Erya Island

Venez incarner votre personnage fantastique (fée, ange, neko, démon...) et le faire interargir avec les autres créatures peuplant cette île.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prends ton temps, la vie n'est qu'un moment [pv Izuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soixante
Créature Légendaire
Créature Légendaire
avatar

Féminin
Sagittaire
Nombre de messages : 1784
Age : 22

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
174/235  (174/235)
Niveau:
10/100  (10/100)
points de vie :
100/100  (100/100)

MessageSujet: Prends ton temps, la vie n'est qu'un moment [pv Izuki]   Dim 9 Oct - 14:29

Le vent bruissait légèrement, secouant avec aisance les feuilles d'arbres produisant ainsi ce son léger et calme. Le soleil était loin de son zénith, derrière l'horizon il disparaissait doucement. Tout était calme, rien n'aurait pu imaginer ce qui allait se passer. Même les oiseaux chantaient encore de leur douce mélodie un air enjoué et emplie de finesse.
Du haut de son perchoir, Soixante examinait l'horizon en silence. Des champs à perte de vue, on était ici à la lisière de la forêt. Ligne imaginaire entre la civilisation et la nature. Les champs d'Alioth quel beau paysage, ils offraient à eux seul une paix jouissive. Mais aujourd'hui autre chose allait la rendre enchantée. Accroupi sur une branche d'arbre, elle se souvint de son ordre de mission, il y a maintenant de cela trois jours …

Elle avait rencontré à Alioth, un homme bien mystérieux. Celui-ci lui avait confié une mission, elle devait tuer une personne. L'homme ne lui avait pas donné d'information sur la proie, seulement sa photo et le jour et le lieu de leur rencontre. Il avait ajouté qu'il lui donnerait 2 000 Aïles en échange … une vrai fortune. Puis il était partit sans donner plus de précision.
Soixante ne connaissait même pas le nom de sa victime et n'avait donc pas pu faire de recherche pour s'informer. Mais si l'homme offrait autant c'est qu'elle était redoutable … Soixante c'était donc bien équipé, elle avait pris avec elle tout un arsenal d'arme à feu. L'homme n'avait pas précisé le type de mort, Soixante avait donc libre choix. Et la plus radical était bien la balle en pleine tête. Croupi sur une branche d'arbre à proximité du sentier, elle attendait l'heure d'arrivée de sa victime, arme près à tirer.

Sa victime était une jeune femme n'étant surement pas loin de la majorité. Elle possédait un visage fin propre aux jeunes personnes, cerné par de long cheveux roux ondulant qui lui arrivait jusqu'au bas des reins. Ses yeux bruns étaient grand, son nez fin et ses lèvres pleines, une vrai déesse. Sa peau était mâte sur des ton cuivré. Quand à son corps il laissait paraître des muscles développés surtout au niveau des cuisses, des hanches et du ventre, sous une poitrine plantureuse et un corps bien découplé.

18h04, l'heure arrivé à petit pas, mais il fallait encore attendre. Soixante avait choisit comme cachette, la branche d'un arbre en face du sentier que sa victime allait prendre, assez loin pour que personne ne voit le massacre. Elle avait ajouté à son fusil le silencieux, trop de monde cultivé les champs d'à côté mieux valait rester prudent. Accroupi sur la branche, elle c'était déjà positionné pour l'attaque. Le cul de son arme contre l'épaule, l'œil en faite de la lunette, elle attendait tout simplement sa victime. Cachait derrière les épais feuillages des arbres sa proie ne pouvait la voir sauf si sa lunette la trahirait en reflétant un rayon de soleil sur le sol. Mais de toute façon, celle-ci n'aurait pas le temps d'agir.
Soixante jeta un coup d'œil à sa montre digital sans bouger. Elle allait arriver. Le moment était proche et la récompense aussi. 2 000 Aïles c'était tout de même une sacré somme, pourquoi autant ? Qu'avait cette fille de spéciale ?

