Erya Island

Venez incarner votre personnage fantastique (fée, ange, neko, démon...) et le faire interargir avec les autres créatures peuplant cette île.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cuisiner pour satisfaire les clients à la vitesse de l'éclair ! (p.v Izuuuki) {terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nomenad
Créature de Foudre
Créature de Foudre
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 122
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
56/150  (56/150)
Niveau:
8/100  (8/100)
points de vie :
73/80  (73/80)

MessageSujet: Cuisiner pour satisfaire les clients à la vitesse de l'éclair ! (p.v Izuuuki) {terminé}   Sam 7 Juil - 13:41

(tu l'attendais depuis trop longtemps alors je me suis un peu motivé...)


Il faisait très chaud ce matin là à Elipce. En plein milieu de la route, tout en sueur, avec une bouteille d'eau accrochée dans le dos reliée à sa bouche par une sorte de tube jaunâtre, Nomenad profitait pleinement de ce début de séjour en ville. Il se félicita tout haut d'être de nouveau dans ces rues marchandes, bondées à leur habitude, avec quelques chanteurs de rues qui grappillaient quelques minutes aux divers passants, admiratifs devant leur mélodie envoûtante.
Devant Nomenad, un grand bâtiment se dressait. D'un style typiquement Eryian, la banque ne s'imposait pas forcément hors de la ville comme un monument, cependant la rue était totalement axée sur la banque, et la foule attendant de connaître leur compte en banque, venant faire des prêts et diverses activités, faisait de ce bâtiment un lieu incontournable de la ville. Le va et vient des clients amusait Nomenad qui se détendait tranquillement pendant quelques dizaines de minute.
Dès que la matinée de ce dimanche fut bien entamé, Nomenad reprit la route vers son objectif principal. Il n'était pas venu en ville de nouveau pour admirer le mode de vie des habitants. Chez lui, à la Golden Paradise, après la visite de Cecily et de son glumos Loki, Nomenad avait énormément réfléchi sur ses prochains actes en Erya, tel un stratège militaire qui réfléchissait des prochains mouvements de ses armées. L'argent est le nerf de la guerre, mais également le nerf de la vie quotidienne. Nomenad a besoin d'argent. Conseillé par la glace, Nomenad décida d'aller rencontrer la gérante du restaurant, une dénommée "Izouquoi" il lui semblait, et qui semblait être une personne de confiance pour Cecily.
Perdu dans les rues marchandes, il demanda poliment le chemin vers le restaurant.


***

Après plusieurs heures de recherche et quelques mauvaises indications très vite "remerciées" par Nomenad, c'est aux alentours de midi que Nomenad arriva devant le restaurant. Il préféra attendre que la grande vague d'affamés passe avant de s'aventurer dans le restaurant. Il en profita pour, à son habitude, observer la rue.
*Ouais ! J'ai découvert une nouvelle passion à Erya !*
La foudre rit intérieurement. En effet, il ne comprenait pas pourquoi il observait ainsi ces rues pourtant banales. Peut-être est ce la magie d'un lieu, cette magie qui vous envoûte, qui vous emmène vers un autre lieu, qui vous évapore et vous fait rêver, mais aussi cette magie qui vous hante, qui vous traque, vous observe impatiemment jour et nuit et même au delà, cette magie qui vous anhile, vous chasse et vous fait cauchemarder. Cette magie admirative et craintive, cette magie angélique et diabolique, cette magie divine et profane, cette magie charmante et repoussante, cette magie d'un paysage que vous aimez et que vous détestez, cette magie qui dégage tous les sentiments possible, amour, passion, folie, joie, haine, colère, tristesse, désespoir... Cette magie enfin qui s'accapare de votre esprit et ne vous lâche plus d'une semelle.
Nomenad plissa les yeux à cause de l'astre rayonnant et s'allongea au milieu de la route, écrasant sa bouteille d'eau vide sous lui. L'air chaud et la forte pression lui faisait du bien. Il ferma les yeux et réfléchit quelques secondes à comment il se présenterait à Izouquoi. Et si cette dernière était un monstre ? Et si cette dernière ne cherchait pas de cuisiniers ? Et s'il n'était pas bon ? L'espace d'un instant, Nomenad blêmit, mais se reprit rapidement. Un monstre a toujours des points faibles. On ne manque jamais de cuisiniers. Il connaissait bien ce métier et connaissait des chefs-d’œuvre qu'il pouvait proposer pour la carte. Et puis, rien n'est impossible ?
Nomenad y pensait depuis quelques temps. L'aventure qu'il vivait ici le rendait beaucoup plus fort. Il se sentait différent par rapport à son arrivée. Il ne réfléchit pas longtemps, entendit quelques rires des passants qu'il foudroya du regard, se leva en un éclair et, sans remercier cette fois ci les manants, se présenta au restaurant.
Il entra dans le restaurant. La salle était plutôt bien remplie, les serveurs allaient et venaient jusqu'aux cuisines que Nomenad repéra directement, tant par l'odeur qui lui chatouillait les narrines que par la marée de délicieux plats qui en sortait. Il chercha du regard Cecily qui travaillait peut-être dimanche, mais fut interrompu par un chef de la sécurité qui semblait très septique quant à son comportement. Il demanda poliment où se trouvait la gérante ayant quelques affaires avec elle. Le "gorille" répondit d'un grognement. L'être de foudre se dirigea alors vers une jeune rousse. Il l'accosta timidement et lui demanda :

- Excusez moi, je cherche Izouquoi ? C'est une certaine Cecily qui m'a conseillé de venir ici. Je cherche un entretien d'embauche pour le rôle de cuisinier.
Il restait droit comme un i comme s'il se trouvait face à la reine, ne tournant jamais le dos, fixant le visage ni durement ni mollement.


Dernière édition par Nomenad le Mar 31 Juil - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Izuki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Gémeaux
Nombre de messages : 740
Age : 23

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
55/60  (55/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Cuisiner pour satisfaire les clients à la vitesse de l'éclair ! (p.v Izuuuki) {terminé}   Sam 7 Juil - 15:09

La clé rentra dans la serrure, elle tourna deux tour à droite dans un cliquetis métallique puis la porte s'ouvrit doucement, sans grincement. Les deux humains rentrèrent et la plus petite ferma derrière elle. Il était neuf heures du matin, un dimanche et c'était jour de travail pour Izuki et Kykyo. Les deux protagonistes traversèrent les salles en silence puis passèrent du côté employé du bâtiment. Le morph se dirigea vers les placard à balai restait dans le couloir et sortit un aspirateur pour aller nettoyer les salles vite fait malgré que cela ai déjà été fait le soir avant. La rousse, elle partit dans son bureau et entreprit de se changer. Elle enleva son t-shirt et mit sa blouse de travail. Elle boutonna tous les boutons sauf les deux derniers, laissant la blouse ouverte jusqu'en haut de sa poitrine, puis elle fit le nœud à la taille et bloqua sa toque dedans. Elle n'en avait pas encore besoin. Izuki attrapa son chignon chinois et attacha ses long cheveux roux et ondulé.

