maquillait et coiffait la toute jeune mariée. Lehana souriait, on voyait vraiment qu’elle était aux anges. Izuki en était contente pour elle. Durant ces instants elle ne pouvait penser qu’à son mariage à elle qui ne ressemblait en rien à celui-ci. Le matin du mariage s’était des inconnues qui s’étaient occupé d’elle, qui l’avait forcé à se montrer sous son plus beau jour alors que la rousse n’en avait pas la moindre envie. Lehana avait bien de la chance, de plus on pouvait vraiment voir qu’elle aimait la personne avec qui elle allait s’unir.

Pour l’occasion, Izuki s’était vêtue d’une belle jupe noir cintrée et d’un chemisier blanc légèrement ouvert. La rousse n’avait pas voulu s’habiller tout en blanc car dans un mariage il n’y a que la mariée qui a le droit à cette couleur. Surtout que Lehana portait une splendide robe d’un blanc très pure, aucune couleur n’apparaissait sur le tissu, comme la tradition l’obligeait même si les robes étaient de moins en moins blanches de nos jours. Lehana était magnifique.

La cérémonie pouvait enfin débuter. Lehana était monté en amazone sur le cheval qu’Izuki avait amené pour l’occasion et qu’elle dirigeait à pied à côté. Elle s’était juste avant occuper de la toilette du cheval pour que sa robe reste blanche et propre. Ses crins avaient été tressés et ornée de quelques fleurs discrètes aux couleurs flamboyantes pour rappeler Lehana. Elle amena ainsi la mariée jusque devant l’église et l’aida et descendre de cheval à cause de sa grande robe. Puis Cecily et une autre jeune fille l’amenèrent jusqu’à l’hôtel pendant qu’Izuki éloignait la monture. Elle l’attacha derrière l’église et le laissa brouter l’herbe autour.

La rousse rentra enfin avec les autres invités et se mis à côté de Cecily dans les premiers rangs. Le prêtre commença et après plusieurs paroles et échanges, les mariés s’embrassèrent sous les applaudissements de la salle. Les invités sortirent, se mirent sur les côtés des escaliers et du chemin puis lancèrent pétales de roses et grain de riz sur les mariés durant lors passages.

Puis les invités se pressèrent autour d’eux pour leurs souhaitait tous leurs meilleurs vœux. Izuki put même entendre un poème être énoncé. Durant ce temps la déesse de feu s’était quelques peu éloigné pour laissait les autres invités parlaient aux mariés. Izuki avait déjà vu Lehana tout ce matin, elle les féliciterait quand il y aura moins de monde. Tous ces évènements lui faisait penser à son propre mariage mais pourtant tout était tellement différent, on voyait la joie et l’amour dans les yeux des êtres nouvellement unis. La suite des évènements allait être grandiose.

__________________________________

La modestie n'est que ma deuxième qualité,
la première c'est la perfection ! [Izuki]

Revenir en haut Aller en bas
Nomenad
Créature de Foudre
Créature de Foudre
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 113
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
31/115  (31/115)
Niveau:
7/100  (7/100)
points de vie :
70/70  (70/70)

MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   Mer 7 Aoû - 11:34

Nomenad haletait. Il était très en retard. Il avait complètement oublié le mariage de son compagnon Ecko. Aussi s'était t'il déplacé à la vitesse de l'éclair pour ne pas manquer ce moment foudroyant qui unissait les deux êtres.

Oui, Ecko se mariait. Il lui avait annoncé par hasard, alors qu'il le croisait dans la ville. Ça par exemple, lui avait fait un choc. N'était t-il pas trop jeune pour cela ? Car après tout, le mariage à cet âge là n'est pas prohibé, mais fortement déconseillé. Les sentiments sont bouleversés dans cette période.

Non. Ecko est différent, c'est sûr ! Nomenad se souvint de son charisme et de sa profonde maturité lors de leurs aventures au parc d'attraction. Il est sans aucun doute apte à se marier. Nomenad lui souhaiterait en tout cas les meilleurs vœux de bonheur pour sa vie. Il se souvint alors qu'Ecko ne l'avait pas invité à son enterrement de vie de garçon. Cette période est tout aussi importante dans le mariage pensait Nomenad. C'est le dernier jour où l'est pas soumis à sa compagne, pour lui procurer le bonheur qu'elle souhaite, qu'elle rendra.