Un crépitement se fit entendre sur la gauche. Soixante allait bientôt le savoir, sa victime chargée de nombreux produits agricole revenait chez elle ou autre part. Mais elle ne pourrait pas car sa vie allait s'arrêter après un pressement de gâchette. Encore quelques pas et elle serrait dans la ligne de mire. Encore quelques pas et elle allait mourir …
Un, deux, clac ! Soixante appuya sur la gâchette, la balle partit en silence, tout droit vers la gorge de la victime … et s'y engouffra dans un jet de sang. Elle était touchée !
Revenir en haut Aller en bas
Izuki
Admin tyrannique - le despotisme à l'état pur
Admin tyrannique - le despotisme à l'état pur
avatar

Féminin
Gémeaux
Nombre de messages : 776
Age : 23

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
55/60  (55/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Prends ton temps, la vie n'est qu'un moment [pv Izuki]   Dim 9 Oct - 15:21

Depuis peu Izuki venait chercher chaque jeudi après-midi des réserves de bon produits régionaux d'Alioth pour son restaurant. En visite sur les îles du territoire neutre elle avait découvert ses immenses champs remplis de légumes frais et de très bonne qualité. Malheureusement le Refuge Est était un peu loin pour aller faire ses courses ici à chaque fois qu'il manquait quelques choses. Il fallait prendre le bateau pendant plus d'une heure puis traverser toute la première île puis prendre à nouveau bateau et traverser la forêt pour enfin arriver aux champs. Mais Izuki aimait beaucoup ses produits authentiques. C'est pourquoi durant son unique jour de repos, elle allait en chercher. Plus le temps passait et plus Izuki se disait qu'il fallait qu'elle trouve un coursier. Son temps libre devenait limité …
Chargée d'immense paquet de produit, elle entreprit le voyage de retour. Le dernier bateau partait à 19h30, elle avait juste le temps pour l'attraper. Il devait déjà être tard le soleil était entrain de se coucher. Izuki accéléra le pas, elle ne voulait pas le raté. Si elle le manquait, elle ne pourrait pas revenir chez elle avant demain matin 8h00, ça faisait tard pour rentrer travailler au restaurant de plus Kykyo s'inquiéterait surement.
Izuki aperçut la lisière de la forêt, au moins elle avait fini de traverser les champs. Elle pénétra d'un pas presser sur le sentier limité par les arbres. Heureusement cette forêt était traversé par plusieurs route, on ne perdait pas facilement son chemin. Avançant sur le passage, elle crut voir un reflet de verre sortant des arbres mais n'y fit pas attention, elle n'avait pas vraiment le temps. Et puis si il faut c'était juste un oiseau qui avait mis en miroir dans son nid, ça leur arrive souvent à ces bestioles.
Izuki avança mais tout d'un coup son rien avoir vu, quelques choses la toucha et pénétra dans sa gorge tendre. Le choc fut si brutal qu'elle en lâcha tous ses paquets. Un à un ils tombèrent au sol déversant tout les contenus. L'objet continua sa course jusqu'à tomber sur une vertèbre. La douleur fut d'une extrême violence que les yeux d'Izuki s'exorbitèrent. Un jet de sang chaud et fluide s'éjecta de la plaie béante. La blessure brûlait Izuki de l'intérieur, c'était comme une déflagration. Elle en resta tout étourdi, comme pétrifié sur place. De nouveau jet de sang sortirent de la plaie avant qu'Izuki tétanisée de douleur s'écroule ventre à terre sur le sentier. La plaie déversait encore du sang quand, ses paupières tombèrent sur ses yeux, elle était entrain de s'évanouir. Allongée sur le chemin, elle entendit les bruissements des feuilles dans le vent … plutôt violent d'ailleurs puis un bruit sec de botte frappant le sol résonna à ses oreilles. Il y avait quelqu'un d'autres avec elle. Mais elle ne pouvait pas encore bougeait trop paralyser par la douleur. La personne s'approcha en jetant une phrase qu'Izuki ne comprit pas, son cerveau devait surement être mal alimenter. Il fallait attendre que ses chairs se reconstitue. A quelques mètres l'inconnu s'arrêta. Qui cela pouvait bien être et pourquoi ne l'aidait-il pas ? Était-il responsable de sa courte agonie ? Oui Izuki en avait la certitude maintenant, la personne riait d'un petit rire satirique.
Le sang s'arrêta de couler, Izuki le sentit ses chairs commençait à faire leur travaille. Soudain elle ouvrit les yeux et vit la personne à côté d'elle. Une jeune femme brune, vêtu d'un débardeur bleu marine et d'un pantalon large de couleur noire. Ses yeux était d'un jaune vif, c'était plutôt flippant ! Izuki se souleva de quelques centimètre mais retomba, aussitôt elle pensa à sa plaie. Elle était entrain de se refermer mais il y avait toujours l'objet à l'intérieur ! Enfonçant aussitôt ses doigts dans la plaie elle chercha l'objet ferreux qui l'avait attaqué. Son sang gicla de plus belle et la douleur se prononça bien plus mais il fallait l'enlever. S'arrachant quelques lambeaux elle réussit à extraire l'objet. Elle le regarda, c'était une balle. Son sang arrêta de couler et sa plaie entreprit sa cicatrisation. Izuki lança un regard à la jeune femme, elle était très interrogée et ne semblait pas comprendre la situation. Izuki se releva d'un bond plaça ses mains devant sa poitrine et une énorme boule de feu se projeta contre l'adversaire. D'une telle violence que la flamme la poussa sur quelques mètres avant d'exploser et de l'envoyer une bonne dizaine de mètre plus loin. La fille vient alors s'écraser contre un arbre. Son corps retomba au sol en posture assise, elle avait la tête baissait surement sonnée par l'attaqua. Izuki se fit craquer les cervicales de deux coup sec de la tête avant d'attraper un kunai dans sa sacoche. Elle l'enflamma façon immense épée et se dirigea vers l'inconnu. Celle-ci c'était déjà relevée. Izuki arriva à sa hauteur et d'un grand coup elle attaqua …