Elle sortit ensuite du bureau et se dirigea en cuisine. En sortant du couloir elle entendit l'aspirateur, Kykyo avait déjà commencé. Elle ouvrit la porte et entreprit de déverrouiller la chambre froide ainsi que la porte des employés. Puis elle resta en cuisine et commença son inventaire, le coursier allait bientôt arriver pour remplir la chambre froide. Quelques minutes plus tard, une employé arriva, Lucie Mortaz, serveuse et plongeuse. Elle dit bonjour à Izuki en passant par les cuisines puis partit en salle dire bonjour à Kykyo. Celui-ci revint aussitôt en cuisine, laissant l'aspirateur à la jeune fille, c'était son boulot après tout. Le morph alla se changer lui aussi.

Les autres employés arrivèrent tous à la suite, d'abord Florianne Rorasy, qui entreprit de dresser les tables et nettoyer comme il faut la vaisselle. Puis Ichigo qui rangea d’abord la cuisine puis la nettoya de fond en comble. Guillaume Casanof, le videur, arriva sur les coup de 10h30 et se posta à l'accueil en attendant l'ouverture. Enfin à 11h quand le restaurant fut ouvert Wave, le coursier fit son apparition et Izuki lui donna la liste. Dans deux ou trois heures il serait de retour. Tout le monde était arrivé, aujourd'hui dans le restaurant il y avait trois serveuses, un videur et deux cuisiniers. Se qui faisait beaucoup de boulot pour chacun, la rousse avait vraiment intérêt à recruter des personnes.

Ce n'est que vers 11h45 que les clients affluèrent en masse, le dimanche était toujours le jour le plus chargé. Tous le monde se mit alors au travail sans attendre, très vite Kykyo et Izuki eurent beaucoup de commande à satisfaire. Depuis qu'Izuki avait viré Léryssa, manquant par la même occasion de la tuer, elle avait grandement besoin d'un nouveau cuisinier. Mais la concurrence était féroce et la sélection impitoyable, en cuisinier Izuki ne voulait pas n'importe qui !

La rousse avait été pendant longtemps toute seule en cuisine, ne supportant personne, finalement au bout de deux ans où elle appris au morph à cuisiner, elle réussit à le supporter avec elle certain jour, jusqu'à il y a quelques mois où elle engagea l'hybride, Léryssa. Malheureusement celle-ci ne put rester longtemps à cause du caractère buté et raciste de la rousse, pourtant Izuki ne détestait pas Léryssa.

Finalement les deux protagonistes allait vite et les plats restaient même assez longtemps en cuisine, anormalement longtemps. Izuki commençait à se poser des questions, elle regarda Kykyo mais celui-ci ne savait pas non plus. Lui demandant de surveiller ses cuissons, elle sortit de la cuisine légèrement en colère. Traversant le couloir, elle poussa la porte battante qui séparait les salles du côté employés, elle regarda autour d'elle, cherchant les serveuses des yeux. Elle voyait Ichigo passait et repassait, servant, répondant à chaque client comme une bonne serveuse, rien à dire sur son attitude.

La rousse aperçu alors Florianne qui semblait avoir quelques problèmes de locomotion avec trois carpaccio dans les bras, ce qui était plutôt normal même si elle pourrait quand même allait plus vite. Izuki chercha alors la dernière serveuse mais ne la trouvait toujours pas. Où était bien Lucie ? Elle aperçu enfin sa crinière blond platine à une table. La serveuse était assise à une des chaises et parlait à un client, la discussion était très aminé, ce devait être une de ses connaissances. Izuki sentit une pointe de fureur par rapport à l'attitude de la serveuse qui ne bossait pas. Elle allait la siffler quand quelqu'un l'accosta:


- Excusez moi, je cherche Izouquoi ? C'est une certaine Cecily qui m'a conseillé de venir ici. Je cherche un entretien d'embauche pour le rôle de cuisinier.

Izuki se retourna et vit un jeune homme blond posté juste à côté d'elle. Elle l'examina un instant, l'homme devait être à peine plus âgé qu'elle, il portait des vêtements simple mais surement confortable, il avait aussi accroché dans le dos, une bouteille vide et écrasée, reliée à un tube jaune. A quoi cela pouvait-il bien lui servir ? L'homme était de taille moyenne. Sa peau était un peu bronzé, un peu comme la rousse quoique légèrement plus clair. Il avait des cheveux court, blond, coiffé en épis, un peu comme Kykyo mais les épis du blond était plus plat et ses cheveux surement plus fin que ceux du morph. Il avait des yeux vert, plutôt clair tirant plus vers le bleu que le vert foncé, et sur son œil gauche, une balafre semblait coupé sa paupière et le haut de sa joue en un trait parfaitement verticale et centré.

Izuki regarda une dernière fois l'inconnu sans rien dire puis baissa la tête pour regardait la serveuse qui ne c'était toujours pas levé, elle la siffla alors. La jeune fille tourna la tête vers elle et sembla comme frappée par la peur quand elle vit la rousse presque en colère. Elle se leva aussitôt quand Izuki lui fit signe d'aller bosser. Lucie partit précipitamment de sa place en essayant d'éviter le regard imposant de la gérante.

La rousse regarda de nouveau l'inconnu puis l'attrapa par le col du t-shirt manquant de le faire basculer, lui qui était droit comme un i. Elle le fit passer derrière la porte puis l'amena jusqu'en cuisine où elle le lâcha enfin. Aussitôt elle se jeta sur ses cuissons que heureusement Kykyo avait entretenu. Celui-ci lança d'ailleurs un regard étonné sur la rousse quand elle arriva. Il se savait pas qui était ce blond qui venait d'apparaître. Le morph lui lança alors un regard foudroyant avant de reprendre son travail.

Izuki mit quelques contenu de casserole dans des assiettes prête à partir avant de se laver les mains et de se diriger vers l'inconnu qui n'avait pas bougé et restait silencieux. Izuki s'approcha et lui serra la main en disant:


- Bonjour, je m’appelle Izuki, je suis la gérante et chef cuisinière de cet établissement.

La rousse n'attendit même pas que l'inconnu se présente avant d'aller se laver les mains de nouveau puis de reprendre son travail. L'hygiène était primordial en cuisine. Même si le blond n'avait pas les mains sales ou moites, Izuki se devait de se laver les mains pour manipuler la nourriture. Sans le regardait et en continuant de faire cuire ses ingrédient elle dit tout haut à l'inconnu.

- C'est pas franchement malin de venir un dimanche à midi pour postuler, ... enfin bon commençons. D’abord présentez vous le plus précisément possible, Nom, prénoms, age, date de naissance, lieu de naissance, adresse, numéros de téléphone, situation familial et pariétal. Ainsi que votre expérience, votre motivation et vos emplois passé. Izuki retourna une omelette d'un coup de poêle. Je vous écoutes !

La rousse comptait bien laissé sa chance à l'inconnu surtout qu'il venait de la part de Cecily, elle pouvait donc lui faire passer l'entretiens même si elle travaillait à côté. Vraiment c'était pas malin de venir maintenant ! Mais bon il lui fallait un cuisinier donc autant qu'il tente sa chance. Néanmoins Izuki n'allait pas arrêter de travailler pour lui, il devrait faire avec, mais elle l'écouterais quand même.

