Erya Island

Venez incarner votre personnage fantastique (fée, ange, neko, démon...) et le faire interargir avec les autres créatures peuplant cette île.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anael De L'Arche ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Vincent

avatar

Masculin
Poissons
Nombre de messages : 25
Age : 23

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Anael De L'Arche ~   Mer 16 Juin - 20:04

† Vous †


    Votre pseudo ~> Fufu ~ Sakura
    Votre prénom ~> Sutakii
    Ce que vous aimez ~> CIEEEELLL ~ ♥
    Voir Sakura x3

    Ce que vous détestez ~> Voir Sakura ~
    Comment avez vous connu le forum ~> Comme je l'ai déjà dis, je dois faire chi** mon monde à force d'être sur ce forum x3



† Votre personnage †


    Nom ~> ~De L'Arche
    Prénom ~> ~Anael
    Age ~> ~J'ai l'apparence d'un garçon de 14 ans, mais mon âge réel dépasse les 100 ans.
    Type de créature ~> Vampire, avec tout les pouvoirs qui vont avec. La force, la vitesse et je lis dans les pensées.

    Description physique ~>

    Je peux dire, sans trop me vanter, que j'ai un visage d'ange. Certaines personnes que je croise le disent ou le pensent. J'ai un corps d'ange qui abrite un démon. Alors ne vous fiez pas trop apparence, vous devriez le savoir mortels, elles sont parfois et même toujours trompeuses.

    Commençons par la description de mon corps. Je mesure environ 1m64, je ne sais pas si c'est petit ou grand pour mon âge, mais de toute façon, ça m'est bien égale. Mon poids est compris entre 50 et 52 kg. Par contre je me trouve très maigre et de toute façon, je ne grossirais plus. Je n'en vois pas d'inconvénient, au moins j'ai un corps fin et plus agréable à regarder. La peau qui recouvre tout mon corps est très pâle, on verrait presque mes veines à travers, si ce n'est pas déjà le cas. mais cette peau est aussi très froide, voir glacial, c'est elle qui me permet d'être invulnérable au froid. Si vous voulez tout savoir, elle est assez douce. Les ongles au bout de mes doigts aux mains sont longs et résistant, je les coloris toujours de noir, quand j'ai le temps, mais comme je suis vampire, j'ai toute l'éternité.

    Passons maintenant à mon petit visage. Il est fin, bien qu'il possède toujours les forment de ma jeunesse. Lorsque je fus devenu vampire, ces formes ont pratiquement disparu, me donnant un air un peu plus mûr. Les lèvres qui cachent mes dents blanchâtres de vampire sont pulpeuse et fines, comme mon visage mais aussi comme mon nez. Quant à mes yeux, ils sont plus grand, plus voyant. Ces deux amandes ont une couleur qui n'est pas très courante, mais qui existe. Ils sont rouge rubis ou si vous préférez, rouge sang. La pupille au milieu est toujours contractée et noir. J'ai ces yeux depuis ma naissance, je les ai hérité de mon père et sans eux, peut-être que je ne serais pas ce que je suis aujourd'hui. En faite je serais déjà mort depuis longtemps. Ses iris sont entourés par des cils et sourcils blonds. Couleur or comme mes cheveux. Ces mèches sont assez longues et en bataille. Mes cheveux, quand j'étais encore humain, n'étaient pas aussi beaux. Ils sont devenu ainsi lors de ma transformation en vampire. Il me donne un air rebelle et surtout, ils m'ont rendu beaucoup plus beau. C'est bien connu, un vampire est une créature trop belle. Avant, je n'étais pas aussi beau.

    Pour ce qui est des vêtements, je ne porte que des habits de riches. Je n'ai fais que prendre exemple sur celui qui m'a fait devenir vampire. Les couleurs ne varient pas beaucoup. Ces vêtements sont souvent noir avec du rouge, du blanc ou parfois du bleu. Généralement, les couleurs sont foncés. Je n'ai jamais pensé à porter de bijoux, après tout je suis un homme, à quoi cela me servirait-il ? En faite, je mens en disant cela, j'ai aux deux oreilles des petites boucles d'oreilles noir. C'est tout ce que je porte, mais ça ne me dérangerais pas d'en porter.


    Caractère

    Maintenant je dois décrire mon caractère ? Bien que l’on dise que les vampires sont cruel et sanguinaire, je ne le suis pas et pourtant je fais bien parti de cette race. Je ne suis ni gentil, ni méchant, je suis un peu des deux. Mais généralement, je suis gentil, il faut juste l’être avec moi en retour.

    Je suis un jeune garçon - ou homme - qui profite de la vie et surtout de ma nouvelle vie. Je ne regrette pas d’être devenu ce que je suis, je voulais même devenir ainsi. Alors j’en suis heureux et le plus souvent je suis souriant. Je ris assez souvent aussi, je fais tout pour le faire, comme faire des blagues. Je trouve que ceux qui ne rient pas et ne s’amusent pas son « mort ». Or, bien que j’ai dû mourir pour devenir vampire, je suis vivant. Je ne sais pas si mon sens de l’humour est bon, en tout cas, je sais que j’ai un humour sadique. Je le tien du vampire qui j’habitais, peut-être que son caractère déteint sur moi ? Il aimait beaucoup le sang et ne s’en privait jamais, moi non plus à présent, je suis fasciné par se liquide rouge. Je suis prêt à manipuler n’importe qui pour avoir du sang, parfois ça fonctionne, parfois non, mais je fais tout pour avoir ce que je veux.

