Erya Island

Venez incarner votre personnage fantastique (fée, ange, neko, démon...) et le faire interargir avec les autres créatures peuplant cette île.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kurama le corbeau ! (pas finit)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kurama le corbeau ! (pas finit)   Ven 22 Mar - 19:31

caractère : Kurama n'est pas du genre à apprécier les gens facilement, si les réactions à son égard sont plutôt tranchés, les siennes sont extrêmement mitigés. Certains diront qu'il n'aiment personnes, d'autres qu'il a peur d'ouvrir son coeur. La réalité c'est qu'il à tendance à être continuellement blasé par les réactions stéréotypés des gens.
Au quotidien c'est surtout le mépris qui le caractérise, un air hautain et dans les plus mauvais jour, aigri.
Curieusement c'est quand sa facette sauvage reprend le dessus que ces sentiments se font le plus fort et les plus diverses, il devient certes facilement irritables et impressionnant, mais aussi sensible à son entourage et à l'attention qu'on lui porte, retrouvant cette simplicité animal sans détour.

Une des manies de Kurama consiste à l'observation des humains, de toute les races d'Erya c'est celle qui le passionne et l'intéresse le plus, les autres hybrides étalements, car il est toujours à la recherche de comprendre un peu mieux ce qu'il est, la psychologie et la communication est aussi un de ses grand centre d'intérêt.

Il lui arrive souvent de parler seul pour évacuer tout son stress de la journée,
même si il y a d'autre moyen qu'il n'oserait évoquer, il se plaît à profiter de tout ce qu'il tirer par ses chantages.

Physique :
Kurama est assez grand et élancé, ni maigre ni particulièrement athlétique il est toutefois plus fin que la plupart des autres jeunes hommes. Les traits de son visage sont fin, ses lèvres semble dessinet naturellement un sourire, un de ces sourires qui semble provoquer par le dédain pour les autres. Ses cheveux sont d'un rouge très foncé et ses yeux sombres souligne son attitude que l'on pourrait qualifier de hautaine. Ses expressions conjugue un air dévorant et la douceur de ces traits, son regard est avide et ses gestes agiles sont envoûtant. Lorsqu'il est soumis à des émotions forte ou qu'il retrouve ses instincts sauvages de manière éphémères il se met à dégager une aura plus intimidante, non par sa carrure mais par la férocité de son regard et de ses gestes. Ses vêtements, toujours un peu large, sont soigné et entretenu de manière impeccable. Son apparence lui importe beaucoup et il en joue dans ses relations, car il sait que la première impression compte énormément bien au-delà de la personnalités.

Histoire : "Un, deux, trois, accroche toi a moi..." C'était pour ainsi dire,
la catch phrase de ce personnage. Étant plus jeune, il n'avait eu que très peu
l'occasion de jouer avec ses camarades de classe. Il ne sait pas comment, sa façon d'être, son
léger dédain, sa relation privilégiez avec la gente féminine ... Le mépris, la jalousie voir la
haine de ces camarades masculin lui était naturellement acquis, et ce fut en sorte de paria
qu'il fut traiter durant ses premières dizaines d'années d'existence, passant son temps dans
les groupes de fille sans pour autant sacrifier à sa masculinité, il se faisait à son étrange
situation.
Pourtant quand il rentra au collège, il remarqua que la jalousie des garçons étaient pour lui
bien plus distrayante a contempler que la bienveillance des jeunes demoiselles. Les travaux et
groupe l'obligeant à côtoyer des individus parfois pénible et gênant il se mit petit à petit à
développer un talent naturel pour le chantage et les menaces. Les mauvaises langues dirent
qu'il s'agissait d'un garçon avec la fourberie et les manières d'une fille, mais généralement
ça ne durait qu'assez peu de temps, fréquenter les petites amies de ses collègues est un
merveilleux moyen d'information. Et malgré son apparence loin d'être celle d'un athlète de haut
niveau, l'intimidation directe et l'autorité étaient des outils qu'il utilisait sans gênes.
La période du lycée fut pour Kurama le moment de grande introspection et questionnement, en
découvrant au fur et à mesure à quels points il suscitait les réactions catégoriques des
personnes le côtoyant, il n'y avait pas de juste milieux, les gens l'aimait ou le détester, et
les distinctions entre les sexes ne tenait plus, jeunes femmes ou hommes peu importait.

Il avait toujours vécu sur Erya, il avait conscience des races particulière et de certains
pouvoirs développé par celle-ci, lui était un hybride banale, très proche des humains, plus que
de l'état d'animal. Cependant sur de très courtes période, une certaine sauvagerie le
reprenait, l'animant presque d'une personnalité différente. Bref, durant cette période il se
questionna sur lui même, si c'était inscrit lui, une sorte de pouvoir indésirable qui
influençait les gens, il se mit à faire des tests, à tenter de manipuler des personnes il
expérimenta les relations sociales sous leurs différent angles, reprenant son habitude de
chantage. Il prenait de plus en plus en plaisir à ce jeu, s'enfonçant dans la découverte de sa
personnalité et de celle des autres. Les études importait peu pour lui, bien moins que
l'analyse des autres et de toute façon il arrivait toujours à obtenir les travaux de quelqu'un
d'une manière ou d'une autre.
Atteignant l'âge de 20 ans, kurami cherche désormais à poursuivre ses études et à apprécier la
et les relations sociales, jouant de ce qu'il ne sait pas s'il doit considérer cela comme
un don ou une malédiction. Le Corbeau vit et cherche à étendre son influence de maître
chanteur...
Revenir en haut Aller en bas
 

Kurama le corbeau ! (pas finit)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erya Island :: Forum :: Présentation-