__________________________________

La modestie n'est que ma deuxième qualité,
la première c'est la perfection ! [Izuki]

Revenir en haut Aller en bas
Nomenad
Créature de Foudre
Créature de Foudre
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 122
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
56/150  (56/150)
Niveau:
8/100  (8/100)
points de vie :
73/80  (73/80)

MessageSujet: Re: Cuisiner pour satisfaire les clients à la vitesse de l'éclair ! (p.v Izuuuki) {terminé}   Sam 7 Juil - 16:04

Nomenad se dressait toujours timidement devant la gérante Izouquoi. Cette dernière s’acquittait seulement pour le moment des tâches quotidiennes d'une gérante, essayer d'aider les serveuses et s'occuper comme il faut du restaurant. Cependant, alors qu'il s'attendait à une certaine sympathie envers les employés, elle se contenta de la siffler avec colère. La jeune serveuse s'enfuit de peur devant l'impériale rousse. Soudain, elle l'attrapa par le col de son t-shirt ce qui le fit trébucher et l'emmena vers les cuisines.

* Elle va me découper en rondelles et me présenter à ses clients comme le plat du jour ? Je ne m'étais pas trompé... c'est un monstre !*

Nomenad était paniqué par l'attitude imprévisible et colérique de la gérante. Il ne s'attendait pas à une enfant de chœur, c'est sûr. Diriger un restaurant nécessite certainement de la poigne, de la fermeté, de la vigilance à tout instant, Nomenad comprenait tout ça. Sinon, comment faire marcher les affaires ? Mais il ne s'attendait pas à une furie qui le traînait jusque dans les cuisines. Lui ne se débattait pas, il se contentait de ne pas tomber, ce qui était déjà un exploit.

Elle le lâcha finalement devant les cuisines au plus grand soulagement de Nomenad qui voyait sa vie prolongée de quelques minutes. La cuisine était semblable à toutes les autres cuisines, banale, mais efficace et adaptée au besoin. Au fond, une autre personne s'occupait de la cuisine, un futur compère peut-être pensait Nomenad, si la furie ne le massacrait pas avant ! Celui ci lui envoya un regard noir, ce qui manqua d'alarmer Nomenad.


*Bienvenue dans le restaurant des fous...* pensa t'il en émettant un gloussement.

Pendant ce temps, la gérante s'occupa de la cuisine. Sans doute était-elle également cuisinière. Le débit de personnes devait être assez grand pour qu'ils soient deux ou plus. Izouquoi vint enfin vers lui et lui serra la main.

- Bonjour, je m’appelle Izuki, je suis la gérante et chef cuisinière de cet établissement.

Nomenad se mordit les lèvres. Izuki, pas Izouquoi ! Il lui semblait bien que le nom était curieux. Enfin, Izuki l'est également. Il tenta d'ouvrir la bouche mais vit qu'elle se dirigea pour aller se laver les mains. Il acquiesça la méthode, se laver les mains était très important en cuisine. Izuki commença à cuisiner et dit tout haut pour surpasser les bruits et les clameurs venant de la salle :

- C'est pas franchement malin de venir un dimanche à midi pour postuler, ... enfin bon commençons. D’abord présentez vous le plus précisément possible, Nom, prénoms, age, date de naissance, lieu de naissance, adresse, numéros de téléphone, situation familial et pariétal. Ainsi que votre expérience, votre motivation et vos emplois passé. Je vous écoutes !

Pendant qu'elle parlait, Nomenad sentit son rythme cardiaque et ventilatoire s'accélérer fortement. Il prit une dernière grande inspiration et débita :

- Je... Il tremblait beaucoup. Je suis désolé, je suis parti pour arriver tôt mais je me suis perdu. Je m'appelle Nomenad, le prénom n'a pas d'importance, Nomenad suffit amplement pour moi ! Je suis né le 15 août 1995 dans ma maison familiale qui se trouve en Angleterre, je ne sais pas où... Il reprit sa respiration, ferma les yeux quelques secondes puis les rouvrit et continua : Donc j'ai bientôt 17ans. J'habite à la Golden Paradise, plutôt loin d'ici ,dans les nuages, mais ne vous inquiétez pas, les retards, ça ne me connait pas, je suis toujours là en un éclair !

Il hésita quelques instants pour le numéro de téléphone, puis secoua la tête :

- Cependant je n'ai pas de numéro de téléphone, à vrai dire s'il en faut un pourquoi pas. Il faut dire que je n'aime pas particulièrement les ondes qu'ils dégagent, mais je peux faire un effort !

* Qu'est ce qu'il me manque... Tout sur l'emploi.. et ma famille je pense !*

Je viens donc pour le poste de cuisinier. J'avoue n'avoir aucune expérience professionnelle, mais je me débrouille plutôt bien théoriquement et techniquement. En fait, j'ai déjà inventé des recettes qui se marient bien ensemble, je sais bien disposer les assiettes et évidemment, je travaille vite ! Sans me vanter, je dois avouer que je suis même plutôt rapide en ce qui concerne la cuisine. Et puis j'aime évidemment goûter les plats ! Une petite blague pourrait détendre l'atmosphère lourde, pendant ce temps à la cuisine, ça brasse beaucoup du fait de l'heure. C'est vrai que ce n'était pas la meilleure... Blague à part, la cuisine est une grande passion à moi donc être cuisinier serait vraiment une grande chose !

Il ne restait que la famille à évoquer. Nomenad n'en avait absolument pas envie, mais il fallait le faire. Ce boulot était une aubaine.

- Concernant ma famille... Je... n'en ai pas. Mes parents sont morts avant ma naissance et ce n'est qu'un ami de mes parents qui m'a recueilli et... il ne me souhaitait pas, c'était certain.

Une petite larme coula sur sa joue, qu'il essuya vite. Il serra les poings quelques secondes, ferma les yeux, les rouvrit et afficha un grand sourire :

Et je n'ai pas d'emplois passés ! Voilà ! En complémentarité j'aime bien le orange, et donc votre couleur de cheveux !

Il demeura silencieux quelques secondes encore, voulant apporter encore quelques informations, mais se ravisa et attendit en se mordillant la lèvre.



Revenir en haut Aller en bas
Izuki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Gémeaux
Nombre de messages : 740
Age : 23

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
55/60  (55/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Cuisiner pour satisfaire les clients à la vitesse de l'éclair ! (p.v Izuuuki) {terminé}   Dim 8 Juil - 16:05

Izuki était en colère à cause de la jeune et immature serveuse qu'elle avait. La petite blonde avait durant son temps de travail flâné à une discussion qui n'avait aucun intérêt diplomatique et qui ne faisait que ralentir le service. La rousse l'avait alors remit à l'ordre férocement quand un individu voulant passer un entretiens d'embauche se présenta. Izuki n'avait vraiment pas besoin de ça aujourd'hui, déjà que le service ramé. Enfin il lui fallait de nouveau employés elle ne pouvait donc exclure personne, peut être ce blond allait réussir à rentrer dans le restaurant.

Rapidement elle l'amena jusqu'à la cuisine où elle ne lui laissa pas de répits pour essayer de ne pas perdre trop de temps à cause de l'inconnu. Izuki s'attela à la cuisson de plusieurs plats, elle lui posa alors les questions rudimentaires d'un entretiens, la rousse allait essayer de lui faire passer un entretiens malgré l'heure et le jour où il c'était présenté. Franchement qui penserait que le restaurant est disponible pour ce genre de chose un dimanche midi ?! C'était quand même hallucinant.