    Pour ce qui est de ma relation avec les autres, je cherche beaucoup de compagnie. Je n’ai jamais été habitué à être seul, j’ai la solitude en horreur. Au premier abord, je peux être timide, mais sinon je suis quelqu’un d’assez extraverti et qui parle beaucoup, souvent pour ne rien dire, juste pour le plaisir de parler. J’aime m’exprimer et entendre les autres parler, en apprendre sur eux. Parfois je peux être agaçant, mais je ne m’en rend pas compte. Lorsqu’on me le dit, je me vexe tout de suite, mais je ne chercherais pas à me battre, je n’aime pas trop le faire. Mais si vraiment c’est nécessaire, je me défendrais. Je dis aussi ce que je pense, je n’ai pas peur de le dire et je ne regrette jamais de le dire.
    Quant aux personnes que j’aime, c’est une autre histoire. Avec eux, je suis très jaloux, voir possessif. Je me trouve un peu trop égoïste par rapport à eux, mais je ne peux pas changer. Alors, pour le montrer, soit je ne parle plus à la personne, soit je fusille du regard l’autre personne. J’ai juste peur de me retrouver seul. Par ses personnes, je demande beaucoup d’affection. J’ai toujours eu beaucoup d’affection avec mes parents, je ne peux pas m’en passer. Tout comme mes parents m’offraient tout ce que je voulais, je suis donc devenu un garçon capricieux, dés que je veux quelque chose, je ferais tout pour l’avoir. Mon compagnon vampire a dû en subir les conséquence, je me demande comment il a fait pour me supporter. Je suis aussi un enfant très curieux. Je fouille partout et pose beaucoup de questions. Je hais que l’on me donne des ordres. Je n’aime pas les règles et généralement, je les enfreins.
    Avec certaines personnes, je peux me montrer courageux et les aider pour n’importe quoi. Du moment que je peux aider, j’aide.

    Que rajoutais de plus ? Je peux être une personne calme. Surtout quand je suis en face de belles choses, par exemple, la lune. Mais aussi quand j’écoute une mélodie au piano ou au violon. Ce sont les seules choses qui peuvent m’apaiser.

    Je pense avoir tout dis. Si jamais j’ai oublié certaines choses, vous les découvrirez par vous-même.


    Histoire

    Childhood games
    Woods and lakes
    Streams of silver
    Toys of olden days
    (Meadows of Heaven - Nightwish)

    Mes parents m’ont raconté qu’ils avaient eu du mal à m’avoir. Ils voulaient à tout prix un enfant, voir plusieurs. Alors quand je suis né, un 16 janvier 1784, ils devaient être les parents les plus heureux.
    Vous l’aurez compris, je suis le premier enfant d’une petite famille assez riche. Mes parents m’ont nommé Anael. Je fus donc Anael De L’Arche. J’ai vécu dans une grande maison en France. Mon père possédait beaucoup de terres, mais à cette époque, et encore maintenant, je m’en fichais. J’étais très jeune et j’aimais surtout rire et jouer. De plus, mes parents me donnaient toute l’affection qu’ils pouvaient m’offrir. Tout ce que je voulais et même ce que je ne voulais pas, je l’avais.
    Bientôt, je me suis lassé de la grande maison et des journées répétitives. J’ai demandé à mes parents pour avoir un petit frère et je voulais UN PETIT FRERE. Mes parents ont donc essayé et ils ont réussit à avoir un autre enfant. J’en étais très heureux. Je le fus un peu moins lorsque j’appris que j’avais une petite sœur.
    Ce n’est pas pour autant que je ne l’ai pas aimé, au contraire, j’étais celui qui s’en occupait le plus. J’adorais ma petite sœur. Si bien que lorsqu’elle eut trois ans et moi six, nous étions devenus inséparable. Nous faisions tout ensemble. Ce que j’aimais faire par-dessus tout, c’était lorsque je devais brosser ses cheveux couleur or. Ils étaient si doux ! Je voulais un petit frère, mais ma petite sœur avait le même caractère que moi, elle était un « garçon manqué ». Elle ressemblait tellement à un garçon que tout le monde pensait que nous étions frères avant qu’elle ne laisse ses cheveux pousser jusqu’au milieu de son dos. Bien qu’elle ressemblait à une fille avec, donc à une sœur, je ne pu m’empêcher de la trouver magnifiquement belle.
    Nous étions une famille des plus heureuses. Chaque soirs, même la journée, nous rions, nous dansions, nous chantions. Enfin nous nous amusions.
    Pourtant tout ces bons moments allaient disparaitre sous mes yeux. Tout mes souvenirs avec cette famille allaient bientôt être recouvert de ce liquide vital qu’est le sang et qui va être le sujet principal dans mon histoire.


    ~~~~~~

    And if I only could,
    I'd make a deal with god,
    And I'd get him to swap our places
    (Running Up That Hill - Placebo)


    Nous sommes le soir, un soir plutôt frais mais tranquille. Ma sœur et moi venions de dire bonne nuit à nos parents avant d’aller dans notre lit. Cette nuit, ma sœur avait insisté pour dormir dans mon lit. Je n’ai pas refuser. On s’installa donc tout les deux dans mon lit, l’un contre l’autre. Nous avons parlé avant de s’endormir, enfin, avant que ma sœur ne s’endorme. Bizarrement, je n’avais pas sommeil. J’étais du côté qui me donnait vue sur l’extérieur, je pouvais voir le ciel qui était découvert. J’ai fixé ce ciel couleur ténèbres pendant de longues minutes, tout en entortillant les longs cheveux blond bouclés de ma sœur entre mes doigts. Soudain, pendant ma contemplation, une forme encore plus sombre que le ciel -qui était tout de même éclairé par la lune pleine - passa dans mon champ de vision. Elle a été trop rapide, peut-être même avais-je rêvé. Avec ma main libre je me suis frotté les yeux, j’ai regardé une nouvelle fois dehors avant de me lever doucement du lit pour ne pas réveiller ma sœur. Je suis allé voir par la fenêtre, mais il n’y avait rien, tout était calme à part le bruit des animaux et insectes nocturnes. J’avais vraiment dû rêver.