A force de réfléchir, Nomenad se déconcentra et se prit un mur de plein fouet. Le choc le projeta un mètre en arrière. Alors qu'il se relevait tant bien que mal, une petite créature s'avança vers lui. Adorable. Il décida de la prendre dans ses bras pour la montrer aux jeunes mariés. Il était arrivé à l'église.

Tout le monde sortait déjà. Nomenad déglutit. Il avait manqué toute la cérémonie. Les mariés sortaient, bombardés de riz. Cette coutume, que Nomenad ne comprenait pas, semblait très divertissante. Un monde fou riait aux éclats, les deux jeunes mariés souriaient tendrement ; leurs regards se croisaient tendrement.

Puis vint l'heure du buffet. Le jeune être de foudre n'avait pas tout manqué finalement ! Il goûta à presque tout, engloutit les meilleurs, savoura les onctueuses, recracha tel un loup garrou végétarien les mets les plus déplaisants à son palais délicat. Il remarqua que les mariés ne venaient jamais au buffet. Ils se croquaient du regard, cela leur suffisait amplement.

C'est alors que Lehana partit parler à quelques amies, laissant Ecko temporairement seul. C'est le moment que choisit Nomenad pour aller voir son ami. Il se glissa pour aller voir l'aveugle.


Alors, vieux. Félicitations. Je te souhaite de vivre heureux et épanoui maintenant. Puis il glissa tout bas : N'empêche, je te retiens de ne pas m'inviter à ton enterrement de vie de garçon !

Sa femme revint. Elle et Nomenad se présentèrent. Puis ce dernier, après avoir tenu le même discours à Lehana, couvra de compliments les mariés avant d'ajouter :

Il se trouve que j'ai quelque chose à vous montrer. En venant ici, j'ai trouvé un petit animal qui animera votre mariage.

Il leur montra la mascotte : coeur 

Tout Erya bénit ce mariage.
Revenir en haut Aller en bas
Ervayne
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Bélier
Nombre de messages : 1023
Age : 24

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
78/85  (78/85)
Niveau:
6/100  (6/100)
points de vie :
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   Jeu 8 Aoû - 20:48

Aujourd’hui c’est samedi et comme chaque samedi, Ervayne squatte un mariage. Ou un enterrement, la messe aussi parfois s’il est d’humeur matinale, parfois il regarde aussi les dessins animés généralement quand il ne se repose pas de la nuit et reste debout jusqu’à l’aube. Mais c’est le mercredi ça, le Samedi il préfère les mariages. C’est joyeux, rose, candide dans la plupart des cas, et si l’on sait ce faire discret et poli il fort probable que personne ne vous demande de partir, et ça laisse toujours le temps de squatter le buffet ou d’y introduire des éléments extérieurs amusants. On peut parfois même déposer un cadeau surprise ou au contraire en retirer un. C’est aussi un excellent moyen de ce sociabilise.


Le néantins ne connaissait à vrai dire aucune des personnes présentes durant la cérémonie, tous des nouveaux visages, et c’était d’autant plus appréciable que le public semblait d’une diversité extrême, dans ses origines tout comme dans son comportement.  Installé à une place quelconque sans la moindre importance il observait tranquillement, nonchalamment installé, vêtue d’un smoking classique et sans grand intérêt si l’on excepte la petite tâche sombre d’origine inconnue sur le bout d’une manche, seul détail donnant un semblant de personnalité à cet habit.

Ainsi Ervayne jouait le rôle du parfait petit participant au mariage, si l’on excepte le bras d’être humain qu’il a laissait traînée sur le buffet, les étranges bouteilles au liquide hilarant qu’il avait ajouté, la balle de tennis qu’il a lancé en même temps que les pétales de rose et les grains de riz et l’étrange cadeau qu’il à ajouter au stock déjà présent. A présent il faisait la queue pour aller congratuler les mariées avec conviction et un sourire étrange.

Il avait décidé d’accompagner le reste de la foule dans  sa liesse collective, bien que désormais la plaisir de sa présence avait perdu de sa saveur, il cherchait du coin de l’œil une activité quelconque à faire pour se distraire un peu, quelques chose d’intéressant et d’innovant. Il Hésita longuement entre essayer d’arroser les mariées, remplacer un des musiciens et commencer une partie de pétanque. ET comme Ervayne n’accepte aucune concession quand il faut se divertir il ne lésina pas sur ces moyens et après une courte disparition il revint plus en forme que jamais, souriant une flûte de champagne à la main, passant de groupe en groupe, conversant de tout et de rien d’une manière tout à fait charmante.

