Erya Island

Venez incarner votre personnage fantastique (fée, ange, neko, démon...) et le faire interargir avec les autres créatures peuplant cette île.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Please to meet you ! [PV Ervayne ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Please to meet you ! [PV Ervayne ]   Jeu 21 Juin - 19:34

Ça commençait bien, à peine arrivée sur cette maudite île que me voilà déjà perdue. Je sais bien que je n'ai pas un sens de l'orientation inné mais tout de même, je ne m'attendais pas à cela aussi rapidement. Marchant sans but, laissant mon instinct me guider en terrain inconnu, je n'attendais qu'une chose, me nourrir ! Car passer deux jours, je dis bien deux jours, sans manger ni boire est tout simplement atroce. Pourtant, j'ai l'habitude, ayant passé un an livrée à moi même, sans argent, ni rien, il y avait souvent des jours où je n'avait rien à me mettre sous la dent. Mais cette fois-ci, on peut dire que j'avais vraiment la dalle, pour parler vulgairement. Au bout d'une heure de marche et commençant à sentir mes jambes ankyloser, j'arrivais enfin dans un genre de petite ville qui m'avais l'air bien dynamique prénommée « Eclipce ». Drôle de nom, ils n'avaient pas trouvé plus simple on dirait ! Enfin bref, j'arpentais les rues, regardant un peu autour de moi d'un air curieux. Il y avait pas mal d'habitations, de commerces ou ne peu plus banals. Une ville comme il y en avait tant d'autres en fait. Du moins, sans compter sa population. Il y avait des créatures en tout genre, allant du simple humain, aux hybrides et autres races qui m'étaient encore inconnues. J'étais un peu en mode « touriste » à vrai dire, au milieu de tout ça. Cependant, il y avait quelque chose que j'appréciais déjà ici, personne ne me regardait bizarrement, comme une bête de foire avec mes cheveux m'arrivant aux chevilles et ma dégaine pas très soignée. Ça c'était agréable ! Je n'avais donc pas fais tout ce chemin depuis l'Angleterre jusqu'ici pour rien !

Soudain, une odeur délicieuse traversa mes narines, une odeur de nourriture, et plus particulièrement de pâtisserie. Tournant instantanément la tête vers le lieu d'où l'odeur provenait, je ne fus pas surprise devoir une petite boulangerie juste en face. Je ne perdis pas une seconde et m'y rendis au pas de charge, comme un prédateur attiré par sa proie. Il y avait quelques clients avant moi, j'avais alors un peu de temps pour regarder les différentes gâteries et surtout, le prix ! Chose très importante pour la toute petite somme que j'avais en ma possession. Argent qui provient d'ailleurs de procédés peu reluisants, mais je n'en dirais pas plus !
Mes yeux faillirent sortir de mes orbites que je pris connaissance du prix que coûtait un malheureux croissant. C'était bien trop cher pour moi ! J'ai beau être assez irresponsable et peu réfléchi quand il faut faire des achats mais là, je savais bien qu'il fallait que je passe mon chemin. Mais mon ventre me rappela à l'ordre en produisant un bruit peu ravissant et particulièrement gênant. D'ailleurs, les personnes devant se retournèrent avec étonnement. Je leur fis un de mes sourires qui voulait clairement dire « Retournes-toi y a rien à voir ! ». Et apparemment, ils avaient compris le message.
Je regardais fixement la délicieuse pâtisserie que je convoitais tant, puis détournais mon regard furtivement vers la vendeuse qui était alors occupée. Le croissant était disposé juste sous mon nez, il me suffisais de passer le bras derrière la vitrine pour le dérober et partir comme si de rien n'était. Réfléchissant une minute, je me dis que c'était la meilleure des solutions, après tout, ce n'était pas la première fois que j'allais commettre du vandalisme ! Ni une, ni deux, je chipais donc ce fichu croissant et repartis aussi rapidement que j'étais venue au milieu de la route, continuant de la longer comme si de rien n'était.
Mission accomplie. J'esquissais un sourire, fière de moi et commençais à manger ce croissant qui sentait si bon. Il me fallu peu de temps pour le dévorer, mais un nouveau problème survins alors, j'avais soif à présent. Et c'est bien connu, manger nous rend encore plus assoiffé, c'est scientifiquement prouvé ! Du moins je crois …
Et ça tombait bien, j'étais tombée juste devant un genre de boîte de nuit. Et qui dit boîte de nuit, dit bar, forcément ! Ne perdant pas de temps, je m'engouffrais donc à l'intérieur. Il y avait pas de mal de monde, c'était bruyant et le sol était un peu sale. Sans doute, c'était dû à la clientèle qui m'avait l'air peu reluisante et recommandable. Je me frayais un chemin parmi ceux-ci, étant de légèrement de taille miniature, j'avais eu un peu de mal à arriver jusqu'au comptoir, mais avec quelques coups de coude, et quelques vociférations par-ci par-là, je parvins à m'asseoir sur l'un des tabourets vide et attendis donc le serveur. Mes cheveux, toujours laissés à l'air libre, pendaient comme des draps mal lavés de chaque côté de mes épaules nues. Je faisais tout de même attention à ce qu'ils ne touchent pas le sol, ils étaient déjà assez peu propres comme ça ! Je ne suis pas une clocharde non plus quand même !