    Ne trouvant toujours pas le sommeil. Je suis sorti de ma chambre toujours silencieusement, pour aller boire quelque chose, ça fera passer le temps. En allant dans la cuisine, j’ai remarqué que les lumières n’étaient pas éteinte, pourtant mes parents devraient être couchés depuis longtemps. La boisson pouvait attendre, je n’en avais pas vraiment besoin. Je me suis dirigé vers la bibliothèque, d’où émanait la faible lumière. Je fus assez rapidement au pas de la porte. Je suis entré dans la pièce avant d’avoir un hoquet de surprise, de peur aussi, mélangé avec de la tristesse. Enfin, je ne savais pas vraiment ce que je ressentais. Mon regard était directement tombé sur le corps inerte de mon père, au sol. Je me suis mit à trembler. J’ai levé le regard et derrière la dépouille de mon père, je me suis retrouvé face à face avec la silhouette sombre qui avait le corps de ma mère entre ses bras. Je ne sais pas trop ce que cette…personne faisait à ma mère, mais elle avait son visage à son cou. J’ai alors remarqué, que mon père avait été égorgé mais peu de sang coulait sur le sol. Pendant ce temps, la chose lâcha le corps de ma mère et le laissa tomber lourdement au sol, elle, elle n’avait saigné que du cou par deux petites cicatrices. J’ai reculé d’un pas, effrayé, de toute façon mes parents étaient bel et bien mort. La personne habillé d’une longue cape noir et recouvert d’une capuche au visage ce tourna vers moi. Malgré qu’il faisait un peu noir, la lueur de la bougie de la pièce me montra légèrement le visage du meurtrier. Mais je n’ai remarqué que son sourire avec des dents recouverte de rouge, surement du sang. La chose disparue avant que je n’ai plus dire ou faire quoi que soit.

    Par reflex, j’ai regardé partout dans la pièce, tout autour de moi. Lorsque je fus assez sur que la personne n’était plus là, je me suis jeté sur les deux corps morts de mes parents. Ma main tremblante alla caresser les blessures et ma gorge se serra. J’étais choqué, je n’arrivais pas à croire que mes parents étaient réellement mort. Je n’arrivais pas à pleurer, cependant. Puis mon cœur rata un battement. Ma sœur ! A cette pensée, j’ai accouru jusqu’à ma chambre. Ma sœur était la personne à qui je tenais le plus, je ne voulais pas qu’elle meurt, elle aussi. Lorsque je fus proche de ma chambre, je me suis arrêtais avant d’entrer. Une voix suave commença à parler.


    « Tu verras, ça ne te fera aucun mal. Je serais très doux !
    - Vous me le promettez ?
    - Bien sur. »


    Je suis immédiatement entré dans la pièce. Devant moi, la chose avec la cape noir était accroupit en face de ma sœur, qui elle, était assit sur le bord du lit. Ils m’ont regardé tout les deux et ma petite sœur à sourit.

    « Anael ! Je me suis fais un nouvel ami.
    - Écarte toi vite Windy ! Ne reste pas à côté de…ça !
    - Mais pourquoi ? Il est très gentil »


    La chose ramena ma sœur contre elle et sa voix avait une pointe de tristesse.

    « Ne fais pas peur à ta petite sœur voyons. Je ne lui ferais aucun mal. Ça piquera juste un peu.
    - Vous n’avez pas intérêt à lui faire quoi que ce soit !
    - Que me feras-tu petit humain ?
    - Je…. »


    J'ai remarqué que je ne pouvais rien faire. Ma sœur n’avait pas bougé, elle ne pouvait pas. L’homme, d’après le ton grave de sa voix, la serrait trop fort. Je voyais dans son regard qu’elle commençait à avoir peur. La personne sourit malicieusement et ouvrit la bouche pour l’approcher du cou de ma sœur. Elle a crié et alors je me suis rué sur la personne pour la faire arrêter. Mais une main agrippa mon cou et le serra. Un petit cri de douleur avait traversé mes lèvres et l’un de mes yeux s’était fermé. Mes ongles griffèrent à sang le bras de la main qui m’étranglait, mais le meurtrier n’avait pas l’air d‘y faire attention. Cependant, il desserra ses doigts légèrement. Des larmes coulèrent le long de mes joues, ma sœur se faisait tuer juste à côté de moi et je ne pouvais plus rien faire. Je n’étais pas assez fort. Je la voyais légèrement se débattre, gémir en appelant mon prénom. Mes larmes redoublèrent.

    Après quelques minutes d’agitation, ma sœur se calma. Elle ne bougeait plus, ne criait plus. Alors j’ai su qu’elle était morte maintenant. Je n’étais plus que le seul survivant et surement le prochain. J’avais peur. Ma sœur tomba dans un bruit sourd sur le lit et on me libéra le cou. Je tremblais comme une feuille, je ne tenais même plus sur mes jambes que je me suis laissé tomber à genoux au sol. Je n’avais pas quitté l’homme du regard. Maintenant, il me regardait aussi, il était tourné vers moi, mais sa capuche cachait encore son visage. Quel tête pouvait-il avoir ? Est-il humain ? Ou est-ce une créature horripilante ? Sa façon de tuer me faisait pencher vers la deuxième proposition. Il s’avança vers moi, mais je me suis mit à reculer. Jusqu’à ce que je rencontre un mur. Il ricana et avança une main vers mon visage pour caresser ma joue. Mon cœur battait vite, cette main douce et froide me fit frissonner de partout.


    « Ta sœur est morte. Quel dommage ! Veux-tu la rejoindre ? »

    J’ai écarquillé les yeux et j’ai secoué la tête de gauche à droite. Je ne voulais pas mourir, surtout pas comme ça. De plus, j’en avais marre de regarder une personne que je ne voyais pas. J’ai vite levé ma main pour tirer la capuche en arrière. Je fus surpris en voyant que la personne qui avait tué ma famille n’était autre qu’un beau jeune homme d’une vingtaine d’années. Comme il fait trop noir, je ne peux pas le décrire, je vois juste qu’il est beau. Il c’est mit à rire légèrement et il reprit.

    « Petit curieux. Je vais devoir te tuer maintenant. »

    Sa main c’était baladé un peu partout. Sur mes joues, mon front, mes cheveux, mon cou et maintenant elle me forçait à levers mon visage. Mes yeux croisa ceux du tueur et il stoppa tout ses gestes. On entendait plus que ma respiration saccadé, plus les secondes passaient, plus j’étais terrorisé. Mais il ne fit rien à part parler.