__________________________________

La modestie n'est que ma deuxième qualité,
la première c'est la perfection ! [Izuki]

Revenir en haut Aller en bas
Soixante
Créature Légendaire
Créature Légendaire
avatar

Féminin
Sagittaire
Nombre de messages : 1784
Age : 22

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
174/235  (174/235)
Niveau:
10/100  (10/100)
points de vie :
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Prends ton temps, la vie n'est qu'un moment [pv Izuki]   Dim 9 Oct - 16:30

Le sang gicla, une colossale coulée de sang s'abattit sur le sol laissant figée sa propriétaire. Soixante avait tiré juste dans la carotide, une artère qui menait le sang au cerveau, l'artère qu'on utilisait pour prendre le pouls. Point stratégique pour achever vite fait une vie d'une seule balle. Le sang jailli de nouveau, la fille n'allait pas tarder à s'écrouler. Soixante resta en position, vu la récompense, c'est qu'il devait y avoir quelque chose de spécial, une balle ne suffirait peut être pas. Mais la jeune fille s'écroula sur le sol et resta immobile. Soixante se releva, elle accrocha son fusil dans son dos et descendit sans son sac d'artillerie.
Ses bottes claquèrent durement contre le sol, ici il n'y avait pas beaucoup d'herbe pour amortir. Elle se retourna vers la victime, le sang tachait encore le sentier à grand coup giclée rougeâtre. Vu la couleur écarlate c'était bien la carotide qui avait été touché, ici le sang était bien oxygéné. Soixante jeta un coup d'œil autour d'elle. Rien de nuisible, elle avança vers le futur cadavre. La fille avait les yeux fermaient, surement par le manque d'énergie que le sang n'apportait plus au dessus de la gorge.