Izuki n'avait pas sa fiche à remplir quand elle passait des entretiens, elle ne pouvait donc noter les informations que lui dirait l'inconnu mais de toute façon, si il n'était pas pris, ces informations partiraient à la poubelle et si il était pris, Izuki le prendrait à part dans son bureau pour pouvoir les compléter. Ce n'était donc pas si important pour l'instant. Il y avait mieux à faire maintenant. Izuki remua plusieurs contenu de casserole quand l'inconnu commença à répondre aux questions.

D'abord il se présenta, assez sommairement. L'individu s'appelait Nomenad ... tout court, c'était un anglais. Heureusement pour la rousse, il savait parler français et n'avait pas vraiment l'accent british, Izuki ne connaissait absolument pas cette langue pourtant très souvent connu. La rousse n'était pas vraiment forte avec les langues et n'en maîtrisait que deux.

De plus Izuki fit surprise de savoir que le postulant avait un an de moins qu'elle, la rousse pensait plutôt le contraire, le blond faisait plutôt mur pour son âge. Izuki espéra juste que ce n'était pas qu'une apparence, enfin vu qu'il venait un dimanche midi, la rousse se posait tout de même des questions. Peut être était ce juste un coup de mal chance ? peut être ...

Nomenad évoqua alors qu'il habitait dans les nuages, drôle de formulation mais Izuki compris très vite qu'il parlait du paradis. Elle se retourna alors pour le regarder plus attentivement mais ne voyait pas quel type de créature il pouvait être, il semblait aussi banal que Kykyo sur ce coup là. Mais Izuki se promis de le découvrit avant la fin de la journée.

La rousse se retourna alors et continua à préparer les plats venant et revenant dans d'infini aller-retour à travers toute la pièce, le morph aussi agissait de la même façon mais en silence. Pourtant Izuki savait qu'il écoutait attentivement la discussion, même si il ne le montrait pas et semblait sérieux. Nomenad dit alors qu'il n'avait pas de numéros de téléphone car les ondes le gênait. Izuki se demanda alors pourquoi. Elle réfléchit et se demanda alors si il n'avait pas une ouïe plus forte que les êtres humains, un peu comme les neko ou les autres hybrides, mais Nomenad n'avait aucune oreille animal. Même si on ne les voyait pas à cause de ces cheveux on pouvait aisément voir qu'il n'était pas un de ces hybrides. L'idée de l'elfe traversa alors l'esprit d'Izuki et elle essaya de maintenir son agitation. Il fallait qu'elle vérifie.

Elle allait s'avancer vers lui quand il continua la discussion. Tant pis elle verrait après, la rousse retourna à sa cuisine, préparant d'autres plats qui partirent plus vite, Lucie avait enfin repris du service. Nomenad continua sur son expérience. C'était simplement il n'en avait aucune mais il aimait cuisiner c'était déjà ça même ce n'était pas suffisant, surtout pour rentrer dans le restaurant de la déesse très exigeante sur la qualité. Nomenad énonça alors qu'il aimait bien gouter la cuisine comme une petite blague. Izuki eut juste un demi sourire sur les lèvres car elle détestait qu'on vole de la nourriture dans son établissement. Nomenad repris alors en disant que la cuisine était sa passion. Izuki se retourna vers lui et lui dit:


- Ce que vous demandez là n'est pas qu'une passion, c'est un métier, une profession, il faut faire la nuance.

Izuki se tut et laissa alors continuer Nomenad qui n'avait toujours pas fini de répondre aux questions, elle reprit son travail avec encore plus de rigueur. Nomenad enchaîna sur sa famille en disant qu'il n'en avait pas vraiment, ses parents étaient mort et un ami de ses parents qui l'avait élevé ne l'aimait pas vraiment. Izuki ne put que comprendre la situation de Nomenad, elle non plus n'avait plus ses parents.

Un petit silence passa où seul le son des cuissons et de la vaisselle résonnait dans la pièce, pour finir Nomenad se vanta presque qu'il n'avait jamais travaillé. Attitude assez bizarre sachant que ce n'était pas vraiment une qualité mais bon pourquoi pas. Le blond dit alors qu'il adoré le orange et donc ses cheveux.

Izuki releva un sourcil étonné d'un tel compliment mais ne dit rien, elle touilla le contenu d'une casserole énergiquement puis posa la cuillère en bois à côté de la plaque. Elle s'avança alors vers le postulant et le poussa doucement pour le faire asseoir sur une chaise qu'il y avait à côté du frigo. Au moins ici il générait pas dans ses déplacements. Izuki chercha alors une boite en verre dans un placard puis revint à sa cuisson, elle versa un peu du contenu dans la casserole et touilla avant de repartir la ranger.

En passant à côté du blond, elle se souvint qu'elle devait savoir si cet homme était un elfe ou pas. Si c'était le cas l'entretiens prendrait fin aussitôt et la rousse pourrait reprendre son travail sans problème. Elle s'approcha alors doucement du blond, celui ci attendait sans rien dire une réaction ou une autre question de la gérante. Elle se mit fasse à lui puis se pencha. De sa main droite elle souleva les mèches de cheveux blondes et lisses de sur les oreilles pour les voir. Izuki remarqua alors qu'il n'avait pas les oreilles pointu, ce n'était donc pas un elfe. Elle vérifia tout de même de l'autre côté avant d'aller se laver les mains et de continuait sa cuisson, sans rien dire. Rajoutant quelques ingrédient à sa préparation elle demanda alors au blond d'autres précision sur lui.


- Comme personne vous vous qualifiez comment ? Sérieux ? Joueur ? Paresseux ? Bosseur ? Honnête ? Dites moi vos plus grand trait de caractère ! C'est ce qui va compter le plus. Si vous êtes qualifiez pour ce boulot mais que je ne peux pas vous supporter, vous irez dehors ! Je vous écoutes !

Izuki n'était pas quelqu'un qui tournait autour du pot, elle était franche et cela n'était pas toujours une qualité. De toute façon autant commencer maintenant qu'il sache comment elle était. Pour l'instant elle n'avait pas vraiment d'à priori sur lui, à part qu'il avait l'air assez plaisantin et joueur, mais ce n'était peut être pas sa vrai nature.

La rousse écouta attentivement Nomenad se décrire. Quand il eut finit, Izuki ne fit aucun commentaire et les garda pour elle, il ne serait ce qu'elle pense qu'à la fin quand l’embaucherait ou le recalerait. Elle touilla un peu plus vite son mélange puis le regarda un instant avant de couper le feu sous la casserole. Elle déposa la cuillère sur le côté et chercha trois fourchettes dans un tiroir non loin. Enfin elle prit la casserole et s'avança vers Nomenad. Avec un sourire en coin elle lui dit:


- Puisque vous aimez gouter aux plats, on va jouer à un jeu. Elle lui tendit les fourchettes et il les prit sans rien dire. J'ai mis dans cette bolognaise, cinq ingrédients différent sans compter la viande. Trouvez moi en moins de trois fourchettes ces cinq ingrédients, aller indice, il y en a trois de faciles ! Puis elle lui tendit la casserole pour qu'il puisse prendre une fourchette, espéra tout de même qu'il comprenne qu'on ne se servait jamais deux fois d'une même fourchette pour gouter un plat. Izuki voulait quand même savoir ce qu'il valait sur ce coup là.