Quelques musiciens  s’installèrent et parmi eux un autre néantin, identique était présent et avant de commencer  il fit un petit signe à son jumeau, occupé à sortir un jeu de boules de pétanque, lourde et pesantes. Mais a peine celui eut-il le temps de rendre le salut qu’une explosion retentit alors qu’un quatrième Ervayne venait de faire sauter un bouchon de champagne dans une gerbe de mousse juste  coté des mariées, mais la présence d’un serveur visiblement à sa poursuite l’empêcha de pousser plus loin son acte malfaisant.

L’original, si c’était bien lui, se satisfaisant de ces subtiles et légères petites  interventions qui rajoutait du charme à l’évènement, il se tourna vers le buffet et vit le bras humain, factice ou non qui traînait encore ce qui provoqua un soupir de satisfaction de sa part suivit d’un rire amusé.

__________________________________

"Si je me bats ce n'est ni pour la gloire où l'argent... mais juste pour passer le temps"
Petit conseil : Invité, n'oublie jamais de m'offrir un cadeau... je le détesterais très probablement, mais si tu ne le fais pas Invité, c'est toi que je détesterais.
Revenir en haut Aller en bas
escapist
Dark Angel
Dark Angel
avatar

Masculin
Gémeaux
Nombre de messages : 846
Age : 25

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
16/40  (16/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
32/40  (32/40)

MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   Ven 9 Aoû - 10:42

Les oiseaux volaient, haut dans le ciel, caressant les cimes éternelles. Du moins c'est ce que le monde pouvait voir, certains sachant dans le secret, que ces fabuleux volatiles (tout comme les gigantesques albatros de fer) étaient bien loin des cieux éternels. Le ciel dégagé pouvait promettre une journée ensoleillée, une de plus en cet été. La chaleur poignante de cette journée promettait la fatigue des uns, le désespoirs de autres, la liesse de certains, le comble d'autrui. La chaleur était visible à l'oeil nu, les ondées visibles à ras le sol pouvait en témoigner. L'image comique du freluquet qui tente de faire cuire un oeuf sur le sol chaud pouvait être véridique. Mais alors qui en fut le plus à plaindre? Le gaspillage de l'oeuf ou le sol constamment attaqué par les rayons du Soleil? Les avis sont partagés, mais l'on peut douter que telle petite anecdote n’intéresse grand monde. En effet, un événement singulier allait se dérouler en cette chaleureuse journée. Cet événement n'était guère étranger au déchu qui y était convié. En effet, il y a quelques jours de cela, alors qu'il consultait le courrier dans son bureau, il trouva, dans l'amas d'enveloppe présentes devant lui, une lettre présentant son surnom: Escapist. Cela réduisait d'emblée le nombre de contacts potentiel. Un nombre limité le connaissait sous ce nom, encore moins connaissaient sa véritable identité, tenant quant à elle au domaine du mythe. Il se saisi de son coupe-papier et défit d'un trait l'enveloppe avant de découvrir qu'il était convié à un mariage: celui d'Ecko Kewi et de sa futur compagne Lehana. Il sourit, amusé de la nouvelle. Lui qui n'avait pas connu la notion de mariage lors de leurs rencontre venait de la découvrir. Il allait jurer fidélité à la futur madame et peut-être comprendre le sentiment qu'il avait eu quant à son maître. Bien sûr, il ne souhaitait pas pour le jeune homme une telle relation, sachant qu'il se devait de se faire aussi entendre dans la voix unie du couple. Il n'était guère raison de lui préciser cela en face, mais il ne se décida pas de refuser cette invitation, bien au contraire.