-C'est trop simple …

Soixante eu envie d'en rire, elle venait de gagner 2 000 Aïles en utilisant qu'une seule balle. Cette mission était vraiment une bénédiction. Qu'est ce que l'homme redoutait-il de cette fille banal ? Et pourquoi lui proposait-il autant ? Soixante en pouffa, la joie d'avoir réussi si facilement, même trop facilement. S'arrêtant de rire elle regarda la jeune fille étendu au sol, puis elle examina la plaie. Le sang avait arrêté de couler … déjà ?! C'était plutôt bizarre surtout pour une artère comme celle-ci. Soudain dans un brusque mouvement, la jeune fille se souleva et retomba. Puis sa main s'engouffra dans la plaie rouvrant l'artère. Soixante recula de quelques pas choqué par la survit de la jeune femme. Celle-ci enfonçait de plus en plus profond ses doigts dans la plaie arrachant au passage des lambeaux de chairs, c'était assez flippant. Le sang giclait de plus belle, une marre écarlate se formait sous la blessée. Mais que faisait-elle ? Pourquoi s'ouvrait-elle la plaie ? Surtout que cela devait faire mal vu la crispation du visage. Soixante recula de nouveau. La jeune fille s'arrêta, elle sortit ses doigts de la plaie. Sa main était totalement ensanglanté, recouverte de fluide andrinople. Elle ouvrit le poing et dans la flaque rouge, Soixante put entrapercevoir la balle qu'elle avait tiré.
Le regard de la jeune fille se posa sur elle. Un regard dure empli de haine et de colère. Elle se souleva d'un bond alors que sa plaie avait arrêté de saigner, jeta la balle puis mit ses mains devant sa poitrine. Tout se passa en quelques secondes, une immense boule de flamme apparut et aussitôt se projeta contre Soixante. Celle-ci n'eut juste de temps de croiser les bras devant elle pour se protéger un minimum. La boule la propulsa à quelques mètres puis explosa en un immense dôme cinabre, la catapultant de nombreux mètre plus loin. Soixante s'écrasa contre un arbre, avec une violence tel que son arme de pointe se morcela en plusieurs morceaux. Elle était foutu, une si belle arme. Soixante en resta évanoui, elle était maintenant totalement désarmé son sac était resté sur la branche, elle n'avait pas prévue cela. Rouvrant les yeux elle vit sa victime courir en sa direction une épée de feu à la main. Soixante se releva tant bien que mal son cerveau était encore abasourdi par le choc précédent. La jeune fille arriva à sa hauteur, brandit son épée et attaqua.
Soixante devait faire quelques choses si elle ne voulait pas être totalement brûler voir coupé en deux par cette épée. Elle écarta les jambes pour avoir une position plus stable, croisa ses bras à moitié calciné par l'attaque précédente devant son visage puis fit apparaître autour d'elle une bulle d'eau. La lame de feu s'écrasa contre la phlyctène d'eau, à ce contact elle disparut. Soixante avait évité l'attaque, … de justesse !
L'adversaire sembla alors déboussolé, c'était le moment d'agir. Elle se concentra. L'eau qui l'entourait s'éleva et s'abattit brutalement contre la pyromane. Celle-ci ne put éviter et se prit l'attaque de plein fouet. L'eau l'envoya bouler un peu plus loin, son corps retomba sur le dos. Elle toussa, l'eau ne devait surement pas lui faire du bien.
Soixante en profita pour bien retrouver ses esprits, secouant légèrement sa tête elle réfléchit et attaqua. Se concentrant de nouveau elle fit sortir de terre quatre lianes de ronces. Les manipulant, elle en enroula une à chaque extrémité de membre, puis elle fit soulever la jeune fille façon Jésus Christ.

-Une pyromane intéressant … mais cette fois tu ne feras pas long feu. J'ignore comment tu as survécu à ma première attaque, mais là les ronces ont tranchées les veines de tes poignets et de tes chevilles. Ça m'étonnerait que tu t'en remettes ! Tu vas de vider doucement de ton sang ! Et quand il y en aura plus j'aurais ma récompense !

Soixante s'avança, la rousse la regardait d'un regard noire, elle soufflait essayant de récupérer de l'air, de remplir ses poumons mal oxygéné, cela ne servait à rien si il n'y avait pas de sang pour le transporter dans tout le corps. Soixante allait gagner. Son adversaire était éteinte à cause de l'eau et si elle essayait de se débattre, les épines des ronces l'écorcheraient encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Izuki
Admin tyrannique - le despotisme à l'état pur
Admin tyrannique - le despotisme à l'état pur
avatar

Féminin
Gémeaux
Nombre de messages : 776
Age : 23

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
55/60  (55/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Prends ton temps, la vie n'est qu'un moment [pv Izuki]   Dim 9 Oct - 17:41