__________________________________

La modestie n'est que ma deuxième qualité,
la première c'est la perfection ! [Izuki]

Revenir en haut Aller en bas
Nomenad
Créature de Foudre
Créature de Foudre
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 122
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
56/150  (56/150)
Niveau:
8/100  (8/100)
points de vie :
73/80  (73/80)

MessageSujet: Re: Cuisiner pour satisfaire les clients à la vitesse de l'éclair ! (p.v Izuuuki) {terminé}   Mer 18 Juil - 23:15

Izuki remuait toujours tous les plats disséminés un peu partout dans la cuisine, suivie du regard par Nomenad qui énonçait tout ce que demandait la gérante. Au détour d'un énième trajet, elle le fit asseoir brutalement sur une chaise qui juste à côté du frigo.

* Chouette, je vais aller dans le frigo avec les anciens postulants et les clients qui n'ont pas payés pour être mangé par cette folle à lier !*

Nomenad riait intérieurement en ne laissant transparaître qu'un visage sérieux et posé. Cet entretien devenait enfin "normal", avec des questions sur l'emploi et tout ce qui suit. Le stress rongeait énergiquement les dernières poches de calmes disséminées dans le corps de l'être de foudre.

Soudain, la gérante se dirigea vers lui et se pencha légèrement. Nomenad blêmit de peur. Il allait la repousser en pensant à un acte d'agression sexuelle jusqu'à ce que la femme dirigea lentement sa main vers ses cheveux et regarda ses oreilles attentivement. Quelques secondes passèrent, des secondes qui paraissaient interminables à Nomenad. Il ferma les yeux et pria pour qu'elle ne voie pas sa cicatrice. L'espace d'un instant, il voulut la repousser, la traiter ouvertement de furie, ce qui était désormais plus que confirmé, quitter le restaurant, seulement après avoir mangé, il était tout de même midi... et il était un client comme un autre ! Au dernier moment, il s'arrêta ! Il lui fallait cet emploi ! Avec celui ci, il allait pouvoir rencontrer d'autres personnes dans ce monde étrange, peut-être nouer d'autres liens, et trouver sa raison d'être ici. Et puis, en ancien "sans abri", il était prêt à tout pour décrocher un petit emploi. Heureusement, la gérante se leva aussi impassible qu'elle s'était levée et repartit se laver les mains et continuer la cuisine.


* Peut-être a t-elle un pouvoir spécial qui lui permet de dire des choses très peu perceptibles à l'oreille humaine. Pourtant mes oreilles auraient dû l'entendre...*

Il n'avait pas le temps de penser plus qu'elle continua l'entretien comme si de rien n'était.

- Comme personne vous vous qualifiez comment ? Sérieux ? Joueur ? Paresseux ? Bosseur ? Honnête ? Dites moi vos plus grand trait de caractère ! C'est ce qui va compter le plus. Si vous êtes qualifiez pour ce boulot mais que je ne peux pas vous supporter, vous irez dehors ! Je vous écoutes !

Question difficile. Se qualifier en prenant de la distance sur soi est difficile en tant qu'être humain.

* Donc je récapitule. Cette gérante est une furie, une folle et une sadique. Me voilà bien parti.*

Pendant qu'il maudissait Izuki, il réfléchit quelques courtes secondes et répondit :

- Je pense être travailleur quand il le faut. Disons que travailler pour rien, comme par exemple fabriquer une cathédrale en allumettes pour la détruire après, je suis pas vraiment pour. En revanche, s'il y a une récompense à la clef, qu'elle soit matérielle ou non, ça me va ! Nomenad prit une petite inspiration. Il pensait avoir bien répondu. Pour l'honnêteté, je ne comprends pas votre question. Le malhonnête dira qu'il est honnête, vous ne pourrez donc trier. Montre lui ton intelligence et ta capacité de réflexion, Nomenad ! Et je suis jovial, courageux, prêt à tout pour plaire, ce qui est tout de même assez curieux par moments. J'avoue me surprendre encore moi même ! Enfin, je pense en toute honnêteté ne pas être une personne insupportable, je sais plutôt bien m'adapter aux différentes personnalités !

* Ouais, enfin elle, ça va être compliqué je sens... *

Il fit signe qu'il avait terminé. Elle ne dit mot, arrêta le feu sous la casserole, prit trois fourchettes et emmena le tout à Nomenad qui la regardait, interloqué.

* Elle va me verser le contenu de la casserole sur la tête pour que j'ai meilleur goût ? Et trois personnes vont me manger ?*

Ces petites pensées intérieures mettaient maintenant Nomenad à l'aise qui sourit, toujours timidement, à Izuki. Celle ci déposa le tout devant lui et lui annonça :

- Puisque vous aimez gouter aux plats, on va jouer à un jeu. J'ai mis dans cette bolognaise, cinq ingrédients différent sans compter la viande. Trouvez moi en moins de trois fourchettes ces cinq ingrédients, aller indice, il y en a trois de faciles !

Il prit les fourchettes sans rien dire. Il se leva et déposa le tout sur la table avec l'accord d'Izuki. Il se tourna vers Izuki, pointa le lavabo, n'attendant pas de réponse, alla se laver les mains. Il revint, plutôt sûr de lui.

- Ah, excellente idée, je n'avais pas encore mangé ! Alors ! Tout d'abord, laissons ces fourchettes de côté. Il avait décidé de tout expliquer à haute voix afin qu'elle puisse tout savoir sur ses agissements. La cuisine est d'abord un art qui se regarde, qui s'admire. Même le plus mal présenté des plats est une œuvre d'art sans égale ! Et puis.. au moins on sait ce que l'on mange ! Par exemple, ici, je vois de la tomate, et là, de l'oignon. Il se pencha légèrement, pointa un troisième ingrédient et dit : Ne serait-ce du poivron ? Intéressant, je n'en ai jamais mis dans de la bolognaise. Je suis sûr que le résultat sera au rendez vous ! Enfin, ces petits bouts de viande font le quatrième ingrédient de ce plat d'origine italienne, le saviez vous ? Oh mais qu'est ce que je raconte, bien sûr que oui ! Continuons. Je vais à présent goûter votre plat. Première fourchette... Il cherchait un endroit où il y avait peu d'oignon et de poivron afin d'isoler un peu les goûts. Bien. Avec cette première fourchette, j'ai décelé un dernier goût qui me dit quelque chose, mais je vais tout de même profiter de la chance d'avoir deux autres fourchettes pour déguster cette bolognaise. Il choisit un deuxième endroit où il planta la deuxième fourchette, puis réitéra rapidement la dernière fourchette, avant de se retourner devant Izuki. Dernier ingrédient.. Je pencherai pour du vin qui relève quelque peu à la fois l'odeur qui se dégage mais aussi le goût, lui donnant un petit goût sec qui reste sur la langue. J'ai bon ?