Tandis que je rouspétais intérieurement, le serveur vint à moi, me proposant les différentes boissons alcoolisées qu'il y avait en boutique. Je n'étais vraiment une accroc à l'alcool. A vrai dire, je ne consomme que très rarement, voir pas du tout. Non pas que je ne tienne pas l'alcool, mais je n'en raffole pas. Étrange n'est-ce pas ?
Voulant un peu changer de mes habitudes et de prendre une habituelle citronnade, je commandais donc un genre de cocktail dont je n'ai pu retenir le nom.
Le temps qu'il revienne me servir, je me tournais vers la salle et les autres clients. Tous étaient regroupés en de petits comités afin de discuter, que ce soit debout ou autour d'une table. Je regardais les différents visages, les fixaient et observais leur moindre faits et gestes telle une traqueuse qui attends de repérer sa proie.


Dernière édition par Nephtys V. Hysteria le Sam 1 Sep - 11:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ervayne
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Bélier
Nombre de messages : 978
Age : 24

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
78/85  (78/85)
Niveau:
6/100  (6/100)
points de vie :
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: Please to meet you ! [PV Ervayne ]   Jeu 21 Juin - 23:48

Rayon rougeoyant, griffure sanglante dans la chaire noire et brillante du ciel nocturne. Le cercle flou et auréolé apparaissait à l’horizon, dissipant la si plaisante obscurité qui avait recouvert l’île d’Erya ces dernières heures. Tranquillement allongé sur un toit, Ervayne observait l’astre se lever et darder ses rayon impudent sur la ville d’Elipce, spectacle maintes fois répété et visionné par l’ombre. Si les premières fois était d’abord merveilleuse et terrifiante, désormais ce n’était plus qu’un allumage quotidien de cette grosse fichue lampe naturel. Et il n’y avait pas moyen d’empêcher ça. Certes le néantins avait bien tenté de construire un mur pour bloquer les rayons mais il c’était fait repérer assez rapidement quand les 10mètres carrés de la construction causèrent la mort des pétunias de la grand-mère adjacente au pare-soleil. L’Homme d’ébène c’était donc accommodé de ce fait immortel du lever de soleil.

Se redressant sur le parapet de l’immeuble, il observa les rayons qui avançait progressivement sur le couvert de métal et de brique devant lui, venant lécher ses bottes de cuirs avant qu’il ne tourne les talons et n’emprunte l’escalier sombre et décoré de tag qui le mènerait à l’ombre des rues encore enténébrés. Il avait passé un petit bout de temps sur ce toit, ne sachant même plus pour qu’elle raison, mais ça lui avait fait du bien, de toute façon il n’avait rien d’autre à faire pour l’instant. Geold Diurne était vide à cause des vacances, Altaïr avait mystérieusement disparu après leurs dernier boulots, Maroti n’avait pas décidé de rameuter sa carcasse de ressuscité depuis un petit bout de temps et tout le reste de la population digne d’intérêt de ce monde était en période de vacances. *Comme quoi c’est triste le repos … * et bien qu’encore actif parmi les absent, Ervayne comprenait bien que lui aussi était largement moins productif qu’avant. Il poussa un soupir, enfin feinta plus exactement, et regarda la rue qui se présentait à lui. Les ombres des bâtiments protégeaient encore le goudron noir de la lumière du jours, et les véhicules circulant ne rutilaient pas encore, un univers sombre et crépusculaire, urbain et somnolant comme les appréciait le néantin. * Punaise. je commence à me faire à ma vie, je considère même avoir une vie ! Si ce n’est pas triste ça ?! Merde mais qu’est-ce que je fous là… Où est donc passé le sauvage turbulent que je suis ? Dans ton c… * Il Laissa tomber la réplique cinglante et facile de son soi intérieur à son autre soi-même (Oui ce n’est pas facile à comprendre mais pour faire simple, ils sont plusieurs en un tout en étant qu’un).