L'épée s'abattit sur la jeune brune, mais ce que n'avait pas prévue Izuki c'était la protection d'eau qu'elle venait de créer. Son adversaire était donc une être de l'eau, pff même cela ne l'arrêterait pas ! L'épée enflammé se brisa sur la protection, faisant ainsi échouer l'attaque. C'est alors que l'ennemi rappliqua, de cette protection il en fit une arme et la projeta contre Izuki. Étant encore dans son mouvement d'attaque elle ne put éviter. Izuki fut trainer sur plusieurs mètres engloutit par la sphère d'eau. Sa respiration se coupa le temps de l'immersion, mais très vite la sphère disparut. Izuki toussa pour évacuer l'eau qu'elle venait d'avaler. Elle se souleva mais aussitôt quelques choses d'épineux se fixa à ses poignets et ses chevilles et la fit tenir droit en l'air. Izuki remarqua des ronces, leur épines lui labourait la chair et cela était vraiment douloureux. Elle fit une grimace de douleur avant de faire retomber sa tête. L'ennemi s'approcha et prononça sur un ton victorieux:

-Une pyromane intéressant … mais cette fois tu ne feras pas long feu. J'ignore comment tu as survécu à ma première attaque, mais là les ronces ont tranchées les veines de tes poignets et de tes chevilles. Ça m'étonnerait que tu t'en remettes ! Tu vas de vider doucement de ton sang ! Et quand il y en aura plus j'aurais ma récompense !

Izuki eut envie dans rire, c'était vraiment comique. Son adversaire ne connaissait vraiment rien d'elle, pas franchement mature comme action. Essayer de tuer une déesse … c'était vraiment du suicide. Izuki se débattit mais cela ne fit qu'accentuer sa douleur, son sang gicla, lançant une trainé rougeâtre sur le sol. L'adversaire sourit, Izuki lui rendit. Cette action eut l'effet de la rendre perplexe. Izuki inspira un grand coup, gonflant ses poumons et se concentra. Les ronces qui l'entourée explosèrent la libérant de leur emprise. Izuki tomba à genoux au sol, pas besoin de se casser les chevilles en se libérant. Trop choquée la jeune fille en resta pétrifiée, ce qui laissa assez de temps à Izuki de récupérer ses chevilles et ses poignets, heureusement les ronces n'avaient pas fait grand chose. Izuki fut sur pied en quelques secondes.
Se soulevant d'un bond, elle attrapa deux kunai dans sa sacoche et fonça sur l'élémentaliste. Izuki savait qu'elle pouvait contrôler l'eau et les plantes mais surement qu'elle avait d'autre pouvoir cacher. Bondissant elle fit tomber au sol par son poids et sa vitesse son adversaire. Elles attirèrent presque simultanément, aussitôt Izuki enfonça un kunai dans chaque paume de son adversaire la clouant au sol. Elle en hurla de douleur. La brune était allongeait sur le dos, les bras coincés par les kunai plantaient dans les mains. Quand à Izuki elle était par dessus, assise sur son bassin les jambes enroulant celle de son adversaire pour éviter qu'elle bouge. Elle attrapa un kunai et le brandit au dessus du visage de l'élémentaliste. Elle essaya de bouger, Izuki resserra sa prise arrachant un autre cri de douleur. Finalement elle resta tranquille fixant les yeux d'Izuki. Celle-ci eut un sourire, les rôles s'inversaient !

-On va jouer aux devinettes, tu es d'accord ? Elle ne répondit pas. Je prend ça pour un oui, de doute façon tu n'as pas vraiment le choix !

L'ennemi détourna la tête, elle ne semblait pas vouloir coopérer. Izuki n'était pas assez persuasive. Très bien, elle allait continuer. La jeune fille resserra de nouveau les jambes, compriment celle de son adversaire. La brune fit une grimace mais ne bougea pas. C'est alors qu'Izuki attrapa le bas de son t-shirt, le tendit et le déchira en deux de son kunai. Là l'adversaire tourna la tête comme choquée. Elle poussa les pans laissant découvrir le ventre et la poitrine comprimé dans un soutien-gorge noire de la jeune fille. Izuki posa à la verticale le kunai juste à la limite entre le plexus solaire et la ligne abdominale. Puis elle appuya légèrement, la peau juste sous la pointe se perça et un petit filet de sang coula.

-Première question: Qui es tu ? Deuxième question: D'où viens tu ? Et troisième question: Pourquoi veux tu me tuer ?

Puis Izuki appuya légèrement sur le kunai comme pour faire sortir les mots de la bouche de son adversaire.