Il reposa les trois fourchettes et regarda de nouveau la bolognaise. Son estomac grognait désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Izuki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Gémeaux
Nombre de messages : 740
Age : 23

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
55/60  (55/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Cuisiner pour satisfaire les clients à la vitesse de l'éclair ! (p.v Izuuuki) {terminé}   Jeu 26 Juil - 11:55

L'entretiens de l'être de foudre avait bien commençait, le jeune Nomenad se débrouillait plutôt bien et il intéressait Izuki pour son recrutement. Le blond semblait peu expérimenté niveau professionnel mais avec cette passion de la cuisine qui faisait qu'il avait l'air de savoir parfaitement de quoi il parlait. De plus ce jeune homme ne semblait pas vraiment insupportable, ce qui était plutôt bon signe. Il avait répondu correctement aux questions et Izuki ne soulevait rien qui puisse le renvoyer pour l'instant. Elle avait même vérifier que cet être n'était pas un elfe et avait été heureuse de voir que non.

Pour avancer dans l'entretiens Izuki avait décidé de faire passer un petit test à Nomenad pour voir son sens du goût principalement mais aussi la vue et l'odorat pour identifier des ingrédients d'une bolognaise. L'ouïe ici ne servait strictement à rien même on pouvait entendre le crépitement de la sauce encore chaude, elle ne servait pas à identifier. Quand au touché, il était profondément exclu d'aller plonger les doigts dans la casserole, hygiène y oblige !

La rousse avait alors amenait à Nomenad, la casserole et trois fourchettes pour lui laissait trois chance. Elle l'attendait pas du jeune être de trouver les ingrédient mais au moins trois ingrédients juste suffirait sur cinq. Il était souvent difficile de trouver certains ingrédient et Izuki savait que les deux épice qu'elle mettait se trouver rarement et difficilement. Nomenad prit alors les trois fourchettes et commença à expliquer sa méthode:


- Ah, excellente idée, je n'avais pas encore mangé ! Alors ! Tout d'abord, laissons ces fourchettes de côté. Izuki sourit, l'être de foudre commençait déjà par la vue ce qui était bien. La cuisine est d'abord un art qui se regarde, qui s'admire. Même le plus mal présenté des plats est une œuvre d'art sans égale ! Et puis.. au moins on sait ce que l'on mange ! Par exemple, ici, je vois de la tomate, et là, de l'oignon. Il se pencha légèrement, pointa un troisième ingrédient et dit : Ne serait-ce du poivron ? Intéressant, je n'en ai jamais mis dans de la bolognaise. Je suis sûr que le résultat sera au rendez vous ! Enfin, ces petits bouts de viande font le quatrième ingrédient de ce plat d'origine italienne, le saviez vous ? Oh mais qu'est ce que je raconte, bien sûr que oui ! Continuons. Je vais à présent goûter votre plat. Première fourchette... Il chercha alors un endroit où il y avait peu d'oignon et de poivron pour isoler ces ingrédients forts. Bien. Avec cette première fourchette, j'ai décelé un dernier goût qui me dit quelque chose, mais je vais tout de même profiter de la chance d'avoir deux autres fourchettes pour déguster cette bolognaise. Il choisit un deuxième endroit où il planta la deuxième fourchette, puis réitéra rapidement la dernière fourchette, avant de se retourner devant Izuki. Dernier ingrédient.. Je pencherai pour du vin qui relève quelque peu à la fois l'odeur qui se dégage mais aussi le goût, lui donnant un petit goût sec qui reste sur la langue. J'ai bon ?

Izuki la regarda un instant réfléchissant, finalement elle dit sur un ton plus enjoué qu'au début de l'entretiens, même si celui-ci était à peine perceptible.

- Vos trois premiers ingrédients sont juste, effectivement que serait une bolognaise sans tomate et oignon, quand au poivron, j'aime en rajouter pour relever le goût des deux épice que vous n'avez malheureusement pas trouvé. Mais je dois bien avouer qu'elles sont difficile à trouver. Le quatrième et cinquième ingrédient à trouver était la coriandre et le piment d'espelette. Mais vous avez trouvé trois d'entre eux ce qui est tout de même honorable, j'ai juste une chose à vous reprochez: l'attention ! J'avais dit cinq ingrédients sans compter la viande mais bon. L' idée du vin est vraiment bien, d'origine cette sauce en contenait mais actuellement cette pratique a quelques peu disparut. C'est une bonne idée à réitérer !

Izuki ramena alors la casserole sur le comptoir et mit les trois fourchettes dans l'évier. La rousse passa à côté de Nomenad sans s'arrété et alla chercher quelques choses dans un placard qui était à côté de la porte de la cuisine. Elle ouvra le placard et en sortit deux turcs blanc parfaitement plié en rectangle, il était plutôt difficile de savoir qu'est ce que c'était. Izuki s'approcha alors de l'être de foudre et se mit en face de lui. Comparé à elle, Nomenad était vraiment grand. Elle le regarda alors et dit:

- Puisque vous ne me semblez pas insupportable et assez qualifié, vous allez m'aider aujourd'hui dans la cuisine. Izuki attrapa le premier rectangle blanc et d'un coup sec, le déplia. C'était une toque qu'elle mit sur la tête de Nomenad. On va voir ce que vous valez ! Puis elle lui tendit le seconde rectangle blanc bien plus grand qui était enfaite la blouse de cuisine bien plié.

__________________________________

La modestie n'est que ma deuxième qualité,
la première c'est la perfection ! [Izuki]

Revenir en haut Aller en bas
Nomenad
Créature de Foudre
Créature de Foudre
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 122
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
56/150  (56/150)
Niveau:
8/100  (8/100)
points de vie :
73/80  (73/80)

MessageSujet: Re: Cuisiner pour satisfaire les clients à la vitesse de l'éclair ! (p.v Izuuuki) {terminé}   Ven 27 Juil - 22:37

Izuki écouta la prestation de Nomenad, et dès qu'il eut achevé, prépara sa tirade :

- Vos trois premiers ingrédients sont juste, effectivement que serait une bolognaise sans tomate et oignon, quand au poivron, j'aime en rajouter pour relever le goût des deux épice que vous n'avez malheureusement pas trouvé. Mais je dois bien avouer qu'elles sont difficile à trouver. Le quatrième et cinquième ingrédient à trouver était la coriandre et le piment d'espelette. Mais vous avez trouvé trois d'entre eux ce qui est tout de même honorable, j'ai juste une chose à vous reprochez: l'attention ! J'avais dit cinq ingrédients sans compter la viande mais bon. L' idée du vin est vraiment bien, d'origine cette sauce en contenait mais actuellement cette pratique a quelques peu disparut. C'est une bonne idée à réitérer !

Nomenad afficha un grand sourire. La question était posée bizarrement, c'est pourquoi il n'avait pas pris en compte le fait que la viande était écartée. Il se félicita non seulement d'avoir trouvé trois ingrédients, certes les plus faciles, sur les cinq, et d'avoir soulevé une idée de plat à Izuki. L'attention... Nomenad se promit tout de même de faire attention pour la suite !

Izuki ne dit mot, et fit comme si de rien n'était. Elle posa les fourchettes et la casserole dans l'évier, puis alla vers un placard, ignorant totalement l'être de foudre.