    « Tu as des yeux magnifiques. Tu me plais, je vais te garder un peu plus longtemps. »

    J’étais soulagé de ne pas mourir maintenant, mais j’avais toujours peur d’avoir cet homme en face de moi. Allait-il me laisser ici et partir ? Ou allait-il m’emmener je ne sais où avec lui ? Avant que je ne puisse faire quoi que ce soit, je reçu un coup à la tête. Je me suis évanouit…

    ~~~~~~

    Suddenly I know I'm not sleeping
    hello I'm still here
    all that's left of yesterday.
    (Hello - Evanescence)

    Je ne sais pas combien de temps je suis resté évanouit. J’ai ouvert les yeux et je me suis redressé lentement. Ma tête me faisait mal. J’ai porté ma main là où la douleur était la plus fort, mais il n’y avait rien. Une fois bien réveillé, j’ai regardé où j’étais et sur quoi j’étais couché. C’était une grande pièce, bien décorée, elle appartenait surement à quelqu’un de riche. J’étais assis sur un divan. Il était confortable et les draps qu’il y avait sur moi étaient en soie. Lorsque j’avais fini de regarder un peu partout, je me suis souvenu de pourquoi j’étais là. J’ai revu mes parents et ma sœur, ou plutôt leur corps mort et je me suis remit à pleurer. Les larmes coulaient toutes seules, j’essayais de les faire disparaitre mais elles étaient tenaces.


    « Te voilà enfin réveillé. »

    J’ai levé ma tête, surpris, et j’ai essayé de trouver d’où venait cette voix familière. L’homme apparu à côté de moi, j’en ai sursauté. J’ai reculé contre le dossier du divan et il en ria.

    « Je te fais encore peur ? Comment t’appelles tu ? »

    Je n’avais pas envi de répondre et même si je le voulais, je n’aurai pas pu. Ce jeune homme était beau, comme je l’avais vu lors de la nuit meurtrière. Il avait de magnifiques cheveux roux, voir rouge et ses yeux étaient d’un violet améthyste brillant. Il était loin de ressembler à un monstre. Cependant j’avais peur et j’étais encore sous le choque de ses morts soudaine de ma famille. Je me demande pourquoi c’est arrivé à moi. Je me demande aussi pourquoi je suis le seul survivant. Je me suis recroquevillé sur moi-même sur le divan, en restant silencieux.

    « Comme tu voudras. Je reviendrai plus tard. »

    Je suis resté ainsi pendant environ deux semaines.

    ~~~~~~

    Fallen angel,
    Tell me why?
    What is the reason,
    The thorn in your eye?
    (Angels - Within Temptation)

    Au bout de ses deux semaines, je me suis assis sur le divan. J’étais maigre et je faisais peine à voir. L’homme avait essayé de me faire bouger, de me faire manger. Enfin il voulait que je vives. Mais je ne sais pas si je pourrais vivre après ce que j’ai vu. Malheureusement, je ne tenais plus. J’avais trop faim et trop soif. Le jeune homme a été surpris de me voir assit. Il m’avait apporté à manger et à boire, comme d’habitude.


    « Tu t’es enfin décidé à bouger. Mais est-ce que tu vas te mettre à parler ? »

    J’ai baissé la tête alors qu’il me tendait le plateau. Je n’osais pas le prendre, je n’osais pas être trop proche de lui. Comme il voyait que je ne bougerais pas, il a posé le plateau à côté de moi et il a prit la fourchette pour prendre de la nourriture. Puis, doucement, il a présenté la fourchette devant ma bouche. J’ai eu un petit mouvement de recul et j’ai longtemps hésité avant d’ouvrir la bouche et de prendre et de manger ce qu’il y avait sur la fourchette. Il a continuait ainsi jusqu’à ce qu’il n’y ai plus rien à manger. La pièce était calme. Je ne savais plus quoi penser, une nuit il tue et une autre, il est gentil. Peut-être que ce n’était pas la même personne…

    « Détrompe toi, je suis bel et bien celui qui a tué ta famille. »

    J’ai écarquillé les yeux. Il sait lire dans les pensées ! Je ne peux plus rien cacher maintenant. Comment faisait-il ? Qui était-il au juste ? Il se mit à sourire à pleine dent, laissant apparaitre deux longues canines pointues. Alors les cicatrices venaient de ces dents ?

    « Au lieu de penser, pourquoi ne parlerais-tu pas ? Comment t’appelles-tu ? »

    J’ai encore hésité avant de répondre. Je n’avais pas du tout confiance en lui. Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas entendu parler. J’ai ouvert un petit peu les lèvres, assez pour faire sortir quelques sons. J’ai répondu à voix basse.

    « Anael…
    - Enchanté Anael. Tu peux m’appeler Luka. 
    - Luka… »


    Ai-je répété doucement, juste pour retenir le prénom du meurtrier de ceux que j’aimais. Je le haïssais, mais je ne voulais rien tenter contre lui, il était beaucoup trop fort et j’avais toujours peur de lui. Je n’arrivais pas à lui pardonner ce qu’il avait fait, même s’il m’a gardé sous son toit et qu’il me nourrissait. Il a tué ma seule famille ! J’avais besoin de savoir pourquoi. Si je ne posais pas ces questions maintenant, je n’aurai peut-être jamais l’occasion de le faire. Je voulais savoir.

    « Puis-je…Vous posez des questions ? 
    - Tu peux ! Ça me permettra enfin d’entendre ta voix !
    - …Pourquoi avez-vous tué ma famille ? 
    - Parce que j’avais soif.
    - Soif ? Mais quel monstre êtes-vous ? 
    - Je suis ce qu’on appelle Vampire. Je bois le sang des êtres humains. Ce soir là, c’est tombé sur ta famille. Ta sœur avait un sang délicieux d’ailleurs ! 
    - Vous n’êtes qu’un monstre ! 
    - Oui, c’est-ce qu’on dit souvent. »


    J’étais prêt à pleurer à nouveau, mais j’étais plus en rage. Je tremblais de rage, mes dents se serraient et mes yeux auraient pu le tuer s‘ils le pouvaient. J’avais tout perdu, je ne voulais plus que sa mort. Je voulais venger mes parents mais surtout ma petite sœur qui n’avait que trois ans. Elle ne devait pas mourir si jeune. Sans réfléchir, je me suis jeté sur le, soit disant, vampire. Il n’a pas bougé, il a juste continué à sourire et moi je le frappais comme je pouvais en hurlant.