__________________________________

La modestie n'est que ma deuxième qualité,
la première c'est la perfection ! [Izuki]

Revenir en haut Aller en bas
Soixante
Créature Légendaire
Créature Légendaire
avatar

Féminin
Sagittaire
Nombre de messages : 1784
Age : 22

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
174/235  (174/235)
Niveau:
10/100  (10/100)
points de vie :
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Prends ton temps, la vie n'est qu'un moment [pv Izuki]   Dim 9 Oct - 18:56

Soixante ne voulait pas répondre, mais elle s'y sentait un peu obligée. Elle savait bien que cette fille abattrait son kunai dans sa chair si elle ne disait rien. Elle l'avait bien fait dans ses paumes. De plus son regard ne semblait pas vouloir rigoler, il était clair et sûre de lui. Soixante se mordit les lèvres. Comment avait-elle pu échouer comme ça ? Elle qui avait tuer tellement de personne ! Maintenant elle comprenait mieux les 2 000 Aïles, mais pourquoi l'homme ne l'avait-il pas prévenue ? Ne tenait-il pas tant que ça à voir cette fille disparaître ? Soixante réfléchissait elle ne savait si elle allait répondre. Tout ça ne lui plaisait guère. Elle avait tiré une balle dans la gorge de la fille, elle avait survécu, elle l'avait éteinte puis lui avait coupé les veines des articulations principales, elle avait encore survécu. Mais comment ?! Soixante vit alors le côté droit de la gorge de la rousse, il n'y avait aucune trace de blessure, tout avait cicatrisé, puis elle jeta un coup d'œil aux poignets … pareil. Soixante compris alors. Cette fille avait un pouvoir de guérison très avancé, elle pouvait régénérer ses chairs, comme un lézard quand on lui coupe la queue. C'était vraiment un problème ça ! Mais pourquoi l'homme ne lui avait-il pas dit ?! Peut être ne le savait-il pas …
Soixante senti le kunai s'enfonçait un peu, la rousse insistait pour avoir ses réponses. Elle la regarda un instant. Après tout elle pouvait lui donner maintenant comme ça avec un peu de chance elle serait libre et elle pourrait l'attaquer avec les armes restait caché sur la branche. Elle en avait une qui ferait l'affaire …

-Je m'appelle Soixante, je viens d'Alioth. Je suis tueuse à gage, on m'a donc donné un ordre de mission pour t'éliminer. Moi je n'ai rien contre toi, je veux juste obtenir mes 2 000 Aïles.

Le visage de la rousse fit transparaître son étonnement puis son incompréhension, apparemment elle ne savait pas qu'elle avait un ennemis mortel. Et comme Soixante devina la prochaine question, elle y répondit avant que la pyromane ne la dicte.

-J'ignore qui c'est, ni comment il s'appelle. Je n'ai pas vu non plus son visage, il portait un capuchon.

Voilà elle avait ses réponses qu'elle la relâche maintenant. Mais la jeune rousse ne semblait pas vouloir bouger. Elle était vraiment choquée. Soixante la fixa du regard puis regarda le kunai puis la jeune fille et ainsi de suite pour lui faire comprendre d'enlever le kunai.
Revenir en haut Aller en bas
Izuki
Admin tyrannique - le despotisme à l'état pur
Admin tyrannique - le despotisme à l'état pur
avatar

Féminin
Gémeaux
Nombre de messages : 776
Age : 23

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
55/60  (55/60)
Niveau:
5/100  (5/100)
points de vie :
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Prends ton temps, la vie n'est qu'un moment [pv Izuki]   Dim 9 Oct - 19:40

Izuki en resta pétrifiée, la jeune brune était en faite une tueuse à gage engagé pour la tuer. Elle n'en croyait pas ses oreilles. Qui pouvait bien vouloir la tuer ? Pas quelqu'un de très intelligent en tout cas … Ou du moins quelqu'un d'ignorant … Mais qui cela pouvait-il être ? Apparemment la brune nommé Soixante ne connaissait pas son client et celui-ci ne devait pas lui avoir donné beaucoup d'information sur elle. Izuki réfléchit un peu, elle n'avait pas vraiment d'ennemis, pas des assez fou pour vendre sa tête à 2 000 Aïles. Son plus grand ennemis devait surement être Damoclès mais il était enfermé dans sa cave, enchaîné aux murs.