Ervayne avisa son véhicule calé un peu plus loin sur le trottoir et s’en approcha prestement. * Allons faire quelques chose d’intéressant ! Et à l’ombre de préférence …* Il posa sa main sur le guidon d’acier et enclencha le moteur de la grosse cylindrée, provocant le ronronnement de la machine d’acier, de fumée et de cuir noir. Son pied frappa la béquille pour la retirer et la moto démarra sur la route, défiant rapidement les limitations de vitesse urbaines. Le vent produit par la vitesse caressait le corps musclé du non-être, soulevant les bords de sa veste alors qu’il guidait l’engin de folie à travers les rues. Contre-sens, grillage de priorité, de stop et de feux rouges. Il ne semblait être qu’une trainée noire bruyante aux yeux du communs des conducteurs, si l’on excepte la musique qu’il propageait entre les parois des bâtiments. Un sons puissant et métal associé au rugissement de la machine qui manquèrent de causer 3 morts par arrêt cardiaque. * Kiss of a Shadow* (Huk huk huk j’ai mis du gentil là)

La vitesse grisante, l’adrénaline provoqué par le peur de l’accident, le son qui fait trembler votre corps et rythme vos geste. Toutes ces petites émotions qu’il ne pouvait ressentir de lui mêmes, toute l’excitation, ce frisson irrépressible… non plus qu’un frisson le cri de l’être soumis à un puissant torrent impulsif et incontrôlable, il ne le vivait pas lui-même… mais démultiplié par les êtres qui l’entourait, puisant ses sensation dans celles qu’il provoquait à son passage. La fumée, l’impact de toutes la poussière sur son corps de néants et toujours ce vent qui le caresse comme autant de main fraîche…

C’est complètement possédé par l’emmagasinement de toutes ces réactions qu’il arrive à la boîte de nuit d’Altaïr, encore ouverte malgré l’horaire matinal. La discothèque ne fermait jamais, tantôt bar classe ou assez suspect, Club branché ou boîte de nuit fréquentée, une polyvalence reflétant bien son propriétaire. Ervayne n’avait pas encore fini de décéléré qu’il posé déjà ses pieds au sol, laissant le bolide poursuivre sa route tout seul pour aller se crasher bruyamment dans un mur quelques mètres plus loin. Les passant regardèrent l’ombre qui se stoppa, porta sa main derrière sa tête pour se gratter d’un air gêné et faire lentement demi-tour. Posant sa vision sur la moto « légèrement » cabossé et fumante… s’en approchant et la soulevant par le guidon pour la mener jusqu’à l’emplacement réservé qu’avait Ervayne sur les lieux, la rentrant dans un garage constellé de pièce de rechange et d’outils de réparation.

Le crash était un peu sa manière de prévenir la clientèle de son arrivée, une manière brusque et un peu effrayante mais immuable et originale. Et les habitués de ce manège ne manquèrent donc pas de tourner la tête pour voir la porte s’ouvrir, la silhouette du néantin se découpant dans la lumière qui commence à emplir la rue, ses bottes se posant lourdement sur le sol en même temps que la lumière dévore l’ombre sous ses pas. Comme si il était le vestige des dernières ténèbres de la nuit, venant se réfugiés dans un antre crépusculaire, tentant de se désembourber de la lumière immobilisant ses pas. Quand la porte claqua derrière lui chassant la clarté ses gestes se firent imperceptiblement plus rapide et légers.

La noirceur des lieux et la mine sombres des occupants remplirent l’esprit du néantin avec un peu d’euphorie, ouvrant les bras et dévoilant son torse nu, noir et brillant :


- Ahhhh ! J’ai cru que j’allais devoir me réveiller !
Quelques ricanements se firent entendre dans la salle, les habitués de la présence du néantin pour la plupart. L’Homme d’ébène s’approcha du bar et attendit sans rien dire qu’on lui apporte la même bouteille que d’habitude, il en profita rapidement pour s’adosser au comptoir et regarder rapidement la salle, remarquant rapidement les nouveaux pour les oublier aussitôt et saluant d’un petit geste de la main ceux qui faisait de même. * Voilà que je deviens habitué… faut que je me tire d’ici.* Il attrapa sa bouteille rempli d’un liquide noire et gazéifié pour aller s’installer dans un coin, une table vide, éloigné. Il posa sa bouteille sur la table sans l’ouvrir et sortit un petit paquet, contenant probablement quelques chose de chaud et gouteux à l’odeur ainsi qu’une pièce qu’il se mit à faire tournoyer sur la table en la regardant avec attention.

*Pile ou face ? … *
Il n’avait rien à faire, il attendait de voir qu’elle côté de la pièce allé apparaître pour savoir si il allait resté ici ou bien trouvé autre chose à faire, Ervayne refusait obstinément de faire le choix lui-même, il préféré faire en sorte que le Destin aille se faire voir ailleurs.

__________________________________

"Si je me bats ce n'est ni pour la gloire où l'argent... mais juste pour passer le temps"
Petit conseil : Invité, n'oublie jamais de m'offrir un cadeau... je le détesterais très probablement, mais si tu ne le fais pas Invité, c'est toi que je détesterais.
Revenir en haut Aller en bas
 

Please to meet you ! [PV Ervayne ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erya Island :: Administration :: Sujet RP-