* Elle essaie de m'ignorer pour voir combien de temps je reste comme ça à attendre ? Un nouvel examen pour mesurer ma patience ? *

Nomenad n'eut pas le temps de réfléchir plus que la jeune rousse sortit quelques objets blancs, qui étaient indescriptibles, revint vers le jeune homme et se tenait immobile, là, à quelques mètres. Elle semblait très petite à côté de lui. Un petite femme. Une petite furie sadique plutôt ! pensait Nomenad qui ne parvenait pas à enlever le sourire de son visage. Elle le fixa alors et lui annonça :

- Puisque vous ne me semblez pas insupportable et assez qualifié, vous allez m'aider aujourd'hui dans la cuisine. On va voir ce que vous valez !

Elle déplia les deux objets, qui étaient une toque et une blouse de travail. Nomenad frémit. C'est bon, il avait son travail ? Il passa en quelques secondes de l'étonnement, la stupeur, à la joie et la jubilation de cette hypothétique victoire, et au stress des nouvelles responsabilités qu'engageait ce travail. Il n'en montrait rien à la gérante, et agrandit finalement son sourire. Les choses sérieuses commençaient. Le travail il ne l'avait pas encore. Le test était loin d'être fini.

Il se prépara rapidement, fit un dernier tour dans la cuisine, prit un couteau dans sa main, en changea finalement quelques fois. Il cherchait un couteau équilibré qui serait agréable et tranchant. En ayant trouvé un, il demanda à Izuki un pierre à aiguiser pour pouvoir le rendre un peu plus tranchant. Enfin, après tous ces préparatifs, il se retourna vers sa gérante et lui fit signe qu'il était prêt.


- Il reste un détail. Quels plats sont à préparer ? Et avez vous ajouté quelques modifications, comme par exemple les poivrons dans la bolognaise ? Il ne faudrait pas décevoir les clients, n'est ce pas ?

Il s'étira lentement. Il était 1h de l'après midi. Même s'il y avait moins de monde qu'à midi, les gens continuaient à affluer, et ce jusqu'à 2h. Cette dernière heure va être très longue.
Revenir en haut Aller en bas
Izuki
Admin
Admin
avatar

Féminin
Gémeaux
Nombre de messages : 740
Age : 23

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
55/60  (55/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Cuisiner pour satisfaire les clients à la vitesse de l'éclair ! (p.v Izuuuki) {terminé}   Mar 31 Juil - 16:04

Izuki avait finalement décidé de laissait sa chance au jeune blond, elle ne l'avait pas encore embauché mais il n'était pas loin de signer le contrat. Vu l'heure et le jour où Nomenad était arrivé, Izuki décida de le prendre pour ce service, au moins elle verrait si il est rapide et efficace. Généralement Izuki ne faisait pas cela elle demandait juste au concurrent de faire quelques plats pour voir mais elle ne leur demandait jamais de faire le service, or aujourd'hui Izuki était débordé et une aide était vraiment la bien venue. Elle tendit la blouse à Nomenad qui l'a mit par dessus ses vêtements, il fit quelques tour dans la cuisine regardant les couteaux, les prenant, les reposant. Puis il se retourna vers la rousse en lui demandant où était la pierre à aiguisé. Izuki eut un petit sourire avant de dire en montrant du doigt le placard en question.

- L’aiguiseur est dans le placard en haut à gauche du panneau, au fond première étagère.

C'est que la cuisine d'Izuki était plutôt grande et qu'elle avait donc besoin de beaucoup de place et de placard pour ranger tout ses ustensiles. Nomenad se mit alors à chercher et le trouva assez rapidement. Il aiguisa le couteau sous le regard attentif de la gérante. Izuki ne le surveiller dans vraiment mais était intéressée par ce qu'il allait faire, doucement en même temps elle touillait la contenu d'une casserole et retournait quelques morceaux de viande. Quand il eut finit, il rangea à sa place l'aiguiseur et se retourna vers Izuki pour lui demander ce qu'il fallait faire. La rousse lâcha alors ses casserole et ses poêles sur le feu, tout en le baissant en attendant qu'elle explique. Elle se dirigea vers la porte battante et s’arrêta là. Voyant que Nomenad la regardait elle commença les explications:

- Les serveuses vont arriver de là pour amener les plats, les commandes et les assiettes vides. Le sale va là bas. Izuki montra le grand évier à l'autre bout de la cuisine sous la fenêtre. Les plats fini et prêt à être servir se pose ici. Izuki avança de deux pas vers le centre de la table et posa la min sur la première table en inox. Les plats à préparé sont écrit sur les commandes que les serveuses amènes, elles les épinglent ici. Izuki s'approcha du tableau qui était sur le comptoir à droite de la porte, juste à côté de Nomenad. Il y avait huit feuilles différentes sur le tableau. Quand tu as fini un plat tu le railles avec le stylo, juste là. Izuki montra le bic bleu qui était accroché à une ficelle elle même accroché au tableau. Izuki s'éloigna ainsi quelques peu et désigna du doigt une autre porte. Ici c'est la chambre froide, la plus part des ingrédients sont là bas, mais il y en a aussi dans le réfrigérateur et ces placards. Izuki montra la machine blanche puis les placards en question. Tous les saladiers et plats sont là, les couverts là bas, le four est là, les plaques à gaz il y en a là, là et là bas aussi, les comptoirs c'est les cinq table en inox du centre, le micro-onde est un dessus du four, les épices et autres aromates sont rangé là ...

Izuki montra à tout de rôle tout les placards tout en expliquant puis finalement réussi à tout localiser pour le jeune blond, mais celui-ci n'avait surement pas tout retenu vu la complexité et la grandeur de la cuisine, enfin il pourrait toujours demandait. Izuki sourit alors et dit:

- C'est partit, aux fourneaux !

Le blond et la rousse s'activèrent alors, Izuki avait l'habitude de sa cuisine et travaillait rapidement. Kykyo lui aussi travaillait rapidement, Nomenad beaucoup moins mais c'était compréhensible, c'était la premier fois qu'il rentrait dans cette cuisine. Mais la journée se passa bien, les commandes partaient plus vite que d'habitude, avec six mains pour cuisiner ça allait tout de même plus vite. Finalement Izuki décida de garder le jeune blond et c'est vers 15h20 de l’après-midi qu'elle lui demanda de la suivre dans son bureau. Ils longèrent ainsi le couloir et rentrèrent dans la petit bureau de la gérante. La pièce était carré, les mur sombre couleur chocolat, deux immenses étagères rempli de livre, de dossier, de feuille volante, de vêtement mal rangé et d'autres turcs qui n'avait rien à faire là comme un casque et son walkman ou encore quelques kunaii, prenaient tout les murs sur les côtés. Sur le mur d'en face était accroché un lit défait, suspendu par des chaines à plus d'un mètre quatre-vingt du sol. Au centre de la pièce un bureau bien rangé à l'inverse du reste de la pièce, où il y avait une chaise devant et une autre derrière.