-Tu l'as rencontré physiquement ?

La question d'Izuki était vraiment stupide, Soixante venait de lui dire qu'elle n'avait pas vu son visage parce qu'il portait un capuchon, c'est donc qu'elle l'avait vu en vraie. Et pour approuver cela, la brune hocha machinalement la tête. Izuki souffla, ce ne pouvait pas être Damoclès. Mais qui alors ?
C'est alors qu'Izuki eut une révélation. Elle n'avait pas pensé au bon Damoclès, c'est le Damoclès père qui était en liberté. Il avait dû apprendre par n'importe qu'elle moyen que son fils était séquestré dans une cave humide et noire. Elle en resta pétrifié. Comment avait-il fait pour le savoir ?

-Dis moi c'était bien un homme ? Soixante hocha la tête. Même sans avoir vu le visage, tu sais comment il est, à peu prés ? Soixante hocha de nouveau. Il avait la peau plus mâte que moi avec des cheveux noir tombant jusqu'au épaules. Ses dents sont très blanche par rapport à son teint. Il est plutôt chétif comme personne mais assez grand. C'est bien ça ?

Soixante hocha pour la quatrième fois la tête … C'était donc bien lui … Mais pourquoi avoir envoyé une tueuse à gage l'éliminer, … C'était complètement absurde surtout venant de lui qui connaissait son immortalité … Voulait-il la prévenir de son arrivée, lui faire comprendre de relâcher son fils ? Ou non mieux … il essayait de la faire souffrir. Les dieux ne peuvent pas mourir mais il ressentait quand même la douleur, en atténuer certes mais une balle dans la gorge et les poignets et les chevilles sectionnés ça faisait quand même très mal ! Pour Izuki, Damoclès voulait faire tout cela en lui envoyant une tueuse à gage.
Cette nouvelle énervait profondément Izuki, elle voulait d'abord savoir comment il avait su puis essayer d'y mettre un terme. Elle sentit alors Soixante bougeait sous elle, celle-ci voulait surement se libérer. Izuki n'y trouva pas d'inconvénient, elle avait ses réponses. Elle sortit le kunai du ventre de la brune, il n'avait que la pointe qui était ensanglanté, Izuki n'avait pas eu besoin de trop appuyer pour obtenir les réponses. Puis elle se pencha pour attraper les deux kunai plantés dans les mains de Soixante, quand elle les retira celle-ci fit aussitôt une grimace de douleur puis se releva en position assise. Elle attrapa ses mains trouées, du sang coulait sur son pantalon et sur les cuisses d'Izuki. Elle semblait vraiment souffrir, en même temps Izuki arrivait à comprendre ça.
Elle lâcha les deux kunai de sa main droite et de celui de la main gauche elle se trancha la paume. Ce qui eu pour effet de lui faire une légère grimace. Avec sa main blessée elle attrapa la main gauche de Soixante et serra. Elle fit de même avec la main gauche avant de se relever. La cicatrice de sa paume venait de disparaître et les trou béants des mains de Soixante aussi. Sans laisser de cicatrise. Elle en resta un moment paralysée. Izuki la regarda avant de partir, elle devait surement être en retard pour attraper le dernier bateau elle aurait intérêt à courir ! Elle se dirigea vers les sac de légumes tombaient au sol.

__________________________________

La modestie n'est que ma deuxième qualité,
la première c'est la perfection ! [Izuki]

Revenir en haut Aller en bas
Soixante
Créature Légendaire
Créature Légendaire
avatar

Féminin
Sagittaire
Nombre de messages : 1784
Age : 22

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
174/235  (174/235)
Niveau:
10/100  (10/100)
points de vie :
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Prends ton temps, la vie n'est qu'un moment [pv Izuki]   Mar 11 Oct - 16:59