Le jour venu, il se rendit à l'église accompagné d'un homme qu'il avait engagé lors de cette journée. Il était vêtu d'un costume traditionnel, très différent des habits sinistres qu'il eut porté face à Ecko, lors de sa première entrevue. Ces cheveux d'argent étaient peignés et attachés en queue de cheval, attachés par un fin ruban noir. Un haut-de-forme couvrait sa tête et des lunettes de vue trônaient sur son nez. Un autre détail achevant de lui donner une allure raffinée: une canne dont il se jurait de ne pas utiliser en tant qu'arme contondante... Il se devait de respecter les règles instaurées par l'hôte de la fête. Pour cette raison, il en demeurait désarmée tout au long de cette journée. L'homme présent à ces côtés le suivait comme son ombres et se dispensait de toute communication. Il avait le visage caché sous un masque et la tête couverte d'une capuche intrigante noire, à la demande du déchu. Celui-ci portait une corbeille en panier imposante sur son dos. Ainsi qu'un petit paquet emballé dans la main du mystérieux qui était l'ombre du déchu pendant peu de temps. Une fois arrivé sur place il se fondit alors parmi l'ensemble des invités, ne souhaitant pas être reconnu tout de suite par l'hôte. Il était pour l'heure le seul à faire tâche dans ce mariage du fait de son appartenant infernale devant un lieu sacré. Peu de temps après il reconnu le néantin qui avait visité sa boutique. Il sourit amusé, songeant qu'une touche de chaos saurait rendre de pompeuses cérémonies plus attrayantes. En effet, lors d'un défilé, qu'est-ce que les spectateurs apprécient? La marche incessante de cibles potentielles? La musique enivrante créant un sentiment d'hypnose pour ne pas dire d’avilissement cérébral? Le mariage des antagonismes provoque souvent cet effet de satisfaction chez les spectateurs qui pourront partager leurs opinions: trop violent, pas assez vif, trop mou, "moais" ... Dans les faits, le dark angel compris juste le désir d'amusement du néantin à ce moment. Ainsi il devait se montrer vigilent.

Il vit au sommet des escaliers du parvis de l'église, le futur marié qui se dirigeait d'ors et déjà à l'intérieur de la battisse. Peu de temps après, la mariée arriva à son tour accompagnée d'une personne, surement son témoin. Son arrivée à dos de cheval ne manqua pas d'impressionner les invités, surtout lorsque l'on est d'avantage accoutumé à voir la mariée arriver en carrosse comme ce fut le cas jadis avec son aimée, aujourd'hui disparue. Une femme à la chevelure flamboyante aida la mariée à descendre de l'étalon avant que celle-ci ne se face conduire auprès de son mari. Le déchu, accompagné de l'homme qu'il avait engagé, entrèrent alors dans l'église. Il s'assied alors au deuxième rang du fond, ne tenant pas à être repéré immédiatement et mettre le marié mal à l'aise. Le chant des cantiques résonnèrent dans la battisse, le déchu en demeurait passif, étranger à la pratique religieuse. Une fois tout ces dires terminés, le prêtre leur posa alors l'ultime questions à laquelle les mariés se devaient de répondre. La vision accrue du dark angel pouvait lire sur les lèvres des deux protagonistes un oui sincère et non dépourvu de bonheur. Ils sortirent ensuite de l'église, tout du long harcelés par les pétales de rose et les grains de riz. Le déchu ne se joignait pas à eux pour l'heure, se contentant de les observer de loin. Il laissait le soin aux autres de souhaiter tout leurs vœux. Une fois la foule moins compacte, le déchu s'avança vers eux, arrivant dans le dos des mariés, accompagné de l'homme masqué. Il posa alors lentement la main sur l'épaule du marié afin que celui-ci se retourne.



Ecko Kewi... Je te présente toute mes félicitations.

Voyant le regard interrogateur de la mariée, l'Escapist s'empressa de se tenir le bras droit sur sa canne avant de tirer son chapeau, le coller sur son torse tout en inclinant son corps et ainsi conclure sa révérence.

Veuillez excuser mes manières empressées madame. Je m'appelle Datenshi Genbatsu, gérant de la librairie Sky & Snow, et connaissance de monsieur Kewi...

Il savait bien qu'Ecko avait reconnu son aura mais qu'il ne le connaissait pas sous ce prénom factice. Mais s'il donnait ainsi une autre identité au grand public, c'était bien pour éviter toute agitation de masse ainsi que la potentielle frayeur qu'il pourrait infliger à la mariée en ce qui concerne ces véritables origines. Il espérait vraiment qu'Ecko en avait compris la raison. Il claqua des doigts et l'homme qui le suivait tendit alors la corbeille aux mariés.

En ce jour mémorable, je vous fais, afin de marquer l'évènement, don de ces modestes présents... une composition personnelle, ainsi que ces ouvrages de ma librairie...

Le bouquet était composé de jonquilles, de tulipes rouges et de lys blancs. Le paquet qu'il donna à Ecko, contenait deux livres identiques, la seule différence était que l'un fut écrit totalement en braille.