    « Pourquoi ?! Pourquoi vous me les avez prit ?! Vous n’aviez pas le droit ! Ils ne devaient pas mourir ! Pas à cause de vous ! J’espère que vous allez mourir ! Vous ne méritez que la mort !
    - Si je devais mourir à chaque fois que je tuais un être humain, je serais mort plus de 200 fois. Vous n’êtes que ma nourriture, je me fiche pas mal de qui je tue. »


    Pendant ses paroles, je m’étais calmé. De toute façon, il ne faisait rien pour arrêter mes coups. Je gardais mes petits poings contre lui, la tête basse. J’ai demandé la voix tremblante :

    « Pour…Pourquoi vous ne m’avez pas tué ? 
    - Parce que tu me plais. T’es yeux me disent que tu feras un excellent vampire. 
    - Moi ?…Un vampire ?…Il en est hors de question ! Jamais je ne deviendrais une de ces…choses !
    - Tu préfères peut-être que je te laisse mourir de faim en t’abandonnant dans les rues ? Pour l’instant tu es encore jeune pour être un vampire, nous allons attendre un peu.
    - Je refuse ! »


    Je fus surpris parce qu’il fit. Il m’a plaqué le dos contre le sol et il s’est mit au dessus de moi, bloquant mes bras et mes jambes. Peut-être pour que je ne m’enfuis pas. Il avancer ses lèvres à mon oreille et y a chuchoté.

    « Tu te rappelle des cris de ta sœur ? Comment cette pauvre fille souffrait ? Tu ne voudrais pas ressentir les mêmes douleurs n’est-ce pas ? Si tu deviens vampire, tu restera jeune jusqu’à l’éternité, tu ne craindras plus aucunes maladies, tu auras une belle vie. Tu préfère mourir ou vivre éternellement ? 
    - Si c’est pour vivre éternellement avec vous, je choisis la mort. 
    - Tu me plais de plus en plus ! Je vais dehors. Tu reste là, d’accord ? De toute façon, je te retrouverai si tu t’enfuyais ! »


    Il a rit en s’éloignant vers la porte, me laissant par terre. J’ai grogné légèrement en retournant sur le divan. Je me suis allongé et j’ai fermé les yeux pour essayer de trouver le sommeil. Contrairement à ce que je pensais je l’ai trouvé assez vite.

    ~~~~~~

    Every breath you take
    Every move you make
    Every bond you break
    Every step you take
    I'll be watching you
    (Every Breath You Tak - The Police)

    Depuis cette nuit, je n’ai plus parlé mais je bougeais plus souvent. Je mangeais à table avec lui et je me baladais dans toute l’immense demeure. Luka était un peu déçu de ne plus m’entendre alors il me parlait sans cesse. Il me racontait sa vie de vampire, comment il me voyait lorsque, moi aussi, j’en serai un. Je suppose qu’il cherchait à avoir ma confiance. Je ne voulais pas lui faire confiance, mais le manque de ma famille me faisais apprécier sa compagnie. J’avais pour idée de me servir de lui pour ne pas mourir de faim, comme il me nourrissait. Mais aussi pour ne pas mourir de froid dehors. Il parlait seul, mais je l’écoutais. Ses histoires étaient tout de même passionnantes et sa voix était si belle. Tout était parfais chez lui. Il était fascinant. Comme j’avais quelques questions qui me brûlaient les lèvres, je me suis décidé à parler et il en était plus qu’heureux, je crois qu’il aurait sauté au plafond.


    « Vous étiez humain avant d’être…vampire ?
    - Bien sur. Avant j’avais une vie comme la tienne, un vampire m’a trouvé puis il a fait de moi ce que je suis aujourd’hui. 
    - Vous avez dit que quand on est vampire, on a la vie éternelle. Quel âge avez-vous ? 
    - Pas loin des 150 ans… 
    - 150 ans ?! Mais vous paraissez si jeune ! 
    - C’est ça l’avantage d’être un vampire. Ce sera un de tes avantages si tu en deviens un. 
    - Je ne veux pas tuer des êtres humains… 
    - C’est ce que je disais au début. Pour finir, les humains devient des animaux pour nous. Ils sont notre nourriture. Tu changera de vie, les vampires deviendront tes alliés et les humains t’aideront à vivre. 
    - Boire du sang doit être…Écœurant. 
    - Mais non ! C’est très bon, tu verras ! »


    Après cette discussion, je lui ai parlé plus souvent, lui posant des centaines de questions sur les vampires. Ça le ravissait. Plus les jours passaient et plus je lui parlais et parfois même, je le suivais. Il y a une chose qui m’a réchauffé le cœur, c’est le jour où nous avions rit ensemble pour la première fois. Les souvenirs de ma famille ont refait surfasse et j’ai de nouveau pleuré leur mort. Luka m’avait prit dans ses bras pour ma réconforter. Bien que je ne voulais pas être entre les bras du meurtrier de ma famille, je n’ai pas bougé et j’en ai trempé ses vêtements. Depuis ce jour, j’ai remarqué que même s’il tuait sans pitié, un vampire pouvait avoir un cœur. Il restait toujours avec moi, pour me tenir compagnie et pour en avoir. Après tout, nous étions le seul compagnon de l’autre. Même lorsqu’il allait se coucher, il m’autorisait à dormir avec lui, dans son cercueil. Luka avait réussit à devenir comme un père pour moi. Il était aussi le frère que j’avais toujours voulu. Qui l’aurai cru ?

    ~~~~~~

    Aahh, the night is calling
    And it whispers to me softly, "come and play"
    Aahh, I am falling
    And if I let myself go, I'm the only one to blame
    (Sober - Pink)

    Huit années ont passé ainsi. Nous étions devenu inséparable, il n’y avait pas l’un sans l’autre. Il m’emmenait parfois à la « chasse aux humains » et il utilisait mon visage triste de petit garçon pour attirer certaines personnes. Il était impatient que je deviennes vampire, il voulait tellement que je goûte au sang, qu’il a faillit m’en faire boire alors que j’étais encore humain. Maintenant, moi aussi je me voyais être impatient de faire parti de ces créatures, de boire du sang, d’être beau. Je voulais être comme lui. Je n’avais pas oublié ce qu’il avait fait à ma famille, mais j’ai réussis à l’apprécier, il était devenu ma nouvelle famille. Il voulait attendre que j’ai l’âge adulte avant de me transformer, il disait que sinon il aurait des problèmes et que moi aussi, surement, j’en aurai eu.
    Mais lors de l’année de mes 14 ans, je suis tombé malade.