Soixante ne put bouger face à ce stupéfiant pouvoir de guérison. Avec seulement une poignet de main, la rousse avait fait disparaître les deux trous béants dans ses paumes … Comment avait-elle fait ça ? Soixante se remémora la scène. La proie c'était tranché la paume avant de lui serrer la main, elle avait fait couler son sang avant de la guérir … Ce pourrait-il que ce soit son sang qui la régénère à chaque fois ?
Oui surement ! Alors là c'était un sacré problème, Soixante ne savait pas cette information. Sinon elle aurait procédé autrement. La rousse s'éloigna vers ses sacs de légumes, elle allait partir il fallait faire vite. Malgré son pouvoir de guérison Soixante voulait toujours ses 2 000 Aïles ! Et elle les aurait, la brune avait justement une belle arme dans son sac qui mettrait un terme à ce combat.
Soixante se releva d'un bond et se dirigea vers l'arbre où elle était posté tout à l'heure, elle y grimpa facilement. La brune fouilla dans son sac et y extirpa son arme. Un jolie lance-roquette datant de la seconde guerre mondiale à calibre 89mn, ce qui changeait de la balle de tout à l'heure du n'était que de 9mn. Soixante lui chargea une balle avant de se laisser tomber au sol. Elle s'agenouilla en position de tir et cadra l'emplacement du cœur sur la rousse. Elle était de dos mais ce n'était pas un problème pour elle. Soixante visa et tira.
Le choc de l'arme la fit légèrement reculer de quelques centimètres. Elle releva la tête pour voir le spectacle. La balle fusait dans l'heure à grande vitesse, puis elle s'enfonça dans le corps de sa victime. La balle la transperça puis continua sa course, jusqu'à buter contre un arbre qui fut couper en deux. Soixante regarda la rousse, celle-ci avait un énorme trou en plein dans le cœur. Elle ne bougeait plus comme pétrifié. De celle-là elle ne s'en relèvera pas, avec cette balle Soixante venait de lui arracher le cœur ! Laissant un trou béant dans les chairs sanguinolente. La rousse vacilla avant de s'écrouler sur le sol.
Soixante se releva, la proie ne bougeait pas, elle se vidait tout simplement de son sang sur le sol. Elle sourit, elle avait enfin réussit à anéantir cette fille. La rousse avait beau avoir un pouvoir de guérison, elle ne pourrait pas recréer un cœur tout entier avec toutes les chaires, les os et le restes qui étaient autour. Soixante s'approcha, arme à la main, elle se mit sur le côté gauche du corps et regarda couler doucement la plaie de la rousse. Finalement elle avait réussi, elle aurait ses 2 000 Aïles et elle les aura bien mérité !
Soixante posa son arme sur le sol et alla chercher ses affaires en haut de l'arbre. Elle vint alors récupérer son lance-roquette quand elle remarqua que les chairs de la rousse étaient déjà entrain de se refermer. Soixante fut choqué. Comment cette fille pouvait-elle régénérer un cœur entier ? C'était totalement inimaginable … Comment … ?
Qu'était enfaite cette fille ?
Soixante s'agenouilla, la plaie avait complètement disparut mais la fille ne revenait pas à elle. Son esprit devait être plus lent que son corps, apparemment il lui fallait un petit temps mort. Soixante se demandait comment elle allait pouvoir la tuer, lui arracher le cœur ne servait à rien apparemment … c'était à cause de ce maudit pouvoir de guérison qui résidait dans son … sang … Soixante eut alors une idée, il fallait la vider de son sang pour pouvoir la tuer là elle ne pourrait plus se soigner.
C'était une bonne idée, mais Soixante n'avait rien à disposition ici, tout était chez elle … Mais à y penser, Alioth n'était pas loin d'ici et la fille était inconsciente … Elle n'aurait qu'à la porter. Oui Soixante aller faire ça, elle allait gagner ses 2 000 Aïles ! Enfin elle l'espérait cette fois !
Elle allait ranger son lance-roquette quand la rousse se mit à bouger. Soixante jura, il ne fallait pas qu'elle se réveille pas maintenant en tout cas. La rousse se souleva légèrement crachant au sol du sang déjà noir. Soixante ne savait plus quoi faire …
C'est alors qu'elle abattit son arme contre la tête de la rousse. Dans un grand boum, la fille s'écroula au sol complètement assommé. Un lance-roquette c'était bien pratique même déchargé. Soixante le rangea dans son sac. Elle souleva la rousse et l'emmena chez elle. La suite continuerait là bas !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prends ton temps, la vie n'est qu'un moment [pv Izuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prends ton temps, la vie n'est qu'un moment [pv Izuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erya Island :: Forum :: Sujet RP-