Je souhaite que votre alliance dure le plus longtemps possible...

Revenir en haut Aller en bas
Carrack
Créature Légendaire
Créature Légendaire
avatar

Masculin
Balance
Nombre de messages : 39
Age : 25

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   Mer 21 Aoû - 9:01

Les nuages passaient aussi dans le ciel, un peu plus emprunt d'une voluptée que certains piaffs n'auront jamais. Beaucoup de gens aimaient regarder les nuages. D'une manière romantique, des couples les comparaient à ce qu'ils pensaient "ooh celui la à une forme de coeur" et pour les plus graveleux "oh chérie, on dirait ton truc, mais en mieux...". C'est une des façons de voir les nuages. Une autre, un peu plus sérieux, est d'observer les nuages pour en déduire la météo mais on s'écarte vraiment du sujet là il me semble. Crude, pour en revenir à nos Windea, attendait devant le petit escalier qui menait à l'Eglise. Bien qu'il fut bien équipé, tout beau tout propre et même lavé à l'eau chaude ! On ne le lui avait pas donné l'accès à la cérémonie. Mais, me diriez-vous, cette pauvre petite bête en doit être toute retournée ! Eh bien premièrement je vous dirais qu'il vous dépasse, généralement, de deux ou trois têtes et je continuerais en vous disant qu'en toute franchise, qu'il ne comprenait pas vraiment pourquoi on l'avait fait venir ici... Il ne savait même pas ce que pouvait bien être ce foutu concept de mariage qu'on lui avait rabâché voyez-vous ? Enfin bref, il était équipé et habillé convenablement, attaché joliment pour qu'il ne s'envole pas, précaution uniquement, et il attendait qu'on vienne le chercher.

Mais qu'est ce que le temps pouvait lui paraître long, long ! Et s'il regardait les nuages, ce n'était surement pas pour prédire la météo, mais en regrettant de ne pas être en train de voler parmi eux. Mais il n'eut pas vraiment le temps de se morfondre réellement. En effet, l'agitation battait enfin son plein devant l'Eglise et Crude vit enfin ce qui se passait là-dedans. Lehana, qu'il ne connaissait presque que de vu, lui paraissait tout à fait magnifique dans sa robe de mariée, et se dit que finalement, les atours que lui même possédait, un peu noeud rouge sang à la base de la queue, et un pagne un poils plus large et travaillé, étaient bien fade face à cela. Sachiyo était parmi les invités, il ne put s'empêcher de sourire. Tout ce beau avait bien l'air content, mais lui le serait davantage d'ici peu de temps, puisque c'était lui, le clou de spectacle [désolé je n'ais pas put m'empêcher] en tant que monture VOLANTE s'il vous plait, du jeune couple tout frais rassemblé. De sorte que, se gorgeant presque de suffisance, Crude attendait droit comme un I, qu'on vienne le chercher... Ce qui ne prit pas énormément de temps. Tout le monde ayant déclamé leur voeux, offert leur cadeaux, fait des calins, au couple, ce dernier, avec la grâce d'anges tombés du ciel, vint lentement vers un Crude qui ne se sentait plus vraiment à la hauteur, intimidé en fin de compte par tout ce qui se passait autour de lui, l'importance (surtout) qu'il venait de gagné tout d'un coup. Ce qui se traduisait entre autre, par des jambes qui tremblaient un peu. Mais, une fois que les mariés furent à ça hauteur, Lehana passait une main douce et tendre [na Ecko] sur le museau du windea pour le calmer un peu. Ce n'était pas le moment de craqué, et Crude le savait. Souriant, il se retourna pour leur offrir une meilleurs approche de la grande selle qui avait été spécialement étudiée pour deux personnes, en l'occurence, des mariés. Les jambes de la bête se raffermirent, mais l'angoisse de mal faire restait tout de même. Mais Lehana et Ecko prirent place sans plus de soucis, et après que le mari prit les rennes, Crude décolla rapidement et avec le plus de grâce, un peu plus lourd que d'habitude, mais cela ne le dérangeait en rien. c'est ainsi que le Trio, un peu curieux, séloignait doucement dans les airs... [une fois de plus nous nous envolons vers d'autres cieuuuuuuuux]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'union de deux êtres...   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'union de deux êtres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erya Island :: Forum :: Sujet RP-