    ~~~~~~

    I think I'll find another way
    There's so much more to know
    I guess I'll die another day
    It's not my time to go
    (Die Another Day - Madonna)



    Dés le premier jour, la fièvre me rongeait la tête et la toux me faisait cracher du sang et du pus. J’avais aussi beaucoup de mal à respirer. Luka me forçait à rester allongé, il attendait de voir si cette maladie pouvait me tuer ou non. Il s’occupait de moi, le soir. Mais la journée, je restais seul et j’avais peur. De plus, à chaque heures, je me sentais de plus en plus mal, la maladie s’aggravait. Je ne voulais pas mourir. Si je ne voulais pas mourir, c’était parce que je voulais rester avec Luka. Mais comment me soignerait-il ?

    Après trois jour, je me sentais faible. C’est à peine si je pouvais encore respirer sans tousser et avoir mal. La fièvre était atroce à supporter et elle m’obligeait à fermer les yeux. J’ai lutté contre cette maladie pendant trois jours, avec ou sans Luka. Maintenant je n’en pouvais plus, je voulais vivre, mais je n’avais plus la force. A la fin de la journée du troisième jour, je me suis laissé aller, laissant la maladie se propager plus facilement en moi et peut-être me tuer.

    A la nuit tombé, j’ai entendu Luka entrer dans la chambre. Nous étions les seuls habitants de cette maison, lui seul pouvait venir me voir. Quand j’ai ouvert les yeux pour pouvoir le regarder, ma vue était trouble, surement à cause de la fièvre. Je voyais tout de même la forme de son corps prêt du mien. Il m’a parlé mais je ne comprenait que la moitié de ses paroles. Je ne cherchais pas à les comprendre. Je l’ai vu qu’il approchait son poignet à ses lèvres quelques secondes plus tard, se fut à mes lèvres qu’il était. Je sentis un liquide parcourir mes lèvres et les traverser. Le liquide alla jusqu’à ma gorge et j’ai écarquillé les yeux en comprenant qu’il s’agissait du sang de Luka. Je sentis son sang parcourir mon corps depuis le fond de ma gorge. A présent c’est moi qui prenait le sang de Luka, je le buvais par envi. Une douleur pire que la maladie m’envahit, j’en ai lâché le poignet. Je me suis mis à crier de douleur, à me tortiller dans tout les sens pour essayer de faire disparaitre cette douleur atroce. J’avais l’impression que le sang de vampire dévorait ma chair, mes organes, mes os. Puis plus rien. Je ne pouvais plus bouger et je ne respirais plus.

    Avant que je meurs, je croyais réellement que c’était la toute fin, que Luka m’avait tué. Je ne sais pas combien de temps je suis resté comme ça mais plus tard, je me suis remis à respirer et j’ai de nouveau sentis mon cœur battre. J’étais en vie. Mes paupières se sont ouverte et lorsque j’ai pu regarder autour de moi, tout était différent, tout en étant pareil. Je me sentais différent moi aussi, j’avais changé. Mon yeux se sont posés sur Luka qui était assit sur le lit où je reposé. Il m’a sourit et il m’a caressé la tête.


    « Te voilà vampire maintenant Anael. »

    Je me suis redressé. Je le regardais toujours, me demandant si c’était bien vrai, si maintenant j’étais comme lui.

    « Mais ce n’était pas trop tôt ?… 
    - Si. Si je ne le faisais pas, tu serais mort. Je ne voulais pas que ce soit le cas. 
    - Alors…Je suis comme toi ? 
    - On peut dire ça. Maintenant tu n’as plus à t’inquiéter, tu as moins de chance de mourir qu’avant. 
    - Je peux vivre avec toi éternellement ?
    - Ce n'est pas toi qui préférais mourir plutôt que de vivre éternellement avec moi ? Fais comme tu veux ! En attendant, tu vas devoir apprendre à vivre en tant que vampire. Tu sais que tu m’as fais peur ! J’ai cru que tu étais déjà mort ! 
    - Désolé.
    - Allez ! En route ! »


    Je me suis levé du lit après lui et je l’ai suivi à l’extérieur de la demeure. A présent je devais boire du sang pour survivre. J’avais l’impression que ma nouvelle vie sera plus que passionnante.

    ~~~~~~

    So I'll hold tight to what I know
    You're here and I'm never alone.
    (Never Alone - Barlow Girl)


    Maintenant que j’étais un vampire, Luka et moi nous voyagions beaucoup. Ce n’est pas vraiment pour découvrir de nouveaux continents, c’est juste que nous étions restés trop longtemps en France. Je n’ai plus compter les années depuis ma transformation en vampire. En compagnie de Luka, elles passaient vite, mais comme nous ne vieillissons plus, je ne m’inquiétais pas. J’étais heureux de ma nouvelle vie. D’après Luka, j’étais un excellent vampire. Il disait qu’il avait bien fait de me choisir. Il avait surement raison, plus je buvais de sang, plus j’en voulais. Moi qui trouvait ça horrible de tuer des êtres humains, à présent je tue sans pitié, du moment que j’ai du sang.

    ~~~~~~

    If you were dead or still alive
    I Don't Care, I Don't Care
    And all the things you left behind
    I Don't Care, I Don't Care

    I try to make you see my side
    Always trying to stay in line
    But your eyes see right through
    That's all they do
    (I Don’t Care - Apocalyptica)

    Nous étions parti en Angleterre. Luka et moi nous aimions beaucoup ce pays, nous y allions souvent. Nous habitons dans un manoir à Londres. Je n’aimais pas trop habiter en pleine ville, elle était trop bruyante la journée. Depuis un certain temps, je dors dans mon propre cercueil, bien que parfois je vais dormir avec Luka dans le sien. Apparemment ça ne le dérangeait pas, vu qu’il était à chaque fois prêt à m’accueillir. Le soir, nous partions à l’extérieur, chercher du sang. Luka pouvait attirer les belles femmes grâce à son physique et à son âge. Moi, j’étais trop jeune, j’en attirais que quelques une. J’étais un peu jaloux qu’il avait la chance d’avoir de belles femmes, mais j’étais jaloux aussi lorsqu’il s’amusait avec elles.


    « Ne fais pas cette tête là Anael ! Moi aussi j’aurai préféré que tu sois plus vieux !
    - Ca ne te dérange pas d’être le seul à profiter de ces demoiselles. 
    - Mon petit vampire ferait-il une crise de jalousie ?
    - Pas du tout ! »


    J’ai voulus en dire plus mais une forme accourut vers nous et elle se jeta sur Luka au point de le faire tomber.