Izuki passa de l'autre côté du bureau et attrapa le matelas de son lit, elle tira puis lâcha tout. Le lit se plaqua alors contre le mur, laissant place à une peinture représentant un paysage maritime. Elle demanda alors à Nomenad de s'asseoir, puis commença à défaire sa blouse de travail, elle l'enleva alors, laissant apparaître un débardeur jaune-ocre. Elle jeta sa blouse sur une étagère, manquant de peu de faire tomber des feuilles. Elle attrapa ses cheveux et défit le chignon chinois qu'elle avait, elle secoua alors la tête pour laisser ses cheveux retomber en cascade le long de son corps. Vraiment Izuki avait les cheveux long, il allait falloir y remédier. Elle posa le chignon sur la blouse et chercha un dossier d'une étagère, elle le trouva le prit et le posa sur le bureau. Là elle s'assit et ouvrit le dossier, elle prit une feuille et la posa devant Nomenad, elle attrapa un stylo et le donna au jeune blond.


- Remplissez les cases, c'est juste ce que je vous est demandé en début d'entretiens.

Elle laissa Nomenad remplir le formulaire, puis le reprit et le remit dans le dossier. Elle rangea enfin la pochette à sa place et en chercha une autre, mais ne prit qu'un seul papier dedans sans prendre le dossier. Elle posa cette feuille devant Nomenad et prit le stylo, elle fit une croix à côté du mercredi, du samedi et du dimanche, les horaires était écrit à côté.

- Voilà vos jours de travail avec les horaires. Izuki se redressa et dit: Bienvenue dans l'équipe ! Je vous souhaite bonne chance et à mercredi !

Izuki serra la main à Nomenad et celui-ci partit alors en prenant la feuille des horaires, l'entretiens d'embauche était fini.

__________________________________

La modestie n'est que ma deuxième qualité,
la première c'est la perfection ! [Izuki]

Revenir en haut Aller en bas
Nomenad
Créature de Foudre
Créature de Foudre
avatar

Masculin
Taureau
Nombre de messages : 122
Age : 21

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
56/150  (56/150)
Niveau:
8/100  (8/100)
points de vie :
73/80  (73/80)

MessageSujet: Re: Cuisiner pour satisfaire les clients à la vitesse de l'éclair ! (p.v Izuuuki) {terminé}   Mar 31 Juil - 18:31

Nomenad avait demandé à Izuki quel était le programme de cette fin de service. Elle se dirigea vers la porte et commença la longue visite guidée de la grande cuisine.

- Les serveuses vont arriver de là pour amener les plats, les commandes et les assiettes vides. Le sale va là bas. Izuki montra le grand évier à l'autre bout de la cuisine sous la fenêtre. Les plats fini et prêt à être servir se pose ici. Izuki avança de deux pas vers le centre de la table et posa la min sur la première table en inox. Les plats à préparé sont écrit sur les commandes que les serveuses amènes, elles les épinglent ici. Izuki s'approcha du tableau qui était sur le comptoir à droite de la porte, juste à côté de Nomenad qui hochait la tête à chaque remarque de la gérante. Il y avait huit feuilles différentes sur le tableau. Quand tu as fini un plat tu le railles avec le stylo, juste là. Izuki montra le bic bleu qui était accroché à une ficelle elle même accroché au tableau. Izuki s'éloigna ainsi quelques peu et désigna du doigt une autre porte. Ici c'est la chambre froide, la plus part des ingrédients sont là bas, mais il y en a aussi dans le réfrigérateur et ces placards. Izuki montra la machine blanche puis les placards en question. Tous les saladiers et plats sont là, les couverts là bas, le four est là, les plaques à gaz il y en a là, là et là bas aussi, les comptoirs c'est les cinq table en inox du centre, le micro-onde est un dessus du four, les épices et autres aromates sont rangé là ...

Au fur et à mesure qu'Izuki parlait, Nomenad prit peur d'oublier où se trouvent les différents emplacements. Des placards par ci, des placards par là, un tiroir au dessus, un tiroir en dessous, ici sont les couverts, là se trouve le stylo, attention à la chambre forte, ici arriveront les serveuses... tant de données à emmagasiner pour le jeune novice qui ne savait pas où donner la tête.
Izuki sourit alors devant l'air stupéfait du jeune homme.


*Enfin un sourire réconfortant... elle n'est peut-être pas si sadique que ça..*

Un bruit retentit derrière, c'était le jeune homme qui commençait à travailler. Izuki acheva d'ailleurs son monologue :

- C'est partit, aux fourneaux !

Nomenad hocha de nouveau la tête, retroussa ses manches et commençait ses premiers plats dans son hypothétique futur restaurant. Il commença par des plats faciles, demandait souvent où se trouvaient les différents ustensiles, mais avançait tout de même à un rythme acceptable. A côté, Izuki et le bonhomme effectuaient leurs plats avec une rapidité hallucinante que Nomenad ne pensait pas possible. La journée passait lentement pour Nomenad qui enchaînait les commandes avec toujours un temps de retard sur les deux habitués de la cuisine, mais il était sûr qu'il arrivera à prendre ses marques dans cette cuisine. Et puis, après l'entretien, il était légèrement fatigué.

Les minutes s'écoulaient désormais plus rapidement qu'avant, les commandes étaient moins affluentes qu'au début, il prit quelques temps pour se reposer. Nomenad ne suait pas malgré la grande chaleur qui régnait dans la cuisine.

Enfin arriva la fin du service. Nomenad regarda l'heure. 15h22. Les gens mangent vraiment à n'importe quelle heure. Enfin tant mieux, ça fait plus de bénéfices pour le restaurant. Il rangea tout son matériel. Enfin, Izuki lui fit signe de le suivre.


*Vous êtes recalé en tant que cuisinier, par contre j'espère innover avec un nouveau plat. Mais bien sûr cher Izuki, je suis totalement pour ! Venez me mettre au feu*

Nomenad se fit ainsi une petite histoire dans sa tête pendant qu'il suivait la gérante. Cela l'aura hanté pendant toute l'après midi, cette cannibale très curieuse qui serait peut-être sa future patronne..

Ils entrèrent finalement dans un bureau-chambre-salle de détente où se trouvaient un bureau, un lit, des livres et des feuilles un peu partout. Izuki alla de l'autre côté du bureau, fit signe de s'assoir en enlevant sa blouse. Elle avait en dessous un très joli débardeur jaune, défit son chignon pour laisser ses cheveux longs retomber en cascade.


*Non elle me mangera pas. Cette fois ci ça sera un strip tease*

Elle jeta sa blouse, ajoutant un peu de bazar dans cette pièce, prit une feuille qu'elle balança à Nomenad avec un sty

- Remplissez les cases, c'est juste ce que je vous est demandé en début d'entretiens.

[i] Nomenad s'exécuta rapidement. Son cœur battait très fort. Izuki fit alors plusieurs croix dans une fiche d'horaire, puis la donna à Nomenad.


- Voilà vos jours de travail avec les horaires. Bienvenue dans l'équipe ! Je vous souhaite bonne chance et à mercredi !

C'est bon. Il était cuisinier. Enfin. Ce fut dur. Mais passionnant. Il avait déjà appris plein de choses. Il serra vigoureusement la main d'Izuki et partit. Une fois dehors, il explosa de joie.

*A mercredi ouais... A mercredi..*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cuisiner pour satisfaire les clients à la vitesse de l'éclair ! (p.v Izuuuki) {terminé}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cuisiner pour satisfaire les clients à la vitesse de l'éclair ! (p.v Izuuuki) {terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erya Island :: Administration :: Sujet RP-