    « Luka ! Ca fait longtemps !
    - Soren ? Mais qu’est-ce que tu fiches ici ?!
    - Je te retourne la question ! Je ne m’attendais pas du tout à te voir ici ! »


    Ne comprenant pas vraiment ce qui se passait, je ne faisais que les observer. Ils devaient se connaitre et être amis. Je les laissais discuter, se retrouver, je faisais presque parti du décors. Le sentiment qu’est la jalousie était déjà présent en moi, mais il s’amplifia. Ils se sont relevés tout en parlant, ils se souriaient et ils riaient. J’ai mis l’une de mes mains, fermée en poing, devant ma bouche et j’ai toussoté. Ils m’ont regardé, remarquant enfin ma présence.

    « Désolé de vous déranger.
    - Qui c’est lui ?
    - Lui a un prénom !
    - Il s’appelle Anael. Anael je te présentes Soren, il est vampire.
    - Qu’est-ce que tu fais avec un gosse Luka ?
    - Je ne suis pas un gosse ! Je suis le compagnon de Luka !
    - Je ne savais pas que tu étais attiré par les gosses !
    - Anael aurait dû devenir vampire plus tard. Nous allions rentrer, tu veux venir ?
    - Bien sur ! »


    Je n’aimais déjà pas Soren. Je ne voulais pas le connaitre, je ne voulais pas parler avec lui, il était un rival pour moi. Soren était un beau jeune homme, du même âge que Luka. Il avait de long cheveux châtains foncés ramenés en queue, laissant quelques mèches rebelles encadrer son visage. Quant à ses yeux, ils étaient d’un vert émeraude hypnotisant. Soren était beau. Ils se sont éloignés sans moi. Je les ai suivi en restant en arrière, sans les quitter du regard.

    Nous nous sommes installés à la table de la salle à manger. Ils ont passés le reste de la soirée à discuter des années passaient loin de l’autre. J’étais à l’écart, au bout de la grande table à les écouter. Je ne pouvais pas parler, je ne connaissais pas Soren et parfois ils parlaient de souvenirs. J’avais mal au cœur de voir Luka m’ignorer. Il suffisait que Soren apparaisse pour qu’il m’oublie. J’étais énervé contre Luka, mais je voulais surtout que Soren disparaisse. J’ai serré mon poing et j’ai frappé la table au point de la casser. Je me suis levé, la tête basse, alors qu’ils me regardaient tout les deux. Je ne voulais pas casser cette table, j’ai sous estimé ma force.


    « Que t’arrive t-il Anael ?
    - Rien. Je vais me coucher !
    - Je crois que le gosse nous fait une crise de jalousie.
    - Je ne suis pas jaloux ! Surtout pas de toi !
    - Arrête de mentir, c’est clair comme de l’eau de roche.
    - Laisse le Soren. Dors bien Anael. »


    Je ne lui ai pas répondu. J’ai immédiatement tourné les talons, je suis sorti de la pièce en claquant la porte et une fois dans ma chambre, j’ai essayé de me calmer. J’ai réussis à me calmer un peu en donnant un coup de pied au couvercle de mon cercueil, pour lui faire rencontrer le mur. Je me suis déshabillé et j’ai mis ma tenue pour dormir, les mains tremblantes de rage. J’ai repris le couvercle de mon cercueil et je suis rentré dans celui-ci. Je me suis allongé en remettant le couvercle, me plongeant dans le noir. J’ai fermé les yeux, sans trouver le sommeil.

    Je ne sais pas combien de temps je suis resté comme ça, dans mon cercueil à essayer de trouver le sommeil. L’aube avait dû déjà montrer le bout de son nez. Puis j’ai entendu des bruits de pas. Je me suis méfié lorsque j’ai vu le couvercle de mon cercueil se lever.


    « Mon petit vampire. Tu dors ?
    - Non. »


    Je me suis redressé pour me retrouver en face de Luka. Contrairement à d’habitude, son visage était triste. Il a avancé sa main vers ma joue qu’il a doucement caressé, la faisant monter jusqu’à mes cheveux. Je l’ai laissé faire en le regardant, je ne disais rien, je ne voulais rien dire, je n’avais rien à dire. Il c’est finalement remit à sourire et il a brisé le silence.

    « Pourquoi tu es parti ?
    - Je ne voulais pas vous déranger dans votre conversation.
    - Tu ne nous dérangeais pas.
    - Bien sur puisque je ne parlais pas ! Tu ne faisais pas attention à moi ! Et maintenant tu t'ennuies alors tu te rends compte que j’existe !
    - Arrête Anael ! »


    Il m’avait prit par les épaules et il m’avait secoué légèrement. Je me suis calmé un peu et il a laissé tomber sa tête contre l’épaule qu’il tenait quelques secondes plus tôt.

    « Désolé…
    - Tu n’as pas à être désolé Anael, c’est de ma faute.
    - Tu as bien le droit d’avoir des amis. Je suis juste un peu trop possessif.
    - Tu devrais dormir, ça te fera du bien. La nuit prochaine…Soren partira…
    - Tu restera avec moi, n'est ce pas ?
    - Bien sur ! Tu es mon petit vampire !
    - Promis ? »


    Lui ai-je demandé en lui montrant mon petit doigt. Il a redressé la tête et il est resté silencieux. Je voyais dans son regard qu’il hésitait à entourer son petit doigt autour du mien. Il finit par le faire, mais j’étais tout de même inquiet. Il me cachait quelque chose.

    « Je te le promet Anael… »

    Je me suis approché un peu plus de lui et je l’ai embrassé sur la joue en souriant. Il fut d’abord surprit par mon geste, mais il sourit à son tour et il me prit dans ses bras. C’était à mon tour d’être étonné. J’ai passé mes bras dans le dos de Luka et j’ai empoigné ses vêtements. Il me serrait comme si nous n’allions plus jamais nous revoir. Il m’a lâché à contre cœur, remarquant qu’il était temps pour moi et pour lui de dormir. Je me suis allongé de nouveau dans mon cercueil. Il a passé sa main douce et froide tel la caresse de la soie contre la peau. Il a fermé le couvercle de mon cercueil et cette fois-ci, je me suis endormi immédiatement.

    ~~~~~~


    I didn't hear you leave
    I wonder how am I still here
    And I don't want to move a thing
    It might change my memory
    (Here With Me - Dido)


    Comme chaque début de soirée, je me suis réveillé et je suis sorti de mon cercueil pour rejoindre Luka. J’avais encore la mine endormi, je m’avançais doucement vers la chambre du vampire. Lorsque je suis arrivé devant le cercueil, il était fermé. Je me suis un peu inquiété, sans doute pour rien. J’ai soulevé le couvercle et je l’ai laissé tomber en voyant qu’il était vide. J’ai touché l’intérieur du cercueil, il était frais. Je me suis levé et j’ai fais le tour du manoir, en criant le nom du vampire. Je me suis arrêtais dehors, j’ai regardé partout autour de moi.

    Pendant toute la soirée, je ne suis pas sortis. Je pensais que Luka reviendrait, il avait surement quelque chose à faire en urgence. Je suis resté assis à la table de la salle à manger -encore cassée- à l’attendre. Il n’est jamais revenu.
    Je l’ai attendu, en restant dans ce manoir pendant dix ans. Je ne sortais pas, je me nourrissais du sang des quelques rats qui passaient par là, voir certains lapins dans le jardin. Je buvais la sang de ce qui me tombait sous les dents. Je me suis rappelé de ma famille, du passé, du pourquoi j’étais ici. J’étais de nouveau maigre et sans vie. Il me fallait du sang humain. Mais je l’attendais encore.


    ~~~~~~

    You took my heart,
    Deceived me right from the start
    You showed me dreams,
    I wished they would turn into real
    You broke the promise
    And made me realise
    It was all just a lie
    (Angels - Within Temptation)

    Au bout de ces dix ans, j’ai enfin réussis à réagir. C’est surtout après avoir repensé à la promesse qu’il m’avait faite avant de disparaitre que je me suis enragé. Je remettais la faute aussi sur le dos de Soren. Luka m’avait finalement remplacé. J’en ai versé quelques larmes, mes sentiments tanguaient entre la colère d’être trahit et la tristesse d’avoir été abandonné. Si Luka ne venait pas à moi, alors c’est moi qui irait à lui. Je ne sais pas ce que je lui ferais, mais il me le paiera cher. Cette nuit là, je suis sortis dehors.

    Je me suis baladé dans les rues, pour chercher quelqu’un à qui je pourrais boire son sang facilement. Il me fallait une personne qui me donnerait beaucoup de sang, pour pouvoir récupérer ses dix années. Pour finir j’ai croisé la route d’un alcoolique.


    « Alors petit, qu’est-ce que tu fous tout seul pendant la nuit ? Ca pourrait être dangereux !
    - Entre vous et moi, vous êtes la personne la plus en danger…
    - Pour qui tu me prends gamin ? Je suis bien plus grand que toi !
    - La taille ne fait pas la force. Evite de me traiter de gamin, je suis deux fois plus vieux que toi.
    - Tu te crois malin ? Nous allons voir qui est le plus fort, ga-min.
    - Ferme là ! »


    Il n’a pas eu le temps de bouger, que je lui ai sauté au cou pour l’égorger avec mes ongles. J’ai essayé de ne pas perdre la moindre goutte de son sang. Grâce à lui je me suis sentis revivre. J’ai fouillé tout le pays, puis j’ai cherché dans d’autre pays. Vivre seul était dur, la solitude était horrible. Arriver à boire du sang n’était pas bien compliqué. Je savais depuis longtemps me nourrir seul. Si Luka pensait qu’en ma laissant ainsi j’allais mourir, j’allais lui montrer le contraire.
    Il fallait que je le retrouve. Luka était celui qui m’avait donné une nouvelle vie, mon créateur, mon père, mon frère, ma raison de vivre, mon âme, mon coeur, mon amour, mon amant. Il était tout ce que j’avais besoin pour vivre. Tout avait disparu sous mes yeux une nouvelle fois.


    « Luka...Tu es une vrai ordure ! »

    J’ai parcouru le pays, les pays, les continents, le monde en espérant le retrouver. Après plus de vingt ans de recherche, j’ai pris l’initiative de me reposer un peu. Qui sait ? Luka pourrait se montrer lors de mon repos. Chercher ne servait à rien, puisque je savais que Luka changeait de lieux souvent. Je cherchais donc, mais en restant dans un lieu précis. Ce lieu était une petite île que les habitants appelait Erya.

    I love you
    I hate you
    I can't live around you
    I breathe you
    I taste you
    I can't live without you
    I just can't take anymore
    This life of solitude
    (Always - Saliva)



    Image de votre personnage ~>
    Spoiler:
     

    Code ~>
    Spoiler:
     

    Autre ~> Si quelqu'un est partant pour jouer Luka, il me le signale ~ [Une personne avec un bon niveau de rp]
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Vincent

avatar

Masculin
Poissons
Nombre de messages : 25
Age : 23

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
0/10  (0/10)
Niveau:
1/100  (1/100)
points de vie :
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Anael De L'Arche ~   Lun 21 Juin - 11:50

    Désolé du double poste ~
    J'ai terminé ma présentation (surtout mon histoire bien que je trouve que je l'ai bâclé)

    J'espère tout de même que certaines personnes liront l'histoire. Je sais que c'est long, mais Anael m'inspire beaucoup. x3
Revenir en haut Aller en bas
Ichigo
Admin
Admin
avatar

Féminin
Verseau
Nombre de messages : 2770
Age : 23

Feuille de personnage
Points d\'expériences:
25/40  (25/40)
Niveau:
4/100  (4/100)
points de vie :
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Anael De L'Arche ~   Lun 21 Juin - 12:12

Re bienvenue! Bon je sais que tu connais touts les règles donc je ne vais pas te faire attendre plus et valider! Par contre actuellement, je n'ai pas pu lire l'histoire. La lirais un peu plus tard promis!!! Sur ce, bon jeu ><
au plaisir de le croiser ^^

__________________________________













♥♥A reçu 58 rose !!!♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anael De L'Arche ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Anael De L'Arche ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erya Island :: Forum :: Présentation-